L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


Mise en garde....

Partagez
avatar
Claire
Admin

Messages : 9362
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 68
Localisation : NORD

Mise en garde....

Message par Claire le Mar 5 Jan 2010 - 20:46

Ce qu’il faut observer, dans toute nouvelle apparition, pour être sûr de ne pas se tromper

Pour info, ces critères ont été validés par 2 prêtres des plus sérieux et qui ne transigent pas avec les Evangiles et les dogmes ancestraux de l’Eglise Catholique.

· Comment le voyant récite le « Notre Père »

S’il récite un « notre Père » où il accuse le Bon Dieu de le soumettre à la tentation, c’est qu’il n’a visiblement pas les lumières du Ciel.

En effet, le Bon Dieu ne nous soumet jamais à la tentation ! Il nous y laisse succomber. Prétendre le contraire est une insulte à Dieu…

· Un voyant est là pour transmettre un message mot pour mot sans y changer la moindre virgule.

Il ne doit donc pas faire le moindre commentaire lorsqu’il reçoit les pèlerins et encore moins donner des conférences sur le sujet.

Il doit être serein, sincère et crédible. Ce doit être un modèle de vertu d’honnêteté et de franchise. Un véritable voyant ne peut en aucun cas être pris en flagrant délit de mensonge. Il ne doit non plus, en aucune façon, être exalté.

· Il ne doit en tirer aucun avantage personnel

Il ne peut pas faire d’argent avec les apparitions dont il a (ou non) bénéficié. Un véritable voyant n’ouvrira donc pas de boutique de souvenirs, d’hôtel ou de restaurant, ni même de chambres d’hôtes.

· Le message doit être en parfait accord avec les Evangiles et ne peut donc pas introduire de nouvelles théories

il est donc hors de question d’affirmer que la Vierge est Dieu, qu’elle a été conçue du Saint esprit, qu’elle fait partie intégrante de la Sainte Trinité ou que le Christ est mort dans les bras de sa mère, une fois descendu de la croix. J’en passe et des meilleures !

· Jamais dans l’histoire de l’Eglise, avant Concile, on a vu dans une apparition chanter les louanges d’un être humain

La Sainte Vierge et le Christ ne chanteront donc jamais les louanges d’un homme - fut-il pape - ou d’une femme encore en vie. Elle peut donner une information - par exemple affirmer l’innocence de Guillaume Seznec - mais elle ne pourra jamais chanter ses louanges de son vivant.

· Dans une apparition, le Ciel ne parle jamais d’un autre lieu de pèlerinage.

A Fatima, la Vierge n’a jamais parlé de Lourdes ! Donc lorsqu’on vous dit que le Christ ou la Vierge a parlé de Garabandal à untel ou unetelle, ne l’écoutez pas. La Sainte Vierge, si elle a quelque chose à rajouter sur Garabandal, ce qui n’est pas le cas puisqu’elle a tout dit à l’époque des apparitions, a encore 3 voyantes à sa disposition sans qu’elle ait besoin d’aller chercher des pseudos voyants pour raconter n’importe quoi et notamment donner des dates.

A quoi cela sert qu’une voyante fasse le tour de la Bretagne pour prétendre que Jésus lui a dit que Garabandal est vrai ?

On s’en doutait quand même un peu, surtout quand on connaît le soutien sans limite qu’y apportait Saint Padre Pio !

A quoi cela sert qu’une autre affirme que Jésus lui parle de Garabandal pour lui tenir un discours quasi identique dans des termes plus humains que célestes ?

· le Ciel ne donne jamais de date dans un autre lieu que celui concerné. Donc :

Si on vous dit que l’Avertissement va arriver à telle date, avant telle date, ou au cours de telle année, si on vous donne la date du Miracle, ou que l’on vous décrit la nature de l’Avertissement, du Miracle ou du Châtiment, cela ne peut pas être d’origine divine !

En effet, seul Dieu, et lui seul, en connaît la nature.

Le Christ ou la Vierge ne peuvent donc en dévoiler la teneur puisque même eux ne la connaissent pas !

Je ne voudrais pas être à la place de ces gens qui se plaisent à vous mener en bateau et qui vous disent, une fois la date passée, qu’il y a eu une rémission divine parce que vous avez bien prié !

· les omissions volontaires ou les mensonges

Si dans les livres de ceux qui soutiennent une apparition, apparaissent des oublis volontaires par rapport à ce qui peut déranger ou nuire à la cause soit dans les pseudos messages ou soit dans l’attitude et la vie des voyant(e)s, cela n’est pas non plus très bon signe.

· Les insultes ou les calomnies

Vous ne défendrez jamais une bonne cause en insultant ou calomniant ceux qui vous disent ne pas croire à votre apparition ou à votre messager favori. Votre attitude ne fera que conforter votre interlocuteur dans son opinion défavorable.

Je rencontre régulièrement le problème au cours des conférences ou chez les gens qui nous reçoivent lors des tournées car ils essaient de nous convaincre de tel ou tel phénomène qu’ils pensent être d’origine divine. Nous ne pouvons pas, en toute honnêteté, dire aux gens que nous y croyons, essentiellement pour les conforter dans ce que nous pensons être leurs erreurs. Le résultat ne se fait pas attendre : des visages se figent, d’autres nous « engueulent », d’autres ne nous recontactent plus quitte à ne pas donner suite à notre proposition de devenir notre correspondant(e).

Pour avoir osé mettre en garde contre des lieux ou des personnes, je me suis fait traiter, entre autres amabilités, de « démon-dévot ». On a exigé que j’aille faire repentance humblement à genoux aux pieds d’une célèbre âme s’affirmant privilégiée et je ne compte pas bien sûr les différentes menaces… parfois violentes…

N’oublions pas les insultes parfois inimaginables de la part de gens qui récitent le rosaire et qui vont communier tous les jours !

Si c’est cela le fruit qu’ils ont récolté là-bas, il y a de quoi sérieusement s’inquiéter !

· Le Ciel utilise un langage divin et non pas un langage humain

Le Ciel, s’il emploie parfois le patois local pour s’adresser à une voyante - c’était le cas de Bernadette, à Lourdes - ne se commet pas dans les fautes de vocabulaire ou de grammaire. Le texte sera pur et ne s’abaissera pas à utiliser des propos qui tiennent plus du rapport amoureux que du rapport du père ou de la mère avec ses enfants.

Méfiez vous des « Amanda chérie », « Petit Pierre adoré », « Mon P’tit Caillou », « Ma petite fleur », etc.

Pourquoi pas « Mon p’tit lapin en sucre » ou « mon Cricri d’amour », pendant qu’on y est ?

Le Christ ou la Vierge ne peuvent pas non plus vous dire : « qu’ils sont ou ne sont pas fatigués », pour ne citer que cet exemple-là !

· Une véritable apparition ne peut pas soutenir les dérives consécutives à l’application du Concile

Garabandal, c’est l’exemple type. Si la Vierge commence ses apparitions au moment de l’ouverture du Concile pour les terminer avec sa clôture, il y a bien une raison. Elle est venue mettre en garde contre les risques de dérives de celui-ci. Elle ne va donc pas aller se contredire ailleurs !

En résumé, sur le plan théologique, les apparitions doivent, pour être reconnues comme authentiques, se caractériser par quelques traits essentiels et être exemptes d’éléments douteux.

Date de dernière mise à jour de cette page : 04/01/2010 - version 2.07


Tiré de : http://www.st-christophe.org/mise-en-garde.html

    La date/heure actuelle est Mar 25 Sep 2018 - 21:55