L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


« Entrons dans le Carême, avec un esprit d'adoration et de solidarité fraternelle »

Partagez
avatar
Claire
Admin

Messages : 8023
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67
Localisation : NORD

« Entrons dans le Carême, avec un esprit d'adoration et de solidarité fraternelle »

Message par Claire le Lun 3 Mar 2014 - 0:45

« Entrons dans le Carême, avec un esprit d'adoration et de solidarité fraternelle »
News.va
Hier à 14:49

(RV) Selon le Pape François, se trouve au centre de la liturgie de ce dimanche 2 mars, « une des vérités les plus réconfortantes » : la Divine Providence. S’inspirant de la lecture du livre d’Isaïe et de l’Evangile de Matthieu, le Pape assure aux milliers de fidèles rassemblés place Saint-Pierre pour la prière de l’angélus que « Dieu n’oublie personne d’entre nous, ni notre nom, ni notre prénom. Il t’aime et ne t’oublie pas. Quelle belle pensée ! », s’est-il exclamé. 

Ce dimanche, le Pape est revenu sur une thème qui lui est cher : la figure de Dieu comme celle d’un bon Père qui pourvoit aux besoins de ses enfants. François reconnait que les paroles de l’Evangile de ce jour peuvent paraître « abstraites voire illusoires » « à toutes les personnes qui vivent dans des conditions précaires ou même dans une misère qui blesse leur dignité ». Elles sont pourtant d’actualité, a affirmé le Pape. En effet, pour François, elle nous rappelle qu’on ne peut pas servir deux patrons : Dieu ou la richesse. 

« Un cœur occupé par la soif d’avoir, est un cœur vide de Dieu »

« Tant que chacun cherche à accumuler pour soi, il n’y aura jamais la justice ». Par deux fois le Pape répète cette phrase, avant d’expliquer qu’au contraire « si on se fie à la Providence de Dieu et que nous cherchons ensemble son règne, alors là personne ne manquera du nécessaire pour vivre dignement »
Le Pape appelle les milliers de fidèles, peu visibles sous leurs parapluies, à mettre de côté leur propre bien-être pour se montrer généreux. « Un cœur occupé par la soif d’avoir, est un cœur vide de Dieu ». Voilà qui explique pourquoi Jésus gronde souvent les riches parce que, pour eux, le risque qu’ils résument leur sécurité à leurs possessions de ce monde est grand. « Dans un cœur possédé par les richesses, il n’y a plus beaucoup de place pour la foi ».
En revanche, poursuit le Pape, « si on laisse à Dieu la place qui est la sienne, à savoir la première, alors son amour nous pousse à partager aussi les richesses, à les mettre au service de projets de solidarité et de développement ». Ainsi la providence de Dieu passe par notre service rendu aux autres, a conclu le Pape qui a répété une formule qui lui vient de sa grand-mère, comme il confiait au début de son pontificat : « un linceul n’a pas de poche ! ».

La Providence de Dieu passe le service rendu aux autres

Et si cela peut sembler peut réaliste, au regard de la mentalité générale et aux problèmes dus à la crise économique, « si vous y pensez bien », a relevé le Pape, cela nous fait revenir à la « juste échelle de valeur ». « Pour faire en sorte que personne ne vienne à manquer de pain, d’eau, de vêtement, maison, travail ou santé, il faut que tous nous nous reconnaissions comme fils du Père qui est au ciel et donc frères entre nous, et que nous comportions en conséquence ». 


Enfin avant de quitter les pèlerins, le Pape s’est exprimé sur le prochain temps de Carême, « un chemin de lutte contre le mal accompli grâce aux armes que sont la prière, le jeûne et la miséricorde ». 
L’humanité a besoin de justice, de réconciliation et de paix, a dit le Pape, et pourra en disposer seulement en se recentrant sur Dieu, qui en est la source. 
« Entrons dans le carême, avec un esprit d’adoration de Dieu et de solidarité fraternelle avec ceux qui ces temps-ci sont les plus éprouvés par l’indigence et de violents conflits ».

    La date/heure actuelle est Ven 20 Oct 2017 - 23:44