L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


Née d'un viol puis abandonnée, elle retrouve sa mère 27 ans plus tard

Partagez
avatar
Claire
Admin

Messages : 7920
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67
Localisation : NORD

Née d'un viol puis abandonnée, elle retrouve sa mère 27 ans plus tard

Message par Claire le Sam 5 Avr 2014 - 0:10

Née d'un viol puis abandonnée, elle retrouve sa mère 27 ans plus tard
Katheryn Deprill a pardonné à sa mère et la remercie de ne pas avoir avorté.

Alvaro Real

© Phillip Pessar

03/04/2014

Katheryn Deprill, une jeune femme de 27 ans, a publié sur son mur Facebook un statut un peu particulier. Dans celui-ci, elle disait rechercher sa mère biologique. « Je recherche ma mère biologique. Elle m’a abandonnée dans les toilettes d’un Burger King peu de temps après m’avoir mise au monde dans la ville d’Allentown, en Pennsylvanie. S’il vous plaît, aidez-moi à la retrouver en partageant ce statut. »

Quinze jours plus tard, et alors que son histoire a été publiée dans de nombreux médias, la jeune américaine a réussi à rencontrer sa mère biologique. Lors des retrouvailles, cette dernière lui a confié qu’elle est née suite à un viol. Aujourd’hui, les deux femmes sont devenues amies et Katheryn a remercié sa mère naturelle de ne pas l’avoir avortée.

L’histoire a fait le tour du monde. Aux États-Unis, les médias ont surnommé Katheryn le « bébé de Burger King ». Sa photo et son statut ont été partagé plus de 30 000 fois. Finalement, après 27 ans, mère et fille ont pu se retrouver.

Après la rencontre, Katheryn a confié que sa mère est mieux qu’elle ne l’avait imaginée. « Elle est si douce et gentille, je suis très contente », a-t-elle ajouté. On apprend que la jeune mère d’alors n’a jamais pensé à avorter. Néanmoins, elle ne se sentait pas capable d’élever l’enfant.

Elle a expliqué à Katheryn que, comme il n’était pas possible de la confier aux agences d’adoption, elle l’a déposée dans la chaîne de restauration rapide. Elle raconte qu’elle l’avait enveloppée dans une couverture marron et laissée dans les toilettes des femmes. Après avoir embrassé l’enfant sur le front, elle est partie.

L’histoire a profondément marqué l’opinion publique américaine et en particulier le témoignage de Katheryn, qui a définitivement pardonné à sa mère. Aujourd’hui, elle déclare « nous allons continuer à nous voir ».


G.B.
Article traduit de l’édition espagnole d’Aleteia


    La date/heure actuelle est Dim 24 Sep 2017 - 16:09