L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


LA BONNE ODEUR DU CIEL

Partagez
avatar
Claire
Admin

Messages : 7906
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67
Localisation : NORD

LA BONNE ODEUR DU CIEL

Message par Claire le Ven 25 Avr 2014 - 10:09

LA BONNE ODEUR DU CIEL
 14 avril 2014



Il en est ainsi, toutes les âmes ont un parfum céleste, les découvrir est une grâce quand Dieu le permet , et il l'accorde souvent à des Âmes Saintes de manifester ainsi leurs vertus pour la Gloire de Dieu.
Il en est ainsi aussi pour des âmes sur la Terre pour les rappeler soit à de meilleures moeurs, soit à les consoler, ou les encourager.
Sainte Gemma Galgani se manifeste ainsi dans une Eglise de Lucca à certaines âmes de passage qui viennent prier en demandant son intercession...

Voici ce qu'en dit le Moine de Clairvaux
Saint Bernard (1091-1153), moine cistercien et docteur de l'Église 
10e sermon sur le Cantique des Cantiques, 4-6 (trad. Beguin, Seuil 1953, p. 152 rev)
« La maison fut remplie par l'odeur du parfum »
 
     « L'arôme des tes parfums est exquis » lit-on dans le Cantique des Cantiques (1,3). J'en distingue plusieurs espèces. Il y a le parfum de la contrition, et celui de la piété ; il y a aussi celui de la compassion. Il y a donc un premier parfum que l'âme compose à son propre usage lorsque, prise au filet de nombreuses fautes, elle commence à réfléchir sur son passé. Elle rassemble alors dans le mortier de sa conscience, pour les agglomérer et les broyer, les multiples péchés qu'elle a commis ; et dans la marmite de son cœur brûlant, elle les fait cuire au feu de la pénitence et de la douleur. Tel est le parfum dont l'âme pécheresse doit couvrir les débuts de sa conversion et oindre ses plaies récentes ; car le premier sacrifice qu'il faut offrir à Dieu, c'est celui d'un cœur repentant. Tant que l'âme, pauvre et misérable, ne possède pas de quoi composer un onguent plus précieux, elle ne doit pas négliger de préparer celui-là, même s'il se fait avec des matières bien viles. Dieu ne méprisera pas un cœur qui s'humilie dans la contrition (Ps 50,19). 

     Ce parfum invisible et spirituel ne pourra pas d'ailleurs nous sembler vulgaire, si nous comprenons qu'il est symbolisé par le parfum que, selon l'Évangile, la pécheresse a répandu sur les pieds du Seigneur. Nous lisons, en effet, que « toute la maison fut remplie de cette odeur ». Souvenons-nous du parfum qui envahit toute l'Église par la conversion d'un seul pécheur ; tout pénitent qui se repent devient pour une foule d'autres une odeur de vie qui les éveille à la vie. L'arôme de la pénitence monte jusqu'aux demeures célestes puisque, selon l'Ecriture, « le repentir d'un seul pécheur est une grande joie pour les anges de Dieu » (Lc 15,10).


Bastiano
http://lavoieduciel.canalblog.com/archives/2014/04/14/29661431.html

    La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep 2017 - 1:46