L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


Pour le CSA, le bonheur des enfants trisomiques est-il suspect ?

Claire
Claire
Admin

Messages : 11022
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 69
Localisation : NORD

Pour le CSA, le bonheur des enfants trisomiques est-il suspect ? Empty Pour le CSA, le bonheur des enfants trisomiques est-il suspect ?

Message par Claire le Jeu 31 Juil 2014 - 23:00

Pour le CSA, le bonheur des enfants trisomiques est-il suspect ?

Pour le "gendarme" du paysage audiovisuel français, le bonheur des enfants trisomiques est suspect, s'étonne la Fondation Jérôme Lejeune.


FONDATION JÉRÔME LEJEUNE

31.07.2014

Pour le CSA, le bonheur des enfants trisomiques est-il suspect ? Topic25
public domain

Le CSA, l'organisme chargé de surveiller et réguler le paysage audiovisuel français, vient de publier un avis négatif sur la campagne « Chère Future Maman » diffusée à l’occasion de la journée mondiale de la trisomie 21. Il reproche à plusieurs chaînes télévisées de l’avoir relayée. Une démarche qui scandalise la Fondation Lejeune, qui a réagi dans un communiqué :

Le CSA ne reconnaît pas le caractère d’intérêt général de cette campagne, au motif que sa finalité serait « ambigüe » et qu’elle ne pourrait « susciter une adhésion spontanée et consensuelle ». Pour rappel, cette vidéo vise à rassurer une femme enceinte sur l’avenir et le bonheur possible de son enfant atteint de trisomie 21. La finalité de cette campagne est de lutter contre la discrimination et la stigmatisation dont sont victimes les personnes handicapées, et d’encourager leur insertion dans la société.

La vidéo a rencontré un engouement international, « spontané et consensuel » :
Pour le CSA, le bonheur des enfants trisomiques est-il suspect ? Unname10

   •     Plus de 5 millions de vues à ce jour (campagne la plus partagée dans le monde pendant 24 h),
   •     Diffusée dans l’enceinte de l’ONU le 21 mars,
   •     Saluée et encouragée par le Premier ministre italien Matteo Renzi
   •     Sujet d’une pleine page dans le magazine culturel Vanity Fair en Italie,
   •     Primée à Cannes, la vidéo a reçu plusieurs Lions d’Or au Festival International de la Créativité.

Le CSA a choisi de limiter la liberté d’expression, en assumant le risque d’atténuer la portée d’un message accueillant vis-à-vis des enfants trisomiques.
A l’heure de la communication marquée par l’internationalisation, internet et les réseaux sociaux, cet avis est sans effet. En revanche, il souligne l’aveuglement des pouvoirs publics en France, depuis longtemps pays leader de l’élimination des enfants trisomiques avant leur naissance (96%).



sources: Fondation Jérôme Lejeune

http://www.aleteia.org/fr/societe/contenu-agrege/pour-le-csa-le-bonheur-des-enfants-trisomiques-est-il-suspect-5800084209926144
Claire
Claire
Admin

Messages : 11022
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 69
Localisation : NORD

Pour le CSA, le bonheur des enfants trisomiques est-il suspect ? Empty Re: Pour le CSA, le bonheur des enfants trisomiques est-il suspect ?

Message par Claire le Jeu 31 Juil 2014 - 23:14

Trisomie 21 : une maman réagit à l’avis négatif du CSA sur la vidéo "Chère future maman"

Véronique a reçu comme "un énorme coup de poing dans le ventre" les reproches adressés par le Conseil supérieur de l’audiovisuel aux chaînes qui avaient relayé la vidéo de la campagne « Chère future Maman ».

FONDATION JÉRÔME LEJEUNE

31.07.2014

Véronique, vous êtes maman d’un bébé atteint de trisomie. Vous avez vécu votre grossesse en même temps que la diffusion de la Vidéo « Dear Future Mom ». Pourriez-vous nous décrire votre début de grossesse et comment vous avez reçu cette vidéo ?


Nous avons appris que notre bébé était atteint de trisomie 21, suite à la première échographie des 12 semaines qui vérifie la clarté nucale, juste avant les fêtes de fin d'année 2013. Nous nous préparions à accueillir cette petite fille du mieux possible, en pleurant mais aussi en continuant à vivre.

Je commençais à chercher des renseignements sur cette maladie sur Internet lorsque je suis tombée sur cette vidéo #DearFutureMom. Cette vidéo m'a évidemment bouleversée : voir tous ces enfants, adolescents, adultes me dire ce que ma petite fille serait capable de faire, c'était incroyable et très émouvant, tout comme voir toutes ces mamans si complices avec leur enfant trisomique. J'avais l'impression que la vidéo avait été faite pour moi.

Quels sont les éléments qui vous ont particulièrement touchée dans cette vidéo ?

Ce qui m'a aussi beaucoup touchée, c'est de voir les différentes associations à l'origine de cette vidéo, de savoir que c'était une grande agence de pub qui l'avait réalisée, de la voir diffusée sur Internet et applaudie par des millions de personnes, puis de la voir sur des grandes chaînes de télévision.
J'étais rassurée pour ma petite fille et pour le regard de la société sur elle. D'ailleurs, depuis sa naissance (elle a 2 mois), non seulement nos familles et amis, mais aussi nos collègues, les médecins, les infirmières qui s'occupent d'elle à Necker (elle a subi plusieurs interventions), l'entourent et l'accompagnent remarquablement.

Le CSA dans sa décision du 25 juillet considère que cette vidéo n’est pas d’intérêt général (cf. Aleteia) Comment avez-vous reçu cette décision ? Qu’aimeriez-vous transmettre comme message au CSA et aux autres ?


J’ai pris la décision du CSA comme un énorme coup de poing dans le ventre. Des gens s'étaient plaints de cette vidéo ? Pourquoi ? Le CSA avait réprimandé les chaînes de télévision qui l'avaient diffusée ? Mais pourquoi ?
C'était la première fois que j'avais le sentiment que le handicap de ma fille posait un problème à certains et j'ai trouvé cela d'une violence inouïe.
Puis, je me suis consolée...parce que j'ai trouvé la décision du CSA tellement à côté de la plaque ! Des millions de personnes avaient aimé cette vidéo, l'avaient diffusée, les récompenses se multipliaient, elle était même diffusée à l'ONU,....et le CSA ne souhaitait pas la voir sur les écrans télé....mais qu'ont-ils compris du monde, tous ces esprits raffinés ?
Ma fille ne fera sans doute pas de grandes études, elle n'aura sans doute pas une belle carrière professionnelle, elle n'épousera sans doute pas un beau parti, riche et distingué. Et alors ? Est-ce vraiment très grave ? Elle aura sa vie, peut-être un peu différente mais peut-être pas si différente. Et puis, c'est ma fille et je l'aime et je vous demande de la respecter.
Comme disait le Général de Gaulle à propos de sa fille Anne, elle aussi trisomique : "C'est une de Gaulle, elle aussi!"
Alors, merci à l'association des amis d'Eléonore, à la Fondation Lejeune, merci à Satchi & Satchi, merci à TF1, M6, D8, Canal+, merci aux acteurs du film! Merci à vous tous !

Et Mesdames et Messieurs les membres du CSA, préparez-vous, pour la prochaine Journée mondiale de la Trisomie 21, nous allons tous recommencer !

Soutenir la Fondation Lejeune sur Facebook

sources: Fondation Jérôme Lejeune

http://www.aleteia.org/fr/societe/contenu-agrege/trisomie-21-une-maman-reagit-a-lavis-negatif-du-csa-sur-la-video-chere-future-maman-5844659528007680
Claire
Claire
Admin

Messages : 11022
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 69
Localisation : NORD

Pour le CSA, le bonheur des enfants trisomiques est-il suspect ? Empty Le demi-repentir du CSA

Message par Claire le Ven 1 Aoû 2014 - 21:02

Le CSA, l’éradication des trisomiques et l’intérêt général


Le demi-repentir du CSA sur son admonestation aux chaînes TV à propos de la vidéo « Chère future maman » ne satisfait pas la Fondation Lejeune et son président, Jean-Marie Le Méné.


JEAN-MARIE LE MÉNÉ (2)
01.08.2014

Pour le CSA, le bonheur des enfants trisomiques est-il suspect ? Topic
Fondation Jérôme Lejeune

(Légende photo : Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune)

Le CSA vient de publier une mise au point sur sa décision relative à la vidéo « Dear Future Mom » où il reconnaît que le message de cette campagne est positif pour les personnes trisomiques et leur famille.

Cependant la Fondation Jérôme Lejeune ne peut se contenter de ces quelques lignes. En effet l’avis du CSA aura comme effet de censurer à l’avenir toute campagne de communication positive sur les enfants trisomiques dès lors qu’elle concerne la grossesse. Or c’est précisément pendant cette période que se joue l’essentiel pour les personnes trisomiques : leur vie. C’est pourquoi la Fondation Jérôme Lejeune attendait une mise au point à la hauteur de l’enjeu. On est loin du compte.

Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune, analyse la situation dans une tribune publiée sur le site de Valeurs Actuelles : « Le CSA, l’éradication des trisomiques et l’intérêt général ». Extraits :

« Dans l’affaire qui l’a conduit à semoncer des chaines de TV pour avoir diffusé un spot de sensibilisation à la trisomie 21, le CSA considère qu’il s’agit d’un message qui n’est ni consensuel ni d’intérêt général. (…) Il a raison dans la mesure où l'élimination de masse des enfants trisomiques, fruit du dépistage programmé, budgété, systématisé et remboursé par la sécurité sociale, c’est cela qui est aujourd’hui présenté comme relevant de l’intérêt général. La trisomie, c’est l’histoire d’une maladie qui n’a jamais été mortelle mais que la technique et le marché ont rendu mortelle. Prodige de la modernité. Dès lors, un message de sensibilisation à la vie heureuse d’une personne atteinte de trisomie n’est effectivement pas consensuel.
Au cas où nous n’aurions pas bien compris, le CSA précise qu’il s’agit de « ne pas troubler la conscience des femmes qui, dans le respect de la loi, ont fait des choix de vie personnelle différents ».
Confusion d’anthologie oublieuse des leçons du passé, où la conscience morale ne s’en réfère qu’à la loi. Euphémisme d’anthologie où le « choix de vie personnelle » consiste à supprimer un enfant et ) »conduit collectivement à l’éradication des personnes trisomiques.(…) »


La tribune est disponible dans sa totalité en cliquant ici.

La mise au point du CSA offre à la Fondation l’occasion de lui transmettre des informations la concernant. La Fondation Jérôme Lejeune est une fondation reconnue d’utilité publique qui poursuit 3 missions :
- Développer la recherche à visée thérapeutique pour les personnes atteintes de déficience intellectuelle d’origine génétique (trisomie, X fragile, Williams Beuren, maladie du cri du chat, syndrome de Rett, Prader Willi, Angelmans etc.)
- Soigner ces patients dans le cadre d’une consultation médicale spécialisée (l’Institut Jérôme Lejeune, qui suit 4000 patients)
- Défendre la vie humaine et la dignité des personnes. La lutte contre l’eugénisme s’inscrit dans le cadre de cette 3ème mission.
 
sources: Fondation Jérôme Lejeune

Contenu sponsorisé

Pour le CSA, le bonheur des enfants trisomiques est-il suspect ? Empty Re: Pour le CSA, le bonheur des enfants trisomiques est-il suspect ?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 13 Déc 2019 - 14:31