L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


Les prochains voyages du pape François

Partagez
avatar
Claire
Admin

Messages : 7743
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67

Les prochains voyages du pape François

Message par Claire le Mar 26 Aoû 2014 - 21:27

Les prochains voyages du pape François


Albanie, États-Unis, Mexique, Espagne

Rome, 26 août 2014 (Zenit.org) Anne Kurian 

Au lendemain de son voyage apostolique en Corée du Sud, le pape François évoque ses éventuels futurs voyages internationaux : Albanie - prévu pour septembre - mais aussi États-Unis, Mexique, Espagne.



Durant les 11h30 de vol de Séoul à Rome, le 18 août dernier, le pape a en effet répondu aux questions des journalistes, abordant notamment son voyage en Corée, la situation irakienne, les relations avec la Chine et la paix en Terre Sainte.
Le pape a évoqué ses prochains voyages, à commencer par l'Albanie (21 septembre 2014), donnant deux raisons à cette destination : tout d'abord, l'Albanie a « réussi à faire un gouvernement d’unité nationale entre musulmans, orthodoxes et catholiques, avec un conseil interreligieux qui aide beaucoup et qui est équilibré. Et cela se passe bien, c’est harmonisé ».


La présence du pape aura donc pour objectif de « dire à tous les peuples : "On peut travailler ensemble !". J’ai senti cela comme une aide véritable à ce noble peuple ».
Deuxième raison invoquée par le pape : « Dans l’histoire de l’Albanie, c’est le seul pays communiste qui ait inscrit l’athéisme dans sa Constitution. Aller à la messe était anticonstitutionnel. L'un des ministres me disait que l’on a détruit 1820 églises orthodoxes, catholiques… Et d’autres églises ont été transformées en cinémas, théâtres, salles de bal… J’ai senti que je devais y aller. »


Après les Philippines et le Sri Lanka (12-19 janvier 2015), le pape pourrait se rendre aux États-Unis : « L'année prochaine, je voudrais aller à Philadelphie pour la Rencontre des familles (22-27 septembre 2015), et j’ai été invité par le président des États-Unis au Congrès américain (Washington), ainsi que par le secrétaire des Nations-Unies, à New York : peut-être les trois villes ensemble. »


Deuxième destination possible : « Le Mexique : les Mexicains veulent que je me rende à Notre-Dame de Guadalupe... mais ce n’est pas sûr », a-t-il précisé.


Et enfin, l’Espagne : « Le roi et la reine m’ont invité et l’épiscopat m’a invité, mais… il y a une pluie d’invitations pour aller en Espagne : Saint-Jacques de Compostelle… 
Ce sera peut-être possible, mais je n’en dis pas plus car ce n’est pas décidé : aller le matin à Avila et à Alba de Tormes, et rentrer dans l’après-midi… on peut espérer, mais ce n’est pas décidé. »


Le pape a répondu par ailleurs à un journaliste du Japon lui demandant s'il comptait venir pour le 150e anniversaire de la découverte des Japonais chrétiens clandestins (2015) : « Ce serait très beau, ce serait très beau ! J’ai été invité. Par le gouvernement comme par l’épiscopat. J’ai été invité », a répondu le pape.


Avec une traduction de Constance Roques
(26 août 2014) © Innovative Media Inc.
avatar
Invité
Invité

Re: Les prochains voyages du pape François

Message par Invité le Sam 20 Sep 2014 - 20:22



Martyrisées par une dictature communiste impitoyable, les communautés musulmane, majoritaire en Albanie, et catholique, largement minoritaire, représentent un exemple émouvant de cohabitation et attendent la visite du pape François, dimanche 21 septembre 2014, avec une fierté œcuménique inouïe.
avatar
Invité
Invité

Re: Les prochains voyages du pape François

Message par Invité le Dim 21 Sep 2014 - 16:37



A l'aube de la visite-éclair du Pape François en Albanie, éclairage sur le sens de ce voyage à la périphérie de l'Europe : François se rend sur une terre de rencontre entre différentes civilisations, marquée par la violence de l'histoire, jusqu'à la terrible dictature du communisme athée. La flamme de l'Évangile y est pourtant restée vive depuis les temps apostoliques et les religions y coexistent dans la paix.
avatar
Claire
Admin

Messages : 7743
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67

« Le peuple albanais n’est pas une menace pour l’Europe»

Message par Claire le Dim 21 Sep 2014 - 23:49

« Le peuple albanais n’est pas une menace pour l’Europe»



2014-09-21 Radio Vatican



(RV) A la fin de la messe, célébrée par le Saint-Père, dimanche, sur la place Mère Teresa de la capitale albanaise, l’archevêque de Tirana, Mgr Rrok Mirdita, a chaleureusement remercié le Pape François de sa visite dans cette terre profondément marquée par la souffrance. « Mais les dominations et les idéologies n’ont pas rabaissé le peuple albanais, au contraire, a-t-il relevé, la souffrance a développé la solidarité, l’accueil, l’unité de la famille. Dans la souffrance, les Albanais ont appris à voir les différences, y compris religieuses, comme une richesse. »
« Lorsqu’il s’est effondré il y a près de 23 ans, le régime athée communiste, qui avait promis un paradis sans Dieu, laissait derrière lui un enfer sans consolation. Ce régime a vite été remplacé par le mirage du bien-être qui a brouillé tant d’esprits et aveuglé bien des consciences. Les familles ont été mises à dure épreuve par l’émigration. Le fossé s’est creusé entre les quelques riches et les nombreux pauvres. Lorsque le matérialisme idéologique du communiste a jeté le masque, a souligné Mgr Mirdita, nous avons connu les multiples facettes illusoires du matérialisme pratique du consumérisme. Dans cette période de transition et de désarroi, l’Église est restée aux côtés de la population ; elle peut aujourd’hui témoigner avec certitude que le peuple albanais n’est pas une menace, mais une grande ressource pour la région et pour le continent. Certes cette Eglise n’est pas parfaite. Elle a besoin que le Saint-Père la confirme dans la foi, la corrige et l’encourage. »
 
(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)
avatar
Invité
Invité

Re: Les prochains voyages du pape François

Message par Invité le Mar 23 Sep 2014 - 22:38

Dans l'avion de retour d'Albanie, le Pape François est revenu sur ce voyage d'une journée. Les journalistes présents ont pu lui poser quelques questions.
Le Pape François en Albanie du 21/09/2014.

avatar
Claire
Admin

Messages : 7743
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67

Grande attente pour la venue du Pape à Strasbourg

Message par Claire le Mer 8 Oct 2014 - 20:30

Grande attente pour la venue du Pape à Strasbourg


2014-10-08 Radio Vatican



Le Pape François se rendra à Strasbourg le 25 novembre prochain

Ce déplacement éclair de 4 heures ne constituera pas en lui-même un voyage apostolique en France, mais sera exclusivement consacré aux institutions européennes, avec deux discours, au Parlement européen, l’autre au Conseil de l’Europe.
Son intervention au Parlement européen sera la première expérience « politique » du Pape François, devant un auditoire très divers, recouvrant toute la diversité des courants politiques en Europe, y compris les plus extrêmes. Mais la plupart des eurodéputés, de toutes tendances, attendent la visite du Pape avec enthousiasme, ou en tout cas avec curiosité.
Elle s’inscrit dans le contexte de renouvellement des instances dirigeantes de l’Union européenne. C’est ce que rappelle le père irlandais Patrick Daly, secrétaire général de la Comece, la Commission des Episcopats de la Communauté européenne.

Le père Patrick Daly, secrétaire général de la Comece, au micro de Cyprien Viet.
 
Je crois que le programme du Pape est dans un certain sens déterminé par le nouveau programme au niveau européen. Nous avons une nouvelle Commission, un nouveau président de la Commission, un président qui vient d’être élu au Conseil européen, Monsieur Tusk et un nouveau Parlement avec 58% des députés qui sont là pour la première fois. C’est une grande occasion pour le relancement du projet européen et je crois que ce nouveau départ pour l’Europe, en particulier pour l’Union européenne, attire l’attention du Pape. Et c’est à ce moment crucial, 25 jours seulement après le lancement du programme de la nouvelle Commission que le Pape vient parler aux parlementaires.
Vous pensez que le Pape a eu un écho particulier auprès de ces nouveaux dirigeants de l’Union Européenne ? Ce sont des gens ouverts à son message ?

Je crois qu’il a déjà rencontré Monsieur Schulz, Monsieur Barroso et Monsieur Van Rompuy à plusieurs reprises. Monsieur Schulz est le nouveau président du Parlement qui vient d’être constitué et l’invitation de se rendre au Parlement européen a été renouvelée au Saint-Père. Je crois qu’il est sensible à cette invitation qui a été répétée et je suppose que maintenant qu’il habite ici depuis presque deux ans parmi nous, en Europe, il se rend compte que pour la grande majorité des européens, le projet européen, c’est ce grand programme d’intégration, de vivre ensemble, en famille, avec les 28 nations qui constituent l’Union Européenne. Il veut leur donner un signal fort quant à son soutien pour le projet en tant que tel mais aussi sur des questions brûlantes qui sont au cœur de la politique européenne en ce moment.

Depuis le début de son pontificat, le Pape ne s’est pas encore adressé à un auditoire politique aussi large. Comment pensez-vous qu’il doive parler à ce public, avec parmi eux des catholiques, des athées militants….une alchimie de mouvements très hétéroclites au sein du Parlement européen ? Comment vous pensez qu’il peut réussir à leur parler et à les toucher ?  

Notre monde est hétéroclite et ce n’est pas nouveau. Mais je crois qu’il écoute beaucoup et je suppose qu’il parcourt parfois les journaux. Et même si lui-même n’est pas au courant de tout, il y a ceux autour de lui qui peuvent bien le préparer pour cet entretien avec les parlementaires européens. Il est essentiel qu’il se rende compte que c’est un contexte politique. Il parle à des parlementaires qui représentent 500 millions de citoyens. Il s’adresse à eux comme représentant public mais à travers eux, il parle aussi à tous les citoyens de l’Europe. C’est un peu difficile de dire quel sera le contenu de son message. Mais sa visite à Lampedusa signale déjà son attention pour les migrants.

Le fait qu’il s’est rendu chez un de nos voisins, l’Albanie, affirme qu’il s’intéresse beaucoup à la politique extérieure de l’Europe, c’est-à-dire des pays qui sont très proches de nous quant à leur culture mais qui sont pauvres, qui dépendent un peu de nous. Ce sont quelques idées qui me viennent tout de suite à l’esprit mais quant aux questions qu’il abordera, il faut s’en remettre à lui et à l’Esprit Saint.

En France, nous avons un leader politique important, Jean-Luc Mélenchon, un leader de l’extrême-gauche, qui a appelé à un boycott de cette visite du Pape François au Parlement européen. Est-ce que sa prise de position a un écho parmi les parlementaires européens ?
J’ai entendu très peu d’échos. Même les gens qui sont idéologiquement de gauche ont tous insisté sur le fait qu’eux aussi attendent avec une grande impatience la visite du Saint-Père. Et il me semble que cette opposition légitime d’un parlementaire élu ne représente que lui. 
Le pasteur protestant, le révérant Ian Paisley, mort il y a deux semaines, avait lui aussi monté une protestation, personne un peu bruyante au Parlement européen lorsqu’il en était membre à l’occasion de la visite de Jean-Paul II, il y a vingt ans. 
Donc, il n’y a rien de neuf sous le soleil. 

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)


          

    La date/heure actuelle est Jeu 27 Juil 2017 - 0:37