L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Partagez
avatar
Gilles

Messages : 2523
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Gilles le Jeu 29 Avr - 9:30



Le remède à la solitude Par Edouard
Kowalski


Lequel d’entre nous ne s’est pas senti bien seul alors qu’il
avait besoin de réconfort, d’encouragement, de trouver quelqu’un à qui confier
ses problèmes.

Même quand nous appartenons au Seigneur, nous cherchons à
juste titre la communion des frères ou sœurs pour trouver des forces nouvelles,
et nous sommes quelque fois déçus. Alors, où est le problème et comment en
trouver la solution ?

Je suis bien seul
De grands hommes de Dieu sont
passés par ce chemin et le Seigneur les a instruits. Le grand prophète Elie
disait un jour à Dieu lui-même : Je suis resté, moi seul ! Mais en réalité, il
était en compagnie de l’Eternel, en train de lui confier ses détresses et Dieu
ajoutera : Je laisserai sept mille hommes qui n’ont pas fléchi les genoux devant
Baal. (1 Rois 19 : 14 & 18)Nous sourions aux propos d’Elie : sept mille
hommes qui partagent ses convictions, ses soucis de la gloire de Dieu, un
rendez-vous et une conversation en tête à tête avec Dieu et Elie ose dire qu’il
est vraiment seul. Vous avez compris, quand nous sommes enfants de Dieu, le
sentiment de solitude nous trompe sur la réalité.

La vérité, c’est ce
que nous affirme la parole de Dieu. Si quelqu’un vit loin de Dieu, sans être
réconcilié par la Croix, la solitude est une bien sinistre réalité… il est seul
face à ses problèmes, face à son avenir, face au Diable, face à l’enfer.


Mais après notre repentance, Jésus vient faire sa demeure en nous, nos
péchés sont ôtés, et nous avons une communion réelle, vivante et permanente avec
notre Seigneur. Nous sommes entrés dans la Nouvelle Alliance que Jésus a signé
avec nous par le Sang de la Croix.

Jésus dans la plus grande des
solitudes. Pourquoi ?
Lorsque Jésus mourrait sur la Croix, entre autres
paroles, il a pu s’écrier : Mon Dieu, mon Dieu ! Pourquoi m’as-tu abandonné ? Ce
fut le moment le plus tragique pour notre Sauveur. Les ténèbres ont envahie
immédiatement Golgotha et Jésus se trouvait avec ses souffrances, bien seul,
sans secours divin et sans aucun secours humain ! Quels affreux moments de
souffrances non seulement physiques, mais surtout morales et spirituelles ! Pour
un temps, Dieu l’avait réellement abandonné, Dieu ne pouvait pas supporter de
regarder les péchés de l’humanité dont le Christ s’était chargé. Dans cet
abandon momentané, prévu par Dieu, il y avait une intention charitable de notre
Sauveur. Volontairement, en acceptant la Croix, le Christ acceptait de porter
nos péchés mais aussi toutes nos souffrances. Parmi les douleurs humaines, il y
a la solitude qui tient une grande place, car dès la création de l’homme, Dieu
en voyant Adam tout seul, a déclaré : Il n’est pas bon que l’homme soit seul !
(Genèse 2 ).

La présence éternelle de Jésus
J’aimerais dire à celui
ou celle qui souffre de la solitude : Jésus s’est chargé de cette douleur, Il
l’a portée sur la Croix dans un but bien précis : pour t’en délivrer
définitivement ! Selon l’Evangile de Matthieu, les dernières paroles de Jésus,
celles que tout enfant de Dieu a retenu et qu’il aime à proclamer journellement,
sans se lasser : Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du
monde. (Matthieu 28 :20) Jésus est très précis dans cette proclamation :
lui-même personnellement nous accompagne tous les jours et à tout moment de la
journée. Il ne nous donne pas un rendez-vous de quelques minutes chaque jour, il
n’ouvre pas une permanence quelques heures dans la journée… mais il est avec
nous constamment, de jour comme de nuit. Et il nous garantit cette présence, non
jusqu’à la fin de notre vie… mais même au-delà de la mort, il est là, puisqu’il
promet d’être avec nous jusqu’à la fin du monde.

Qu’on ne se trompe pas !
Quand on a fait alliance avec Jésus par le sang de la Croix, il s’agit bien une
présence permanente, que l’on prie, que l’on dorme, que l’on travaille !


Certains moments privilégiés, je peux ressentir cette présence douce,
bienfaisante, apportant le réconfort et la paix. Combien j’aime cette
manifestation de sa présence, elle est apaisante, réparatrice, désirable ! Mais
certains pensent, lorsqu’ils ne ressentent pas cette présence, que Jésus les
oublie et ils se comportent comme des orphelins, se sentent seuls, frustrés,
oubliés et ils commencent à déprimer. J’aimerai rappeler cette grande vérité :
Le juste vivra par la foi et non par ses sentiments. La réalité de la foi, c’est
ce que me dit la Parole de Dieu. La vérité, ce n’est pas ce que je ressens mais
ce que me dit le Christ. Nos sentiments nous trompent souvent mais Jésus a dit :
Je suis la vérité et la vérité vous affranchira entre autre du sentiment de
solitude.

Comment vivre la présence de Jésus
Pour vivre cette
glorieuse réalité de la communion permanente avec notre Seigneur, nous avons
besoin de l’Esprit Saint : Quand Il sera venu, lui l’Esprit de vérité, il vous
conduira dans toute la vérité. (Jean 16 : 13) C’est lui, l’Esprit Saint qui me
rappelle dans ma nuit noire, dans mes moments de solitude, de découragement que
Jésus est avec moi. Envers et contre tout, j’affirme, je proclame ce que me
rappelle l’Esprit Saint : Jésus est avec moi.

Vous vous êtes déjà trouvés
en compagnie dans une pièce fermée. Au bout d’un certain temps, vous vous
sentiez mal à l’aise et vous avez demandé : « On manque d’air. Donnez-nous un
peu d’air ! » et quelqu’un a simplement ouvert une fenêtre. Ouf ! Vous vous
sentiez mieux ! En fait, la pièce était pleine d’air mais l’air a besoin d’être
renouvelé. Accepteriez-vous de vivre dans une maison continuellement fermée ?
Alors, régulièrement ouvrez la fenêtre de votre cœur en direction du ciel.
Recevez chaque jour dans la prière, dans la méditation de la Parole, une brise
d’air frais par l’Esprit Saint venant du ciel. Ne vous contentez pas de vivre
des expériences du passé ou de la nourriture que vous recevez dans un
rassemblement du peuple de Dieu. Ayez votre vie personnelle et intime avec Dieu,
ces moments où l’Esprit vous rappellera sans cesse les paroles apaisantes de
Jésus qui nous dit : Le Père vous donnera un autre Consolateur qui soit
éternellement avec vous… Je ne vous laisserai pas orphelins, je viens vers vous.
(Jean 14 : 16).

Celui qui est en nous est le plus grand
Dans notre
monde agité, en perpétuel mouvement, de grâce, s’il vous plaît, prenez la bonne
décision d’accorder chaque jour un temps pour rencontrer, pour écouter et pour
parler à Celui qui est toujours avec nous.

Un jour le jeune serviteur
d’Elisée sortit pour puiser de l’eau et il fut effrayé, car en face de lui, il y
avait toute une armée qui l’encerclait. Il se sentit bien seul et bien petit.
Elisée, qui avait l’onction de l’Esprit et la communion avec Dieu, était sans
crainte, et il dit à son serviteur : N’aie pas peur, car ceux qui sont avec nous
sont plus nombreux… (2 Rois6 : 16) Et ce jeune eut les yeux ouvert sur
l’invisible : il y avait là tous les chars de feu de l’armée de
l’Eternel.

Ma prière : « Seigneur, ouvre nos yeux pour que nous voyons
que nous ne sommes jamais seul, le Père, le Fils, le Saint Esprit sont toujours
à nos côtés."

Mon conseil pratique : engagez-vous aussi dans le service
pour le Seigneur auprès de votre prochain, car en rendant service aux autres au
nom de Jésus, vous vous rendez service à vous-mêmes pour vous aider à surmonter
vos solitudes.


Gilles. Ville de Québec - Canada


Dernière édition par Gilles le Sam 8 Sep - 10:21, édité 1 fois
avatar
Gilles

Messages : 2523
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Gilles le Jeu 13 Mai - 9:29




Pour les personnes qui souffrent de solitude
« La prière vous ouvre le cœur, jusqu'à ce qu'il soit capable de contenir Dieu lui-même. »

(Mère Teresa)


Alors que les médias, l’industrie des loisirs et du temps libre se développent de plus en plus et que nous assistons à l’explosion d’Internet, un réseau susceptible d’unir les êtres, paradoxalement, de nombreuses personnes souffrent encore de solitude. Un terme qui inclut également la solitude intérieure, source d’un mal-être profond. Je leur dédie ma prière dans l’espoir qu’elle pourra les aider à combler ce vide.


Seigneur Jésus-Christ, des milliers d’hommes
et de femmes se retrouvent sans famille
ni ami autour d’eux.
D’autres, bien qu’entourés par leur proches,
peuvent se sentir aussi très seuls.
C’est pourquoi, je te prie de tout mon cœur
pour que ces personnes parviennent à te découvrir
et à t’aimer au point que tu deviennes
l’ami le plus intime qu’elles aient jamais eu.


Seigneur Jésus-Christ, n’est-ce pas au moment
où tu t’es senti si seul sur la croix
que ton cœur s’est pleinement ouvert au Père ?
Exhorte toutes les personnes esseulées
à prendre conscience que la solitude
les invite, elles aussi, à un grand changement intérieur.
Je te rends grâce de les aider à se considérer
jour après jour comme un être unique
avec ses propres capacités et qualités.
Ainsi, le cœur pénétré de confiance,
elles briseront à jamais les chaînes douloureuses
de la solitude pour se donner, se créer et Vivre.

Alors chacun ne s’attachera plus
qu’au seul bonheur véritable :
communiquer avec les autres pour les aimer.

Amen !




Gilles. Ville de Québec - Canada
avatar
Claire
Admin

Messages : 9907
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 68
Localisation : NORD

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Claire le Jeu 13 Mai - 11:25

Belle prière Gilles !

avatar
Gilles

Messages : 2523
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Gilles le Ven 21 Juil - 11:05



Courage dans la solitude

La solitude est une émotion intense qui peut soit conduire au désespoir, soit nous rapprocher de Dieu. Nous n’avons pas été faits pour être seuls. Dès le début, l’Éternel a déclaré qu’il n’était pas bon que l’homme soit seul (Ge 2.18); il a donc créé Ève. Puis est arrivé le péché qui nous sépare de Dieu.

Depuis, nous essayons de retrouver la relation intime que nous avons perdue dans le jardin d’Éden. La plupart d’entre nous commencent par chercher à établir des relations saines avec d’autres gens. Nos amis et nos proches peuvent beaucoup nous aider, mais leur présence ne peut se substituer à notre communion avec notre Père. En fait, il arrive parfois que nos meilleurs amis, en semblant nous offrir ce que Dieu seul peut nous donner, fassent obstacle à notre communion avec le Seigneur. Nous ne pouvons permettre à d’autres de remplacer Dieu, ce serait de l’idolâtrie.

Voilà pourquoi plusieurs personnages de la Bible ont été soumis au test de la solitude. Jacob a combattu seul l’ange (Ge 32.24‑32); Élie s’est tenu seul sur le mont Sinaï (1 R 19); et Jésus a prié seul dans le jardin de Gethsémané parce que ses amis s’étaient endormis (Mt 26.36‑46). Ces trois cas se ressemblent beaucoup.

Dieu ne vise qu’un but en permettant ces expériences déchirantes : nous amener à découvrir qu’il est vrai. L’apprentissage peut être long, mais il est fort probable qu’en l’absence d’un tiers, nous nous appuierons sur Dieu. Quand nous souffrons de solitude, nous pouvons nous accrocher à la promesse d’Hébreux 13.5 : « Je ne te délaisserai point, et je ne t’abandonnerai point. »


avatar
Gilles

Messages : 2523
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Gilles le Mer 1 Nov - 15:13



Solitude...

C’est drôle comment la solitude
Se manifeste, et vous nargue.
Dans la vie de tous les jours,
Elle vous côtoie ; vous la tolérée.
Mais dès que vous trouvez au
Milieu d’une foule, elle vous
Écrase les épaules, vous rappelle
Combien vous êtes seul.
C’est une amie bien amère,
Qu’on finit par haïr après tout.
Elle n’est que froideur et fadeur.
Elle prétend être votre amie,
Une compagne peu encombrante.
Mais c’est votre âme qu’elle
Désire et veut posséder.

Au Ciel, la solitude n’existe pas,
Elle est bannie et exilée,
Parce que personne ne se sent
Étranger, rejeté ou abandonné.
L’amour est roi là-haut,
Et c’est cet amour qui donne
Une place à tout le monde.

Patrick Étienne


avatar
Gilles

Messages : 2523
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Gilles le Mer 29 Nov - 10:57

avatar
Gilles

Messages : 2523
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Gilles le Mar 3 Avr - 10:20



Certains la recherchent, d’autres la fuient : les bienfaits de la solitude

À la fois état de fait et sentiment, objective et subjective, la solitude est une réalité complexe. Certains la recherchent, d’autres la fuient. Elle est perçue et vécue de multiples manières. Découvrez les bienfaits de la solitude, afin d'y trouver une source de créativité, d'épanouissement et de construction de la personnalité.

La solitude n’est pas vécue de la même manière, elle peut être ponctuelle ou durable, et elle peut être choisie, ou subie. Joseph Roux, prêtre et poète français de la fin du XIXe, disait : « La solitude vivifie ; l’isolement tue. » Quelle est la différence entre solitude et isolement, et en quoi la solitude peut-elle être bénéfique ?

Pour bien saisir les bienfaits que la solitude peut contenir, il convient de la distinguer de l’isolement. Nous considérerons la solitude, du latin solus « seul », comme le fait, neutre, objectif, d’être seul, tandis que la notion d’isolement apporte en plus un sentiment de souffrance. L’Allemand distingue bien les deux notions : Ich bin allein signifie « je suis seul », et Ich fühle mich einsam signifie « je me sens seul (et j’en souffre) ». De même en anglais, the solitude désigne le fait d’être seul, et parfois même d’être heureux d’être seul, et the loneliness désigne le sentiment douloureux qui découle de la solitude.

Suite du texte : Certains la recherchent, d'autres la fuient : les bienfaits de la solitude

par Mathilde de Robien
avatar
Claire
Admin

Messages : 9907
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 68
Localisation : NORD

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Claire le Jeu 10 Mai - 3:46

LA SOLITUDE ET LA MOROSITE




Tu dois être surpris par le titre de cette réflexion. Généralement les mots « bonheur et solitude », tout comme « renaissance et morosité » sont habituellement images de malheur et de désespoir et non un lieu privilégié pour une rencontre intime avec Jésus-Christ.

Laisse-moi te partager que c’est dimanche dernier que j’ai pris conscience davantage de cette réalité spirituelle. Affecté par le souvenir me rappelant ce même jour, mais l’an dernier, jour de notre anniversaire de mariage, je pleurais seul dans le salon. Comme tu le sais mon épouse, Louise, est décédée en septembre dernier.


J’essayais de prier, mais je ne pouvais qu’offrir mes larmes abondantes. Je me disais, « mon Dieu » que cette solitude est morbide. Pourquoi? Pourquoi? Elle qui n’avait jamais été malade, pourquoi ce cancer si horrible et extrêmement douloureux? Pourquoi Seigneur Dieu ?


Puis, pendant un moment plus calme, une petite voix toute douce, chaude aussi, a surgi de mon cœur pour me dire : « Personne ne peut atteindre ta douleur et ta solitude, sauf moi. Je t’aime! J’ai bonheur à vivre avec toi ta douleur intérieure telle qu’elle est. Ensemble, tu découvriras que j’ai rempli ta solitude et ta morosité de richesses et de beautés au-delà de tout ce que tu peux imaginer. Accepte ce que tu vis, restons ensemble,  je te dis que tu verras la gloire de mon Père et la puissance de ma résurrection se manifester. Je t’aime, je t’aime, je t’aime! »


Ce ne sont peut-être pas les mots exacts, exacts, car je n’avais pas de quoi écrire tout proche. Cependant, une chose est certaine pour moi, ce sont là les paroles vivifiantes de mon Sauveur, Jésus-Christ de Nazareth, Fils du Dieu très-haut. Elles sont pour moi, elles sont aussi pour toi, spécialement si tu es dans la solitude ou la morosité intérieure.


Tu comprends que je suis entré dans une paix spirituelle exceptionnelle et que je suis resté assis là un bon bout de temps. Je priais en « langues» et puis un parfum embaumait la pièce d’une odeur particulière. Bizarre! Ça venait d’où, je ne sais pas? À cause de la chaleur, la fenêtre était grande ouverte, un arbre en fleurs? Tu as une idée, toi ?




Tu réalises avec moi que notre douleur intérieure, vécue en communion avec Jésus-Christ, a le pouvoir de faire verdir et fleurir (l’odeur) un jardin spirituel céleste en nous. Un jardin, un espace de gloire divine pouvant nous nourrir en surabondance, ainsi que les autres, même la société.

Comprenons toi et moi que le bonheur et notre solitude douloureuse sont de précieux COMPLICES dans le monde de Dieu.


Évidemment, si nous vivions nos moments difficiles en communion avec notre divin Sauveur  Jésus-Christ.


Jésus te dit clairement son désir total de proximité quotidienne :
« Et sachez-le : je vais être avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » (Matthieu 28, 20).


Tu dois connaître aussi plein de gens, (tu es peut-être du nombre) qui passent toute leur vie à éviter la solitude et qui se privent d’une explosion de vie spirituelle en Jésus ressuscité, d’une puissante plénitude, de sa gloire céleste qui dynamisent toute l’existence.
Ils sont esclaves du bruit, de la télévision, des revues, de la musique, de leur portable, du Net, de la consommation, du sexe, etc. Tout pour éviter de sentir le serrement de leur cœur d’où peut jaillir la douceur miraculeuse de notre Seigneur tout-Amour.


Prions :

Seigneur Jésus,

Je t’ouvre le centre de mon être! Tu es chez-toi dans le centre de mon être.
J’apprends aujourd’hui que tu es le SEUL pouvant y accéder et personne d’autre.
C’est une surprise! Je ne le savais pas et personne ne m’avait parlé de cela.
C’est une révolution pour moi, car j’ai souvent accusé les autres de ne pas me soutenir, me visiter, me consoler. Ils me fuyaient (non sans raison) et je ne manquais pas de les accuser de ne pas m’aimer. En fait, je leur demandais l’impossible. Eh oui!

Tu es, Seigneur Dieu, l’origine de tout ce qui existe, « l’Unique » capable de vivre mon espace intérieur totalement privé, le noyau de mon identité.

Je sais que tu comprends mon ignorance et tous les jugements et rejets, ainsi que les paroles négatives, que j’ai pu prononcer contre des personnes qui vivaient proches de moi.
Je te demande sincèrement pardon et je te remercie de me laver dans ton sang glorieux et j’accorde le même pardon que tu me donnes à tous ceux que j’ai rejetés et blessés humainement ou spirituellement. Merci et gloire à toi, Jésus de Nazareth, Fils de Dieu,  mon ami éternel et mon Sauveur personnel glorieux!

Seigneur d’Amour, je te reçois pleinement dans mon espace profond, dans mon sanctuaire de douleur intérieure. Soyons ensemble! Tu es tout ce qui me manque et me manquait depuis si longtemps.
Quel bonheur de sentir dès maintenant que tu es là. J’en ai la certitude, car tout l’Évangile me le dit sans arrêt.
Et le plus merveilleux, c’est que ta présence est inconditionnelle. Ma pauvreté et ma différence n’altèrent en rien ton désir de moi. Quel Dieu merveilleux, tu es!

Amen, amen, amen!
Je suis dans la joie, dans ta joie glorieuse!
Alléluia!

Si tu as fait cette prière avec un minimum de sincérité et compris la portée infinie de ma réflexion, je sais que ta vie ne sera JAMAIS plus la même.


Tu es un être nouveau, la solitude n’existe plus. Elle permet au bonheur profond de se révéler tels des fleuves d’eau vive venant de ton propre cœur blessé. « Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de SON cœur » (Jean 7, 18). 


Tu as une remarque sur cette réflexion très osée, tu sais d’où venait l’odeur magnifique pendant ma prière, tu as une prière personnelle, alors n’hésite pas à écrire un commentaire dans l’espace après. Ne dépasse PAS les 50 MOTS maximum, sinon je coupe au mieux.


Merci de ton soutien spirituel si essentiel et ta générosité pour soutenir les frais que j’engage pour ce blogue et les autres activités. Tout est bien expliqué sur la page: soutenir ce ministère. Cela te semble gratuit, c’est loin d’être le cas. Un don, si minime soit-il, 5-10-20 euros (ou dollars), plus si tes moyens te le permettent, peut changer bien des choses. Évidemment, c’est un soutien volontaire et tu ne recevras aucun reçu fiscal pour tes impôts, Alléluia! Merci d’être « Providence » pour mon ministère d’évangélisation!


Merci de faire connaître le blogue à tes amis du Net!


Je t’aime de l’Amour de Jésus
Pierre


https://www.pierrelacroix.com/2017/07/solitude-morosite-lieu-de-renaissance/
avatar
Gilles

Messages : 2523
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Gilles le Jeu 10 Mai - 12:45



La solitude heureuse

Sais-tu que la solitude spirituelle est nécessaire dans ta vie pour découvrir une paix intérieure profonde et durable?

Une solitude librement désirée pour vivre un cœur à cœur avec ton Papa d’Amour.


Avec la vie moderne, les bruits qui nous entourent, les médias, les ordinateurs, la télé, la famille, les voisins, les amis, la circulation, les bouchons, le boulot, les téléphones portables, trouver la solitude silencieuse est un défi à relever.


C’est en fait une DÉCISION à prendre. Rien de moins!


C’est le fruit d’un renoncement. Tu dois fermer ton portable, la télé, t’isoler dans un lieu calme pour y parvenir. Dans les évangiles, tu trouveras que Jésus s’isole souvent.

La solitude est un bon compagnon pour toi




Nombreuses sont les personnes qui me demandent si j’ai quelqu’un dans ma vie, maintenant que Louise est décédée depuis un an et demi. Bizarrement, je réponds que NON, car j’ai trouvé un ami qui s’appelle « solitude joyeuse ». Une solitude graciée, lumineuse, bienfaisante, habitée.

J’ai des amis, des appels, des relations, des sorties, mais j’aime la tranquillité de ma maison, la solitude est facile à trouver et surtout agréable à vivre.

Je ne vois pas pourquoi changer pour l’instant. Dieu vient me rejoindre dans cette solitude.
« Je veux l’attirer et la conduire au désert, et là je parlerai à son cœur (à son âme) »  (Osée 2, 16).
Je te partage que je réalise que la solitude me permet de visiter l’île que je suis et la multitude des espaces intérieurs qui me constituent. Je sais que Jésus m’y attend et t’attend dans ce désert, ce calme, cette solitude.

Lui-même y retrouvait son Père pour un cœur à cœur, après des heures pressé par la foule et ses disciples.

« Jésus se retirait dans des endroits isolés où il priait » (Luc 5, 16).
« Jésus se retira de nouveau sur la colline, tout seul » (Jean 6, 15).
«  En ce temps-là, Jésus monta sur une colline pour prier et y passa toute la nuit à prier Dieu, son Père » (Luc 6, 12).

Visiter ton île aux trésors




Tu possèdes des ressources insoupçonnées que tu laisses souvent dormir.  Il y a des trésors de grâces, de gloire en toi.

Tu as appris à faire des choses pour Dieu afin de recevoir ses bénédictions, alors que c’est l’opposé qui est la « vérité ». Tu dois laisser Dieu faire des choses EN TOI, t’animer, t’inonder de lumière céleste en ouvrant ton âme à sa tendresse infinie.


Ton choix de t’isoler, de choisir la solitude en sa présence amoureuse, changera toute ta vie, ton émotivité, ta sensibilité. Ce cœur à cœur avec ton Papa d’Amour te révélera le trésor caché au fond de toi et l’immensité de son Amour pour toi.

N’oublie pas que tu es vraie ressemblance de Jésus, de Dieu.

« Dieu créa les êtres humains à sa propre ressemblance, il les créa homme et femme » (Genèse 1, 27).

La bonne solitude te permet de créer un pont avec ton intérieur, ton moi profond, ton originalité voulue par Dieu. Tu y trouves le sourire paisible, chaud de ton Père céleste.

La mauvaise solitude consiste à ne pas être en contact avec ton trésor spirituel au fond de ton être intérieur. Tu portes ton attention sur tout ce qui se passe à l’extérieur de toi; ton cerveau chauffe, certains cherchent constamment des démons, comme les jeunes cherchent aujourd’hui des Pokémon partout dans les rues.

Le « beau » bonheur, comme me disait une amie, provient d’un désir quotidien d’intériorité, de solitude en présence de l’Amour. Tu y rencontres la précieuse complicité de Jésus dans ta vie, ton âme.

Prions :

Seigneur d’Amour,
Je reconnais que je dois me faire violence pour vivre l’expérience de la solitude. Elle me fait peur.
Je suis facilement confus, nerveux quand rien ne me dérange autour de moi. Et puis, la culture du démon dans laquelle j’ai grandi me fait penser qu’il y a des démons partout autour de moi, alors que c’est toi, Seigneur d’amour infini et inconditionnel, qui es là, qui m’offres tout ton Amour, qui me protèges de toutes les attaques possibles.
Je pense être un peu malade spirituellement. Alors, j’ouvre les portes de mon âme pour t’accueillir comme mon médecin personnel, chaleureux, vraiment intéressé à mon mieux-être intérieur.
Mon âme, mon âme, ouvre-toi maintenant à mon médecin spirituel qui se nomme Jésus-Christ de Nazareth, le Fils unique de Dieu. Reçois la transfusion sanguine qu’il m’injecte maintenant. Oui, reçois, bois la plénitude de guérison de mon médecin personnel! Accepte la capacité de silence amoureux qu’il dépose en toi. Oui, la puissance miraculeuse de Dieu coule en toi. Reçois sans aucune résistance! Abandonne-toi, j’en ai grandement besoin!
Seigneur, je prends maintenant une minute de silence, de pause, de communion.
Je reprends doucement la demande à mon âme, en mettant la main sur mon cœur, car tout doit se passer à ce niveau.
Mon âme, mon âme, ouvre-toi maintenant à mon médecin spirituel qui se nomme Jésus-Christ de Nazareth, le Fils unique de Dieu. Reçois la transfusion sanguine qu’il m’injecte maintenant. Oui, reçois, bois la plénitude de guérison de mon médecin personnel! Accepte la capacité de silence amoureux qu’il dépose en toi. Oui, la puissance miraculeuse de Dieu coule en toi. Reçois sans aucune résistance! Abandonne-toi, j’en ai grandement besoin!
Je te rends toute la gloire, Seigneur!
Tu m’aimes infiniment et surtout sans aucune condition.
Dès maintenant, ta présence chaude dans ma vie me donne de vivre un renouvellement spirituel et une joie vraiment nouvelle que nul ne pourra me ravir.
Alléluia, amen!



Qui est Pierre Lacroix?
avatar
Gilles

Messages : 2523
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Gilles le Sam 30 Juin - 20:21


NON JAMAIS TOUT SEUL !

Jésus est le bâton de pèlerin sur lequel nous pouvons nous m’appuyer chaque jour de notre vie! Des moments difficiles arrivent parfois sans crier « gare »! Mais notre berger veille! Il sait tout de chacun ,quand on se couche, quand on se lève, quand on est sur le chemin du travail…….!

C’est plutôt rassurant, et pourtant, nous n’y prêtons pas toujours attention ! Mais aussi, prenons bien garde à notre attitude et à nos paroles, car ses yeux divins nous regardent,et ses oreilles nous entendent ! Jetons-nous dans ses bras d’amour et sentons sa douce chaleur et sa douce voix nous chuchoter: »Ne crains pas, je suis là »!

Ne crains rien, je t’aime, Je suis avec toi! Promesse suprême, Qui soutient ma foi. La sombre vallée N’a plus de terreur, L’âme consolée, Je marche avec mon Sauveur. Non, jamais tout seul Non, jamais tout seul Jésus, mon Sauveur, me garde, Jamais ne me laisse seul.

Non, jamais tout seul Non, jamais tout seul Jésus, mon Sauveur, me garde, Je ne suis jamais tout seul. L’aube matinière Ne luit qu’aux beaux jours, Jésus, ma lumière, M’éclaire toujours. Quand je perds de vue L’astre radieux, À travers la nue, Jésus me montre les cieux!

Non, jamais tout seul Non, jamais tout seul Jésus, mon Sauveur, me garde, Jamais ne me laisse seul. Non, jamais tout seul Non, jamais tout seul Jésus, mon Sauveur, me garde, Je ne suis jamais tout seul.

Les dangers accourent, Subtils, inconnus: De près ils m’entourent,
Plus près est Jésus, Qui, dans le voyage, Me redit : «C’est moi !

Ne crains rien: courage! Je suis toujours avec toi!» Non, jamais tout seul Non, jamais tout seul Jésus, mon Sauveur, me garde, Jamais ne me laisse seul. Non, jamais tout seul Non, jamais tout seul.

Jésus, mon Sauveur, me garde, Je ne suis jamais tout seul. 

avatar
Gilles

Messages : 2523
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Gilles le Dim 1 Juil - 10:05



Vous pouvez faire en sorte que votre solitude soit une bonne chose

Croyez-le ou non, la solitude est une opportunité pour grandir !

Tout le monde a ressenti de la solitude à un moment de sa vie, que ce soit dans sa jeunesse, en s’éloignant de son école et de ses amis pour tout recommencer ailleurs, ou peut-être simplement quand un ami a pris de la distance. La solitude peut être douloureuse et nous laisser face à un sentiment de vide. Il n’y a pas de solution immédiate, mais si l’on change la façon dont on l’aborde, on peut découvrir que ces sentiments de vide offrent en fait d’incroyables opportunités.

Le docteur Tara Well, professeur de psychologie au Barnard College de l’Université de Columbia, étudie la motivation et la façon dont les gens gèrent leurs émotions et perçoivent leurs relations. Au lieu de se concentrer sur la façon de « régler » le problème de la solitude, Tara Well insiste sur le fait que l’on devrait l’accepter comme faisant partie de la vie et nous concentrer plutôt sur le développement personnel. Que l’on lutte contre la peur de la solitude après avoir terminé nos études et déménagé loin de notre famille ou que l’on soit déçu par le manque d’activités prévues pour notre week-end, ces cinq astuces issues de la recherche du docteur Well peuvent nous aider à surmonter la peur d’être seul.

Suite du texte : Vous pouvez faire en sorte que votre solitude soit une bonne ... - Aleteia


par Chloe Langr
avatar
Gilles

Messages : 2523
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Gilles le Mar 17 Juil - 10:31



La Victoire de l'Amour: Accueil

avatar
Gilles

Messages : 2523
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Gilles le Sam 8 Sep - 10:18



PRIÈRE QUAND JE ME SENS SEUL(E)

Bon Père Céleste...

Merci d'écouter mon cœur ;
Ta patience avec moi se doit d'être louée.
Aujourd'hui, j'ai eu à nouveau ce sentiment :
Celui de me sentir si seul(e).
Il semble que personne ne comprend...
Même ma famille et mes amis ne semblent pas "m'entendre" à certains moments.
Même si je suis dans une salle pleine de gens,
Je me sens seul(e)…
Et je me sens solitaire.
Je sais que tu as dit que jamais tu ne  nous abandonnerais.
Ta Parole promet cela et elle est vraie.
Ces sentiments ne sont que des signes de mon humanité.
Veux-tu m'aider à sentir ta présence dans ma vie ?
Est-ce que tu veux bien te révéler à moi
Au-delà de tout ce que je peux imaginer ?
Merci pour ta paix qui dépasse mon entendement.
Elle ne peut être que fournie par toi.
Au nom de Jésus je prie. Amen !


RACHEL WOJO

avatar
Claire
Admin

Messages : 9907
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 68
Localisation : NORD

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Claire le Sam 8 Sep - 14:04

Un beau témoignage :




Comment vivre avec soi-même et la solitude?
 

J’ai aujourd’hui décidé d’écrire cet article suite à mon prochain départ en solo pour le Canada et le Brésil, et pour honorer un tournant de ma vie qui a eu lieu il y a 4 ans dans la région de Montréal. Je souhaite le partager avec vous.


Il faut l’admettre, la solitude est perçue comme un drame chez certaines personnes. Ça l’était pour moi. Il m’est arrivé de devenir fou à rester seul chez moi un samedi soir, et de me dire: « Hey ! Mais j’ai 300 potes facebook, et je suis seul chez moi un samedi soir… c’est pas un peu moche ça ?! ». A l’heure d’internet, peu importe où vous vivez, la solitude peut vous donner le sentiment d’être seul ou rejeté.


Ça ne vous est jamais arrivé d’être au sein d’un groupe et pourtant de vous sentir seul?
Moi oui, et plus d’une fois! Nous avons beau vivre dans une société moderne, nous sommes seuls. Nous sommes fondus dans la masse, notre vision de la vie est centrée autour d’elle, nous standardisons et stéréotypons tout, et ça nous isole.


La solitude en groupe



3 conseils à suivre si vous vous sentez seul en groupe:


Savoir être en groupe :

  • Supprimez toute forme de préjugé que vous pouvez avoir. ex: Vous vous dites quelque part que telle personne à une tête de con donc il/elle doit l’être… vous ne lui adressez pas la parole, grossière erreur!

  • Orientez-vous vers les autres de manière positive. ex: Ouvrez vous aux personnes qui vous parlent ou à qui vous parlez, soyez sympathique sans être lourd.

  • Apprenez des autres, vous n’avez qu’à y gagner. ex: J’ai rencontré des personnes qui m’ont permis de découvrir des bons plans, de me cultiver, et d’être la personne que je suis.


Mais il existe une solitude qui n’est pas démoralisante et destructrice. Juin 2008, je pars travailler plusieurs mois dans la région de Montréal. J’arrive dans une ville loin de tout, hébergé par un vieil habitant d’une 60aine d’années antipathique (hébergement trouvé par ma boite), aigri de la vie, dont l’amabilité a sa réputation dans toute la ville. Son premier mot a été de me dire « T’as mon chèque ? ».

Comment vivre avec soi-même et la solitude ?

Son accueil chaleureux (ironique), la tranquillité de la ville (1h de Montréal en bus), m’ont fait douter de mon choix d’être venu au Canada, et alimenter ma solitude. 
J’ai tout d’un coup, à ce moment précis eu le contrecoup de 4 mois de préparation de mon voyage. Faut me comprendre, je suis dans une maison qui devait être une coloc entre jeunes, au lieu de me retrouver avec papi Brossard grincheux, seul dans ma chambre vide, excepté un paquet de mouchoir sur la commode en guise de bienvenue… 5 minutes après je comprends la place stratégique de ce paquet (heureusement pour moi, ça n’était pas une corde). 
J’ai craqué comme une fillette.
Je me retrouve ainsi seul en face à face avec moi même, sans moyen de communiquer, loin de mon pays, loin de la foule, loin du bruit, loin de tout.

Vivre avec soi même et la solitude


C’est la première fois de ma vie que ça m’arrive. J’ai rendu possible un dialogue interne avec moi même (sans être schizo). Je me dis pour me raisonner, « Hey, je suis au Canada, alors qu’il y a des hommes en prison… » ça fonctionne de suite, il suffit d’une phrase !

Apaisé, je laisse parler ce qu’il y avait de plus unique en moi, et j’ai appris quelque chose qui m’a changé, à vie : communiquer avec moi-même.

Comment vivre avec soi-même et la solitude?


La solitude m’a été bénéfique, car elle m’a isolé de ce qui m’isole (vous me suivez?), j’ai appris à vivre avec moi-même, à me connaître, et à ne plus prendre la solitude comme un drame. 


Blaise Pascal a écrit un jour :

« Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos dans une chambre ».

C’est à dire que le drame pour l’homme vient du fait qu’il ne soit pas capable de rester seul avec lui-même 24h dans une chambre (ça sous-entend, sans téléphone, sans ordi, sans internet, sans tv…).

Je suis fier de ne plus faire partie de cet adage, ça me donne l’impression d’être un sur-homme (j’en fais juste des caisses), mais ça a été une victoire sur moi-même et la solitude, je peux dire que je l’ai fait, c’était très dur, mais j’en suis ressorti changé et grandi.

« Le langage s’apprend dans la solitude. La relation à l’autre également. Car le langage comme l’autre commencent non pas hors de nous, mais en nous. »


Je ne saurais mieux résumer la chose!

Maintenant 3 conseils à suivre si vous êtes tout seul:

En tête à tête avec vous-même :



  • Apprenez à vivre avec vous-même

  • Communiquez positivement avec vous-même

  • La solitude n’est pas une fatalité




http://www.monbonpote.com/comment-vivre-solitude/
avatar
Claire
Admin

Messages : 9907
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 68
Localisation : NORD

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Claire le Lun 10 Sep - 8:30

Tous m'ont abandonné... Mais le Seigneur s'est tenu près de moi et m'a fortifié.
2 Timothée 4. 16, 17


Même quand je marcherais par la vallée de l'ombre de la mort, je ne craindrai aucun mal car tu es avec moi.
Psaume 23. 4


La solitude, un chemin vers Dieu


Solitude du vieillard au soir de la vie, solitude du jeune dans sa chambre d'étudiant, solitude du deuil, de la maladie... , un jour ou l'autre la solitude peut nous rejoindre tous. Elle est souvent une souffrance, souffrance de la séparation, de se sentir comme abandonné, souffrance aussi, parfois, d'être face à soi-même sans masque ni protection.

Nous pouvons d'ailleurs être entourés de collègues, d'amis, et en même temps ressentir cette frustration, car ce besoin de communiquer, d'aimer et d'être aimé n'est pas toujours comblé.
La solitude physique peut être comme un désert dans nos vies mais elle peut être aussi un chemin vers Dieu. 
Ecoutons Jean-Paul Kauffmann, enlevé et captif au Liban de 1985 à 1988 : 
«Comment se manifeste Dieu ? Dans le silence ! A travers l'isolement, la solitude et le renoncement. Bien sûr, je n'ai pas la nostalgie de l'époque où j'étais en prison. Mais, force est de constater que la vie d'un homme libre, c'est souvent l'émiettement, la distraction. Et vous avez perdu cette proximité avec Dieu.»

Car quelquefois c'est Dieu qui nous prend à l'écart, en tête à tête, un moment, pour avoir toute notre attention. Ne nous dérobons pas à ces rendez-vous qu'il veut avoir avec nous, loin de la foule et du tourbillon des occupations. Craindrions-nous sa compagnie ?

https://labonnesemence.com/index.php/la-bonne-semence?f=20010722
avatar
Gilles

Messages : 2523
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Gilles le Lun 10 Sep - 10:40

Merci beaucoup chère "Claire" pour le partage de ces deux derniers textes remplis de belles choses concrètes. merci

Voici une vidéo sur le sujet que j'ai vraiment appréciée :

avatar
Claire
Admin

Messages : 9907
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 68
Localisation : NORD

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Claire le Lun 10 Sep - 17:18

Jésus dit :  Moi je suis avec vous tous les jours.
Matthieu 28. 20

Tous m'ont abandonné... mais le Seigneur s'est tenu près de moi et m'a fortifié.
2 Timothée 4. 16-17


Ne crains point, car je suis avec toi; ne sois pas inquiet, car moi je suis ton Dieu. Je te fortifierai; oui, je t'aiderai. Ne crains point, moi je t'aiderai.
Esaïe 41. 10, 13




Souffrez-vous de solitude ?


«Je marche seul comme un bateau à la dérive, sans but et sans mobile ; je marche seul dans la ville, tout seul et anonyme». Telles sont les paroles d'une chanson moderne.

La solitude-thème de chansons, de romans, de sondages-est vécue au quotidien par un nombre croissant d'hommes et de femmes de toutes conditions. Elle inquiète même des dirigeants politiques car elle entraîne les ravages de la dépression nerveuse et du suicide, un mal croissant des pays occidentaux classés parmi les plus riches de la planète. Une société sans Dieu laisse l'individu livré à lui-même. Il vit avec les autres dans une foule, mais il peut ressentir une grande solitude, surtout quand des épreuves l'atteignent, deuil ou maladie par exemple.

Vous qui souffrez de solitude, quel que soit votre âge, savez-vous que Jésus Christ cherche à se faire connaître de vous ? Il dit : «Je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et qu'il ouvre la porte, j'entrerai chez lui et je souperai avec lui, et lui avec moi» (Apocalypse 3. 20). Il est votre ami, alors que vous ne le connaissez pas encore. Il vous aime et il a souffert sur la croix pour ôter vos péchés. 

Ne voulez-vous pas faire l'expérience que le roi David décrit au Psaume 23, dans la Bible ? «L'Eternel est mon Berger... Je ne craindrai aucun mal, car tu es avec moi».



https://labonnesemence.com/index.php/la-bonne-semence?f=20030612
avatar
Gilles

Messages : 2523
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Gilles le Mar 6 Nov - 19:02


Je poste à nouveau cette vidéo car elle résume très bien mon cas.


avatar
Claire
Admin

Messages : 9907
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 68
Localisation : NORD

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Claire le Dim 11 Nov - 2:21

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/k3CoIYrdmYE?controls=0" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>

Toi qui pleures, Toi qui es malade, Toi qui es découragé…
L’Abbé Albert Franck, prie pour toi et te bénira avec force et puissance dans l’Amour de Dieu !
avatar
AZUR

Messages : 1362
Date d'inscription : 31/10/2014
Localisation : France

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par AZUR le Dim 11 Nov - 4:30

Quand on a Dieu, on est jamais seul.
C’est drôle comme les gens s’imaginent que je m’ennuie car je suis cloitrée chez moi depuis 2 mois!
Ma voisine me le demandait, le prêtre à qui je me suis confessée et que j’ai appelé pour lui donner des nouvelles en disant que je ne pouvais plus assister à la messe aussi.....
Je pensais pouvoir aller au Sacrement des malades hier  samedi à la maison de retraite mais avec la messe , ça durait 3/ 4 d’heures et j’ai dû rappeler le prêtre pour lui dire que c’était impossible car déjà, je ne me sentais pas bien chez moi: barre et crampes dans le dos, la totale.
Et il me sort: « 
-Mais , vous ne vous ennuyez pas? »
-Ah, non,  je n’ai pas le temps, vous savez!
Je regarde la messe à la télévision tous les jours, je fais mon chapelet de la miséricorde devant le saint sacrement en live, je regarde le chapelet et j’écoute la catéchèse sur tv lourdes.
Quand je peux, je fais le Rosaire .....
Et puis, j’essaie de lire des choses spirituelles. « 
Sans compter, qu’il faut que je fasse à manger car mon mari ne jeûne pas, lui! mdr
Et j’en oublie pour ce qui concerne la maison..... Very Happy
avatar
Claire
Admin

Messages : 9907
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 68
Localisation : NORD

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Claire le Dim 11 Nov - 5:37

coucou amen2 Azur ! 

  quedieubenisse
avatar
Gilles

Messages : 2523
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Gilles le Mar 13 Nov - 10:58


Je suis seul, abandonné !

Expériences


Je ne sais pas si tu es comme moi, mais il y a des moments dans ma vie où je me suis senti terriblement seul. Dans ces moments, j’ai eu l’impression que personne ne me comprenait. J’aurais bien voulu avoir un ami ou une amie avec qui j’aurais pu sortir tout ce que j’avais dans le ventre, raconter mon mal-être. Quelqu’un qui s’intéresse sincèrement à moi. Quand j’étais en forme et que j’avais envie de faire la fête, j’avais un tas de contacts qui répondaient à mes messages. Mais quand je n’avais pas le moral et que je me posais des questions, il n’y avait plus grand monde…

Jésus aussi a été abandonné

J’ai lu dans la Bible des choses qui me rejoignent. C’est les paroles d’un homme nommé Jésus et qui a souvent été seul, abandonné par ses amis. Il a dit par exemple :

  • Je ressemble à l’oiseau resté tout seul sur un toit (Psaume 102:7, S21).
  • J’attends de la pitié, mais il n’y en a pas, des consolateurs, et je n’en trouve aucun (Psaume 69:20, S21).
  • Ils m’ont détesté sans raison (Jean 15:25, S21).

Il peut me comprendre

Je me dis que quelqu’un qui a passé par là peut me comprendre et m’aider.

Je sais que je ne serai jamais abandonné et qu’il ne me laissera jamais tomber, car Il me dit :

  • Je ne te laisserai pas et je ne t’abandonnerai pas (Hébreux 13:5, S21)
  • N’aie pas peur car je suis avec toi (Esaïe 41:10, S21)
  • C’est que tu as du prix à mes yeux, tu comptes beaucoup pour moi et je t’aime (Esaïe 43:4, S21).


Je suis persuadé qu’en apprenant à connaître Jésus, toi non plus tu ne seras plus seul.

 
avatar
Gilles

Messages : 2523
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Gilles le Ven 4 Jan - 10:42


Reste avec moi Seigneur...

Reste avec moi, Seigneur,
car il est nécessaire de T’avoir présent
pour ne pas T’oublier.
Tu sais avec quelle facilité je T’abandonne.

Reste avec moi, parce que je suis faible
et j’ai besoin de Ta force
pour ne pas tomber si souvent.

Reste avec moi, Seigneur,
parce que Tu es ma vie
et sans Toi, je suis sans ferveur.

Reste avec moi, parce que Tu es ma lumière
et, sans Toi, je suis dans les ténèbres.
Reste avec moi, Seigneur, pour me montrer Ta volonté.

Reste avec moi, Seigneur, pour que j’entende Ta voix et que je Te suive.
Reste avec moi, Seigneur, parce que je désire T’aimer beaucoup
et être toujours en Ta compagnie.

Reste avec moi, Seigneur, si Tu veux que je sois fidèle.
Reste avec moi, Seigneur, parce que si pauvre que soit mon âme,
elle désire être pour Toi un lieu de consolation, un nid d’amour.

Reste avec moi, Jésus, parce qu’il se fait tard et que le jour décline...
Il se fait tard et la mort approche.
Je crains les ténèbres, les tentations, les sécheresses, les croix, les peines
et combien j’ai besoin de Toi, mon Jésus, dans cette nuit de l’exil…

Reste avec moi, Seigneur, parce qu’à l’heure de ma mort,
je veux rester uni à Toi sinon par la Communion,
du moins par la Grâce et l’Amour…

Reste avec moi, Seigneur, c’est Toi seul que je cherche,
ton Amour, ta Grâce, ta Volonté, ton Cœur, ton Esprit,
parce que je T’aime
et ne demande pas d’autre récompense que de T’aimer davantage,
d’un amour ferme, pratique, T’aimer, de tout mon cœur, sur la terre,
pour continuer à T’aimer parfaitement pendant toute l’éternité.
Amen.


Saint Padre Pio



avatar
Gilles

Messages : 2523
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Gilles Aujourd'hui à 12:14


Où puiser du courage ?

Nous sommes souvent découragés. Pourquoi Dieu semble-t-il parfois loin, absent ? Où trouver le courage d’avancer ? Élyane Casalonga, théologienne, explique le ressort du courage.

Nous traversons souvent des périodes de grand découragement. Dieu n’est plus là, il paraît nous abandonner…

La présence de Dieu n’est pas d’ordre émotionnel ou ressenti, c’est une expérience de foi. Dieu ne fait pas de va-et-vient dans nos vies, il ne joue pas avec l’homme. Il est toujours là. Avoir la foi, c’est entrer dans un autre regard. Cela ne dépend pas de nos états d’âme, qui sont de l’ordre de notre fragilité humaine. Dieu est plus grand que notre fragilité, et ce n’est pas parce que je ne le ressens pas qu’il n’est pas là.

Pourtant, il peut arriver de le ressentir très fort, beaucoup en font l’expérience.

C’est vrai, on est traversé par des moments de lumière, la présence de Dieu déborde. On ressent l’émotion de l’amour, mais, comme dans le couple, l’amour de Dieu ne dépend pas de ce que je ressens.

Dans la maturité, l’émotion n’est plus là, mais l’amour oui, et il nous fait poser de vrais actes d’amour gratuits. D’ailleurs, les grands spirituels ne s’y trompent pas. Tous connaissent des « nuits » spirituelles qu’ils surmontent avec constance et dans la foi.

Vous avez l’air de dire que le découragement n’a pas sa place dans la vie de foi ?

Le découragement est de l’ordre de la psychologie humaine, pas de l’ordre de la foi. On ne se décourage que parce qu’on se regarde. Ce qui définit la vie spirituelle, c’est l’entrée dans un chemin où le Christ, qui donne la foi et l’amour, est central. Thérèse de Lisieux disait que le découragement est une forme d’orgueil.

Quand on mise tout sur le Christ, on ne peut pas se décourager. Car l’amour reçu de Dieu donne la force d’agir, c’est un puissant moteur d’énergie, c’est la respiration de l’homme. Cet amour donne sens à la vie et rend tout possible.

Le courage, la force, sont donc donnés ?

Oui, la force est une vertu donnée par l’Esprit saint quand on s’oublie, quand on n’est plus centré sur soi mais sur le Christ. Quand on ne regarde plus que Lui. La vraie force est de se savoir faible, d’abandonner notre faiblesse dans les mains de Dieu et de faire ainsi l’expérience de sa miséricorde.

Nous sommes tous lâches, pitoyables, mais Dieu nous demande de faire confiance et il vient ainsi habiter notre misère. Voilà ce qu’est l’Incarnation. D’ailleurs, on le sait bien. Quand nous traversons de grandes épreuves, quand nous ressentons de grandes souffrances, nous sentons bien que si nous sommes profondément unis au Christ, ces souffrances sont tenables.

Nous communions aux souffrances de Jésus sur la Croix. Dans l’épreuve la plus cruelle, être uni à Dieu rend tout supportable. "Si tu souffres pour Dieu et pour Dieu seul, cette
souffrance ne te fait pas de mal et ne t’est pas pesante, car Dieu porte le fardeau", écrivait maître Eckhart (Sermon 2).

Finalement, tout est question d’amour ?

Oui. Quand on aime, on peut traverser tous les hivers. C’est exactement l’expérience de Jean de la Croix qui a vécu neuf mois dans un réduit étouffant, changeant de tunique une seule fois, sans pouvoir célébrer, au pain et à l’eau, sans lumière, battu par ses propres frères. Accablé de douleur, il compose ses plus beaux poèmes, en profonde union avec le Christ auquel il s’identifie.

Quand on souffre avec Jésus, c’est Lui qui porte le fardeau. Tous nos drames sont le lieu de Dieu, et le vrai courage, c’est d’avoir peur et d’agir quand même, malgré notre lâcheté, portés par cet amour.

À partir de là, on peut faire face, surmonter ses peurs, on peut agir, supporter l’injustice, la calomnie, l’ingratitude, on peut accueillir les événements tels qu’ils sont, sans violence intérieure.

Cette grâce nous convertit, nous ouvre à l’humilité, à la patience envers soi-même et envers les autres. Nous devenons courageux.



Contenu sponsorisé

Re: Qui n'a pas connu un jour la solitude et le sentiment d'être abandonné(e) ?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 21 Jan - 14:38