L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


Sauvés grâce au scapulaire du Mont Carmel

Partagez
avatar
Claire
Admin

Messages : 7653
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67

Sauvés grâce au scapulaire du Mont Carmel

Message par Claire le Lun 30 Mar 2015 - 8:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Une initiative de l'Association Marie de Nazareth 




30 mars – Lundi Saint – Italie : Lucques, Notre Dame des Miracles (1588)  





Une maison sauvée des flammes





Un Carme allemand rapporte l’anecdote suivante. En mai 1957, une rue entière avait pris feu à Westboden, en Allemagne. Les pieux habitants de l’une des maisons atteintes, se voyant au centre de l’incendie, attachent un scapulaire de Notre Dame du Mont Carmel à la porte d’entrée et s’enfuient. Flammèches et étincelles pleuvent sans arrêt pendant cinq heures sur l’habitation.

Lorsque l’incendie est enfin maîtrisé, on constate que vingt-deux maisons sont réduites en cendres. Seule celle à la porte de laquelle avait été attaché le Scapulaire demeurait parfaitement intacte.

Les centaines de personnes qui de leurs yeux cette maison ‘miraculée’ au milieu des décombres, sont autant de témoins oculaires de la puissance d’intercession de Notre Dame.




Dans Le scapulaire du Mont-Carmel, Editions Traditions Monastiques, mars 1997, page 39






Dernière édition par Claire le Lun 30 Mar 2015 - 14:09, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité

Re: Sauvés grâce au scapulaire du Mont Carmel

Message par Invité le Lun 30 Mar 2015 - 11:17

Le Scapulaire qui sauva deux vies

Le soldat hollandais A. M. W... raconte ainsi l'aventure qui lui est arrivée en Hollande, vers la fin de la seconde guerre mondiale :
« Mon bataillon appartenait à la brigade de chars "Irene". Un soir, au cours d'une offensive nous campions à côté d'une ferme près de Nimègue. A proximité de la maison se trouve une vieille pompe en bois, offrant aux soldats la rare opportunité de faire un peu de toilette après des heures de combat dans la poussière. Je ne suis pas le dernier à en profiter. Enlevant ma veste, je suspends mon Scapulaire à la pompe tandis que je me lave. Une heure après, nous recevons l'ordre d'aller occuper une tranchée située trois kilomètres plus loin. Parvenus à cet endroit, nous nous installons au fond de ce fossé et nous préparons à prendre un repos mérité. En déboutonnant mon col de chemise, je m'aperçois avec horreur que je n'ai plus mon Scapulaire. C'était un cadeau de ma mère, qui m'avait vivement recommandé de le porter toujours. Je l'avais eu sur moi pendant toute la guerre, et c'est maintenant, à l'heure où nous approchions de la fosse aux lions, que je le perdais ! Il était impensable que j'aille le chercher : c'était trop dangereux. Je m'efforce donc de ne plus y penser, et je m'étends sur mon lit improvisé. Mais j'ai beau me tourner et me retourner en tous sens, je ne parviens pas à m'endormir. Autour de moi, mes camarades dorment à poings fermés, malgré les obus qui, de temps en temps, tombent tout près de nous. Finalement, mû par le désir irrésistible de retrouver mon Scapulaire, je me hisse sans bruit hors de la tranchée. Ce n'est pas sans grandes difficultés que je m'efforce de retrouver, dans l'obscurité la plus épaisse, le chemin parcouru la veille. Mais j'y parviens avec l'aide de Marie, ma bonne Étoile, et en peu de temps je reconnais la ferme. Parvenu à la pompe, je tâtonne pour retrouver mon précieux Scapulaire. Mais rien ! Il est introuvable. Au moment où je me dispose à craquer une allumette, j'entends soudain à quelque distance une violente explosion. Q,ue se passe-t-il ? Est-ce le signal d'une attaque ennemie ? Je reviens en courant vers la tranchée. J'y trouve des soldats du Génie, remuant fébrilement des monceaux de gravats et de fil barbelé. Juste à l'endroit où mes compagnons s'étaient endormis, on ne voyait plus qu'un énorme cratère béant: Avant de quitter cette tranchée, l'ennemi y avait placé une bombe à retardement, qui avait fait explosion pendant mon absence. Aucun des dormeurs n'avait survécu ; si je n'avais pas été chercher mon Scapulaire, j'aurais été moi aussi enseveli sous les décombres !...
Au matin, je me rends au ravitaillement et, à ma grande surprise, je vois s'avancer vers moi un des camarades de ma section. Lui aussi est ébahi : « Je pensais que tu étais dans la tranchée ! » Je lui réponds : « Et toi, comment n'as-tu pas été enterré sous les gravats ? » Mon compagnon m'explique : `J'étais couché dans la tranchée quand, au moment de m'endormir, j'ai voulu te voir. Mais pas moyen de te trouver. Alors que je passais devant le caporal, il m'a vu debout et m'a demandé d'aller lui chercher une bouteille d'eau au magasin. Pendant que j'y allais, la bombe a explosé. Je l'ai vraiment échappé belle ! - Moi aussi ; mais pourquoi donc voulais-tu me voir à une heure pareille ? - C'était pour te rendre ceci !" Et il me montra mon Scapulaire, qu'il avait décroché de la pompe la veille au soir. . . »

Jésus-Marie.com
avatar
Claire
Admin

Messages : 7653
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67

Re: Sauvés grâce au scapulaire du Mont Carmel

Message par Claire le Jeu 9 Avr 2015 - 8:45

Une initiative de l'Association Marie de Nazareth 



9 avril - Eglise Byzantine : Sainte Marie de la source (Vendredi après Pâques) – Russie : Sainte Vierge Impératrice 



Vous êtes mourant, dit le prêtre. Voulez-vous devenir catholique ?

Un vieil homme est amené, inconscient, à l’hôpital Saint Simon Stock, à New York. L’infirmière, voyant sur sa chemise un scapulaire brun, appelle un prêtre. Pendant que celui-ci récite les prières des agonisants, le malade ouvre les yeux et murmure :

« Mon Père, je ne suis pas catholique.
– Pourquoi alors portez-vous le scapulaire ?
– J’ai promis à des amis de le porter et de dire chaque jour un ‘je vous salue, Marie’.
– Vous êtes mourant, lui dit le prêtre. Voulez-vous devenir catholique ?
– Oui, mon Père. Toute ma vie je l’ai désiré ».


Le prêtre le prépare rapidement, puis le baptise et lui donne les derniers sacrements. Peu de temps après, le vieil homme mourait doucement. La Bienheureuse Vierge Marie avait pris sous sa protection cette âme revêtue de son Habit.



Dans Le scapulaire du Mont-Carmel, Editions Traditions Monastiques, mars 1997, page 39



avatar
Claire
Admin

Messages : 7653
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67

Re: Sauvés grâce au scapulaire du Mont Carmel

Message par Claire le Mar 21 Avr 2015 - 6:57

Une initiative de l'Association Marie de Nazareth


21 avril - Saint Anselme 



Un jeune homme s’avance vers l’autel et tire à bout portant sur le prêtre…
Un prêtre français se rendait à l’église en vue de célébrer la sainte Messe, en un lieu de pèlerinage à la sainte Vierge. En chemin il s’aperçoit qu’il a oublié de mettre son scapulaire. Bien que déjà loin de chez lui, il n'hésite pas à rebrousser chemin pour aller chercher l’habit de Marie, sans lequel il ne veut pas célébrer.

Tandis qu’il offre le saint Sacrifice, un jeune homme s’avance vers l’autel, brandit un pistolet et tire à bout portant sur le prêtre. Celui-ci, à la stupéfaction générale, continue à dire sa messe comme si de rien n’était. On pensa d’abord que la balle avait providentiellement manqué son but.

Il n’en était rien : le prêtre la retrouva adhérant et comme collée au scapulaire du Mont Carmel, chétif morceau de tissu qui avait été la cuirasse du soldat de Jésus-Christ.

Plusieurs soldats, à des époques diverses, ont bénéficié du même prodige : la balle ennemie qui devait les tuer s’écrasa sur leur scapulaire.


Dans Le scapulaire du Mont-Carmel, Editions Traditions Monastiques, mars 1997, page 36


avatar
Claire
Admin

Messages : 7653
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67

Re: Sauvés grâce au scapulaire du Mont Carmel

Message par Claire le Jeu 7 Mai 2015 - 21:51

Une initiative de l'Association Marie de Nazareth


7 mai – Italie : Notre Dame de Monticino (1776) 




‘Enlève cet habit qui nous fait perdre tant d’âmes …’



Le Vénérable François de Yepes, tertiaire du Carmel, voyait souvent des démons qui s’efforçaient de le tenter.

Un jour, alors qu’il baisait respectueusement son scapulaire avant de le mettre, Satan s’approcha de lui, portant une chaîne d’or, et lui dit : ‘allons donc, porte plutôt cette chaîne d’or, et jette loin de nous cet objet qui nous est insupportable et ne sert qu’à nous tourmenter. Cesse de persuader tant de personnes de le vénérer et de le porter’.

Une nuit où il avait fait tomber son scapulaire en se donnant la discipline, il vit les démons s’approcher de lui, et, tandis qu’il se hâtait de remettre le manteau de Marie, lui crier avec fureur : ‘Enlève cet habit qui nous fait perdre tant d’âmes : car elles nous échappent celles qui, en étant revêtues, meurent pieusement’.

François de Yepes leur fit avouer que trois choses les tourmentaient et leur étaient insupportables : le Nom de Jésus, le Nom de Marie et le Scapulaire du Carmel.


Dans Le scapulaire du Mont-Carmel, Editions Traditions Monastiques, mars 1997, pages 37-38


avatar
AZUR

Messages : 945
Date d'inscription : 31/10/2014
Localisation : France

Re: Sauvés grâce au scapulaire du Mont Carmel

Message par AZUR le Lun 1 Juin 2015 - 17:26

Très édifiant! cheers
J'aime énormément ces miracles! alleluia
Est-ce que c'est celui qu'il faut faire poser par un prêtre?
J'en ai un mais pas besoin d'imposition par un prêtre.
avatar
Claire
Admin

Messages : 7653
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67

Re: Sauvés grâce au scapulaire du Mont Carmel

Message par Claire le Lun 1 Juin 2015 - 20:53

Oui c'est celui-là, j'en ai un mais encore faut-il avoir un prêtre qui accepte cette longue bénédiction.
J'ai des amies qui l'ont fait bénir dans une retraite, là on trouve des prêtres disponibles....
avatar
AZUR

Messages : 945
Date d'inscription : 31/10/2014
Localisation : France

Re: Sauvés grâce au scapulaire du Mont Carmel

Message par AZUR le Mar 2 Juin 2015 - 16:33

Ce serait bien de l'avoir mais oui, encore faut-il trouver un prêtre pour le poser! quefaire
avatar
Claire
Admin

Messages : 7653
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67

Les scapulaires intacts...

Message par Claire le Mer 3 Juin 2015 - 20:52

Une initiative de l'Association Marie de Nazareth

3 juin – Italie : Notre Dame de la Lettre - Saint Kévin



Le scapulaire brun que chacun portait était parfaitement intact !


Deux grands fondateurs d'Ordres Religieux, saint Alphonse de Liguori, fondateur des Rédemptoristes et saint Jean Bosco, fondateur des Salésiens, avaient une dévotion très spéciale envers Notre Dame du Mont Carmel et les deux ont porté Son scapulaire Brun.

À leur mort, chacun a été enterré dans ses vêtements sacerdotaux et son scapulaire. Plusieurs années plus tard, leurs tombes ont été ouvertes, les corps et les vêtements sacerdotaux sacrés dans lesquels ils ont été enterrés étaient réduits en poussière. Mais le scapulaire brun que chacun portait était parfaitement intact.

Le Scapulaire de saint Alphonse est en exposition dans son monastère à Rome.
Même chose pour celui de saint Jean Bosco, dans son musée à Turin.


Renseignements sur le Scapulaire puisés dans les "Histoires du Scapulaire Brun" par le Père Howard Rafferty, O. Carm., publié par Aylesford, Darien, Illinois 


avatar
Invité
Invité

Re: Sauvés grâce au scapulaire du Mont Carmel

Message par Invité le Jeu 16 Juil 2015 - 19:34



Notre-Dame du Mont Carmel et le Saint Scapulaire

Notre-Dame du mont Carmel et le Saint Scapulaire
L'Ordre du Carmel se donne une origine aussi ancienne que glorieuse ; on croit, non sans raisons sérieuses, que cet Ordre n'est que la continuation de l'école des prophètes établie au mont Carmel (montagne côtière, Israël) par le prophète Élie.

Les disciples de cette école furent au premier rang parmi les convertis au christianisme naissant, et le Carmel devint le berceau de la vie monastique depuis Jésus-Christ.
Après la dispersion des Apôtres, l'an 38, ils bâtirent une chapelle en l'honneur de Marie et se vouèrent tout spécialement à célébrer ses louanges.

C'est à l'occasion des épreuves subies par l'Ordre du Carmel que les Carmes vinrent en France avec le roi saint Louis. Ils y établirent plusieurs maisons et allèrent même s'implanter en Angleterre, où ils eurent le bonheur de voir saint Simon Stock embrasser leur Institut. Ce grand Saint devint, en 1245, supérieur général des Carmes, et n'oublia rien pour rallumer la dévotion à Marie dans son Ordre.

La fête de Notre-Dame du Mont-Carmel a pour but de rappeler une grâce insigne accordée par Marie à l'Ordre du Carmel et par lui à toute l'Église. Dans la nuit du 16 juillet, Simon Stock demandait, avec une ferveur toute spéciale, la protection de la Sainte Vierge sur son Institut. Au lever de l'aurore, Marie lui apparut, accompagnée d'une multitude d'anges, environnée de lumière et vêtue de l'habit du Carmel. Son visage était souriant ; dans ses mains elle tenait le scapulaire de l'Ordre. Devant le Saint elle s'en revêtit elle-même, en disant :
« Ceci est un privilège pour toi et pour tous les Carmes. Quiconque mourra en portant cet habit ne souffrira pas le feu éternel. »

Le Saint fit des miracles pour confirmer la réalité de cette vision. Ce fut l'origine de la Confrérie de Notre-Dame du Mont-Carmel, pour les chrétiens qui, ne pouvant embrasser la Règle, veulent attirer sur eux les bénédictions promises au scapulaire. Le privilège le plus considérable accordé à la confrérie du Mont-Carmel après celui que Marie fit connaître à saint Simon Stock, est celui qui fut révélé au Pape Jean XXII: la délivrance du purgatoire, le samedi après leur mort, des confrères du Mont-Carmel qui auront été fidèles à l'esprit et aux règles de la Confrérie. Outre ces deux privilèges, il y a de nombreuses indulgences attachées au scapulaire.

    La date/heure actuelle est Jeu 29 Juin 2017 - 4:04