L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


Diverses pensées et paroles de Jésus données au Vénérable Marcel VAN

Partagez
avatar
Claire
Admin

Messages : 8023
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67
Localisation : NORD

Diverses pensées et paroles de Jésus données au Vénérable Marcel VAN

Message par Claire le Jeu 9 Avr 2015 - 14:47

Source : "L'amour ne peut mourir", du Père Marie-Michel


Des pensées du vénérable Marcel Van.
     
Ce qu'est la sainteté
Je pensais que la sainteté c'était la joie perpétuelle sans l'ombre d'une tristesse. Mais avec le temps, je vois que la sainteté c'est une vie où il faut changer la tristesse en joie.
     
L'union avec Jésus
Puisque les époux selon la chair doivent ne faire plus qu'un, le Frère Rédemptoriste que je suis doit lui aussi ne faire plus qu'un avec le Divin Rédempteur.
     
Ce que signifie être saint
Etre saint, c'est être uni parfaitement à Dieu, qui nous communique sa sainteté et nous fait vivre en lui.
     
La souffrance et la rencontre avec Jésus
Que de souffrances j'ai eu à endurer, que de larmes j'ai versées à la recherche de mon Bien-Aimé... Mais quand il m'a été donné de l'apercevoir et de l'étreindre sur mon cœur, de quelles joies il m'a comblé, que de regards chargés d'amour, que de caresses et autres gestes d'amitié il m'a prodigués. Il a comblé à l'infini tous les désirs de mon cœur, si bien que je ne peux plus me rappeler les souffrances que j'ai endurées pendant que je courais à sa recherche... Oui, aimer Jésus, c'est là mon bonheur.

 
L'Evangile

On ne doit pas se contenter de lire exclusivement l'Evangile pour apprendre le secret de la sainteté. Il faut encore savoir lire dans les évangiles vivants que Dieu a placés autour de nous. Ces évangiles vivants, ce sont les confrères eux-mêmes qui savent garder la parole de Dieu et rester fidèles à la Règle.

 
Le printemps spirituel

Sois comme la branche fragile qui, un jour, donnera elle aussi des fleurs. Oui, compare-toi à cette branche fragile, et tu verras un jour Jésus te parer magnifiquement, pourvu que tu restes étroitement uni à lui comme la branche à l'arbre.
 
Les critiques

Quoiqu'il en soit, pardonne généreusement [à celles qui se moquent de toi], en pensant à Celui qui t'aime, à Celui qui, étendu tout nu sur la Croix, a dû subir des moqueries autrement plus cruelles. Laisse-les dire tout ce qu'elles veulent. Devant Dieu (...), tu restes toujours ce que tu es en réalité, et les critiques et les moqueries ne peuvent absolument pas te faire autre que ce que tu es.
 
 
LE VENERABLE MARCEL VAN PARLE DES PERSONNES QUI N'ONT PAS LA POSSIBILITE DE SE CONFESSER 
 
Voici un extrait de la lettre 121 de Marcel Van. Cette lettre est adressée à Nghi :

Ce que tu dis est très juste : sans le sacrement de pénitence, on ne peut avoir la certitude d'être purifié de son péché. Mais dans ton cas, enseveli comme tu l'es dans la forêt et la montagne, sans personne à qui confesser tes péchés, alors le seul repentir sincère de tes fautes suffit pour que tu aies la certitude que Dieu t'a pardonné. Et ces péchés pardonnés, jamais Dieu ne se les rappellera, car ils ont été entièrement consumés dans le feu de son amour. Ils ont totalement disparu, dès le moment où tu as levé les yeux vers Dieu en disant : "Seigneur, pardonne-moi mes péchés".
 
Voici des paroles que Jésus a dites au vénérable Marcel Van :
 
JESUS PARLE DE LA VIERGE MARIE ET DIT COMMENT IL FAUT L'AIMER 

C'est grâce à Marie que les âmes peuvent s'unir à mon amour de façon intime et durable. Mon petit ami, ne l'oublie jamais : tu dois aimer ta Mère comme je l'aime moi-même.


JESUS PARLE DU DEMON
 
Van : Jésus, est-ce que le démon a la foi ? A mon avis, c'est parce qu'il croit qu'il te demande telle et telle chose. Est-ce bien exact, Jésus ? Veuille m'expliquer cela.

     
Jésus : Petit frère, je réponds à ton désir, n'est-ce pas ? Naturellement, le démon n'a pas besoin de croire puisqu'il voit déjà clairement toutes les choses qu'il faut croire. Il connaît la vérité mais ne veut pas la suivre.
 Tu veux donc savoir pourquoi, quand le démon me demande telle ou telle chose, je lui accorde ce qu'il demande ? Est-ce que tu en comprends la raison ? Ecoute bien, d'accord ?
La raison, c'est que si je ne lui accordais pas ce qu'il demande, je manifesterais que je ne suis pas juste.
 Le démon sait bien que Dieu est toujours prêt à accorder à celui qui le prie toutes les grâces qu'il demande. C'est pourquoi il sait aussi que Dieu, dans sa bonté, attend encore de lui cette humilité de cœur qui lui obtiendrait son pardon; mais parce que le démon est trop orgueilleux tout en sachant qu'il pourrait obtenir cette faveur il ne la demande pas.
 Il y a encore une chose que tu dois savoir, c'est que toutes les demandes faites à Dieu par le démon ont pour objet des choses mauvaises, jamais des choses bonnes.
Par conséquent, quand Dieu le Père lui permet quelque chose ce n'est pas une faveur qu'il lui accorde mais uniquement la permission de faire une chose qui tournera à la gloire de Dieu.

Le démon croit, mais il n'agit pas conformément à ce qu'il croit, de sorte qu'on ne peut dire qu'il a la vertu de foi. Tout ce qu'on peut dire, c'est qu'il connaît clairement ce que les hommes doivent croire mais sans vouloir s'y conformer lui-même...
Mais je ne veux pas m'étendre davantage sur cette question car tu n'es pas un étudiant en théologie. Mon unique intention est de faire comprendre que le démon connaît la vérité mais ne veut pas la suivre.
Petit frère, il ne faut pas être triste, tu entends ? Que tu comprennes ce que j'ai dit, c'est déjà amplement suffisant. Quant à la permission que Dieu donne au démon de faire l'une ou l'autre chose mauvaise, ce n'est pas dans l'intention de nuire à qui que ce soit qu'il la donne, mais uniquement pour que cela contribue à sa gloire.
Naturellement, le démon n'aime pas la Sainte Trinité, aussi son unique désir est de trouver moyen de l'outrager. Cependant, quoi qu'il fasse, le pouvoir qu'il a d'agir reste dans les mains du Dieu Trinité. Aussi, bien qu'extérieurement l’œuvre qu'il fait soit mauvaise, en réalité, elle ne fait que contribuer à la gloire de la Trinité.
 
JESUS EXPLIQUE COMMENT SATAN VEUT DETRUIRE LA FRANCE PEU A PEU 

Petit apôtre de mon amour, écris au sujet de la France... Français, mes enfants, et vous, mes prêtres de France, je vous aime. Soyez sur vos gardes afin de prévenir. L'Ennemi de mon amour va vous lancer avant tout son poison à la tête... Soyez sur vos gardes... Ce parti, contrairement au parti communiste, ne nuira pas directement à mes enfants... Il ne détruira pas d'un seul coup le pays que j'aime, mais il le détruira peu à peu. Oui, peu à peu, il va se propager, peu à peu il va vomir sa fumée infernale pour vous faire mourir asphyxiés; il agira de façon à vous éloigner peu à peu de mon amour, pour vous rapprocher peu à peu de l'amour profane. Oui, mes enfants, il agira ainsi peu à peu...

   
Ayez confiance en mon amour, consacrez votre pays à mon amour... Mieux vaudrait pour la France être gouvernée par un homme du peuple à l'esprit obtus, que de l'être par un ennemi de mon amour qui la mènerait à la ruine complète... Pauvre France ! Une fois libérée du communisme, elle subira une influence plus perverse encore, celle de la franc-maçonnerie...

Ô France, pays que j'aime... Considère les paroles que je t'adresse ici... 
Français, mes enfants, si vous repoussez loin de vous mon amour, de quel amour pourriez-vous bien vous servir pour relever la France ? S'il n'y a aucun amour pour relever la France, alors la France se verra couverte d'épaisses fumées montant de l'enfer…
avatar
marie-rose

Messages : 744
Date d'inscription : 28/02/2014

Re: Diverses pensées et paroles de Jésus données au Vénérable Marcel VAN

Message par marie-rose le Jeu 9 Avr 2015 - 18:50

J'ai le livre "quel est ton secret petit Van" Une pure merveille!!!
Et oui Pauvre France!!!!
Prions mes amis,prions... unionpriere

    La date/heure actuelle est Sam 21 Oct 2017 - 6:33