L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


Michel Delpech, la fin du chemin

Claire
Claire
Admin

Messages : 11022
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 69
Localisation : NORD

Michel Delpech, la fin du chemin Empty Michel Delpech, la fin du chemin

Message par Claire le Lun 15 Juin 2015 - 5:13

Michel Delpech, la fin du chemin


Son ami, Michel Drucker, vient de le confier à sa demande : le célèbre chanteur n’a plus que quelques semaines à vivre.


Michel Delpech, la fin du chemin 0
TEAM ALETEIA



15.06.2015

LIRE LA SUITE SUR :

http://www.aleteia.org/fr/societe/article/michel-delpech-la-fin-du-chemin-5293698610888704


Dernière édition par Claire le Ven 12 Fév 2016 - 21:13, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité

Michel Delpech, la fin du chemin Empty Re: Michel Delpech, la fin du chemin

Message par Invité le Lun 15 Juin 2015 - 11:17

Sa chanson me touche vraiment.
J'ai toujours eu une sympathie pour ce chanteur.
Tout avait commencé pour moi avec sa chanson " le chasseur " que je connais encore presque par coeur.
Oh ce n'est pas pour ça, que j'aimais toutes ses chansons mais j'aimais l'homme.
Et puis il s'appelle Michel, ce délicieux prénom qui n'intéresse plus personne.
Ce délicieux prénom qui répugne au démon.

Michel, je vais prier pour toi pour que ce passage te soit doux.
Ami chanteur, je vais chanter Dieu pour toi de tout mon coeur.

Mich'el
AZUR
AZUR

Messages : 1738
Date d'inscription : 31/10/2014
Localisation : France

Michel Delpech, la fin du chemin Empty Re: Michel Delpech, la fin du chemin

Message par AZUR le Lun 15 Juin 2015 - 13:14

Je l'ai vu dans une émission de télé (avec Mireille Dumas, peut-être???), il y a très longtemps où différentes personnes étaient invitées et confessaient leur foi.Je me souviens d'un Monsieur qui avait rencontré Dieu en prison et qui rayonnait littéralement.
Michel Delpech était admiratif : je ne sais plus s'il ne sortait pas d'une dépression????et avait rencontré Dieu dans ces moments peu agréables!????
Ah, zut, je croyais qu'il avait guéri de son cancer?
69 ans,c'est très jeune!
Oui, je prie aussi pour que son passage vers le monde beau et invisible lui soit doux .
Magnifique chanson ! Splendide ultime témoignage de foi! amen1 amen1 :alleluia:
: j'en ai les larmes aux yeux
marie-rose
marie-rose

Messages : 818
Date d'inscription : 28/02/2014

Michel Delpech, la fin du chemin Empty Re: Michel Delpech, la fin du chemin

Message par marie-rose le Lun 15 Juin 2015 - 16:58

Merci pour ces infos Michel
J'ai lu le livre "j'ai osé Dieu" et écouter cette chanson superbe avec mon mari il y a un moment déjà
Mais nous ignorions qu'il était dans un état grave maintenant
Oui un homme bien, un bon chanteur "gracieux" tjs ce sourire!
Mich'el a écrit:Tout avait commencé pour moi avec sa chanson " le chasseur " que je connais encore presque par coeur.
Oh ce n'est pas pour ça, que j'aimais toutes ses chansons mais j'aimais l'homme.

Je croirais lire mon mari Mich'el!!!
Il aime énormément cette chanson, pas forcément toutes ses chansons, mais il aime aussi "l'homme " comme tu dis,il le trouve attachant
Prions pour lui,que la Sainte Vierge le prenne sous son manteau
Claire
Claire
Admin

Messages : 11022
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 69
Localisation : NORD

Michel Delpech, la fin du chemin Empty Re: Michel Delpech, la fin du chemin

Message par Claire le Lun 15 Juin 2015 - 20:18

Oui moi aussi sa chanson me met les larmes aux yeux!


Unissons nos prières pour que sa fin sur cette terre soit paisible ! 
:mainsjointes:
Claire
Claire
Admin

Messages : 11022
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 69
Localisation : NORD

Michel Delpech, la fin du chemin Empty Re: Michel Delpech, la fin du chemin

Message par Claire le Mer 17 Juin 2015 - 0:57

15 janvier 2014



Michel Delpech cachait sa foi sous les paillettes



 Michel Delpech, la fin du chemin 4055673057

La vedette qui enchaînait les tubes dans les années 1960 et 1970, confesse aujourd’hui un vieux secret : il est amoureux du Christ. Une foi qui résiste à toutes les épreuves. Même à celle du cancer.
Photo Bruno Klein

« Laisse les morts enterrer leurs morts. » Ces paroles de Jésus, dans l'Évangile, le touchent. Profondément. « Il faut être dans la vie », insiste-t-il. À près de 68 ans, Michel Delpech se relève doucement d'un cancer de la langue.

Une nouvelle épreuve, plus de trente ans après une grave dépression qu'il juge aujourd'hui étonnamment « plus dure encore que la souffrance physique ». Il l'avait vécue comme « une violente plongée en enfer » qu'il a appris « après coup à reconnaître comme un bien ».

Il sourit. Apaisé. Fort de la foi qui l'anime depuis son enfance. Mais qu'il vient seulement de confesser publiquement dans un petit livre bouleversant : J'ai osé Dieu. Oui, le chanteur populaire qui enchaîna les tubes dans les années 1960 et 1970 - Chez Laurette, Pour un flirt, Que Marianne était jolie, Le Loir-et-Cher... - l'avoue. Il a « probablement toujours été chrétien ».

Il le taisait. Peur des railleries. Crainte d'ennuyer son auditoire. De dévoiler ce qu'il a de « bien plus intime que sa vie privée. Je ne voulais pas non plus jouer le chrétien de service dans mon métier ».

Aujourd'hui, il franchit le pas. « Si je m'en allais sans jamais en avoir parlé, j'aurais des regrets. » Et l'homme n'est pas du style à nourrir des regrets. Même si la vedette paye aujourd'hui les excès de son ancienne vie de star et les ravages du tabac.

Près de quarante ans que Michel Delpech mène cette « double vie de paillettes et de croyant ». Qu'il partage son intimité, derrière la scène, avec un « guide », un « ami », un « frère » nommé Jésus.
Son « Dieu ». Un Dieu dont il s'était éloigné pendant une quinzaine d'années, de l'adolescence à la trentaine, avant d'être « happé » par le témoignage d'un moine, à la télé, au début des années 1980. Il écrit alors à cet ex-junkie devenu bénédictin à l'abbaye normande de Saint-Wandrille.
Odon le reçoit et achève de le « réconcilier avec le christianisme », lui qui a tâté toutes les spiritualités en vogue dans le monde du spectacle, du bouddhisme à la méditation transcendantale.
Il lui conseille des lectures. Et la star des années yé-yé dévore les écrits de Jean de La Croix, François de Sales, Thérèse de Lisieux, du starets Silouane... Il échange aussi avec le philosophe Gustave Thibon. « Tellement magnifique. »
En 1985, c'est LA « rencontre ». Michel vient d'épouser Geneviève. 
Un mariage religieux à l'Église copte. Le couple se rend à Jérusalem. Et là, au Saint-Sépulcre, « devant le tombeau du Christ, je me suis agenouillé et Jésus est entré dans ma vie, dans mon cœur. C'était très doux. J'ai vraiment ressenti que je revenais vers lui. Comme des épousailles », raconte-t-il.
Il ne s'en étonne guère. D'accord pour dire, comme le poète Paul Éluard, qu'« il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous ».
Dieu et lui ne se sont plus quittés depuis. En « ingrat », il l'engueule parfois, mais, le plus souvent, il le prie. « Une petite conversation directe qui n'est pas si simple que ça. » Pourtant, croit-il, « Dieu attend toujours que nous venions à lui. Il n'est pas rancunier. Il nous reçoit même si on le fait patienter ».
« Il faut parfois aller au bord du gouffre »
Il reprend : « Tout nous est proposé. Les épreuves comme les joies. Le cancer m'a fait comprendre qu'il ne fallait plus fumer. Il faut parfois aller jusqu'au bord du gouffre... » Sa foi l'a aidé à ne pas sombrer. Chrétien, Michel Delpech - « aussi à l'aise chez les coptes que chez les catholiques » - ne se revendique d'aucune église en particulier, à cheval entre orthodoxes et catholiques.
« Je le regrette, mais c'est comme ça. Leurs différences ne sont pas importantes pour moi, estime-t-il. Ce qui est important, c'est l'amour. »
« Aimer, c'est le vrai, le seul travail. Quand on aime, on ne fait plus d'erreurs. C'est la sagesse suprême. Ah, si je pouvais appliquer la maxime de saint Augustin : 'Aime et fais ce qui te plaît' ».
Une leçon de vie ? « Je fais ce que je peux... Je ne cherche pas à en donner. Je reste quelqu'un d'anxieux. » L'homme de foi s'avoue toujours « rongé par le doute ». La chanson dont il est le plus fier n'est-elle pas Quand j'étais chanteur ? Ne l'est-il plus ? « J'ai encore une ou deux chansons qui m'attendent. J'ignore si je les interpréterai un jour. Le cancer a attaqué mon instrument de travail... »
Son regard se voile. Mais la maladie n'a pas altéré sa quête spirituelle. « Aimer Jésus » est sa plus belle chanson d'amour, dit-il.
Celle qu'il n'a pas encore osé chanter.
 
J'ai osé Dieu, Presses de la Renaissance, 126 pages, 14,90 €.

http://religions.blogs.ouest-france.fr/archive/2014/01/15/michel-delpech-cachait-sa-foi-sous-les-paillettes-11027.html
Anonymous
Invité
Invité

Michel Delpech, la fin du chemin Empty Re: Michel Delpech, la fin du chemin

Message par Invité le Ven 4 Sep 2015 - 23:59

<iframe width="420" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/DDwcUcdUESw" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

« Admiration. Larmes. Et Espoir. Michel n’est pas mon père ou mon ami, mais mon étoile. Il se bat depuis si longtemps. Nous lui témoignons tout notre amour. Et nous nous battons avec lui !DELPECHONS-NOUS DE VIVRE(Parler de son cancer n’est absolument pas indécent ; c’est son choix. Nos pensées permettent de lui faire savoir qu’on le soutient, lui dire combien il est essentiel et combien il nous fait planer…) »
Bouleversé par les déclarations de Michel Drucker, qui ont suscité l’indignation de la belle-fille du chanteur, Pauline Delpech, le garçon a décidé de rendre hommage à son idole, de la plus belle des façons : en chanson. Sur la bande son du tube Quand j’étais chanteur, Jimmy a ainsi apposé son propre texte avec beaucoup d’émotion : « J’ai le coeur qui me serre et les yeux mouillés. J’apprends que ton cancer s’est bien aggravé. Et entre deux larmes. Je veux te murmurer. Que ma vie sans la tienne, ne saurait briller » peut-on l’entendre réciter, les yeux rouges, alors que défilent entre deux de ses paroles les sourires apaisants de Michel Delpech. « Tu fais partie de ceux qui m’ont donné l’envie de faire de la scène et d’être épanoui. Si dans ma mémoire, résonnent toujours, tes mots, tes histoires et puis, tous tes cris d’amour, c’est que ta musique a su diriger, mon coeur qui palpite, quand je t’entends chanter ».

http://www.francedimanche.fr/infos-people/musique/michel-delpech-le-bouleversant-hommage-de-son-fan%E2%80%8F/
Claire
Claire
Admin

Messages : 11022
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 69
Localisation : NORD

Michel Delpech, la fin du chemin Empty Re: Michel Delpech, la fin du chemin

Message par Claire le Sam 5 Sep 2015 - 6:14

Très beau clin d'oeil de la part de ce jeune homme ! Très émouvant ! 
j'étais persuadée que c'était son fils.....erreur malencontreuse diffusée dans la presse qui l'avait pris pour son fils Emmanuel.

Je prie pour que le témoignage de Michel soit reçu par beaucoup de jeunes.
Anonymous
Invité
Invité

Michel Delpech, la fin du chemin Empty Re: Michel Delpech, la fin du chemin

Message par Invité le Dim 3 Jan 2016 - 0:37

Le chanteur Michel Delpech est mort ce samedi à 69 ans a annoncé son épouse. «Michel est mort ce soir à 21h30», a déclaré Geneviève Delpech. «Cela faisait trois ans qu'il se battait contre un cancer», a-t-elle ajouté. Il était victime d'un cancer de la langue et de la gorge. Michel Delpech était hospitalisé à l'hôpital de Puteaux (Hauts-de-Seine), a précisé son beau-fils.

Le Parisien (extrait)

Prions pour son âme, prions pour les siens,

M'

M-Odile
M-Odile

Messages : 563
Date d'inscription : 28/11/2014
Age : 71
Localisation : Herlies

Michel Delpech, la fin du chemin Empty Re: Michel Delpech, la fin du chemin

Message par M-Odile le Dim 3 Jan 2016 - 12:30

Cette chanson et aussi celle de"la fin du chemin" que j'avais goûtée avec beaucoup d'émotion pour la 1ère fois un dimanche matin au cours de l'émission du Jour du Seigneur sur l'A2 me bouleversent. Je viens de voir qu'il va y avoir une rétrospection de sa vie ce soir sur la 3...
En union avec vous tous. En attendant de vous donner des nouvelles toutes récentes, je vous renouvelle mes voeux de bonheur et surtout de santé la plus satisfaisante possible. Beau dimanche à chacun ! Bisou de M-O bonjournee
Claire
Claire
Admin

Messages : 11022
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 69
Localisation : NORD

Michel Delpech, la fin du chemin Empty Re: Michel Delpech, la fin du chemin

Message par Claire le Lun 4 Jan 2016 - 9:56

Michel Delpech : « Dieu n’est pas rancunier, il attend toujours que nous venions à lui »

Il y a un an, le chanteur révélait le nom de son premier grand amour : le Christ, qu’il a perdu et retrouvé pour ne plus le quitter, jusqu'au bout du chemin.

Jill Petraglia  ISABELLE COUSTURIÉ  3 JANVIER 2016


À 69 ans, le chanteur, auteur et compositeur Michel Delpech est mort samedi soir, a annoncé son épouse. Il a été emporté par un cancer de la gorge contre lequel il se battait depuis plusieurs années.

Il y a six mois, Michel Drucker avait confié au grand public que son grand ami Michel Delpech n’avait plus que quelques mois à vivre. Lui qui chantait dans son dernier titre : « Voici la fin de mon chemin sur terre… Je suis à Toi, accueille-moi mon Père. Voici mon âme, séchez vos larmes, mes frères, je m’en vais là où brille la lumière ».


Entre foi et paillettes

Qui est Dieu ? À quoi servent les rites, le pape, la messe ? Quel sens a la vie ? Quelle porte ouvre la mort ? Ce sont les questions dans lesquelles Michel Delpech, la star des Yé-yé des années 60 se plongeait quand il n’était pas sur scène, menant une double vie, de paillettes et de croyant.


Cette double vie, il a fini par la révéler début 2014 à son public à l’âge de 68 ans dans un petit livre de 240 pages baptisé « J’ai osé Dieu… ». La vedette se remettait alors d’un cancer de la gorge, une épreuve contre laquelle son amour du Christ, rencontré dans son enfance puis perdu et retrouvé entre 15 et 30 ans, pour finalement ne plus le quitter, était parvenu à l’armer, lui faisant oublier toutes les pudeurs à parler du vrai moteur de sa vie : la foi.


« LA » rencontre se déroula en 1985. Michel vient d’épouser religieusement Geneviève à l’Église copte. Tous deux, ils se rendent à Jérusalem et visitent le Saint-Sépulcre. Le chanteur fait alors une expérience bouleversante : « Devant le tombeau du Christ, je me suis agenouillé et Jésus est entré dans ma vie, dans mon cœur. C’était très doux. J’ai vraiment ressenti que je revenais vers lui. Comme des épousailles », a-t-il témoigné par la suite.


« Un chanteur de variétés qui lit les Pères de l’Église et ceux du désert est-il crédible ? »


Michel Delpech  a alors eu envie d’écrire. « Je sais, dit-il, que ce langage est difficilement audible, venant d’un chanteur populaire. Un chanteur de variétés qui lit les Pères de l’Église et ceux du désert est-il crédible ? Une star qui cultive sa vie intérieure en se passionnant pour la théologie a-t-elle le droit de dire qu’il ne s’agit pas d’une toquade passagère ? Je m’y risque quand même parce que je sais que si je m’en allais sans jamais en avoir parlé, j’aurais des regrets. »


Cette foi, il la taisait par « peur des railleries. Crainte d’ennuyer son auditoire. De dévoiler ce qu’il a de « bien plus intime que sa vie privée », commente François Vercelletto sur son blog  « Etats d’âme« .  Mais l’interprète de Chez Lorette et de Pour un flirt a franchi le pas et racontait dans son livre plus de 40 années d’intimité partagée, en coulisse, avec un « guide », un « ami », un « frère » nommé Jésus. « Un Dieu dont il s’était éloigné pendant une quinzaine d’années… avant d’être ‘happé’ par le témoignage d’un moine, à la télé, au début des années 1980 », rapporte François Vercelletto, et qui lui a permis de ne pas sombrer.


« Dieu attend toujours que nous venions à lui. Il n’est pas rancunier. Il nous reçoit même si on le fait patienter », confiait-il encore récemment… comme un souhait, réalisé?

http://fr.aleteia.org/2016/01/03/michel-delpech-dieu-nest-pas-rancunier-il-attend-toujours-que-nous-venions-a-lui/
Claire
Claire
Admin

Messages : 11022
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 69
Localisation : NORD

Michel Delpech, la fin du chemin Empty Re: Michel Delpech, la fin du chemin

Message par Claire le Jeu 7 Jan 2016 - 9:45

Confessions de Michel Delpech


5 janvier 2016Michel Delpech, la fin du chemin Sans-titre



Alors que le chanteur français vient de mourir ce 2 janvier 2016, voici son témoignage de Foi.


Chanteur chrétien, Michel Delpech ?

– “C’est mon rôle de chanter pour les gens, qu’ils soient catholiques ou bouddhistes. Mais je suis chrétien et chanteur”, confie Michel Delpech.
(photo son livre » J’ai osé Dieu… » (disponible ici)



Nouvelle conversion
Converti sur le tombeau de Jésus-Christ à Jérusalem, le chanteur revient au christianisme et finalement s’ancre dans la révélation de la foi catholique. Tout jeune, se souvient-il, il a toujours été sensible à la spiritualité de l’Eglise catholique. Messes et communions sont pour lui des moments importants.




Maladie
Début mars 2013, il doit annuler plusieurs de ses concerts pour des raisons de santé à la suite d’un cancer de la langue et de la gorge.
En octobre 2014, il évoque la mort, alors qu’il est en rémission, et à nouveau apte à chanter, dans la chanson La  Fin du chemin: « Voici la fin de mon chemin sur terre / Je suis à toi, accueille-moi, mon père / Voici mon âme, séchez vos larmes, mes frères / Je m’en vais là où brille la lumière… »
En mars 2015, sort son nouveau livre Vivre!, où il évoque son cancer et ce que cette maladie a changé en lui.





INTERVIEW

– Pensez-vous que c’est très important de croire en Dieu ?

– Oui et non. Je crois que le plus important, c’est de faire ce que Dieu veut.



– Est-ce difficile de croire, dans notre société ?
– C’est difficile de garder une parfaite intégrité. Le besoin d’argent peut abîmer notre conscience. Il me semble que c’est plus difficile de suivre l’Evangile aujourd’hui.



– Quel est le plus grand obstacle au Bonheur ?
– Il me semble que c’est l’orgueil et l’ambition. Ne pas avoir trop d’ambition, c’est avoir une attitude humble et se contenter de ce qu’on a déjà. Pour atteindre le bonheur, ça me paraît important. Je crois qu’il est dit dans l’évangile : « Il est plus difficile à un riche d’entrer au Royaume des Cieux qu’à un chameau d’entrer dans le chas d’une aiguille. ». L’humilité, c’est la clef de tout. J’en suis malheureusement un peu trop dépourvu mais j’aimerais bien en acquérir un petit stock…



– Et qu’est-ce que l’amour ?
Pour moi, c’est désirer le Bien de l’autre, l’aider à prendre son envol, lui donner des forces et de la confiance. Ce n’est surtout pas un sentiment d’appartenance. Dans un couple, aimer l’autre “dans le Seigneur” me paraît être une belle aventure même si c’est difficile.


– Votre devise ?
Ne te retourne pas. Je n’ai pas envie de devenir une statue de sel.





Michel Delpech, la fin du chemin Couv-BN100-web-212x300
——————-
Extrait de la revue La Bonne Nouvelle (photo)
Disponible ici

Contenu sponsorisé

Michel Delpech, la fin du chemin Empty Re: Michel Delpech, la fin du chemin

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 13 Déc 2019 - 15:15