L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


Aujourd’hui 24 Juin, nous Fêtons la Saint Jean Baptiste..*Sa mission, et pourquoi pas la nôtre aussi ? *

Partagez
avatar
Claire
Admin

Messages : 7823
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67
Localisation : NORD

Aujourd’hui 24 Juin, nous Fêtons la Saint Jean Baptiste..*Sa mission, et pourquoi pas la nôtre aussi ? *

Message par Claire le Mer 24 Juin 2015 - 7:23

Aujourd’hui 24 Juin, nous Fêtons la Saint Jean Baptiste..
*Sa mission, et pourquoi pas la nôtre aussi ? *




Sa voix puissante et la force de Vérité de son message ébranlent la Judée.
Il prêche une conversion dont le signe est un bain rituel accompagné de l’aveu des péchés. C’est le baptême dit de Jean (d’où son nom), qui sera préfiguration du Sacrement de Baptême.
Sa parole rigoureuse le situe dans la droite ligne des prophètes.
Il demande à tous, comme l’avait annoncé l’archange Gabriel à Zacharie son père, de revenir à Dieu, et d’être dorénavant fidèles à la Sainte Loi d’amour de Dieu.


« Engeance de vipères, convertissez-vous ! Produisez des fruits de repentir. Sinon n’espérez pas échapper à la colère divine. Tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu » crie-t-il à ses contemporains


Avec l’audace des saints, il dénonce l’adultère public d’Hérode avec sa belle-sœur Hérodiade, la femme de son frère qu’il a épousée, lui faisant de vifs reproches. « Pourtant Hérode aimait l’écouter ! ».
Pourtant un jour, il le fait arrêter et jeter dans la prison de Machéronte, au-delà du Jourdain.
Il est si grand, si saint que la foule se demande s’il n’est pas le Messie Lui-même. Il répond humblement aux enquêteurs qui lui sont envoyés par les autorités religieuses :


« Je ne suis pas le Christ ! et même je ne suis pas digne

de dénouer les courroies de ses sandales « 



A la demande expresse de Jésus, il Le baptise, Baptême qui marque l’envoi en mission du Seigneur, au cours duquel se manifestera alors la Sainte Trinité :


« Il vit l’Esprit descendre sur Lui comme une colombe. Et voici qu’une voix, venue des cieux, disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé qui a toute ma faveur « ,

« Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde » dira Jean en désignant Jésus aux disciples comme le (futur) agneau immolé, agneau pascal, symbole de la rédemption d’Israël et du monde
 Il annonce que Jésus est Celui qui vient, qui baptisera dans l’Esprit et dans le feu, que Jésus est l’élu de Dieu, l’oint du Seigneur, le Messie Lui-même .
Il a accompli désormais ce pour quoi Dieu l’a envoyé. Sa mission s’achève !
« Il faut qu’Il croisse et que je diminue « , dira-t-il à ceux qui l’interrogent
 
Jean-Baptiste, comme ses parents, Élisabeth et Zacharie, est un juste, un saint dirions-nous aujourd’hui, et même un des plus grands saints. En fait, c’est un géant de sainteté. Son amour  pour le Seigneur et pour la Sainte Loi de Dieu  l’a conduit jusqu’à la prison et la mort. 


Il n’atermoiera jamais avec les puissants, et ne leur fera aucune concession quand il s’agit de la fidélité à Dieu. Il est le fidèle parmi les fidèles.

 Le 24 juin, l’Église célèbre avec un grand faste la naissance de Jean-Baptiste. C’est le jour le plus long de l’année, celui où la nuit  est la plus courte: c’est le solstice d’été.




C’est aussi la fête nationale des Québécois !!




source: http://fatimaportugal.centerblog.net/168-histoire-de-saint-jean-baptiste




https://myriamir.wordpress.com/2015/06/24/aujourdhui-24-juin-nous-fetons-la-saint-jean-baptiste-sa-mission-et-pourquoi-pas-la-notre-aussi/
avatar
AZUR

Messages : 1017
Date d'inscription : 31/10/2014
Localisation : France

Re: Aujourd’hui 24 Juin, nous Fêtons la Saint Jean Baptiste..*Sa mission, et pourquoi pas la nôtre aussi ? *

Message par AZUR le Mer 24 Juin 2015 - 17:05



À chaque année, le 24 juin, les Québécoises et les Québécois se réunissent pour fêter entre amis leur fête nationale, la Saint-Jean-Baptiste. C'est un moment privilégié pour célébrer notre identité, notre fierté de ce que nous étions, de ce que nous sommes et de ce que nous rêvons de devenir. Mais quelle est donc l'origine de cette fête?

La fête prend ses origines il y a plus de 2000 ans, dans l'Europe pré-chrétienne. Elle était originellement la célébration païenne du solstice d'été. Au début, cette fête se célébrait le 21, mais avec l'arrivée du christianisme, on l'a facilement assimilée à la fête de Saint-Jean Baptiste, le 24. En effet, les deux fêtes font référence au symbole de "la lumière"; le soleil du solstice d'été et St-Jean qui ouvre la voie à la lumière; Jésus-Christ. Les anciens allumaient un grand feu le soir en l'honneur du soleil, et cette tradition s'est perpétuée dans l'ère chrétienne.

Avant la révolution française, la St-Jean Baptiste était une fête très populaire en France. Dans la nuit du 23 au 24 juin à Paris, le roi de France lui-même allumait le feu de la Saint-Jean. Une fois en terre d'Amérique, les Français continueront de souligner cet événement: les "Relations des Jésuites" font allusion à cette coutume dès 1636. Le 24 juin de cette année-là, le gouverneur de Québec, monsieur de Montmagny, fit tirer cinq coups de canon. Les premiers feux de la Saint-Jean en Nouvelle-France datent de 1638. Cette pratique fut amenée sur les rives du Saint-Laurent par les premiers colons venus de France. Les feux étaient accompagnés de danses et de chants.

Au début, Saint-Joseph avait été désigné protecteur du nouveau pays (un peu comme le Saint-Patrick des Irlandais). Mais cette fête est en mars et le climat québécois se prête moins bien à la fête que celui de la fin du mois de juin. La Saint-Jean est donc devenue plus populaire pour des raisons bien pratiques. De nos jours, la fête a perdu son sens religieux, mais elle a gardé le nom.

C'est Ludger Duvernay, patriote et fondateur de la Société Saint-Jean-Baptiste, qui a le premier, en 1834, fait de la Saint-Jean une fête patriotique. Duvernay souhaitait unir les Canadiens de l'époque dans un même sentiment national qui conduirait à une réforme politique. Il choisit le jour le la Saint-Jean-Baptiste pour convier une soixantaine de personnes francophones et anglophones à un banquet où l'on discuta de l'avenir du peuple canadien et de la façon de gouverner le pays. À partir de ce moment, la fête traditionnelle française devient fête patriotique du peuple du Québec.


À la fin du XIXième siècle, des célébrations à grands déploiement viennent s'ajouter aux traditionnels feux de joie. À Québec et à Montréal, les défilés et les décorations prennent des allures impressionnantes. Bannières, fanfares, chars allégoriques et arcs-de-triomphe décorés de drapeaux et de banderoles deviennent parties intégrantes de la fête. C'est le 24 juin 1880 que les Québécois entendent et chantent pour la première fois ce qui est à l'époque l'hymne national du Canada français: «Ô Canada». La fête demeure toutefois profondément religieuse. En 1908, le pape Pie X proclame officiellement Saint-Jean-Baptiste patron de la nation canadienne-française. Ainsi, dans chaque défilé de 1842 à 1963, on retrouvait un jeune garçon aux cheveux bouclés qui personnifiait Saint-Jean accompagné d'un mouton.

En 1925, la législature de Québec déclare le 24 juin congé férié. En 1948, le drapeau fleurdelysé est consacré officiellement drapeau du Québec et vient se substituer au Union Jack britannique. Les défilés de la Saint-Jean adoptent des thèmes qui célèbrent la grandeur du peuple et de ses héros.

Avec la révolution tranquille des années 60, l'aspect religieux de la fête s'estompe et les festivités deviennent patriotiques. De grands concerts populaires sont organisés où les gens sont invités à venir entendre les chanteurs les plus populaires du Québec. Ces spectacles ont lieu sur les Plaines d'Abraham à Québec et sur le Mont Royal à Montréal (ils se déplaceront par la suite au Parc Maisonneuve).

À la fin des années 70, la fête devient nettement politique. Les chefs de partis souverainistes se mêlent aux festivités et à la parade et l'indépendance nationale devient le centre de la fête. Puis, après le référendum de 1995, la fête prend une autre tournure. On y invite les différentes communautés culturelles du Québec à se joindre à la majorité d'origine française pour célébrer un Québec nouveau où chacun trouve sa place. La parade de la Saint-Jean moderne se marche aux sons de la musique antillaise, des cornemuses écossaises et des mélodies traditionnelles québécoises. Comme par le passé, cette fête aux origines ancestrales a su une fois de plus s'adapter aux nouvelles réalités du Québec contemporain. Une chose est toutefois demeurée inchangée: tout le monde a du plaisir à la tonne!


Ah, oui, c'est ce qu'on appelle ici: les feux de la Saint Jean!
Je n'avais pas fait le rapprochement.....
Merci, Claire, j'avais complètement zappé.alien

Je vais envoyer ça à notre ami québécois!
Bonne fête, Gilles! cheers :super:

    La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû 2017 - 11:22