L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


À Pampelune, une profanation d’hosties sous couvert « artistique »

Partagez
avatar
Invité
Invité

À Pampelune, une profanation d’hosties sous couvert « artistique »

Message par Invité le Ven 27 Nov 2015 - 10:01

À Pampelune, une profanation d’hosties sous couvert « artistique »


Famille Chrétienne| 23/11/2015 | Par Guilhem Dargnies

À Pampelune (Espagne), un artiste a profané des hosties consacrées avec l’aval de la municipalité. Une association d’avocats chrétiens(1) réagit. Explications avec sa présidente, Me Polonia Castellanos.

Que s’est-il passé à Pampelune ?

La mairie a autorisé la tenue d’une exposition au cours de laquelle des hosties consacrées soustraites au service de la communion des fidèles ont été disposées sur le sol pour former le mot « pédérastie ». L’auteur de cette exposition a également posé nu devant ces hosties consacrées. Sont aussi exposées des photos où l’on voit l’auteur de ces faits à la messe, comme s’il communiait. Mais en fait de communier, il mettait l’hostie consacrée de côté, en vue de la réalisation de cette exposition. L’auteur revendique avoir ainsi subtilisé 248 hosties consacrées. Quant aux photos, elles ont également été publiées sur les réseaux sociaux.

Depuis, nous avons envoyé une alerte. Un destinataire s’est rendu à l’exposition et il a emporté, pensons-nous, toutes les hosties consacrées pour les déposer en lieu sûr, dans une église. C’est-à-dire là où elles doivent être !

Depuis, vous avez également déposé plainte…

Oui, parce que ces faits sont constitutifs d’un délit au sens du code pénal espagnol. À ce stade, nous avons déposé plainte contre l’auteur du délit uniquement. Et nous avons demandé à la mairie de Pampelune de fermer cette exposition et de retirer cette œuvre profanatoire. Si, d’ici jeudi, la mairie de Pampelune ne retire pas cette œuvre, nous déposerons plainte également contre la mairie pour complicité – de fait, l’adjointe à la Culture elle-même a inauguré cette exposition – et pour avoir permis que tout ceci soit réalisé dans un espace municipal financé par les impôts de tous les citoyens.

En quoi consiste le délit ?

En réalité, il y a trois faits que nous reprochons à leur auteur : avoir volé les hosties consacrées, les avoir profanées et avoir porté atteinte aux sentiments religieux. Ces trois faits sont constitutifs de deux délits régis par les articles 524 et 525 du Code pénal : la profanation et l’atteinte aux sentiments religieux. Avec de tels agissements, nous nous sentons insultés et agressés.

Pourquoi vous contenter d’une plainte ?

La plainte est une exigence adressée à l’auteur pour que la loi soit respectée. Elle intervient avant une éventuelle convocation devant les tribunaux. Elle exige que l’auteur des faits soit puni de plus de deux ans de prison et du paiement d’une amende. D’autre part, cette personne a des antécédents judiciaires au plan pénal. Il a déjà été condamné à de la prison. S’il y a des suites à cette plainte, et qu’un juge nous donne raison, peut-être l’auteur ira-t-il en prison.

La plainte est une exigence adressée à l’auteur pour que la loi soit respectée.

Nous savons qu’une année entière pourrait s’écouler avant qu’un juge ne tranche l’affaire. Dans la plainte, donc, nous avons également demandé une mesure de précaution qui consiste à retirer l’exposition. Parce que, sans cela, cette exposition restera ouverte au public, notamment pendant toute la période de Noël.

C’est également le sens d’une pétition que vous avez récemment mise en ligne(1) ?

Effectivement. Nous l’avons mise le 22 novembre à midi. Et en moins de 24 heures, nous avons déjà eu plus de 50 000 signataires !

Ne craignez-vous pas que la médiatisation de cette affaire fasse une publicité gratuite à cette initiative ?

Nous comprenons que l’auteur de cette initiative est un artiste médiocre qui recherche la polémique. Mais nous ne pouvons pas laisser passer quelque chose d’aussi grave. Ce qui nous intéresse aussi, c’est d’éviter qu’une municipalité consente à ce genre de chose. Notre objectif ultime est que les pouvoirs publics respectent tous les citoyens et appliquent la loi. Parce qu’une autorité publique qui ne le ferait pas, c’est une autorité bananière. Nous ne serions plus dans une démocratie.

Guilhem Dargnies

(1) Abogadoscristianos.es
avatar
Invité
Invité

Re: À Pampelune, une profanation d’hosties sous couvert « artistique »

Message par Invité le Ven 27 Nov 2015 - 10:03

Art contemporain : à Pampelune, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »




Cliquez :


http://reinformation.tv/art-contemporain-pampelune-profanation-eucharistique-dolhein-46619-2/
avatar
Invité
Invité

Re: À Pampelune, une profanation d’hosties sous couvert « artistique »

Message par Invité le Ven 27 Nov 2015 - 10:09



APERTURA DE LA MUESTRA DE ABEL AZCONA - PAMPLONA

avatar
Invité
Invité

Re: À Pampelune, une profanation d’hosties sous couvert « artistique »

Message par Invité le Ven 27 Nov 2015 - 10:14

Espagne : la profanation de Pampelune a pris fin, mais pas le scandale








Cliquez :

http://www.christianophobie.fr/breves/espagne-la-profanation-de-pampelune-a-pris-fin-mais-pas-le-scandale#.VlgeXXYvfIU
avatar
Invité
Invité

Re: À Pampelune, une profanation d’hosties sous couvert « artistique »

Message par Invité le Dim 29 Nov 2015 - 23:47

Voilà à quoi on aboutit à force de donner la communion dans la main
à des gens qui la reçoivent debout comme un simple symbole de convivialité.

Lisons plutôt :





Corpus Christi, la communion dans la main au coeur de la crise de l'Eglise

Mgr Athanasius Schneider - Préface du Cardinal Raymond Leo Burke
Corpus Christi, la communion dans la main au coeur de la crise de l'Eglise - Mgr Athanasius Schneider

RENAISSANCE CATHOLIQUE, Jean-Pierre Maugendre  :
L’Incarnation de Dieu atteint son véritable sommet d’auto-humiliation et d’auto dépouillement dans le mystère de l’Eucharistie.
Le Christ est le Dieu qui, dans l’hostie consacrée, se donne de façon inconditionnelle aux hommes. Jésus-Eucharistie est véritablement l’Être le plus pauvre et le plus démuni de toute l’Église, et Il l’est tout particulièrement au moment de la distribution de la communion. Pendant la communion, on assiste de nos jours à un surprenant manque d’attention et de respect envers la Présence Réelle. Les actes extérieurs d’adoration envers l’hostie sont souvent réduits au strict minimum.
Avec le temps, cette façon négligée de traiter l’hostie consacrée conduit à une croyance en l’Incarnation et en la transsubstantiation qui n’est plus que théorique. L’Eucharistie est au centre de la vie de l’Église. Elle est donc au cœur de la crise que vit encore l’Église aujourd’hui. Pour soulager ce mal, il faut restaurer un culte digne de Jésus-Eucharistie dans l’hostie consacrée.

Ce livre Corpus Christi, de Mgr Schneider, préfacé par le cardinal Burke, nous semble devoir être très largement diffusé. C’est pourquoi nous lançons un appel afin de nous permettre d’offrir ce livre au plus grand nombre possible d’évêques et de prêtres, surtout aux plus jeunes.
Au sommaire :
Biographies : Mgr Schneider ; cardinal Burke
Préface du cardinal Burke
1. Peter (1967-1973), un enfant eucharistique au temps des persécutions
2. La Sainte Messe, notre divin trésor
3. La Sainte Communion. La majesté cachée du Divin Amour
4. Raisons théologico-liturgiques pour la communion sur la langue et à genoux
5. Raisons pastorales pour un retour général à la communion sur la langue et à genoux
6. La voix du magistère de l’Église
7. Prières
Conclusion : L’amour préférentiel pour l’Être le plus pauvre et le plus démuni.

    La date/heure actuelle est Dim 24 Sep 2017 - 16:08