L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


Les spectacles dignes d'un chrétien

Partagez
avatar
Claire
Admin

Messages : 7648
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67

Les spectacles dignes d'un chrétien

Message par Claire le Jeu 10 Déc 2015 - 9:04

Les spectacles dignes d'un chrétien :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fuyez, fuyez, ces spectacles vains, pernicieux, sacrilèges tenez en garde vos yeux et vos oreilles contre les dangers qu’ils renferment. L’habitude du mal ne se contracte que trop vite. 
L’esprit de l’homme est naturellement porté au vice : que sera-ce donc s’il a sous les yeux des exemples funestes ? Il tombe par sa propre faiblesse : que sera-ce si on le pousse dans l’abîme ? Oui, je vous le répète pour la millième fois, loin de vous ces spectacles corrupteurs !
Ne croyez pas que les spectacles manquent au chrétien ; s’il sait se recueillir en lui-même, il trouvera des plaisirs vrais et utiles. Je ne parlerai pas de ces beautés qu’il ne nous est pas encore permis de contempler ; mais combien d’autres se présentent à nos regards !

La magnificence du monde, le lever et le coucher du soleil amenant l’alternative des jours et des nuits ; le globe de la lune, marquant par ses diverses phases la fuite rapide du temps ; les constellations qui brillent sur nos têtes, le cercle des saisons, la terre se balançant dans l’espace avec ses montagnes et ses fleuves ; les mers avec leurs flots et leurs rivages ; l’air répandu partout et nous donnant tour-à-tour la pluie et la sérénité ; tous ces éléments divers alimentant chacun les habitants qui lui sont propres, l’air les oiseaux, l’eau les poissons, la terre les hommes, voilà les spectacles dignes d’un chrétien.

Quel théâtre, bâti par les hommes, pourra être mis en parallèle avec les œuvres du Créateur ? Supposez les pierres aussi grandes que vous le voudrez, ce n’est qu’un fragment de montagne, et les lambris dorés ne feront jamais pâlir l’éclat des astres. On admire bien peu les œuvres humaines quand on se reconnaît fils de Dieu ; et d’ailleurs se serait manquer à sa noblesse que de ne pas réserver au Créateur toute son admiration.

Que le chrétien étudie les saintes Écritures : là encore il trouvera des spectacles dignes de sa foi. II verra Dieu créer le monde ainsi que les animaux et les soumettre au pouvoir de l’homme. Il verra les méchants engloutis dans un naufrage commun et les justes miraculeusement sauvés. Il verra la mer se dessécher pour offrir un chemin au peuple de Dieu et les rochers s’ouvrir pour le désaltérer. Il verra la nourriture descendre du ciel pour le nourrir, les fleuves enchaîner leurs eaux, les justes sauvés d’une fournaise ardente, les bêtes féroces domptées par la foi, les morts sortir de leurs tombeaux, et pour couronner le spectacle, le démon, qui avait soumis le monde à son empire, abattu sous les pieds du Christ.

Quel spectacle mes frères ! qu’il est magnifique ! qu’il est agréable ! qu’il est utile ! Il renferme tout ce qui anime notre espérance et assure notre salut. On peut en jouir, même quand on a perdu l’usage de ses yeux. 

Ce spectacle, ce n’est pas un consul, un prêteur qui le donne, mais c’est le Créateur de toutes choses, le seul Dieu unique, le Père de Notre-Seigneur Jésus-Christ glorifié et béni dans les siècles des siècles.

Saint Cyprien de Carthage (IIIè siècle) – Sur les spectacles


à lire jusqu'au bout sur le lien ci-dessus


Saint Cyprien disait entre autres cela au IIIe siècle (s'il revenait aujourd'hui le pauvre....) :


"Quant aux plaisanteries qui se débitent sur la scène, j’ai honte de les rapporter, même pour les flétrir. 
Comment parler en effet du chant des acteurs, de l’artifice des débauchés, de l’impudeur des femmes ? comment oser reproduire ces bouffons éhontés, ces parasites sordides, ces pères de familles qui déshonorent la toge par leur stupidité, leurs vices, leurs obscénités ? Toutes les classes de la société, toutes les professions sont traînées dans la boue: et pourtant tout le monde accourt au spectacle; on se réjouit de la honte commune; on vient, dans cette école du vice, chercher de funestes leçons afin de renouveler en secret les infamies de la scène; on vient, sous la sauvegarde des lois, apprendre des forfaits que les lois réprouvent et condamnent."

    La date/heure actuelle est Lun 26 Juin 2017 - 14:12