L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


Fatima : consécration de la Russie faite et troisième secret dévoilé

Partagez
avatar
Gilles

Messages : 840
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 62
Localisation : Québec - Canada

Fatima : consécration de la Russie faite et troisième secret dévoilé

Message par Gilles le Lun 11 Jan 2016 - 2:37



Concernant la consécration de la Russie demandée à Fatima voici un texte qui explicite comment elle a été finalement faite et également sur le fait que concernant le troisième secret "Tout a été publié, il n´y a plus rien de secret" :

http://www.zenit.org/fr/articles/fatima-tout-a-ete-publie-declare-soeur-lucie-a-mgr-bertone


Citation :Fatima: " Tout a été publié", déclare Sœur Lucie à Mgr Bertone
"La consécration désirée par Notre Dame a été faite en 1984"
Rédaction | 20 déc. | Église catholique | 1149
26

CITE DU VATICAN, Jeudi 20 décembre 2001 (ZENIT.org) - Sur le message de Fatima, "tout a été publié", déclare Sœur Lucie à Mgr Bertone, mettant fin ainsi à des rumeurs persistantes. "La consécration désirée par Notre Dame a été faite en 1984 et elle a été acceptée par le ciel", précise la voyante. Elle souligne ce passage du commentaire du cardinal Ratzinger: "Le cœur ouvert à Dieu, purifié par la contemplation de Dieu est plus fort que les fusils et que les armes de toute sorte".

Le 17 novembre dernier, Mgr Tarcisio Bertone, secrétaire de la congrégation romaine pour la doctrine de la foi a rencontré sœur Lucie au couvent des carmélites de Coimbra (Portugal) pour clarifier certains aspects de la publication du document "Le message de Fatima", du 26 juin 2000. Un document faisant suite à la publication du "troisième secret", le 13 mai 2000, à Fatima.

La salle de presse du Saint-Siège publie aujourd´hui un compte rendu de la conversation portant les signatures de Mgr Bertone et de Sr Lucie. En voici une traduction rapide, de l´italien.

Un entretien de plus de deux heures

"Au cours des derniers mois, surtout après le triste événement de l´attentat terroriste du 11 septembre, sont parus, dans des journaux italiens et étrangers, des articles concernant de soi-disant nouvelles révélations du Sr Lucie, des annonces de lettres au Saint-Père, des ré-interprétations apocalyptiques du message de Fatima.
"On a en outre répété le soupçon que le Saint-Siège n´avait pas publié le texte intégral de la troisième partie du "secret" et certains mouvements "de Fatima" on répété l´accusation que le Saint-Père n´avait pas encore consacré la Russie au Cœur Immaculé de Marie.
"C´est pourquoi on a estimé nécessaire de rencontrer Sr Lucie, en présence du P. Luis Kondor, SVD, Vice-Postulateur de la cause des Bienheureux Francisco et Jacinta, et de la Prieure du Carmel Sainte-Thérèse, avec le consentement de Son Eminence le cardinal Joseph Ratzinger et des deux évêques de Leiria-Fatima et de Coimbra, pour obtenir certaines clarifications et informations directes de la [seule] voyante encore en vie.
"L´entretien a duré plus de deux heures. Il a eu lieu dans l´après-midi du samedi 17 novembre. Sr Lucie, qui aura 95 ans le 22 mars prochain semblait en très bonne forme, lucide et alerte. Elle a avant tout affirmé son amour et sa dévotion envers le Saint-Père: elle prie beaucoup pour lui et pour toute l´Eglise.

"Tout a été publié, il n´y a plus rien de secret"

"Elle est heureuse de la diffusion de son livre "Les appels du Message de Fatima", maintenant traduit en six langues (italien, espagnol, allemand, hongrois, polonais, anglais). A ce sujet, elle reçoit de nombreuses lettres de remerciement.
Passant au problème de la troisième partie du secret de Fatima, elle affirme qu´elle a lu attentivement et médité le fascicule publié par la congrégation pour la doctrine de la foi et confirme tout ce qui y est écrit.
"A qui est pris par le doute que quelque chose ait été caché du "troisième secret", elle répond: "Tout a été publié, il n´y a plus rien de secret". A qui parle et écrit à propos de nouvelles révélations, elle dit: "Rien n´est vrai là-dedans. Si j´avais eu de nouvelles révélations, je ne les aurais dites à personne, mais je les dirais directement au Saint-Père!"
"Elle évoque ensuite volontiers sa jeunesse et les difficultés rencontrées, avant de devenir religieuse, mais aussi avec les actes de bienveillance à son égard: par exemple, elle se souvient de ses "vacances" à Braga, dans les années 1921-1924, chez Mme Filomena Miranda, sa marraine de confirmation.

"A la question: "Quel effet a eu la vision du 13 juillet, sur votre vie, avant qu´elle soit écrite et remise à l´Eglise?"
Elle répond: "Je me sens en sécurité sous la protection de Notre-Dame, qui devait veiller tendrement sur l´Eglise et sur le pape"… et elle ajoute un détail inédit au récit de la fameuse vision prophétique: "Au cours de la vision, Notre Dame, toute resplendissante, tenait dans sa main droite un Cœur et dans sa main gauche le chapelet".

Le cœur ouvert à Dieu, plus fort que les fusils

"Quel sens a la cœur dans la main de la Madone?"
"C´est un signe d´amour qui protège et qui sauve. C´est la Mère qui voit ses enfants souffrir et souffre avec eux, même avec ceux qui ne l´aiment pas. Parce qu´elle veut les sauver tous, et n´en perdre aucun de ceux que le Seigneur lui a confiés. Son Cœur est un refuge sûr. La dévotion au Cœur immaculé de Marie est le moyen de salut des temps difficiles pour l´Eglise et pour le monde. Elle est très appropriée la réflexion du cardinal Ratzinger à la fin de son commentaire de la dernière partie du "secret": "Mon Cœur immaculé triomphera", qu´est-ce que cela signifie? Le cœur ouvert à Dieu, purifié par la contemplation de Dieu est plus fort que les fusils et que les armes de toute sorte. Le fiat de Marie, la parole de son Cœur, a changé l´histoire du monde, parce qu´elle a introduit en ce monde le Sauveur - parce que grâce à ce "oui", Dieu pouvait devenir homme dans notre espace et il reste tel maintenant pour toujours. Le malin a du pouvoir en ce monde, nous le voyons et nous en faisons constamment l´expérience. Il a du pouvoir parce que notre liberté se laisse continuellement détourner de Dieu. Mais depuis que Dieu lui-même a un cœur humain, et a ainsi tourné à nouveau la liberté de l´homme vers le bien, vers Dieu, la liberté pour le mal n´a plus le dernier mot. Depuis lors vaut la parole: "Vous aurez des tribulations dans le monde, mais ayez confiance, j´ai vaincu le monde (Jn 16,33). Le message de Fatima nous invite à nous confier à cette promesse".

La consécration désirée par Notre Dame a été faite en 1984

"J´ai encore posé trois questions, explique Mgr Bertone:
"Est-il vrai qu´en parlant avec Don Luigi Bianchi et avec Don José dos Santos Valinho, vous avez mis en doute l´interprétation de la troisième partie du "secret"?
"Sœur Lucie répond:
"Ce n´est pas vrai. Je confirme pleinement l´interprétation donnée au cours de l´année jubilaire".

"Que dites-vous des affirmations obstinées du P. Gruner qui recueille des sigantures pour que le pape fasse finalement la consécration de la Russie au Cœur immaculé de Marie, qui ´n´a jamais été faite´?"
"Sœur Lucie répond:
"La communauté du carmel a rejeté les formulaires pour la récolte des signatures. J´ai déjà dit que la consécration désirée par Notre Dame a été faite en 1984 et qu´elle a été acceptée par le ciel".

"Est-il vrai que Sr Lucie est très préoccupée par les derniers événements, et ne dort plus mais prie nuit et jour?"
"Sœur Lucie répond:
"Ce n´est pas vrai. Comment pourrai-je prier durant la journée si je ne me reposais pas la nuit? Combien de choses on me fait dire! Combien de choses on m´attribue! Qu´ils lisent mes livres. Là, on trouve des conseils qui correspondent aux désirs de Notre Dame. Prière et pénitence, avec une grande foi dans la puissance de Dieu, nous sauverons le monde".

Mgr Tarcisio Bertone, SDB
Sr Maria Lucia De Jesus e Do Coração Imaculado
26


Une autre synthèse sur le sujet :

http://pl.mariedenazareth.com/11419.0.html?&L=0

Citation :La consécration de la Russie

La "consécration de la Russie" est une prière votive demandée par l'apparition de Fatima en 1917. Les mémoires de soeur Lucie ont quelques variantes. Le premier texte de soeur Lucie évoquant la Russie date du 29 mai 1929.

Pie XII

Le pape Pie XII, qui, en 1950, dans les jardins du Vatican, vit le miracle du soleil de manière analogue à ce qui s'était passé le 13 octobre 1917 à Fatima, fut donc stimulé à réaliser cette demande.

Pie XII voulut effectuer une consécration de la Russie. Il la formula en 1952 dans une lettre apostolique, le Pape n'avait pas donné l'ordre à tous les évêques catholiques de s'unir à lui dans un acte public.

   6.  Nous avons condamné et repoussé les erreurs du communisme athée [...]

   7. "Ce n'est pas contre des adversaires de sang et de chair que nous avons à lutter, mais contre les Principautés, contre les Puissances, contre les Régisseurs de ce monde de ténèbres, contre les esprits du mal..." Ep 6, 12), mais si Marie interpose son puissant patronage, les portes de l'enfer ne prévaudront pas. [...]

   9. Comme il y a quelques années, nous avons consacré le monde au Cœur Immaculé de la Vierge Mère de Dieu, alors maintenant, d'une manière très spéciale, consacrer tous les peuples de la Russie au Cœur Immaculé même. [...]

Pie XII, la lettre apostolique Sacro vergente anno, publiée le 7 juillet 1952

à l'occasion de la fête des saints Cyrille et Méthode, glorieux apôtres des peuples slaves, qui à cette époque étaient célébrés le 7 juillet.

Cette fois, la Russie était explicitement nommée, mais ne répondait donc pas aux demandes de Notre-Dame (l’union avec tous les évêques du monde) et elle fut aussitôt oubliée.

La consécration de la Russie est-elle maintenant faite ?

Sœur Lucie répond elle-même à cette question, en deux étapes :

- longtemps non « conforme à ce qu’avait demandé Notre Dame »,

- « elle a été faite » par Jean Paul II.


« La consécration fut faite par Pie XII avec une mention voilée, mais comprise par Dieu, de la Russie. Ce qui a manqué, c’est l’union avec tous les évêques du monde, et vu que cette consécration est un appel à l’union avec tout le peuple de Dieu, cet aspect était indispensable. Après cela, les Papes qui ont suivi Pie XII ont plus ou moins répété cette consécration dans les mêmes conditions : toujours manquait l’union avec tous les évêques du monde. Pour cette raison, en 1982, j’ai dit à M. le Nonce apostolique, Mgr Portalupi, que cette consécration n’était pas conforme à ce qu’avait demandé Notre Dame […]

Par la suite, l’actuel pontife Jean Paul II l’a fit, le 25 mars 1984 [en fait le 24, fête anticipée de l’Annonciation], après avoir écrit à tous les évêques, en les sollicitant que chacun la fît, en son propre diocèse, en union avec la partie du peuple de Dieu qui lui avait été confiée, et après avoir faite venir l’image de Notre-Dame de Fatima à Rome. Il l’a faite publiquement, en union avec tous les évêques qui, avec Sa Sainteté, se sont unis au peuple de Dieu, corps mystique du Christ ; il l’a faite au cœur immaculé de Marie, mère du Christ et de son Corps mystique, pour que, avec elle et par elle, avec le Christ, elle puisse être portée et offerte pour le salut de l’humanité. Ainsi cette consécration a-t-elle été faite par Sa Sainteté Jean Paul II, le 25 mars 1984. Je crois qu’il n’y a aucune contradiction, et nous devons tenir présent que le plus important de cette consécration est l’union de tout le peuple de Dieu, comme le Christ l’a demandé, peu avant sa mort sur la Croix. » (1)

C’est à ces ultimes efforts qu’ont répondu les premières réalisations de la promesse : libération religieuse de proche en proche, avec émancipations des pays de l’Est, et résurrection des Eglises gréco-catholiques ou autres, supprimées ou enterrées dans tout le bloc. Aujourd’hui, la fin de la persécution prédite par la Vierge est largement réalisée et la conversion est en cours. C’est donc en action de grâce que Jean Paul II a renouvelé sa consécration à Fatima, le 13 mai 1991. Sans doute sera-t-elle encore renouvelée à l’avenir en Russie même, de façon à en multiplier encore les fruits par la participation des populations. (2)

(1) Sr Lucie, lettre du 21 novembre 1989, publiée dans R. LAURENTIN, Comment la Vierge Marie leur a rendu la liberté, ŒIL, Paris, 1991, p.87-88)

(2) R. LAURENTIN, Comment la Vierge Marie leur a rendu la liberté, ŒIL, Paris, 1991, p.86-91 Sœur Lucie et R. Laurentin

Synthèse F. Breynaert

    La date/heure actuelle est Lun 23 Oct 2017 - 4:35