L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


Qui était vraiment Marie-Madeleine ?

Partagez
avatar
Claire
Admin

Messages : 8023
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67
Localisation : NORD

Qui était vraiment Marie-Madeleine ?

Message par Claire le Ven 5 Fév 2016 - 23:43

Qui était vraiment Marie-Madeleine ?
 
Madeleine est une figure féminine et populaire des Évangiles. Apôtre des apôtres, modèle de confiance, elle est celle qui a aimé Jésus d’un amour d’amitié unique, qu’il ne faut pas avoir peur d’assumer.
La Madeleine est bien plus riche que tout ce que l’on a dit !
 
5 FÉVRIER 2016
ALETEIA



1. Dans les Évangiles et la tradition patristique, trois femmes ont été identifiées avec Marie-Madeleine : Marie de Magdala, Marie de Béthanie, et la pécheresse anonyme. Il existe un débat parmi les exégètes sur l’assimilation de ces trois femmes à Marie-Madeleine. Mais l’enseignement de l’Église sur cette belle figure unifiée reste d’actualité : Marie-Madeleine est la grande repentie, contemplative et apôtre.


2. Marie-Madeleine grandit dans la Tradition. La progression de son culte est un cas intéressant d’hagiographie, c’est-à-dire de formation d’une tradition autour de la vie d’une sainte. La femme de Magdala rencontre un succès foudroyant auprès, successivement, des moines, des nobles et des pauvres.


3. L’image d’une Marie-Madeleine sulfureuse est récente. Elle n’a aucun fondement dans les Écritures ou la Tradition : le fruit d’un esprit de « petit blasphème » anticlérical et positiviste au XIXe siècle, elle est érigée au rang de thèse scientifique au XXe siècle et popularisée par des œuvres de fiction au demeurant assez médiocres.


4. Dans la tradition chrétienne, et telle que nous la révèle les Écritures, Marie-Madeleine reçoit le nom d’apôtre des apôtres. C’est une référence à son rôle unique de témoin de la résurrection et d’évangélisatrice des apôtres.


5. Marie-Madeleine est aussi une figure d’amitié très forte. Elle porte à Jésus un amour fidèle, qui n’a pas besoin d’être sexuel pour être profond. Sa conversation avec Jésus dans le jardin de la résurrection révèle son attachement au corps de son Seigneur, qui en fait un exemple de confiance et de foi.


6. La sainte incarne également le repentir et la confiance. La figure de la pénitente touchée par l’amour du Christ est aujourd’hui la plus traditionnelle qui soit. La conversion de Marie-Madeleine est une manifestation de confiance : en cela, elle est, avec la Vierge Marie, un contrepoint éclatant à la défiance d’Ève dans la Genèse.


Pour en savoir plus, c’est ici
Pour en savoir beaucoup plus, c’est là
 
   
http://fr.aleteia.org/2016/02/05/qui-etait-vraiment-marie-madeleine/
avatar
AZUR

Messages : 1031
Date d'inscription : 31/10/2014
Localisation : France

Re: Qui était vraiment Marie-Madeleine ?

Message par AZUR le Sam 6 Fév 2016 - 0:06

http://www.maria-valtorta.org/Quaderni/440330.htm
Dernier jour sur terre de Marie-Madeleine d'après Maria valtorta!
Elle a vraiment fait pénitence ..... alleluia

Andrée

Messages : 157
Date d'inscription : 06/08/2014

Re: Qui était vraiment Marie-Madeleine ?

Message par Andrée le Sam 6 Fév 2016 - 18:00

Merci Azur pour ce très beau texte de Marie Valtorta sur Marie-Madeleine que j'ai été heureuse de lire.


avatar
AZUR

Messages : 1031
Date d'inscription : 31/10/2014
Localisation : France

Re: Qui était vraiment Marie-Madeleine ?

Message par AZUR le Sam 6 Fév 2016 - 18:49

De rien et Marie-Madeleine est une grande sainte, très courageuse . Je l'aime beaucoup! Very Happy
avatar
Claire
Admin

Messages : 8023
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67
Localisation : NORD

Re: Qui était vraiment Marie-Madeleine ?

Message par Claire le Sam 6 Fév 2016 - 20:23

Oui elle a eu une mauvaise image qui était fausse. Comme tu le dis, elle a vraiment fait pénitence !
avatar
Claire
Admin

Messages : 8023
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67
Localisation : NORD

Re: Qui était vraiment Marie-Madeleine ?

Message par Claire le Dim 23 Juil 2017 - 9:26

Ce que dit le site "Marie Reine" de Marie-Madeleine :


Nous fêtons le 22 juillet, Marie de Magdala, nommée aussi Marie-Madeleine.


Un décret de la Congrégation du culte divin élève la mémoire de Marie de Magdala, le 22 juillet, au rang de fête dans le calendrier liturgique.


* SON HISTOIRE

Marie Madeleine, sœur de Marthe et de Lazare, était d’une famille distinguée de Béthanie. Après la mort de ses parents, Marie avait reçu en héritage le château de Magdala, en Galilée, d’où lui vint le surnom de Madeleine, et elle y vivait dans le luxe et les plaisirs au point qu’elle devint le scandale de toute la Galilée, et qu’on ne la connut bientôt que sous le nom de la Pécheresse.

Elle fut possédée du démon jusqu’au jour où le Sauveur, lui remettant ses péchés, la délivra de la domination de Satan.
Dieu avait fait naître en ce cœur coupable le désir de voir Jésus; ce désir devait être son salut, car le Sauveur voulait donner en Madeleine un exemple frappant de Sa miséricorde infinie en même temps que de la plus parfaite pénitence.
Jésus ne condamne pas la pécheresse et par elle il envoie ce message de pardon et d’espérance à tous les pécheurs.
Depuis sa délivrance Marie-Madeleine suivait Jésus partout où il allait, faisant partie de ce groupe de femmes qui servaient le Maître et les apôtres.

Lors du crucifiement, elle se tient là et, après la descente de croix. Elle reviendra au matin de Pâques pour les rites de sépulture. C’est elle qui, la première, recevra la révélation du Christ ressuscité quand le jardinier se fait reconnaître. « Rabbouni, Maître » c’est son acte de foi. Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur, et voilà ce qu’il m’a dit. » C’est pour cela qu’on l’appelle aussi l’âpôtre des apôtres.
Le culte de Marie Madeleine connut un grand développement en France à la Sainte Baume, dans le sud de la France, et surtout à Vézelay. Elle est la patronne du diocèse du Var – Dès les premiers siècles chrétiens, pénitents, saints, rois, papes viennent accomplir leur pèlerinage à la grotte de la Sainte-Baume auprès de sainte Marie-Madeleine.


+ PRIONS : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? Celui que tu cherches, tu le possèdes et tu ne le sais pas ? Tu as la vraie et l’éternelle joie, et tu pleures ? Elle est au plus intime de ton être et tu cherches au dehors. Ton cœur est mon tombeau. Je n’y suis pas mort, mais j’y repose vivant pour toujours.  »
(Prière d’un moine inconnu du 13ème siècle)



+ SAINTE MARIE MADELEINE


Marie, tu es venue de Magdala-sur-mer, en Galilée,
d’où ton surnom : “Marie-Magdeleine”,
au pied du Maître, qui pardonnant tes écarts de conduite,
a restauré en toi : Vie, dignité de femme et avenir possible.



Dans ce regard d’amour et de pardon,
tu as puisé le souci de soigner le corps charnel de Celui qui est Vie.
Son corps ressuscité n’a plus besoin
de tes soins, pas plus que des nôtres.
Son corps mystique : l’Eglise, demande nos services.
Il veut avoir besoin de nous.



Jésus a fait de toi l’Apôtre des Apôtres,
lorsqu’Il t’a dit :
“ Ne me retiens pas, va trouver mes frères ”.
Aujourd’hui, fais-nous comprendre qu’Il nous envoie,
comme toi, dans le monde,
annoncer que Jésus est Vie.

Marie Madeleine,
demande au Ressuscité
de faire de nous des témoins d’Espérance.



Monseigneur Bernard MOLLAT du JOURDIN
A composé cette prière lorsqu’il était Curé de la Madeleine, à Paris.



QUE SAINTE MARIE-MADELEINE NOUS BENISSE !
Thierry F

et toute la fraternité de La Bonne Nouvelle
8 rue Roger Lévy – 47180 Sainte Bazeille (France)

    La date/heure actuelle est Ven 20 Oct 2017 - 21:53