L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


Les lumières de la ville

Partagez
avatar
Claire
Admin

Messages : 8165
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67
Localisation : NORD

Les lumières de la ville

Message par Claire le Dim 22 Mai 2016 - 21:10

bonsoir

Je vous présente un film que tout le monde connaît certainement et que moi je ne connaissais pas, n'étant pas amateur de films muets.

Mais aujourd'hui l'homélie du prêtre qui terminait la neuvaine à Sainte Rita était centrée sur cette histoire qu'il a rattachée à la rose de sainte Rita, il disait que ce film aurait eu certainement un prix au festival de Cannes.

J'étais émue aux larmes, tellement c'était beau ! j'ai hâte de vous poster l'intégralité de sa prédication qui paraîtra ces jours-ci sur le site de sainte Rita de Vendeville :




Histoire pour ceux et celles qui ignorent tout de ce film :


Une foule est réunie sur une grande avenue du centre ville pour l'inauguration d'une statue monumentale dédiée à la paix et à la prospérité. Le maire, une citoyenne d'honneur, le sculpteur, se succèdent à la tribune, chacun allant de son discours de circonstance. Puis le voile se lève découvrant la statue au milieu de laquelle, parmi les poses hiératiques de personnages graves et solennels, un vagabond dort paisiblement.

Après avoir été chassé par les officiels trouvant choquante sa présence, il rencontre une jeune fleuriste aveugle. Celle-ci est persuadée qu'il est extrêmement riche car, pour pouvoir traverser la rue encombrée, Charlie a dû se faufiler dans une voiture, et la jeune fille a entendu la porte en claquer. Il n'ose pas la détromper, ni lui demander sa monnaie. A la nuit tombée, Charlot sauve de la noyade un homme que sa femme a quitté. Celui-ci l'invite dans son opulente demeure, et va jusqu'à lui offrir sa Rolls-Royce. Malheureusement, une fois les dernières vapeurs d'alcool évaporées, le riche ami ne se souvient pas de Charlot. La jeune fleuriste tombe alors malade et sa grand-mère reçoit une lettre la mettant en demeure de payer le loyer sous peine d'expulsion. Charlot va donc s'essayer à différents métiers (ramasseur de crottin, boxeur) pour tenter de rassembler la somme. En vain.

Une nuit, alors que son riche ami, ivre, l'a reconnu et lui a donné mille dollars pour sa protégée, Charlot, poursuivi par la police qui le prend pour un voleur, parvient néanmoins à faire parvenir l'argent à sa destinataire. Arrêté, Charlot passe en prison plusieurs mois pendant lesquels la jeune femme se fait opérer de sa cécité grâce au pactole reçu, et travaille dans une boutique de fleurs. À sa sortie de prison, le vagabond passe par hasard devant l'échoppe et reconnaît la jeune fille. Celle-ci se moque gentiment de lui et lui propose une fleur et une pièce. Lorsque leurs mains se touchent, elle comprend alors sa cruelle méprise et alors qu'il lui demande si elle peut voir maintenant, elle lui répond que, oui, maintenant elle voit.


A bientôt
Claire
avatar
Claire
Admin

Messages : 8165
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67
Localisation : NORD

Re: Les lumières de la ville

Message par Claire le Mar 24 Mai 2016 - 21:19

Malheureusement sur le site de Sainte Rita, il n'y a qu'un résumé de la prédication du jour et non pas l'intégralité à mon grand regret :


Résumé de l’homélie du 22 mai 2016
 
 

La fête de la Trinité est celle de l’amour de Dieu : une communion en trois personnes. Le Père c’est tout l’amour donné ; le Fils, c’est tout l’amour reçu ; l’Esprit, c’est tout l’amour partagé, le baiser d’amour qui unit le père et le fils et la source de ce débordement d’amour qu’est la création. 
Comment croire que notre monde est le fruit d’un amour ? Notre monde ne ressemble-t-il pas à un buisson d’épines desséchées qui ne cesse de blesser notre cœur ? 
Ste Rita a beaucoup souffert de ces épines qu’étaient les incessants et graves conflits au sein de sa famille. 

A la fin de sa vie, une cousine vient la voir et lui partage sa souffrance de voir tant de mal dans sa famille. Ste Rita l’envoie dans leur jardin de famille. Nous sommes en plein hiver ; sur la branche d’un rosier réduit à l’état de buisson d’épines, la dame découvre une magnifique rose qu’elle rapporte à Ste Rita. Cette-ci peut alors lui confier son secret : sur l’arbre de la croix, les épines n’ont pas empêché la sève de monter dans les branches ; cette sève c’est tout l’amour que Jésus est venu apporter au monde. 
Un jour, éclot une première rose qui répand le parfum de l’amour : ce parfum est fait pour enchanter le ciel et pour ranimer l’espérance au cœur des plus désespérés sur notre terre.

Père Merville
qui avait fait le rapprochement de la rose de Ste Rita avec celle de la fleuriste dans le film ci-dessus.

    La date/heure actuelle est Mer 22 Nov 2017 - 17:42