L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


Chien, chat, etc… retrouverons-nous nos animaux de compagnie au Paradis ?

Partagez
avatar
Gilles

Messages : 840
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 62
Localisation : Québec - Canada

Chien, chat, etc… retrouverons-nous nos animaux de compagnie au Paradis ?

Message par Gilles le Mer 4 Oct 2017 - 16:19

3 octobre 2017


Chien, chat, cheval… retrouverons-nous nos animaux de compagnie au Paradis ?

À l’occasion de la journée mondiale des animaux de compagnie, il est intéressant de nous retourner vers notre tradition catholique et voir ce qu’elle dit de la nature spirituelle des animaux. D’autant qu’en ce début de XXIe siècle, l’on assiste à une offensive massive des idéologies de type « vegan » et pire encore dans l’absurde, l’« anti-spécisme ».

Suite du texte en entier : Chien, chat, cheval… retrouverons-nous nos animaux de compagnie ...



par Sébastien Morgan

avatar
Claire
Admin

Messages : 8034
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67
Localisation : NORD

Re: Chien, chat, etc… retrouverons-nous nos animaux de compagnie au Paradis ?

Message par Claire le Mer 4 Oct 2017 - 16:26

Même si les animaux n'ont pas d'âme, on n'imagine pas le Paradis sans eux !

Jacques-2

Messages : 66
Date d'inscription : 13/04/2016
Age : 70
Localisation : france

Re: Chien, chat, etc… retrouverons-nous nos animaux de compagnie au Paradis ?

Message par Jacques-2 le Mer 4 Oct 2017 - 22:05

bonsoir Claire,
Et bien oui,ces animaux qui nous ont donné leur fidélité,leur temps et même leur
"affection" ,qui nous ont aimés , nous les retrouverons, il y a un psaume qui le dit clairement ,mais lequel ?
De plus qui les conduit ?

Union de prière queDieuvsbenisse
avatar
Gilles

Messages : 840
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 62
Localisation : Québec - Canada

Re: Chien, chat, etc… retrouverons-nous nos animaux de compagnie au Paradis ?

Message par Gilles le Jeu 5 Oct 2017 - 16:38



Y a-t-il une place au paradis pour les animaux ?

L’enfant qui pleure la mort de son chien le retrouvera-t-il dans l’au-delà ? Le P. Jean-Michel Maldamé, théologien dominicain, propose un début de réponse à un sujet qui a beaucoup agité les réseaux sociaux le 15 décembre, suite à des propos attribués au pape sur la question.

La représentation de notre relation aux animaux a changé


La première question est de savoir quelles représentations nous pouvons en avoir. Si ces représentations passent par les images, elles ne seront pas comme des images scientifiques ou sur un mode platement descriptif. Elles ont une dimension symbolique, liée à notre existence et à nos engagements vécus. Pour cela, la représentation de notre relation aux animaux a changé. Dans la culture rurale qui a précédé la nôtre, le berger et le chasseur aimaient leur chien sur un mode différent de celui que l’on observe aujourd’hui avec les animaux de compagnie. L’enfant qui pleure la mort de son chien est dans un rapport différent, puisqu’il grandit affectivement grâce à l’animal. De même, l’homme qui promène son chien et lui impose des règles ou la personne seule que son chat vient “caresser” peuvent trouver dans ce rapport des compensations à des manques.

Ce changement dans le rapport de l’homme d’Occident à l’animal est aussi lié aux études et aux observations des scientifiques, les éthologues, qui étudient le comportement animal. Tantôt ils lisent le monde animal à travers des catégories anthropologiques, tantôt ils tendent à réduire l’humain à son animalité. Aussi est-il utile d’avoir conscience de la mobilité de nos représentations.

comment la résurrection de la chair assume la part animale de la Nature


La deuxième question est de savoir comment la résurrection de la chair assume la part animale de la Nature. Les textes bibliques montrent clairement que la résurrection n’est pas le prolongement de la vie habituelle. Notre imaginaire a tendance à dire : “Ce sera comme ici-bas, moins tout ce qui nous dérange.”Saint Paul parle en effet de transformation. Il utilise l’image de la graine et de la plante pour exprimer à la fois une continuité – c’est le même être – et une discontinuité – l’arbre n’a plus la forme de la graine. De même la forme de vie nouvelle qui adviendra à la résurrection sera celle du même être, mais la vie sera différente.

Paul parle aussi de la récapitulation accomplie dans la résurrection. Quel accomplissement ? Ce sera une plénitude réalisée : l’être humain aura le charme de l’enfance, sans l’immaturité, le dynamisme de la jeunesse, la sagesse de la maturité – sans les trous de mémoire. Les mots de “transformation” et de “récapitulation” permettent de répondre à la question de l’enfant : son désir de retrouver son chien sera accompli, mais pas dans la forme de la relation qu’il a connue. Ce sera bien mieux ! »



    La date/heure actuelle est Lun 23 Oct 2017 - 4:35