L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens

Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

Le contentement : Meilleur moyen pour arrêtez de se plaindre et de retrouvrer le bonheur !

Partagez
avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Le contentement : Meilleur moyen pour arrêtez de se plaindre et de retrouvrer le bonheur !

Message par Gilles le Lun 28 Mai 2018 - 19:49

28 mai 2018


Pas facile d’être satisfait dans une société qui nous abreuve d’une imagerie de la perfection…

Réussite, argent, gloire, beauté, succès, famille parfaite, amour… Voilà les représentations qui nous inondent à longueur de journée, et force est de constater qu’elles ne révèlent pas le quotidien du commun des mortels ! Cette escalade d’images, de promesses et d’objectifs vains, illusionne et fait désirer le « toujours plus, toujours mieux »… En conséquence : Nous sommes malheureux ! Ce n’est pas pour rien que Dieu nous invite depuis des siècles à vivre dans le contentement. Il est LE secret du bonheur !

Voici donc 10 façons d’enfin trouver le contentement, et par ricochet… Le bonheur !

Vidéo et suite du texte : 10 façons de trouver le contentement et par ricochet... Le bonheur !





Dernière édition par Gilles le Jeu 31 Mai 2018 - 1:30, édité 1 fois
avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Le contentement : Meilleur moyen pour arrêtez de se plaindre et de retrouvrer le bonheur !

Message par Gilles le Mer 30 Mai 2018 - 19:09



Le contentement

Il est écrit en Phil.4:11b « j’ai appris à être content de l’état où je me trouve. »_on ne dit pas « J’ai expérimenté », ni même « j’ai cru », mais bien : « j’ai appris ». Quand l’apôtre Paul écrit ces mots, il est chrétien depuis presque 30 ans, dont plus de 20 dans le ministère. La vie chrétienne n’est pas seulement ‘croire’ mais aussi ‘apprendre’. Certains aspects de la vie spirituelle doivent être crus; mais parfois, on ne peut pas les apprendre ni même les comprendre; comme exemple, l’amour de Dieu et Sa grâce. Certains aspects de la vie spirituelle dépendent de la foi, mais d’autres doivent être appris. Les disciples de Jésus ont compris cela. Ils n’accompagnaient pas encore Jésus depuis très longtemps qu’ils se demandaient déjà où Jésus Se ressourçait afin d’opérer tant de miracles. Les Pharisiens prétendaient qu’Il recevait Sa puissance de Satan mais les disciples, eux savaient car ils ont vite compris où était la source de Son pouvoir étant, Sa relation intime avec Son Père céleste, nourrie par Sa vie de prière. Alors, il est peu étonnant de les entendre supplier en Luc 11:1 « Enseigne-nous à prier »_ non pas : « Enseigne-nous à prêcher », ni « Enseigne-nous à enseigner », ni « Enseigne-nous à baptiser dans l’eau », ni « Enseigne-nous à établir des églises », ni encore « Enseigne-nous à opérer des miracles » mais bien : « enseigne-nous à prier.» Ils ont compris que s’ils apprenaient à prier, tout le reste suivrait certainement.

Paul écrit : « j’ai appris » Comment Paul a- t-il appris ? Tout simplement de la même façon que nous, c.-à-d. en étudiant et par l’expérience acquise. Paul lisait et étudiait la Parole de Dieu. Il prêchait et enseignait la Parole de Dieu. Il obéissait et se soumettait à la Parole de Dieu. Pourquoi ? Parce qu’il avait appris dans Hébr.4:12, que « la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du coeur. »; mais aussi dans : Rom.10:17, que « la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ.», et dans 2 Tim.3:16-17 que « Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne oeuvre.» Nous comprenons mieux alors, pourquoi il appelle la Parole de Dieu « l’épée de l’Esprit » En effet, un chrétien n’est jamais plus fort que par sa connaissance de la Parole de Dieu. Le succès d’une assemblée est directement proportionnel à la priorité qu’elle accorde à la prédication et à l’enseignement de la Bible. Il faut que la Parole de Dieu soit le centre dans notre vie mais aussi dans l’église.

« J’ai appris à être content de l’état où je me trouve. » Où Paul écrit-il ces mots ? En maillot de bain, assis sur une chaise longue sous un parasol, à la plage d’une des villes côtières visitée pendant ses voyages missionnaires ? Si la réponse était « oui », Il serait alors normal et facile d’écrire pour l’Homme : « J’ai appris à être content de l’état où je me trouve. » Mais Paul écrit sa lettre aux Philippiens alors qu’il est emprisonné à Rome, où il attend sa mort par décapitation. Chaque jour pouvait être le dernier de sa vie sur terre; le bourreau pouvait arriver à tout moment. Chaque mot qu’il a écrit aurait pu être son dernier. Il était donc dépourvu de tout confort et n’avait absolument plus rien à attendre. La plupart de ses amis l’ont abandonné; et malgré tout cela, il écrira : « j’ai appris à être content de l’état où je me trouve. » Paul a appris que même les chrétiens les plus pieux, les plus saints, les plus fervents et les plus justes ne sont pas à l’abri de contretemps.

Un principe qui est difficile à croire mais qui est vrai malgré tout, est que généralement les épreuves nous apprennent plus que les bénédictions. Quand, avec Silas, après avoir été flagellé, il est jeté dans la prison intérieure à Philippes, les ceps aux pieds_Ac.16:25 « Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu »! Il écrira plus tard dans 2 Cor.12:10 « je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ », parce qu’il savait ce que l’on peut lire dans Rom.8:37 « dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés.»

Comment être content, même dans les épreuves ? En nous détournant des souffrances et en nous tournant vers le Seigneur; en effet, il est écrit en 1 Pierre 5:7 « déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous. » Jésus promet aussi dans Mt.11:28 « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. »

Prière

Seigneur, apprends-moi à être content de ce que je possède et de l’état où je me trouve afin que je sois en Toi plus que vainqueurs.

avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Le contentement : Meilleur moyen pour arrêtez de se plaindre et de retrouvrer le bonheur !

Message par Gilles le Jeu 31 Mai 2018 - 1:32


avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Le contentement : Meilleur moyen pour arrêtez de se plaindre et de retrouvrer le bonheur !

Message par Gilles le Jeu 31 Mai 2018 - 18:26



Accepter qui nous sommes + être satisfait de ce que l'on a = la clé du bonheur

Nous vivons dans un monde où la croyance en vigueur est que nous n’avons pas assez et que nous nous sommes pas "comme il faudrait".
 
Cette croyance cause énormément de souffrance, de l'insatisfaction et un stress chronique.

Nous entendons parler de crise économique, d’épuisement des ressources de la terre, d’attentats, de guerres, de montée de la délinquance pour ne nommer que quelques  sujets récurrents véhiculés dans les médias.

Je ne nie pas les difficultés du monde actuel qui est dans une phase de chamboulement tout simplement parce que nous sommes à la croisée des chemins où les anciens systèmes ne sont plus viables et les nouveaux pas encore mis en place. Pour construire du nouveau il faut bien lâcher l’ancien !

Par contre, ressasser sur un problème sans mettre d’emphase sur les solutions possibles, les différentes alternatives respectueuses de l’humain comme de la planète, sans ouvrir le champ des possibilités au-delà de ce qui est a déjà été fait me paraît non seulement inefficace mais extrêmement dommageable.

Tout cela génère une pression incessante et le sentiment que nous sommes en survie, que nous devons amasser car demain est incertain et qu’il y a le risque qu’il n’y en aura pas pour tout le monde.

Sur un autre plan pour répondre aux critères de réussite véhiculés par la société nous devrions tous être des superwomen ou des supermen, bref des héros et des héroïnes aux vies trépidantes mais toujours beaux, en pleine forme, courageux et victorieux.




Dans ce contexte, être satisfait et en paix avec qui nous sommes et ce que nous avons n’est pas chose facile.

Peut-être, comme tant de personnes, croyez que vous ne pourrez être heureux(se) que lorsque certains choses désirées seront présentes dans votre vie : plus d’amour, plus d’argent, plus de temps libre, plus de plaisirs, plus d’énergie, plus de courage, plus de confiance en vous etc…

Pourtant le bonheur se vit dans l’instant présent et en ce moment même, vous pouvez ressentir un profond sentiment de paix, de contentement et de joie si vous vous permettez simplement de vous ouvrir à la gratitude pour ce que vous avez maintenant et qui vous êtes au jour d’aujourd’hui.

Cela ne signifie pas que vous devriez arrêter de poursuivre vos objectifs.

Cela signifie seulement que vous allez avancer dans votre vie à partir d'un sentiment d'abondance, du sentiment que « je suis OK comme je suis et ce que j’ai dans ma vie est suffisant».

Quelques pistes pour être en paix avec qui nous sommes et ce que l’on a...

 1. Prenez conscience de votre jugement sur vous et le monde n’est qu’une croyance. Une croyance peut être changée et lorsque vous la lâchez vous pouvez alors faire l’expérience que vous êtes quelqu’un de bien tel que vous êtes et qu’il y a assez pour tous. Choisissez de la changer !

2. Quand vous remarquez que vous êtes dans un sentiment de manque par rapport à votre vie, vos possessions et qui vous êtes posez vous simplement la question : « Puis-je m'autoriser à ce que tout cela soit suffisant en cet instant » ?

Le simple fait de vous offrir quelques moments où vous ressentez que tout est OK, que vous pouvez heureux maintenant est un des plus beaux cadeaux que vous pouvez vous faire.

Cela vous permettra de vous retrouver dans état de détente et de paix qui vous surprendra. Vous y prendrez goût : une fois que vous aurez vécu cette expérience où vous sentez que tout est juste, que tout va bien vous aurez envie de la répéter encore et encore !

3. Faîtes périodiquement des pauses, même de quelques secondes, pour prendre conscience et apprécier ce que vous avez et qui vous êtes. Reconnaissez vos qualités, réjouissez vous de vos réussites même minimes. Prenez conscience de vos richesses internes et externe.

Dans cet état d’esprit de gratitude vous vous permettez de recevoir de plus en plus.

avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Le contentement : Meilleur moyen pour arrêtez de se plaindre et de retrouvrer le bonheur !

Message par Gilles le Jeu 31 Mai 2018 - 20:14



Est-il possible d’être continuellement satisfait ?

"Car j'ai appris à être content de l'état où je me trouve. Je sais vivre dans l'humiliation, et je sais vivre dans l'abondance." (Philippiens 4.11-12)

Le monde est plein de gens qui pensent que si seulement ils avaient la même chose que leur voisin, ils seraient plus heureux. Mais souvent, ceux qui possèdent ce dont vous avez envie ne sont pas vraiment heureux ou satisfaits non plus.

Je voudrais vous dire aujourd'hui d'aspirer au contentement, qui est l’"état d’une personne qui ne désire rien de plus que ce qu’elle a, et qui ne se laisse pas troubler par les circonstances".

Cela ne signifie pas que vous ne désirez jamais que les choses changent. Mais vous pouvez être satisfait de votre situation et dans la paix, parce que vous savez que Dieu est à l’œuvre, que les choses évoluent et que vous verrez les résultats en temps voulu.

J'ai compris que le contentement doit s’apprendre. Cette satisfaction ne dépend pas de notre réputation, de l’argent, de notre statut professionnel ou de notre niveau d’éducation, mais c’est une attitude de cœur, une façon de voir les choses. Il n’y a pas plus heureux qu’un homme sincèrement reconnaissant et satisfait, un homme dont la joie vient de son cœur et non des circonstances.

Comment pouvons-nous apprendre à être satisfaits ? J’aimerais vous indiquer deux clés pour cela : l’humilité et une véritable communion avec Dieu.

L’humilité n’est pas une qualité qui nous vient naturellement. Mais c’est une vertu essentielle que nous devrions rechercher plus que toute autre chose. Une personne humble se rend compte qu'elle ne mérite rien, elle est donc reconnaissante pour ce qu’elle a. S’il n’y avait pas la bonté et la miséricorde de Dieu, elle n’aurait rien. L’humilité passe par le brisement. Nous devons nous humilier devant Dieu et prier : "Seigneur, ne me donne que ce que tu veux que j’aie. Et si je te demande quelque chose qui n’est pas juste, ne me le donne pas, s’il te plaît."

La véritable communion avec Dieu n’est pas quelque activité religieuse. C’est une relation profonde, intime, personnelle avec Dieu. Savez-vous que vous pouvez lui parler de tout ce qui vous concerne ? Il souhaite que vous lui disiez tout ce que vous vivez, comme vous pourriez le raconter à un ami de confiance. La relation avec Dieu n’est pas une question de règles à observer ou de tâches à accomplir, comme de passer un certain temps dans la prière ou de lire un nombre défini de chapitres de la Bible chaque jour. Il veut que vous preniez plaisir à lui parler dans la prière, que vous vous réjouissiez de sa présence dans votre vie, sans vous sentir obligé de faire certaines choses simplement pour "conserver sa faveur".

Une action pour aujourd'hui

Apprenez dès aujourd'hui à être content et satisfait quelles que soient les circonstances, car c'est Dieu qui vous donne tout ce que vous avez. Réfléchissez à cette véritable communion que Dieu veut avoir avec vous, basée sur le plaisir de lui parler et la joie.



avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Le contentement : Meilleur moyen pour arrêtez de se plaindre et de retrouvrer le bonheur !

Message par Gilles le Ven 1 Juin 2018 - 20:31



Savoir se contenter de ce que l'on a

1Timothée 6:6 C'est, en effet, une grande source de gain que la piété avec le contentement

Etes-vous heureux ? Vraiment heureux ? Rares seront ceux qui répondront spontanément par un « oui ». Il aura sans doute beaucoup de réponses telles que « pas vraiment », ou bien des « oui mais il me manque ceci » ou des « je serai heureux si j'avais ceci ».

Aux Etats-Unis, un sondage a été lancé par une organisation chrétienne auprès d'un échantillon de personnes. Deux questions leur avaient été posées : « êtes-vous heureux ? » ; si la réponse était non, la question suivante « que vous manque-t-il pour être heureux ? »

Un grand nombre des personnes interrogées répondirent par la négative à la première question, et répondait « je serai heureux quand [j'aurai plus d'argent,  quand j'aurai fini de rembourser mes crédits, quand mes enfants seront plus grands, si je jouissais d'une meilleure santé … ».

Je crois que si chacun répondais aux questions de ce sondage, beaucoup feraient le constat amer de ne pas être complètement heureux, certains sans doute ne se considèreraient pas heureux du tout.

Le Seigneur m'a interpelée un jour alors  j'écoutais une prédication et j'ai dû reconnaitre avec une certaine honte, que je ne savais pas être satisfaite de ce que j'avais. Il y avait toujours un « mais » derrière chaque grâce ou bénédiction que le Seigneur avait pu m'accorder.  J'ai 3 enfants en bas âge, souvent on me dit que j'ai bien fais d'avoir enchainé mes grossesses car ils grandiront ensemble et je serai tranquille quand ils seront plus grands. Je répondais alors: «  oui, mais c'est fatiguant, oui mais c'est épuisant, oui mais… ».

Nous sommes propriétaires d'une maison comprenant 3 étages. J'ai souvent eu des compliments sur cette maison mais à cela, je répondais aussi assez souvent : « oui mais c'est fatiguant une maison avec des escaliers … », bref, je ne vais pas citer tous les exemples qui pourraient illustrer cet état de faits. Mais il m'est arrivé de me plaindre constamment pour tout.

Dans une société commerciale comme la nôtre, les publicités, l'Internet aidant, nous avons souvent envie d'acquérir des biens, des objets, « de nous mettre à la page ». On a parfois l'impression que certains seraient prêts à tout acheter s'ils le pouvaient ou ont en tout cas du mal à se priver de certaines dépenses. Et dès que l'objet longtemps convoité est acquis, on ne le trouve plus si excellent qu'il ne paraissait. Il finit par atterrir au fond d'un placard, et très vite, l'envie d'acheter mieux nous prend. Enfin, l'envie d'acheter ce que l'on croit mieux.

Parfois, nous sommes malheureux, notamment nous les femmes, lorsque nous ne pouvons assouvir nos convoitises matérielles. Je dis bien convoitise matérielle. Nous oublions que la convoitise est un péché quand il s'agit du bien de son prochain.  Parfois nous convoitons sans nous rendre compte.

Exode 20:17 Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain

Le problème dans tout cela, est que nous perdons de vue que nous devons cultiver notre paix intérieure. Si nous sommes sans cesse en train de courir après les choses matérielles, nous ne pouvons pas demeurer en paix. Or, « C'est dans la tranquillité et le repos que sera votre salut, C'est dans le calme et la confiance que sera votre force. Mais vous ne l'avez pas voulu (Esaïe 30.15).

LA Bible dit que nous devons « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus ». (Matthieu 6:33)

Nous devons cultiver notre calme intérieur, pour cela, nous devons commencer par nous contenter de ce que nous avons. Je crois que savoir se satisfaire des choses que nous avons est la source d'une grande joie et d'une grande paix.

« A chaque jour suffit sa peine, le lendemain aura soin de lui-même ».

Apprenez à apprécier l'endroit où vous vivez car vous faites partie de ces quelques poignées de personnes sur cette planète qui possèdent un toit et des sanitaires décents. Apprenez à apprécier chaque moment que vous passez avec chaque personne de votre vie car vous ne savez pas de quoi sera fait lendemain.

Appréciez votre travail, le salaire que vous gagnez en bénissant Dieu de ce qu'Il vous permet de régler tout ou partie de vos factures avec ce revenu.

En adoptant une attitude positive, vous ne pourrez agir que positivement et cherchant avant tout à plaire à Dieu, il vous donnera en retour le meilleur pour vous et vos proches.

Psaume 37 :4 Fais de l'Eternel tes délices, Et il te donnera ce que ton cœur désire.

Louer Dieu, le bénir pour ce que nous avons est un puissant canal de bénédictions. J'ai appris à rendre  grâce à Dieu pour toutes choses qu'il a bien voulu m'accorder. Mais j'apprends aussi à le bénir quand les choses que j'ai demandées tardent à arriver ; car Il est souverain, Il sait ce qui est bon et QUAND cela sera bon aussi pour moi.

Apprendre à se satisfaire de ce que nous avons est le secret du bonheur, le secret de la joie du Seigneur. Les plaintes, les gémissements sont doublement mauvais : ils causent bien des maux (maladies, souffrances, dépressions) et vous aveuglent sur la réalité suivante : le bonheur est à votre portée ; il suffit de savoir se satisfaire de ce qu'on a.

Soyez bénis !

avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Le contentement : Meilleur moyen pour arrêtez de se plaindre et de retrouvrer le bonheur !

Message par Gilles le Sam 2 Juin 2018 - 16:24



Le secret pour ne plus se plaindre

"Faites tout sans murmure ni plainte". (Philippiens 2.14)

Se plaindre est une affaire dangereuse. Vous risquez de compromettre, voire de détruire votre relation avec Dieu, les autres ou vous-même.

Il est facile de se plaindre. Nous n’avons probablement même pas conscience du nombre de fois où nous murmurons dans la journée. Je suis convaincue que c’est une des habitudes les plus difficiles à surmonter. Paul nous dit dans Philippiens 2.14 : "Faites tout sans murmure ni plainte". Ce commandement est très clair. Et impossible à respecter par nos propres forces.

Rappelons-nous qu’aucune de nos paroles ne reste sans effet. Selon Proverbes 18.21, elles ont un pouvoir de mort ou de vie ; ce que nous disons n’est pas anodin. Il est donc logique que nous évitions à tout prix de nous plaindre.

Je vois les plaintes comme le langage de l’ennemi. Elles sont une porte ouverte au diable : par elles, nous le laissons entrer dans une situation et faire son œuvre de destruction. En revanche, la louange et l’action de grâces sont le langage de Dieu.

Comme je viens de le dire, il n’est rien de plus facile que de se plaindre. Les occasions ne manquent pas dans une journée. Mais aucune ne mérite que nous nous laissions perturber et commencions à ronchonner.

Les plaintes sont le fait d’un cœur ingrat et orgueilleux. Nous estimons que nous ne devrions subir aucun désagrément ou qu’aucun événement fâcheux ne devrait nous arriver. Lorsque quelqu’un d’autre est contrarié ou en proie à la souffrance, nous avons tôt fait de penser : "Pourquoi en faire une telle affaire ?" Mais quand nous sommes nous-mêmes dans la difficulté, c’est une autre histoire. Nous nous indignons alors : "Pourquoi cela m’arrive-t-il ?"

Dans les pays occidentaux, nous sommes souvent trop gâtés par les commodités de la vie moderne. Nous avons l’habitude que nos moindres désirs soient satisfaits dans l’instant, nous obtenons ce que nous voulons quand nous le voulons. Nous n’aimons pas l’inconfort ou le sacrifice. Nous refusons la difficulté. Tout cela nous donne un regard immature et égoïste sur les situations difficiles et nous amène à dire des choses que nous ne devrions pas.

J’ai appris qu’il existait une meilleure approche : elle consiste à chercher le trésor dans chaque épreuve. En réalité, c’est dans les moments les plus difficiles et les plus douloureux de ma vie que s’est fait l’essentiel de ma croissance spirituelle. Les épreuves m’ont poussée à m’accrocher à Dieu. Et dans ce processus, il m’a changée. Il m’a appris à avoir une attitude de reconnaissance et d’humilité, qui s’est révélée une source de liberté pour moi.

Qu’est-ce que la véritable liberté ? C’est être capable d’accepter que les choses n’aillent pas comme je veux et d’être tout aussi heureuse. Par la grâce de Dieu et avec sa force, vous pouvez vaincre cette habitude de vous plaindre et vivre chacune de vos journées avec un cœur reconnaissant.

Une action pour aujourd’hui

Fixez-vous comme but d’aborder la vie avec une attitude reconnaissante. Résistez à la tentation de vous plaindre. Louez et remerciez plutôt Dieu pour qui il est et pour tout ce qu’il a fait pour vous.



avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Le contentement : Meilleur moyen pour arrêtez de se plaindre et de retrouvrer le bonheur !

Message par Gilles le Lun 4 Juin 2018 - 20:41



Éternel insatisfait(e) ?

Cela arrive fréquemment. Dans le processus qu'est la vie, nous passons par toutes sortes de saisons et nous avons des tas de désirs, de besoins. Cela nous amène souvent à demander à Dieu pas mal de choses qui semblent tout aussi légitimes les unes que les autres, mais malheureusement, pour beaucoup, une fois la bénédiction obtenue, les prières jadis si ferventes et remplies d'action de grâce se transforment en plaintes. Nous nous plaignons de l'épouse que nous avons demandé, du travail que nous avons cherché pendant des années, de la promotion que nous venons d'obtenir; nous venons à peine d'acheter le dernier smartphone tant convoité ou la voiture de nos rêves et déjà, nous aspirons à autre chose.

Cela est peut-être normal dans la société de surconsommation dans laquelle nous évoluons, mais pas dans le Royaume de Dieu. Dieu aime nous bénir et veut que nous jouissions de la bénédiction. Par contre, Il nous appelle aussi à vivre dans le contentement, et non pas à courir sans arrêt derrière la prochaine saison ou bénédiction !

Comment ne pas tomber dans ce piège de convoitise et être pleinement satisfait de ce que nous avons déjà ?

Rendons grâce

C'est très important car cela nous aide à fixer nos yeux sur le Père, à profiter de nos bénédictions présentes avec la bonne attitude de coeur. La Bible nous demande de rendre grace en toutes choses, et nous dit que c'est la volonté de Dieu pour nous (1 Thess. 5:18). Le fait de rendre grâce nous empêche de tomber dans le murmure, les plaintes, l'ingratitude et la convoitise.

Ne rien prendre pour acquis

Bien que ce soit une tendance chez l'être humain, nous ne devons rien prendre pour acquis. Ni nos bien-aimés, ni les bénédictions ou les opportunités de Dieu. Lorsque nous commençons à prendre les choses ou les gens pour acquis, nous n'en prenons plus soin, nous les négligeons en pensant qu'ils seront toujours là, nous ne fournissons plus aucun effort pour garder notre jardin en santé et nous commençons à regarder l'herbe du voisin. Sans comprendre qu'elle est si verte parce qu'il l'arrose... c'est à nous d'arroser, de prendre soin de ce que Dieu nous confie.

Avoir constamment une attitude de gratitude

Les bienfaits de Dieu dans nos vies sont multiples! Nous attendons peut-être une promotion, une nouvelle voiture, un époux, de l'argent, mais Dieu a déjà tant fait pour nous. Ne tombons jamais dans l'ingratitude avec Dieu, ne méprisons pas nos bénédictions présentes.

Énumérons-les chaque jour s'il le faut! Si nous sommes malgré nous tombés dans une certaine routine, qu'à cela ne tienne! Demandons au Saint-Esprit la créativité et de nouvelles manières d'apprécier ses bienfaits.

Discerner le besoin de la convoitise

Cela ne veut pas dire qu'on ne peut aspirer à plus: un meilleur travail, un niveau de vie plus élevé, de meilleures opportunités. Mais rappelons-nous que Dieu nous donne ce dont nous avons besoin et non pas ce que nous convoitons. D'ailleurs, le fait de se rappeler combien nous sommes bénis et privilégiés tandis que d'autres n'ont pas ce que nous avons, nous poussera à dire merci à Dieu et à ne plus faire fi de nos petits caprices.

L'apôtre Paul pouvait dire sans crainte qu'il avait appris à être content de son état présent (Phil. 4:11-12). Qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige, il était en paix car son bonheur ne dépendait pas du matériel mais de sa relation avec Jésus Christ. Comme lui, apprenons à vivre dans le peu, le juste assez et l'abondance, à être satisfaits en toute circonstance.

par Aurélie Nseme

avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Le contentement : Meilleur moyen pour arrêtez de se plaindre et de retrouvrer le bonheur !

Message par Gilles le Mer 6 Juin 2018 - 16:28



LES DÉGÂTS DU MÉCONTENTEMENT

L'insatisfaction est une maladie de notre temps

Le mécontentement détruit la paix et le manque de paix engendre le mécontentement

Claus Jacobi, l'éditeur du magazine «Welt am Sonntag» ("Le monde du dimanche"), a fait une analyse de l'Allemagne actuelle: «Nous, Allemands, avons à présent tout pour être satisfaits. Or, nous ne le sommes pas. Nous sommes un peuple très mécontent et, comme tous les mécontents, nous sommes souvent malveillants et grognons et nous souffrons de l'estomac. Nous, Allemands, connaissons la paix, la liberté et la prospérité. Mais nous disons que ce n'est pas encore suffisant. Même dans les églises, on ne nous dit plus d'être contents.» (P.-D. No 25/1998).

C'était par mécontentement que les Israélites s'insurgeaient toujours contre Moïse, Aaron et Dieu. C'est le mécontentement qui leur a interdit l'accès à la Terre promise et les a laissés errants pendant 40 ans dans le désert, loin du pays débordant de lait et de miel. C'est le mécontentement qui sème la pagaille dans les mariages et les familles. Des époux qui ne cessent de se plaindre finissent par casser les oreilles à tout le monde.



Le mécontentement des travailleurs fait que les industriels se tournent vers d'autres horizons. Le mécontentement crispe non seulement les visages, mais il empoisonne aussi l'ambiance dans les entreprises, les associations et la société. L'insatisfaction fragilise la société et corrompt le peuple. Elle fait dresser des barricades, inspire des démonstrations et des grèves violentes qui coûtent des millions. Le mécontentement détruit la paix et le manque de paix engendre le mécontentement. C'est un cercle vicieux de sentiments négatifs. La Bible en parle dans les Lamentations 3, 39: «Pourquoi l'homme vivant se plaindrait-il? Que chacun se plaigne de ses propres péchés.» Et, au sujet du mécontentement, il est écrit en Jude, verset 1 6: «Ce sont des gens qui murmurent, qui se plaignent de leur sort, qui marchent selon leurs convoitises.» Une autre version dit: «Ces hommes sont toujours mécontents et en train de se plaindre; ils vivent selon leurs propres désirs.» (français courant).

Le mécontentement trouve ses racines dans le fait que l'on ne vit pas en paix avec Dieu. Plus un peuple se détourne de Dieu, plus il devient mécontent. Paul, par contre, qui avait sans réserves abandonné sa vie à Dieu, pouvait écrire:«.. comme attristés, et nous sommes toujours joyeux; comme pauvres, et nous en enrichissons plusieurs; comme n'ayant rien, et nous possédons toutes choses» (2 Cor. 6, 10). Quiconque s'abandonne ainsi à Dieu et se repent de son mécontentement aura part à la bénédiction exprimée dans l’épitre aux Philippiens: «Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus Christ» (Phil. 4, 7).

avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Le contentement : Meilleur moyen pour arrêtez de se plaindre et de retrouvrer le bonheur !

Message par Gilles le Jeu 7 Juin 2018 - 17:42



L'insatisfaction

« La piété avec le contentement est un grand gain… Or ceux qui veulent devenir riches tombent dans la tentation et dans un piège, et dans plusieurs désirs insensés et pernicieux. » 1Timothée 6 : 6-9.

L’insatisfaction : un ver rongeur

Il existe un ver rongeur qui s’appelle l’insatisfaction ; quand il s’est installé dans le cœur humain, rien n’est plus difficile que de l’en extirper. Il se nourrit de mauvais sentiments : envie, jalousie, convoitises qui empoisonnent l’esprit et ruinent toute vie spirituelle.

L’insatisfaction, oui, est une vraie pauvreté. Sans doute l’argent répond à bien des besoins, mais avec des limites étroites et bien définies. Il achète l’abondance, mais pas la paix ; il donne le luxe à table, mais pas l’appétit ; il peut nous entourer d’une foule de flatteurs, mais jamais nous donner un ami véritable ; il paie les dettes que l’on doit à Dieu ; il calme bien des craintes, mais pas celle de la mort.

Si vous vivez pour vous-même dans le seul but d’acquérir des biens terrestres, vous êtes et vous resterez pauvres quant à Dieu.

« Il en ainsi, dit le Seigneur, de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n’est pas riche quant à Dieu ». Luc 12 :21

Mais l’argent peut-être mis par le chrétien au service de son divin Maître. Pauvre ou riche, si vous avez le contentement d’esprit, si vous êtes satisfait, dans la sérénité d’un cœur attaché à Jésus, si vous désirez mettre à son service les biens qu’il vous accorde, que ce soit des millions ou quelques dollars francs, ou euros, que vous avez dans votre porte-monnaie, alors vous êtes un vrai riche !


avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Le contentement : Meilleur moyen pour arrêtez de se plaindre et de retrouvrer le bonheur !

Message par Gilles le Ven 8 Juin 2018 - 16:35



Seigneur, pardonne-moi pour les moments où je me plains

Face aux situations difficiles de la vie, il nous arrive parfois de baisser les bras et de nous plaindre.

La montagne qui est devant toi peut te paraître impressionnante, et tu te demandes peut-être comment cela va se passer, comment tu vas pouvoir sortir de cette situation ? Dieu va-t-il intervenir ? Les doutes, les craintes s'emparent de toi.

Tu ne crois peut-être pas que Dieu peut déplacer cette montagne, qu'il peut te faire sortir du puits dans lequel tu te trouves. Même si cela fait des années que tu traverses cette épreuve, Dieu est tout-puissant pour t'en sortir !

Dans la vie, il y a vraiment un temps pour tout. Un jour, tu es rayonnant de joie et le lendemain la tristesse veut gagner ton cœur ! Tu as parfois l'impression d'être au fond d'un puits, que rien ne se passe comme prévu et encore moins comme tu l'avais imaginé. Tu es découragé, fatigué de ne voir aucune lumière pointer à l'horizon !

La Bible nous parle du prophète Jérémie qui lui aussi était au fond d'un puits. Suivre le Seigneur n'est pas toujours facile. Jérémie a vécu des moments difficiles, il lui arrivait aussi de se plaindre. Nous rencontrons parfois des persécutions, des obstacles, des épreuves. Nous ne sommes pas accepté et compris de tous. Peut-être même que ta famille, tes amis, tes proches te rejettent. Tu as l'impression d'être au fond d'un puits, tu es découragé et abattu. Et dans ces moments difficiles, il y a deux possibilités, soit tu restes dans les plaintes et tu te lamentes. Soit tu cries à Dieu et tu te donnes les moyens de sortir de ce puits avec la force du Seigneur.

Le puits peut représenter la dépression que tu traverses, le célibat dans lequel tu te trouves, le chômage, la maladie, le découragement, etc...

Que vas-tu faire pour sortir de ce puits ? Te lamenter ou prier Dieu pour qu'il t'aide à en sortir ?!

Lisez avec moi ce passage : Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez. Matthieu 21:22.

Je t'invite à persévérer dans la prière (Luc 18:1-7), à crier à Dieu pour qu'il change cette situation, qu'il transforme le mal en bien et qu'il te donne la victoire face à cette épreuve ! Pourquoi rester dans les lamentations alors que tu sers un Dieu qui fait des miracles, rien ne lui est impossible ! Il peut changer ta situation en un instant parfois juste avec une prière et d'autres fois, il te faudra persévérer dans la prière !

Tout est accompli, Jésus a déjà remporté la victoire pour toi à la croix, alors loue ton Dieu et remercie-le car il a déjà trouvé une solution à ton problème !

Prière : Seigneur, je te demande pardon pour les moments où je me plains, alors que c'est une grâce de t'avoir dans ma vie. Tu es mon espoir, un secours qui ne manque jamais dans la détresse. Amen !


avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Le contentement : Meilleur moyen pour arrêtez de se plaindre et de retrouvrer le bonheur !

Message par Gilles le Lun 11 Juin 2018 - 16:30



Je vis dans le contentement, je ne me plains plus de ce que je n’ai pas.

Philippiens 4 :11 (Version Semeur) : Ce n’est pas le besoin qui me fait parler ainsi, car j’ai appris en toutes circonstances à être content avec ce que j’ai.

Hébreux 13:5 (Version Français courant) : Votre conduite ne doit pas être déterminée par l’amour de l’argent ; contentez-vous de ce que vous avez, car Dieu a dit : « Je ne te laisserai pas, je ne t’abandonnerai jamais. »

Psaumes 90:14 (Version Français courant) : Dès le matin, comble-nous de ta bonté ; alors toute notre vie, nous crierons de joie.


Nous devons apprendre à être content de ce que Dieu nous donne. Il connait mieux ce dont nous avons besoin. Nous passons malheureusement trop de temps à regarder ce que les autres ont et nous commençons à convoiter, et à être insatisfaits avec ce que nous avons.  Nous ne portons pas nos yeux dans la bonne direction. Dieu nous offre des bénédictions tous les jours même si nous ne nous en rendons pas compte. Car oui le simple fait que chaque matin, nous puissions ouvrir nos yeux et avoir le souffle de vie est déjà une grâce qu’Il nous accorde. Ou même lorsque nous avons un projet et que tout ne se passe pas comme nous le voulions, nous ne comprenons pas ce qui est entrain de se passer mais nous préférons nous plaindre. Dieu souhaite que nous Le remercions peu importe les situations. Devenons reconnaissant quelque soit les conditions. Le contentement non seulement nous rendra plus heureux mais permettra au Seigneur de nous combler davantage de Ses grâces et bénédictions.



Seigneur Dieu c’est dans le nom de Jésus-Christ que je prie afin que tu combles mon insatisfaction. Oui, je dois cesser de me plaindre quand les événements ne se passent pas comme je le voudrais. Il m’arrive trop souvent de prendre le moindre sujet ou le moindre désagrément qui n’a pas une si grande importance et d’en faire toute une histoire.  Je ne veux plus être frustré parce que je n’ai pas ce que je veux. Parfois j’ai cette impression que tout m’échappe, que tout ce qui arrive ne fait que me désavantager et je commence à être insatisfait. Je prends toutes les occasions qui s’offrent à moi pour m’apitoyer sur mon sort. Je dois grandir et cesser de faire des caprices. Je dois me contenter de ce que j’aie et me satisfaire avec ce que Tu me donnes au quotidien. Je ne fais que regarder et parler de tout ce que je n’ai pas encore et j’oublie à quel point Tu m’as déjà fait tellement de bien.
 
Apporte-moi Ton aide pour dépasser tout cela et savourer ce que Tu m’offres. Soulage-moi pour ne pas rester fixé sur le côté négatif et plutôt me concentrer sur ce que Tu veux que je vois en chaque situation. Fais que ma joie ne dépende pas des événements mais qu’elle vienne de mon cœur. Apprends moi à être heureux quelque soit ce qui se passe, même quand cela est très difficile ou douloureux. Aujourd’hui, je décide que rien ne pourra m’ôter Ta joie qui demeure en moi.
 
Seigneur Dieu, Tu es le maître de toutes les situations dans ma vie et je comprends que Tu peux te servir de chacune d’elle pour m’enseigner. Je Te demande de ne pas me donner pas ce que je veux mais plutôt ce que Tu souhaites que j’aie afin que je fasse Ta volonté.
 
Je suis reconnaissant car c’est Toi qui me donne tout ce que j’ai et je m’en réjouis ! Amen !






avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Le contentement : Meilleur moyen pour arrêtez de se plaindre et de retrouvrer le bonheur !

Message par Gilles le Ven 15 Juin 2018 - 16:44



Les bons réflexes à adopter pour arrêter de se plaindre

Le docteur Salvo Noè, psychologue italien, est l’auteur du livre "Défense de se plaindre" (Artège), exposant une méthode simple et efficace pour sortir de nos habitudes négatives et trouver en soi les ressources de la vraie joie.

Salvo Noè, c’est le créateur de la fameuse pancarte « Défense de se plaindre », qu’il a offerte au pape François à la fin d’une audience publique sur la place Saint-Pierre le 14 juin 2017. Le Pape, approuvant visiblement l’interdit, l’a accrochée à la porte d’entrée de ses appartements au Vatican.



Nous passons beaucoup de temps à nous plaindre, à la maison, en voiture, au travail… Selon une enquête menée par Willis Towers Watson en avril 2016, les salariés français sont les plus râleurs d’Europe. Et les Français vus par les étrangers sont considérés comme de sempiternels râleurs et d’éternels insatisfaits. Pourtant, « si on a le temps de se plaindre, on a aussi le temps de faire changer ce dont on se plaint », remarque justement Anthony d’Angelo, écrivain américain. Alors, si nous décidions de faire mentir notre réputation, et adoptions la méthode proposée par Salvo Noè, pour dire stop aux récriminations ?

Pourquoi nous plaignions-nous ?

L’auteur passe en revue les raisons, plus ou moins conscientes, qui nous poussent à nous plaindre. Il y a d’abord une mauvaise habitude, parfois intégrée depuis l’enfance, si nous avons beaucoup vu nos parents se plaindre. Ensuite, l’homme est un être profondément insatisfait, qui cherche désespérément à donner un sens à sa vie. La plainte, même pour des futilités, serait un indice de ce degré d’insatisfaction chronique.

La plainte est également un moyen pour manipuler autrui, et activer chez l’autre un sentiment de peine ou de pitié, dans le but de « ferrer » un sauveur potentiel. Enfin, la plainte prend sa source dans notre profond égocentrisme et notre manque d’empathie : pourquoi serait-il évident que je doive posséder plus que l’autre ? Pourquoi tout ce qui m’arrive serait-il dû à une conspiration de tout l’univers contre ma pauvre petite personne ?

Suite du texte : Les bons réflexes à adopter pour arrêter de se plaindre - Aleteia

par Mathilde de Robien

avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Le contentement : Meilleur moyen pour arrêtez de se plaindre et de retrouvrer le bonheur !

Message par Gilles le Lun 18 Juin 2018 - 19:24


Lisez : Jean 21.15‑22

Que t’importe !

Le contentement ne fait pas partie des nombreuses fins auxquelles les médias sociaux sont utilisés. Du moins, pas dans mon cas. Même lorsque mes objectifs sont bons, je risque de me décourager en en voyant sans cesse d’autres atteindre les leurs avant moi ou avec de meilleurs résultats. Me sachant encline à ce genre de découragement, je m’évertue à me rappeler que Dieu ne m’a pas bernée. Il m’a déjà donné tout le nécessaire pour accomplir la tâche qu’il m’a confiée.

Cela signifie que je n’ai pas besoin d’avoir un budget plus important ou l’assurance de réussir ; un meilleur milieu de travail ou un autre emploi ; l’approbation ou la permission des autres ; une bonne santé ou plus de temps. Il se peut que Dieu me procure certaines de ces choses, mais j’ai déjà tout ce qui m’est nécessaire, car il me fournit les ressources qu’exige la tâche qu’il me confie. Il me suffit donc d’employer le temps et les talents qu’il m’a donnés pour bénir les autres et en rendre la gloire à Dieu.

Après avoir déjeuné sur les berges de la Galilée, Jésus a dit à Pierre ce qui se produirait à la fin de la vie de celui‑ci. En montrant du doigt un autre disciple, Pierre a demandé : « [Que] lui arrivera‑t‑il ? » Ce à quoi Jésus a répondu : « [Que] t’importe ? » (JN 21.22.)

Voilà la question à me poser quand je me compare aux autres. Réponse : « Mêle‑toi de tes affaires. » Il me suffit de suivre Jésus et d’user de fidélité dans l’emploi des dons et des opportunités qu’il me confie.

Le ressentiment vient du fait de regarder les autres ;
le contentement vient du fait de regarder Dieu.

avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Le contentement : Meilleur moyen pour arrêtez de se plaindre et de retrouvrer le bonheur !

Message par Gilles le Mar 26 Juin 2018 - 19:00



Apprendre à se contenter de ce que l’on a !

On dit très souvent que : l’être humain est un éternel insatisfait ! Cela pour dire, qu’il y aura toujours ce petit quelque chose qu’il souhaiterait avoir, au point d’envier autrui, parce qu’il possède ce que lui, n’a pas !

Et c’est là où j’ai envie de dire que nous devons toujours rendre grâce à Dieu : notre bienfaiteur, au lieu parfois de passer notre temps à nous plaindre ou souhaiter coûte que coûte à avoir ce que Pierre ou Jean possède.

On constate que cela commence dès le plus jeune âge, lorsqu’on prend par exemple le cas d’un enfant qui a un camarade dont les parents lui ont acheté la dernière playstation, ou qui lui offrent tout ce dont il a envie. Et bien cet enfant justement, ne perdra pas une seconde pour enquiquiner son père ou sa mère afin d’obtenir la même chose.

C’est aussi un peu comme au lycée, il y a toujours  ce fils à papa issu d’une famille aisée que beaucoup peuvent jalouser ou qui souvent éprouvent un complexe d’infériorité à son égard, parce qu’il se rend chaque année à l’étranger pour des vacances et ne manque jamais de rien. Ce qui pourrait déclencher quelquefois la frustration chez certains.

Je pense qu’il faudrait très tôt faire comprendre à un enfant que dans la vie, on doit se contenter de ce que l’on a et en être fier : une valeur essentielle à lui inculquer !

On passe très souvent notre temps à nous plaindre, parce que nous sommes encore célibataires, prisonniers d’un mariage difficile, bref pour diverses raisons.

Seulement rappelons nous toujours quelle que soit notre situation, qu’il y a toujours d’autres personnes qui donneraient chères pour avoir ce que nous avons déjà !

Pendant que certains passent leur temps à s’apitoyer pour ce qu’ils n’ont pas, d’autres sont atteints de maladies incurables ou confrontés à la famine.




Rappelons-nous toujours que le paralysé donnerait tout ce qu’il a  pour pouvoir marcher de nouveau, que l’aveugle ferait l’impossible pour recourir la vue, que la personne atteinte d’un cancer souhaiterait vivre plus longtemps.




Se lamenter de ne pas avoir assez de vêtements, de chaussures, ou un téléphone dernier cri, demeurent uniquement des futilités !

Vous savez pour moi : la plus belle richesse dans la vie, c’est avoir une famille qui nous aime, être en bonne santé, un toit où dormir et de quoi manger.






avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Le contentement : Meilleur moyen pour arrêtez de se plaindre et de retrouvrer le bonheur !

Message par Gilles le Jeu 28 Juin 2018 - 16:59



Soyez reconnaissant pour ce que vous avez !

Le physicien Stephen Hawking était un esprit brillant. Certains le comparaient même à Albert Einstein. Mais il souffrait d’une forme de sclérose en plaque dite maladie de Charcot qui l’a rendu pratiquement paralysé. Du bout de ses doigts, il a appris à communiquer ses calculs et ses pensées grâce au clavier de son ordinateur.

Avant de tomber malade, il parlait de sa vie comme d’une « vaine existence ». Il buvait trop et travaillait très peu. Mais après avoir découvert qu’il ne lui restait peut-être que quelques années à vivre, sa vie a pris soudain un caractère urgent et un nouveau sens. Il est en réalité plus heureux qu’avant. Voici comment il explique le paradoxe : « Ceux qui n’ont plus d’espoir apprécient vraiment le peu qu’il leur reste ».

Lorsqu’on vous apprend qu’il ne vous reste que peu de temps à vivre, toutes vos perspectives de vie changent.

Ce que vous négligiez devient soudain important : le rire d’un enfant, un lever ou un coucher de soleil, l’amour de vos proches, ou simplement une balade dans le parc. Les gens les plus pauvres du monde sont ceux qui s’imaginent que la vie leur doit quelque chose. Jamais ils ne sont heureux car toujours certains de ne pas avoir ce qu’ils méritent. L’apôtre Paul était en prison sans espoir d’en sortir lorsqu’il a écrit : « Remerciez Dieu en toute occasion. C’est ce qu’il attend de vous qui êtes unis au Christ Jésus ».

En clair, il vous dit : Au lieu de vous battre, vous comparer et vous plaindre, concentrez-vous sur les bonnes choses que Dieu vous a données, appréciez-les et soyez reconnaissant (Philippiens 4.).

  
avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Le contentement : Meilleur moyen pour arrêtez de se plaindre et de retrouvrer le bonheur !

Message par Gilles le Mar 3 Juil 2018 - 0:58


Jamais satisfait !!!
avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Le contentement : Meilleur moyen pour arrêtez de se plaindre et de retrouvrer le bonheur !

Message par Gilles le Mer 11 Juil 2018 - 20:22



Jamais contents !

L'art du contentement. Une denrée bien rare !

J’ai rarement rencontré des personnes contentes du temps qu’il fait. N’avez-vous pas remarqué que les gens se plaignent souvent ? L'hiver, il fait trop froid, et l'été, il fait trop chaud. Quand il n’a pas plu depuis un certain temps, les gens ont peur de la sécheresse et lorsqu’il pleut, chacun se lamente du temps pourri… Allez comprendre !

Il est rare de trouver des personnes satisfaites du temps qu’il fait, et encore plus rare de rencontrer des personnes heureuses de leur sort. Notre société de consommation est opprimée par le plaisir, la richesse et le bien-être. Résultat : les gens se plaignent toujours. Ils sont rarement satisfaits.

J'ai le privilège de connaître une personne qui est toujours contente : ma grand-mère ! C'est un vrai rayon de soleil. Elle a toujours le sourire, même dans les situations de souffrance les plus extrêmes. Jamais je ne l'ai entendue se plaindre. Jamais je ne l'ai entendue dire du mal de quelqu'un. Sa présence m'apaise et m'apporte sérénité et sécurité. Elle illustre bien ce proverbe qui dit « Un cœur content est un festin perpétuel » (Proverbes 15.15)

Le contentement, c'est quoi au juste ?

Le contentement est un état d'esprit,  un sentiment de sécurité face aux défis de la vie et aux angoisses de ce monde en perpétuel changement.

La meilleure image pour le décrire est celle d'un nourrisson qui vient de boire au sein de sa mère. Apaisé, calme, il peut dormir tranquillement quoiqu’il se passe autour de lui. Le contentement est donc un trésor caché dans le coffre fort de notre cœur.

Comment l'acquérir ?

Une question de confiance

Cette sérénité ne naît pas des situations favorables de la vie. Elle ne vient pas quand tous nos besoins matériels ont été satisfaits. Pour moi, elle découle assurément de ma relation avec Dieu. C’est quand je suis en contact avec le Créateur tout-puissant que je vois qu’il a le pouvoir de combler mes besoins et mes désirs les plus profonds.

J'ai un souvenir très marqué de mes six premières années de mariage. Nous vivions dans un deux pièces à Paris. Nous n'avions pas de salle de bain ni de toilettes, celles-ci se trouvaient sur le palier. La simplicité de cet appartement contrastait avec la richesse de mon âme : je vivais dans une relation intime avec Jésus-Christ. J'ai compris aujourd'hui pourquoi j'avais le cœur toujours content : je recevais cet appartement comme venant de la main de Dieu. J'avais confiance que notre Père céleste sait ce dont j'ai besoin et j'avais foi qu'il m'avait donné le meilleur des appartements à Paris, à ce moment-là !

Le contentement est vraiment une question de foi en Dieu, une relation de confiance en celui qui promet qu'il pourvoira avec richesse à tous nos besoins.

Ça s'apprend

Naturellement, l'homme se plaint. Facilement. Spontanément. Il n'a pas besoin d'être instruit sur le sujet ! C'est comme les mauvaises herbes du jardin. Elles poussent toutes seules. Mais pour fleurir un jardin, il faut y mettre du temps et le cultiver. De même, le contentement doit être cultivé, il ne poussera pas en nous aisément. Cela s'apprend. Cet apprentissage peut être long et douloureux.

L'apôtre Paul en a fait l'expérience, dans les privations, dans les souffrances et dans les épreuves en étant à l'école de la vie. Il a écrit : « J'ai appris à être content dans l'état où je me trouve ». (Philippiens 4.11)

Le contentement est donc une habitude qu'il faut acquérir avec le temps. Il faut faire des efforts dans la durée. Et cela commence aujourd'hui : Là où nous sommes, dans notre quotidien.

Mère Teresa disait : « Bien des gens acceptent de faire des grandes choses. Peu se contentent de faire de petites choses au quotidien ».

Tout au long des années, j'ai appris à faire chaque jour trois petites choses:

•Je me débarrasse dès le réveil de mes pensées négatives, de mes idées noires.

•Je remercie Dieu pour toutes les bonnes choses de ma vie. Je n'oublie pas de dire merci pour le soleil et aussi pour la pluie !

•Je « programme » mon esprit à vivre ma journée dans la joie et le contentement.

Il n'y a rien de magique à cela. C'est une habitude de cœur à entretenir si nous désirons être contents de notre vie. Une décision à prendre.

Un art de vivre

Être content de la vie que nous avons… Ce n'est vraiment pas toujours facile. Mais cela ferait baisser considérablement les dépenses de santé de la sécurité sociale. Il paraît que les Français sont les champions du monde pour la consommation d’antidépresseurs !

Ce qui est le plus difficile pour moi dans ce domaine, c’est d’accepter avec sérénité toutes les choses que je ne peux pas changer : les autres, mon passé, ma condition présente, les imprévus, la mort, etc.

J'ai découvert à mes dépens que je ne pouvais pas changer mon mari. Je voulais transformer ses faiblesses. Je voulais combler ses lacunes. Je voulais qu'il devienne ce que je souhaitais qu'il soit. J'ai essayé plus de 15ans. Quelle folie ! J'ai échoué lamentablement. J'ai découvert que la seule personne que je pouvais changer, c'était moi-même. Lui, je devais l'accepter tel qu'il était. Cela a été très dur de lâcher prise. Mais Dieu a entendu mes prières et mes plaintes. En abandonnant l'idée de changer mon époux j'ai choisi la confiance au Seigneur, lui qui sait mieux que moi ce qui est bien pour moi. C'est ainsi que je peux m’adapter humblement à l'évidence et choisir de poursuivre malgré tout le chemin qui m'est ouvert par l’amour de Dieu.

Quel temps fait-il aujourd’hui ? À vrai dire, cela a peu d’importance pour moi. À l’école du Christ, j’apprends à me contenter avec joie de toutes les situations que je rencontre.


Contenu sponsorisé

Re: Le contentement : Meilleur moyen pour arrêtez de se plaindre et de retrouvrer le bonheur !

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 12 Déc 2018 - 13:39