L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ?

Partagez
avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ?

Message par Gilles le Jeu 14 Juin 2018 - 16:37



Le mythe du bon vieux temps

« Ne dis pas: Comment se fait-il que les jours précédents ont été meilleurs que ceux-ci ?
Car ce n’est pas sagesse que tu t’enquiers de cela. »

Ecclésiaste 7.10

Optimiste ou pessimiste ?

En simplifiant quelque peu, nous pouvons affirmer qu’il existe deux sortes de gens : ceux qui se projettent souvent dans le futur et ceux qui sont constamment tournés vers le passé. Les premiers parlent avec confiance de l’avenir, passent des heures à échafauder des projets qu’ils n’accompliront pourtant que trop peu souvent : ce sont les optimistes ! Les seconds passent leur temps à parler du « bon vieux temps » et de ce passé qui était tellement plus agréable à vivre que le moment présent. Ils agacent leurs interlocuteurs par leur discours volontiers moralisateur et plutôt pessimiste: l’avenir leur fait peur...

Les expériences passées : source d’encouragement

Ainsi donc, certains ont tendance à considérer le passé avec bienveillance. Effectivement lorsque nous regardons en arrière, nous pouvons le faire avec reconnaissance : dans combien de situations difficiles, apparemment insurmontables, Dieu nous a fidèlement secourus... Que d’expériences encourageantes aurions-nous à raconter... « La tribulation produit la patience, et la patience l’expérience, et l’expérience l’espérance ; et l’espérance ne rend point honteux, parce que l’amour de Dieu est versé dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné. » (Jac 5.4-5) L’accumulation d’expériences, positives ou négatives, produit son fruit, et certainement qu’il est parfois bon de jeter un regard en arrière et de remercier notre Père des expériences qu’il nous a permis de vivre. Ces dernières nous arment pour l’avenir. Les expériences des autres peuvent également nous venir en aide. A plus forte raison, celles relatées dans la Bible sont pour notre instruction: « Car toutes les choses qui ont été écrites auparavant ont été écrites pour notre instruction, afin que, par la patience et par la consolation des écritures nous possédions l’espérance.» (Rom 15.4) Certains croyants ont peut-être marqué notre enfance. Ces chrétiens ont été pour nous des exemples et leur souvenir nous est agréable : « Souvenez-vous de vos conducteurs qui vous ont annoncé la parole de Dieu, et, considérant la fin de leur parcours terrestre, imitez leur foi. » (Héb 13.7)

Mettre en valeur ce que Dieu a fait

Retenons qu’il est bon pour le chrétien de s’arrêter de temps en temps et de tourner son regard en arrière. Il se rappellera tout ce que Christ a fait pour lui, notamment à la Croix (Héb 12.3). Son cœur sera alors rempli de reconnaissance envers Dieu pour les expériences qu’il lui a permis d’accumuler, pour les conducteurs qu’il lui a donnés. Le rappel du passé a ici un but positif : il met en valeur tout ce que Dieu a fait.

Remuer le passé n’est pas sage

Mais il nous arrive de remuer le passé animés de sentiments bien différents: pour mettre en avant l’une de nos réussites par exemple, ou pour charger quelqu’un que nous n’aimons pas beaucoup : « Te souviens-tu que c’était lui qui… ? » Le plus souvent, nous aimons rappeler le bon vieux temps. Ce n’est pas mal en soi ! Si nous y regardons de plus près, nous constatons que c’est une manière de nous rassurer par rapport à un présent difficile à vivre...

Quelquefois, c’est comme si nous reconnaissions tout ce que Dieu nous a permis de vivre de positif dans le passé, mais que nous doutions de sa capacité à nous garantir un avenir heureux avec lui. Or nous ne pouvons résoudre les difficultés du moment en nous absorbant dans des souvenirs nostalgiques. Gardons-nous d’idéaliser le passé et d’en faire une vache sacrée, ce n’est pas sagesse que de se consacrer à pareil exercice ! Et, entre nous, ce passé a-t-il toujours été idéal ? Notre mémoire n’est-elle pas sélective ? A chaque période de la vie ses joies et ses peines… A chaque époque de l’histoire des hommes et de l’Eglise, il y a des défis, des dérapages, des soucis, comme des moments heureux. Le sage avance pas à pas, en se confiant en Dieu, en comptant sur lui et en s’appuyant sur ses promesses. Hélas, trop souvent nous manquons de foi.... Comme Pierre marchant sur l’eau, au lieu de regarder à Christ, nous regardons aux circonstances et nous nous enfonçons toujours plus dans l’eau... Le rappel du bon vieux temps ne peut pas même faire office de bouée de sauvetage.

En avant !

Le chrétien est un sportif ! Son passé l’aide à toujours mieux gérer les courses futures. Mais il ne peut pas se reposer sur ses titres passés pour gagner... il doit aller de l’avant ! « Oubliant les choses qui sont en arrière et tendant avec effort vers celles qui sont en avant, je cours droit au but pour le prix de l’appel céleste de Dieu dans le Christ Jésus. » (Phil 3.14) Comme il a pu faire confiance à son entraîneur dans le passé, il lui fait confiance pour le présent et l’avenir... Avec foi, il se confie en Dieu. Celui qui a été avec vous dans le passé, vous a accompagné, est aussi est avec vous maintenant, et il le sera à l’avenir ! Car « Jésus Christ est le même, hier et aujourd’hui et éternellement. » (Héb 13.)

N’en doutez pas !

Source: Le mythe du bon vieux temps – Promesses


avatar
Claire
Admin

Messages : 9749
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 68
Localisation : NORD

Re: Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ?

Message par Claire le Jeu 14 Juin 2018 - 18:03

avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ?

Message par Gilles le Ven 15 Juin 2018 - 16:27



Nostalgie : un sentiment qui rend heureux

Des scientifiques ont prouvé que la nostalgie est loin de nous rendre triste, tout au contraire !

La nostalgie est un sentiment de regret du passé, qui provoque des sensations liées à des souvenirs. La nostalgie, c'est ce que tu ressens quand tu es loin de chez toi, quand tu te rappelles ton enfance ou quand tu regardes le clip de Redeye. Elle a longtemps été vue comme une maladie neurologie, une forme maladive de la mélancolie, ou un signe de dépression. Elle est aujourd'hui vue comme négative, puisqu'elle nous rappelle que le passé est passé. Néanmoins, diverses études ont démontré que l'activation de souvenirs nostalgiques permet au contraire de lutter contre la tristesse.

Le docteur Clay Routledge et son équipe de l'université du Dakota du Nord ont réalisé une étude scientifique sur la nostalgie. L'expérience consistait à tester l'état nostalgique des participants en les faisant penser à un épisode heureux de leur vie. Ils devaient consulter la définition de la nostalgie dans le dictionnaire, « remémoration et regret du passé », puis penser pendant dix minutes à un souvenir qui éveillait ce sentiment. L'étude a finalement conclut que ce dernier est en fait une « ressource psychologique que l'on emploie pour contrer des émotions négatives et des sentiments de vulnérabilité » et qu'il permet aux gens « d'utiliser les expériences passées pour les aider à affronter les défis présents ».

De même, le docteur Constantine Sedikides s'est lancé dans des études sur le sujet, en Caroline du Nord. Des outils ont été créés par l'équipe du chercheur pour mieux comprendre cet état. C'est ainsi qu'a été conçu le questionnaire de « l'échelle de Southampton ». Les questions portent sur la fréquence et l'importance de la nostalgie pour les participants. Plusieurs personnes ont été interrogées : elles ressentent toutes ce sentiment au moins une fois par semaine, et cela va même jusqu'à trois à quatre fois par semaine. Ce formulaire démontre que la nostalgie nous donne une meilleure estime de soi et permet d'augmenter la confiance. De plus, si la nostalgie se manifeste souvent lorsque l'on est triste et seul, elle stoppe en réalité le sentiment de solitude.

Les souvenirs qui provoquent la nostalgie sont donc plus que des souvenirs classiques, puisqu'ils forment une protection contre les pensées négatives et permettent d'avoir plus confiance en l'avenir, en apportant du réconfort.




avatar
Gilles

Messages : 2350
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 63
Localisation : Québec - Canada

Re: Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ?

Message par Gilles le Lun 30 Juil 2018 - 18:34



L'importance de nos souvenirs

Les êtres humains sont faits de souvenirs qui les déterminent et les construisent, qui retracent les racines et dessinent le devenir. Capricieux, ils nous amènent à un moment du passé : une voix, une odeur, un son, une époque marquée par la tristesse ou la joie !

Puiser dans les souvenirs positifs pour mieux vivre

Les bons souvenirs sont souvent utilisés en psychologie pour créer des liens avec des expériences personnelles significatives de notre passé. Tout ce qui est chargé positivement, ce qu'on a vécu à un moment de notre existence, a le potentiel de nous recharger en bonne humeur dans le présent. Le mystère qu'il y a derrière tout cela est que les bons souvenirs peuvent être utilisés pour améliorer nos souvenirs présents. Cela nous montre souvent que nous ne sommes pas loin de là où nous voulons être, et que nous avons déjà une partie de la solution à l'intérieur de notre coffre d'expériences.

Les souvenirs d'enfance, une énergie inestimable

Les souvenirs ne sont pas pour autant un simple retour du passé. Ils constituent notre identité. En ce sens, les souvenirs d'enfance peuvent être une formidable source d'énergie. D'autant que nous avons la faculté de transformer des souvenirs de situations désagréables en moments amusants, agréables, voire moteurs. Pendant toute notre existence, nous dialoguons avec nos souvenirs. À travers eux, nous forgeons une partie de notre personnalité et de notre rapport au monde. Nos souvenirs d'enfance en disent long sur ce qu'on est à l'âge adulte, sur ce qu'on désire ou ce qu'on aspire à devenir.


Inviter les souvenirs à l'âge adulte

À l'âge adulte, les souvenirs ont d'ailleurs une place déterminante dans les relations familiales. Avec ses enfants, bien sûr, mais aussi avec ses frères et sœurs. Il y a les souvenirs partagés par tous, qui ont valeur d'objectivité familiale et servent de référence à tous les membres de la famille, et les autres souvenirs, plus intimes, propres à chaque individu. Chaque enfant a son histoire personnelle et enregistre ce qui se passe en fonction de sa sensibilité, de sa position dans la fratrie. Une sœur peut ainsi se souvenir d'un lien fort avec sa mère et une autre d'avoir eu une mère absente.

Une recharge de batterie positive


Nous pouvons apprendre à faire ressurgir nos souvenirs agréables, et ainsi bénéficier des effets positifs de revivre une situation que nous avons vécue comme satisfaisante, émotionnante et motivante.

De plus, si nous évoquons de bons souvenirs en permanence pour nous aider à renforcer nos ressources actuelles d'adaptation, nous pouvons créer un système de protection et de bien-être qui s'auto-alimente. Plus nous nous concentrons sur ce qui nous est arrivé de positif dans la vie, plus nous rechargeons nos batteries d'énergie positive. Cette énergie positive nous fait nous sentir bien, et elle augmente également la possibilité que nous réagissions aux événements négatifs avec moins de pessimisme.


RTBF TENDANCE
avatar
Claire
Admin

Messages : 9749
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 68
Localisation : NORD

Re: Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ?

Message par Claire le Lun 30 Juil 2018 - 20:34

Gilles a écrit:

L'importance de nos souvenirs


Une recharge de batterie positive


Nous pouvons apprendre à faire ressurgir nos souvenirs agréables, et ainsi bénéficier des effets positifs de revivre une situation que nous avons vécue comme satisfaisante, émotionnante et motivante.

De plus, si nous évoquons de bons souvenirs en permanence pour nous aider à renforcer nos ressources actuelles d'adaptation, nous pouvons créer un système de protection et de bien-être qui s'auto-alimente. Plus nous nous concentrons sur ce qui nous est arrivé de positif dans la vie, plus nous rechargeons nos batteries d'énergie positive. Cette énergie positive nous fait nous sentir bien, et elle augmente également la possibilité que nous réagissions aux événements négatifs avec moins de pessimisme.


RTBF TENDANCE


Mais uniquement les souvenirs positifs !  Very Happy
avatar
AZUR

Messages : 1338
Date d'inscription : 31/10/2014
Localisation : France

Re: Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ?

Message par AZUR le Lun 30 Juil 2018 - 23:56

Le passé, ah, non, c’est très mauvais selon moi.
J’essaie de vivre dans le présent et le futur prochesi possible mais,le passé, il est terminé, on be peut l’améliorer, il est dernière nous.
La nostalgie, très peu pour moi! No
Bon,s’il s’agit de souvenirs agréables que nous partageons avec d’autres, d’accord mais sans s’y attarder.

Contenu sponsorisé

Re: Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 12 Déc 2018 - 13:26