L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


Les remèdes de sainte Hildegarde de Bingen

Partagez
avatar
Claire
Admin

Messages : 9756
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 68
Localisation : NORD

Les remèdes de sainte Hildegarde de Bingen

Message par Claire le Ven 15 Juin 2018 - 19:54

Hildegarde de Bingen : 
« Celui qui est triste, la sarriette le rendra joyeux… »
 Marzena Devoud | 15 juin 2018





Aux côtés de ses enseignements spirituels, Hildegarde de Bingen, religieuse bénédictine allemande du XIIe siècle, docteur de l'Église, a rédigé des ouvrages de médecine et de botanique inspirés par ses visions.



Au rayon des fines herbes, la sarriette possède de nombreuses vertus médicinales. Selon sainte Hildegarde, « Celui dont le cœur est affaibli et l’estomac malade, qu’il mange souvent de cette plante sans la faire cuire et ses forces reviendront. Celui qui est triste, la sarriette le rendra joyeux… ».


Un remède pour apaiser les maux de ventre 



La sarriette qu’on trouve notamment sur les bords des chemins méditerranéens, est aussi connue sous le nom d’herbe de Saint Julien. Riche en antioxydants et en minéraux comme le fer, le calcium ou le magnésium ; la sarriette possède de nombreuses vertus médicinales.


 
Lire aussi :
Sainte Hildegarde et les aliments qui rendent heureux

Cette fine herbe soulage notamment les maux de ventre, apaise les spasmes digestifs et permet d’équilibrer la flore intestinale en cas de prise d’antibiotiques ou pour ceux qui souffrent d’une gastroentérite.


Efficace contre le stress et la fatigue 



La sarriette est aussi un excellent antiseptique. En cas de rhume ou de mal de gorge, il est recommandé de l’utiliser sous forme d’infusion ou de bain de bouche. Enfin, c’est un remède efficace contre le stress et la fatigue. Elle est excellente pour retrouver la forme, autant physique qu’intellectuelle.
En cuisine, la sarriette est l’une des « herbes de Provence » au côté du thym, du romarin et de la marjolaine. Traditionnellement, on l’ajoute à la cuisson des haricots, des fèves et de tous les légumes secs. Elle parfume par ailleurs très délicatement les fromages de chèvre frais.


..................................
LIRE LA SUITE ICI :
https://fr.aleteia.org/2018/06/15/hildegarde-de-bingen-celui-qui-est-triste-la-sarriette-le-rendra-joyeux/
avatar
Claire
Admin

Messages : 9756
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 68
Localisation : NORD

Les bienfaits du thym

Message par Claire le Sam 28 Juil 2018 - 10:09

Les bienfaits du thym selon sainte Hildegarde
 Marzena Devoud | 27 juillet 2018








Aux côtés d’enseignements d’une haute qualité spirituelle, cette religieuse bénédictine allemande du XIIe siècle, Docteur de l'Église, a rédigé des ouvrages célèbres de médecine et de botanique inspirés par ses visions à propos des plantes médicinales et de la nature.


Cliquez ici pour ouvrir le diaporama



Selon sainte Hildegarde, le thym est une plante médicinale et culinaire par excellence. Cette herbe de Provence « si on lui ajoute d’autres bonnes herbes et condiments, enlève les putréfactions des maladies, grâce à sa chaleur et sa force. »


Le thym affectionne les endroits secs, rocailleux et ensoleillés. Il pousse surtout dans toute la région méditerranéenne. Son nom est tiré du grec « thio », qui veut dire « je parfume ». Il existe plusieurs espèces de thym. On peut citer le thym sauvage ou serpolet ou encore le thym citron.


By Rastkobelic | Shutterstock


Les Romains en faisaient de nombreuses sortes de cosmétiques, s’en servaient pour purifier leurs pièces d’habitation et donner du parfum aux fromages et aux liqueurs.
Composée de tiges souples, de petites feuilles vert-gris et de fleurs blanches et roses, cette plante vivace de 20 à 25 cm est traditionnellement utilisée dans la cuisine provençale comme en herboristerie.


Un tonique général



Ce sont les feuilles séchées et les fleurs qui contiennent l’essentiel des principes actifs, notamment les huiles essentielles. Le thym est un excellent remède pour tous les problèmes affectant le nez, la gorge et les oreilles car il est antibactérien. Il peut aussi soulager les bronchites. Cette herbe aromatique est par ailleurs un tonique général et un décontractant musculaire efficace.


..............................
LIRE LA SUITE ICI :

https://fr.aleteia.org/2018/07/27/les-bienfaits-du-thym-selon-sainte-hildegarde/?utm_campaign=NL_fr&utm_source=daily_newsletter_mdn&utm_medium=mail&utm_content=NL_fr
avatar
AnneLéa

Messages : 129
Date d'inscription : 18/08/2014
Localisation : Québec

Re: Les remèdes de sainte Hildegarde de Bingen

Message par AnneLéa le Jeu 2 Aoû 2018 - 21:35



Il y a aussi beaucoup de bienfaits grâce à la sauge , dont Ste Hildegarde nous parle, et l'anecdote qui y est rattaché est particulière quand on sait que le mot sauge dérive du mot sauvé.
Il existe  une célébration, bien méconnue aujourd’hui, qui est mentionnée par les anciens martyrologes à la date du 17 février et qui se rattache encore au cycle de la Nativité : la fête de la fuite en Egypte,une très belle légende, liée à cet événement, dont l’enseignement ne manquera pas de ravir tous ceux qui connaissent le pouvoir que Dieu a donné aux plantes pour le soulagement de nos maux….
Après les belles émotions qu’avaient éprouvées les coeurs de la très douce Dame Marie et de Saint Joseph, au moment de la cérémonie de la purification rituelle de la jeune accouchée et de la présentation au Temple du Fils de Dieu nouveau-né – reconnu et magnifié par le vieillard Syméon et la prophétesse Anne – , après aussi le remue-ménage suscité dans la bourgade de Bethléem par la venue de la caravane bigarrée des Rois d’Orient, la Sainte Famille aurait pu aspirer à jouir d’un bonheur paisible et sans histoire…
Mais Notre-Dame, dans l’âme de laquelle le premier des sept glaives s’était déjà enfoncé, lui révélant toutes les souffrances dont son Fils innocent serait accablé, attendait en silence le temps inéluctable de l’accomplissement de la prophétie.

Or, le roi Hérode le Grand, après avoir vainement attendu le retour des Saints Rois à Jérusalem, avait fini par comprendre qu’ils s’étaient joué de lui. Il entra dans une violente colère et il envoya tuer tous les enfants de Bethléem et des environs, depuis l’âge de deux ans et au-dessous, selon le temps de l’apparition de l’Etoile miraculeuse qui lui avait été précisé par les Mages.
Joseph, averti pendant son sommeil par une apparition de l’archange Gabriel, s’était levé en pleine nuit, avait réveillé Marie, sellé en hâte le petit âne sur lequel elle s’était assise, serrant contre elle le Fils de Dieu emmitouflé, et ils avaient pris le plus discrètement possible la route de l’Egypte.

Tandis que les soldats d’Hérode, féroces et tout couverts de sang, fouillaient la région pour égorger tous les petits enfants, la Sainte Famille s’enfuyait en évitant les grands chemins, au trot du petit âne, qui ne pouvait pas rivaliser avec le galop forcené des chevaux des bourreaux.
Or, tandis que Saint Joseph était allé dans un hameau pour y faire désaltérer l’âne et mendier quelque nourriture, la Vierge se trouvait seule, allaitant le divin Enfant, assise en bordure d’un bosquet. C’est alors que des cris résonnèrent et que le sol trembla sous le galop des chevaux : « Les soldats d’Hérode! »

Où se réfugier? Pas la moindre grotte ni le plus petit creux de rocher! Il n’y avait près de Marie qu’un buisson sur lequel une rose s’ouvrait.
- Rose, belle rose! supplia la Sainte Vierge, épanouis-toi bien et cache avec tes beaux pétales cet Enfant que l’on veut faire mourir, et sa mère paralysée par l’angoisse!
La rose, en fronçant le bouton pointu qui lui servait de nez, répondit :
- Eloigne-toi de moi, ô jeune femme, car les soldats en m’approchant pour te chercher pourraient ternir mon éclat! Va donc, là-bas, voir la giroflée et demande-lui de te cacher : elle a assez de fleurs pour t’abriter.

- Giroflée, giroflée gentille! supplia la fugitive, épanouis-toi bien et cache de ton massif fleuri cet Enfant que l’on veut faire mourir, et sa mère terrorisée et épuisée!
La giroflée, tout en secouant les petites têtes de son bouquet, refusa elle aussi :
- Passe ton chemin, pauvresse! Je n’ai pas le temps de t’écouter car je suis trop occupée à me couvrir de fleurs, lesquelles je ne voudrais point voir piétinées par les soldats. Va donc, là-bas, voir la sauge et demande-lui de te cacher : elle n’a rien d’autre à faire que la charité.

- Ah! Sauge, bonne sauge! supplia la Mère des douleurs, épanouis-toi bien et cache sous ton feuillage mon Enfant innocent que l’on veut faire mourir, et sa mère à demi-morte de fatigue et de peur!

Alors la bonne sauge, sans plus se faire prier, s’épanouit autant qu’elle put : elle couvrit tout le terrain et de ses feuilles de velours fit un dais épais sous lequel se réfugièrent la douce Vierge et l’Enfant-Dieu.

Sur le chemin, les soldats arrivèrent. Au bruit qu’ils faisaient, Marie frissonnait d’épouvante, mais le divin Enfant, doucement caressé par les feuilles, souriait… Et les soldats passèrent sans rien voir.

Quand ils furent partis, Marie et Jésus sortirent de leur refuge : « Sauge! Sainte sauge! A toi, grand merci et bénédiction! De ton geste désormais, tous se souviendront! »

Lorsque Joseph revint, avec l’âne désaltéré et tout ragaillardi par une bonne mesure d’avoine qu’un brave homme lui avait donné, Marie remonta sur la bonne bête en serrant contre son coeur son Enfant sauvé, et l’archange Gabriel descendit du ciel pour les guider par le plus sûr chemin vers l’Egypte, tout paisiblement, à petites journées.

C’est depuis ce temps que la rose a des épines, que les fleurs de la giroflée sont malodorantes tandis que la sauge – dont le nom latin « salvia » indique les vertus – possède le pouvoir de guérir tant de maux ; au point que, dans nos campagnes, les anciens répétaient : Celui qui a la sauge dans son jardin n’a pas besoin du médecin.

avatar
Claire
Admin

Messages : 9756
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 68
Localisation : NORD

Re: Les remèdes de sainte Hildegarde de Bingen

Message par Claire le Ven 3 Aoû 2018 - 9:25

mercifleur AnneLéa pour l'histoire de la sauge !  super

Jacques-2

Messages : 138
Date d'inscription : 13/04/2016
Age : 72
Localisation : france

Re: Les remèdes de sainte Hildegarde de Bingen

Message par Jacques-2 le Ven 3 Aoû 2018 - 16:42

Bonjour,
Merci @ AnneLea
amen
avatar
Claire
Admin

Messages : 9756
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 68
Localisation : NORD

Re: Les remèdes de sainte Hildegarde de Bingen

Message par Claire le Sam 4 Aoû 2018 - 20:56

Sommeil : dix plantes pour s’endormir rapidement


 Marzena Devoud | 03 août 2018





Forte chaleur, stress, décalage horaire... Vous avez du mal à vous endormir ? Rassurez-vous, vous n'êtes pas seul : un Français sur trois souffre de troubles du sommeil. 

Riches en vertus sédatives et relaxantes, voici les dix plantes conseillés par sainte Hildegarde qui aident à s'endormir naturellement et tout en douceur.



La qualité et la quantité du sommeil sont essentielles pour tenir tout au long de la journée. En effet, une mauvaise nuit a des répercussions parfois graves sur la forme physique, intellectuelle et psychologique.
Depuis une cinquantaine d’années, les problèmes de sommeil sont de plus en plus répandus chez les Français. En cause, toutes les sollicitations subies tout au long de la journée (télévision, ordinateur, smartphone, tablette) mais aussi les rythmes professionnels. Un travail de nuit ou en horaires décalés a ainsi des conséquences sur l’horloge biologique.


 
Cependant, si cela n’est pas suffisant, et au lieu de ruminer en attendant que le sommeil arrive ou se précipiter sur un somnifère, on opte pour le réflexe plantes. Elles aident à s’endormir naturellement et améliorent la qualité du sommeil. On les trouve en herboristerie, en magasins bio ou en tisanes déjà préparées. Bien que les plantes soient douces, certaines comportent des contre-indications notamment pour les femmes enceintes. Afin de les utiliser en sécurité, demandez toujours l’avis de votre médecin généraliste.



Voici les dix plantes qui permettent de s’endormir plus rapidement :



Démarrer le diaporama



https://fr.aleteia.org/2018/08/03/sommeil-dix-plantes-pour-sendormir-rapidement/?utm_campaign=NL_fr&utm_source=daily_newsletter_mdn&utm_medium=mail&utm_content=NL_fr
avatar
Claire
Admin

Messages : 9756
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 68
Localisation : NORD

Re: Les remèdes de sainte Hildegarde de Bingen

Message par Claire le Sam 11 Aoû 2018 - 20:10

Les bienfaits du fenouil selon sainte Hildegarde
 Marzena Devoud | 10 août 2018



Catalin Petolea I Shutterstock



Aux côtés d’enseignements d’une haute qualité spirituelle, cette religieuse bénédictine allemande du XIIème siècle, docteur de l'Eglise, a rédigé des ouvrages célèbres de médecine et de botanique inspirés par ses visions à propos des plantes médicinales et de la nature.


Cliquez ici pour ouvrir le diaporama



Pour sainte Hildegarde, le fenouil est un remède universel. Croquante et rafraîchissante, cette plante médicinale est une véritable source de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments. « Sous quelque forme que l’on consomme le fenouil, il rend gai, donne au corps une bonne irrigation sanguine, une bonne odeur et facilite la digestion…», a-t-elle écrit. Une conviction que la phytothérapie actuelle ne manque pas de confirmer.

 

Dès l’Antiquité, le fenouil est cultivé dans le bassin méditerranéen comme un aromate. Au Moyen-Age, les Italiens développent la variété à gros bulbe appelée également « pomme ». Dès lors, ils n’ont de cesse d’en produire et d’en consommer. C’est grâce à Claude Mollet, jardinier au service du roi Henri IV, qu’il arrive par la suite dans les jardins royaux français.


.............LIRE LA SUITE ICI :


https://fr.aleteia.org/2018/08/10/les-bienfaits-du-fenouil-selon-sainte-hildegarde/?utm_campaign=NL_fr&utm_source=daily_newsletter_mdn&utm_medium=mail&utm_content=NL_fr

Contenu sponsorisé

Re: Les remèdes de sainte Hildegarde de Bingen

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 15 Déc 2018 - 6:50