L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


Prions pour les personnes qui souffrent du rejet...

Gilles
Gilles

Messages : 3514
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 64
Localisation : Québec - Canada

Prions pour les personnes qui souffrent du rejet... Empty Prions pour les personnes qui souffrent du rejet...

Message par Gilles le Dim 26 Aoû 2018 - 20:45

Prions pour les personnes qui souffrent du rejet... Homme-abandon-pdj

Cher(e) ami(e),

Y-a-t-il quelque chose sur cette terre qui cause plus de dégâts dans le cœur d’un personne que le rejet ? Je ne crois pas.

Le rejet entre profondément dans le cœur de l’être humain, il va chercher les fondements même de ce qui le construit en tant que personne, dans ses interactions avec lui-même et avec les autres, et le brise. S’il est évident que tout le monde a souffert ou souffrira du rejet au cours de sa vie (dans sa famille, son travail, au milieu de ses amis ou dans son église…), les dégâts causés par le rejet varient en fonction des individus.

Certaines personnes ont plus de résistance que d’autres, et elles sont exposées au rejet à des moments, dans des proportions et dans des conditions différentes. Lorsque quelqu’un est exposé un court instant à une faible radioactivité ce n’est pas trop grave, mais s’il est exposé longtemps et de manière répétée à une forte radioactivité alors cela va détruire tout son organisme. C’est exactement la même chose avec le rejet, et comme pour la radioactivité plus on y est exposé jeune et plus les dégâts sont importants et profonds.

Le rejet a des causes multiples : une grossesse non désirée, une dévalorisation dans la fratrie par des comparaisons, les paroles et les comportements rabaissants, l’abus sexuel, les humiliations à l’école dans la classe ou dans la cour, le divorce, l’abandon, l’adultère, le handicap, l’avortement échoué, la trahison, l’exclusion… et la liste est encore longue.

Les personnes blessées par le rejet ont le sentiment que leur existence n’est pas légitime parce que le socle sur lequel se bâtit ce qu’elles sont en tant que personne a été brisé. De cela découle automatiquement une mauvaise image de soi, une mauvaise estime de soi, de la culpabilité, un repli sur soi, peu ou pas de confiance en soi, un sentiment d’infériorité, etc.

Pour combler ce vide existentiel et tenter de guérir ces blessures, les personnes victimes de rejet peuvent faire preuve de perfectionnisme, d’esprit de compétition, d’agressivité, de jugements sévères à l’égard des autres, d’hyper-activité, d’accomplissement dans le travail, etc. Mais beaucoup d’autres abandonnent car elles se sentent incapables de s’en sortir, elles adoptent alors des comportements destructeurs : alcool, drogue, pornographie, violence, délinquance, addiction, etc.

Si vous souffrez du rejet, sachez que Jésus en a souffert aussi et qu’il vous comprend.

À peine né, on a voulu le tuer. Rejeté, il a du fuir en Égypte. Là il a grandi comme un étranger, certainement encore rejeté. Durant tout son ministère, les religieux l’ont rejeté. Le peuple même l’a rejeté, préférant faire libérer un bandit plutôt que de lui épargner le supplice de la croix. Ses plus proches disciples l’ont rejeté. Judas l’a vendu, Pierre l’a renié et les autres ont fui. Il a été livré à la honte, nu sur cette croix, et finalement il a été rejeté par Dieu lui-même, son père. Devenu péché, le Père a en effet détourné les regards de son Fils unique qui s’est écrié : “Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné.” Le ciel est resté fermé et Jésus est mort dans un cri.

“La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l’angle.” (Ps 118:22)

Jésus a été fait péché pour que vous soyez justifié(e), et il a été rejeté pour que vous soyez accepté(e) ! Vous êtes accepté(e) et aimé(e) de Dieu *|FNAME|*, vous avez de la valeur à ses yeux. Jésus est ce rocher solide sur lequel vous pouvez fonder votre nouvelle et véritable identité.

“Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.” (2 Co 5:17)

Prions pour toutes les personnes qui souffrent du rejet afin qu’elles trouvent en Jésus-Christ la guérison de leurs blessures et leur nouvelle et véritable identité.

Prions pour tous ceux qui entourent les personnes qui souffrent du rejet afin qu’elles usent dans la vérité de bienveillance et de patience à leur égard.

Envoyé avec amour,


Guillaume

Prions pour les personnes qui souffrent du rejet... Logo-fdd

Prions pour les personnes qui souffrent du rejet... Gilles
Gilles
Gilles

Messages : 3514
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 64
Localisation : Québec - Canada

Prions pour les personnes qui souffrent du rejet... Empty Re: Prions pour les personnes qui souffrent du rejet...

Message par Gilles le Lun 27 Aoû 2018 - 16:00

Prions pour les personnes qui souffrent du rejet... 5282-baby-blues-rejet-du-bebe_2

Encaisser le douloureux sentiment de rejet

Être rejeté, il n’y a personne qui aime ça. Absolument personne. Même si on l’encaisse, même si on joue la personne que ça n’affecte pas, ça laisse un sentiment désagréable qu’on arrive pas à chasser : on est amer, on est blessé et surtout, on se demande pourquoi. Qu’est-ce qu’on a fait de mal?

Le rejet, c’est sournois, car ça prend toutes sortes de formes. C’est une réponse négative suite à une entrevue, des messages lus auxquels on ne reçoit aucune réponse, des amis qui cessent de nous inviter à leurs soirées, une personne qui se retire de nos amis sur Facebook, une absence de réponse sur les réseaux sociaux, une rupture… Ai-je vraiment besoin de continuer?

Comment peut-on se dire que ce n’est pas notre faute quand ça arrive? Comment pourrait-on se dire que si on a été désinvité, si on a été refusé, si on a été mis à l’écart, ce n’est pas notre faute? C’est là qu’on cherche le problème : où est-ce qu’on a foiré? Et on se demande ce qu’on aurait pu faire différemment, ce qu’on aurait dû faire différemment même. Elle est où l’erreur?

Serait-il possible que, parfois, on cherche des explications là où il n’y en a pas ?

Évidemment que si tu as été refusé à une entrevue parce que tu as donné un faux CV ou parce que tu as dit à l’employeur que ta principale qualité c’était de déléguer les tâches aux autres et de te pogner le beigne sans que ça paraisse, je peux comprendre et te fournir une explication sur ce rejet.

Moi, je te parle de ces autres situations. Celles où tu apprends la nouvelle, où tu regardes la situation évoluée et que tu comprends pas. Tu te creuses les méninges, tu cherches à comprendre pourquoi ça ne fonctionne pas comme tu voudrais et tu ne trouves pas de réponse. Tu avais tout pour le poste et tu ne l’as pas eu? Vous étiez des bonnes amies et là, elles ne t’invitent plus? Tu croyais que ta première date avec ce gars-là avait bien été, mais il ne répond plus à tes messages? Pourquoi? C’est ça la question qu’on se pose. Pourquoi? Est-ce que c’est quelque chose que j’ai fait? Est-ce que c’est quelque chose que j’ai dit? Est-ce moi en entier le problème? Suis-je trop ci ou trop ça? Pas assez ci ou pas assez ça? Parce que même si ce n’est pas volontaire, le rejet fait mal et nécessairement c’est quelque chose qu’on peut difficilement s’empêcher de prendre personnel.

«Ne le prends pas personnel…»


C’est exactement la même chose que la fameuse phrase «Ce n’est pas toi, c’est moi…». Veux-tu bien me dire comment je suis censé ne pas le prendre personnel? Les questions continuent à se bousculer dans notre tête, car on se demande non seulement ce qu’on a fait, mais maintenant ce qu’on doit faire. Est-ce qu’on doit se battre pour y remédier, essayer d’inverser la situation ou on doit tout simplement travailler à l’accepter du mieux qu’on le peut? Encore une fois, je ne suis pas certaine qu’il existe vraiment de réponse universelle à cette question là.

Je parle du rejet, parce que je l’ai ressenti vivement cette semaine. Comme une grosse claque sale dans ma face. C’est difficile d’en parler, car je ne veux pas entrer dans les détails. Je cherche à être honnête, c’est à la base de ce que je fais, mais l’honnêteté n’implique pas de jeter de l’ombre ou de faire lancer des noms juste pour soulager ma conscience. C’est facile de se laisser tenter par la vengeance et la méchanceté, mais au final, ce n’est pas comme ça qu’on se sent mieux. Ça, c’est un autre sujet complet que j’aborderai peut-être un jour. Alors disons simplement que j’avais des rencontres une fois par semaine et que j’ai reçu un message de ne plus m’y représenter.

Au début, quand j’ai lu le message, ça m’a frappé fort. C’était des gens que je connaissais, que j’appréciais et soudainement, j’apprenais que je ne pouvais plus faire partie de ce groupe. J’en tremblais et j’en pleurais. C’était un rejet direct, sans préavis ni avertissement. J’ai connu les rejets à long terme, ceux où on est exclus lentement sans s’en rendre vraiment compte. J’ai connu les rejets silencieux, ceux où on arrête simplement de recevoir des nouvelles, des réponses ou des signes de vie. Mais un rejet aussi direct, je n’ai pas souvenir d’en avoir connu d’aussi brutal. Sûrement parce que je ne l’avais pas vu venir. Sûrement parce que ça m’a pris de court. Sûrement parce que c’était des gens que je connaissais et que je pensais être à l’abri.

Il n’est pas question de lancer des roches ou de dire qu’ils ont mal fait. Dans cette situation, et je l’admets volontiers, il y avait une raison claire pour ce rejet. On m’avait prévenu que je devais y assister quotidiennement et m’impliquer et je ne l’ai pas assez fait. Est-ce que ça rend la chose plus facile? Oui et non. C’est difficile de se faire dire par des gens qu’on connaît qu’on ne désire plus nous revoir. Même s’il y a une raison.

Parce qu’il n’y a rien de plus difficile que de se sentir remplaçable

Sentir qu’on est pas nécessaire dans un groupe, une tâche, une communauté… C’est ça qu’on ne peut pas supporter. C’est tout à fait normal et c’est douloureux. On veut se faire dire que si on n’est pas là, c’est pas pareille. On veut que le monde ait du «fun», mais si on est pas là, on veut qu’ils en aient juste un peu moins dû à notre absence et que les gens viennent nous dire : «Ça aurait été mieux si tu avais été là». On veut que les autres s’ennuient de nous. On veut tellement que ça devient un besoin. On a besoin de savoir qu’on est unique et que personne ne peut faire ceci ou cela comme nous. Que si on est pas là, ça sera la fin du monde et on laissera un vide qui ne pourra pas être rempli.

Le plus difficile dans tout ça, c’est d’accepter que ce n’est pas vrai, parce que c’est rare les moments où on est vraiment irremplaçable et indispensable. Ça semble dramatique et sans cœur ce que je dis, mais il faut juste apprendre à le voir différemment. Comprendre que quand on ne se présente pas à une soirée parce qu’on a pas envie d’y être, elle aura lieu pareille et qu’elle sera aussi amusante que si on avait été là, c’est aussi une pression en moins. Je n’ai pas à être partout, je n’ai pas à être au cœur de ce qui se passe. Et tant mieux si le monde tourne sans moi, parce que je ne veux pas à avoir le travail de le faire tourner.

Il faut apprendre à faire tourner son petit monde à soi et à l’aimer. Dans ton petit monde, la seule chose qui devrait dépendre de toi, c’est ton bien-être et ton bonheur. Notre bonheur dépend souvent des autres et c’est normal, c’est si facile de leur confier notre bien-être. À l’ère des réseaux sociaux, on cherche les «likes» et les connexions pour nous faire sentir bien. Mais le jour où ils partent, le jour où tu ne retrouves plus tes repères grâce à eux, tu as l’impression que ton monde s’écroule. Tu as l’impression que la seule chose qui te reste, c’est toi et il ne faut pas que tu le vois comme une mauvaise chose. Car tant que tu t’as, tu as la chose la plus importante qui soit entre les mains.

La solitude, c’est souvent une illusion et il y a des gens là, pour toi. Ce ne sont pas des gens qui vont créer le bonheur pour toi, mais ils sont là pour t’aider à trouver ton chemin. La route qui va te mener au bonheur, c’est toi et toute la belle personne que tu es qui va l’établir. C’est une aventure, parfois, difficile, mais promis, elle est belle et elle va en valoir la peine.

Sois patient.


Prions pour les personnes qui souffrent du rejet... 19424218_113689645915152_5260783997457646813_n
Prions pour les personnes qui souffrent du rejet... Gilles
Gilles
Gilles

Messages : 3514
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 64
Localisation : Québec - Canada

Prions pour les personnes qui souffrent du rejet... Empty Re: Prions pour les personnes qui souffrent du rejet...

Message par Gilles le Lun 8 Juil 2019 - 17:52

Prions pour les personnes qui souffrent du rejet... The-Pharisees-accuse-the-Lord-
Jésus persécuté par les pharisiens

Jésus aussi a connu le rejet

Personne n’a autant cristallisé le rejet que le Seigneur JESUS CHRIST. Venu chez les siens, malheureusement, ils le rejetèrent comme un mal propre : (Jean 1 :11.)

Dès sa naissance JÉSUS fut rejeté, le roi Hérode jaloux et craignant certainement la fin de son autorité, envoya des soldats pour se débarrasser par tous les moyens :(Matthieu 2 :16).
Dans sa propre ville de Nazareth, JÉSUS ne fut pas pris au sérieux : (Marc 6 :3) N'est-ce pas le charpentier, le fils de Marie, le frère de Jacques, de Joses, de Jude et de Simon? Et ses soeurs ne sont-elles pas ici parmi nous? Et il était pour eux une occasion de chute.

Les Gadaréniens auraient du l’accueillir les bras ouverts après la démonstration de la Puissance que Le Seigneur JESUS avait déployé, mais plutôt que de considérer cela comme une faveur divine, toute la ville exprima son rejet à JESUS… :(Matthieu 8 :34) Alors toute la ville sortit à la rencontre de Jésus; et, dès qu'ils le virent, ils le supplièrent de quitter leur territoire.

Le comportement du peuple et des chefs religieux marqua le point culminant du rejet et du mépris. Ils préférèrent Barabbas le meurtrier : (Luc23 :18) Ils s'écrièrent tous ensemble: Fais mourir celui-ci, et relâche-nous Barabbas.

Alors que le Seigneur JÉSUS-CHRIST donnait sa vie à la Croix pour le salut de l’humanité, le rejet diabolique blessant lui fit jeter à la figure :(Luc23:35,36) Le peuple se tenait là, et regardait. Les magistrats se moquaient de Jésus, disant: Il a sauvé les autres; qu'il se sauve lui-même, s'il est le Christ, l'élu de Dieu! Les soldats aussi se moquaient de lui; s'approchant et lui présentant du vinaigre.

D’où pour toi mon frère et pour toi ma sœur, disciple authentique de JESUS CHRIST, cette exhortation que le SAINT ESPRIT t’adresse : Le disciple n’est pas plus grand que son Maître, s’ils ont rejeté ton Seigneur, ne regarde pas comme une chose étrange lorsque les hommes te rejettent à cause de ton témoignage pour ton Sauveur et Seigneur Bien aimé JÉSUS-CHRIST.

Prends courage et fortifie toi !


Prions pour les personnes qui souffrent du rejet... 9k=Guy Remi PAMBOU

Prions pour les personnes qui souffrent du rejet... Gilles10
Gilles
Gilles

Messages : 3514
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 64
Localisation : Québec - Canada

Prions pour les personnes qui souffrent du rejet... Empty Re: Prions pour les personnes qui souffrent du rejet...

Message par Gilles le Lun 8 Juil 2019 - 17:53

Prions pour les personnes qui souffrent du rejet... Bigstock-Sad-Senior-Woman-212427472-630x421

Vous êtes racheté(e) du rejet

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi Christ avait accepté d’être rejeté alors qu’il aurait pu l’éviter...? "Non…! Aucun problème, aucune circonstance, aussi difficile soit-elle, ni la faim, ni le fait de manquer d'un toit, ni les intimidations ou les menaces, ni la trahison, ni même les pires péchés que l'homme puisse commettre. Non, rien de tout cela ne peut nous déstabiliser parce que Jésus-Christ nous aime. Absolument rien ne peut se mettre entre nous et l'amour de Dieu, grâce à la façon dont Jésus a pleinement embrassé notre condition." (Librement inspiré de la version Message de Romains 8.38-39.)

Par amour pour nous, Jésus a supporté d’être rejeté par :


  • Les membres de sa famille (Jean 7.5),

  • Sa communauté, sa patrie (Matthieu 13.57-58),

  • Des personnes qui avaient autrefois prétendu l'aimer (Jean 13.21),

  • Ses disciples (Jean 6.66),

  • Son Père dans les Cieux, en mourant sur la croix (Matthieu 27.46).



Son cri n’était pas : "Pourquoi suis-je si mal...?" ou "Pourquoi dois-je supporter tout cela...?"

Non, Jésus a crié : "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné...?" En acceptant de tout quitter pour vivre sur terre, de mourir et de vivre l’abandon de son propre Père, Jésus a remporté la victoire pour vous…!

Vous avez accès à la joie et à l’intimité divines. Vous pouvez danser de joie… au beau milieu des combats quand le rejet fait rage. Tout sentiment ou toute pensée de rejet perd sa force, lorsque l’amour du Père devient une réalité dans votre cœur. Jésus a pris le rejet sur lui. Son sacrifice d’amour vous rappelle que vous êtes racheté(e) du rejet et que vous avez reçu "l'Esprit d'adoption" (Romains 8.15).

Je vous encourage à accepter que lorsque les gens...


  • Vous blessent... Jésus vous guérit.

  • Vous délaissent... Jésus vous prend dans ses bras.

  • Vous humilient... Jésus vous élève. 

  • Vous maudissent... Jésus vous bénit.

  • Vous jugent... Jésus vous rend justice.

  • Vous accusent... Jésus prend votre défense.

Priez avec moi : "Père, comment puis-je perdre si tu es à mes côtés…? Tu as donné ton propre Fils, en faisant de lui un homme comme moi sur terre. Je crois que tu es prêt à tout pour qu’aucun fossé ne se creuse entre toi et moi. Je proclame : Christ m’a racheté(e) du rejet…! Amen."

Vous êtes victorieux(se) en lui. Soyez béni(e)...!

Merci d'exister,


Prions pour les personnes qui souffrent du rejet... Bruno-picard-240x65@x2

Contenu sponsorisé

Prions pour les personnes qui souffrent du rejet... Empty Re: Prions pour les personnes qui souffrent du rejet...

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 21 Aoû 2019 - 11:54