L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ?

Anonymous
Invité
Invité

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Empty La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ?

Message par Invité le Mer 26 Sep 2018 - 20:42

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? IStock_000012914583_Small_472_288_80

L’alcool est la plus vieille drogue du monde, et la plus consommée. Que pense Dieu de sa consommation et de son usage abusifs ?

On se rend généralement compte des terribles dégâts causés par la consommation excessive d’alcool. La loi des hommes contrôle généralement son débit, et Dieu condamne l’ivresse. Mais est-ce pécher que de consommer de l’alcool ?

Certaines personnes devraient s’en abstenir


Il importe, pour commencer, de noter que les personnes ayant un faible pour l’alcool devraient s’abstenir d’en consommer. Cela ne veut pas dire que toute consommation d’alcool soit répréhensible. Il y a beaucoup de choses dont on devrait s’abstenir, vu les problèmes qu’elles risquent de poser. Le sel, par exemple, n’est pas mauvais, mais après une opération du cœur ou quand on a certains ennuis de santé, il est souvent déconseillé d’en prendre en grande quantité. Certaines personnes sont allergiques au gluten, aux produits laitiers, au soufre, aux œufs, au poisson ou autre. Ces produits ne sont pas mauvais et les consommer n’est pas un péché, mais ces personnes-là doivent s’en abstenir.

Parallèlement, certaines personnes doivent à tout prix éviter l’alcool, du fait des dégâts qu’il cause dans leur vie, et d’autres préfèrent ne pas en consommer pour des raisons qui leur sont propres. Il n’est nulle part écrit dans la Bible qu’il faille boire de l’alcool, mais cette dernière interdit-elle son usage ? Est-ce pécher que de boire de l’alcool ?


Quand la consommation d’alcool n’est pas un péché

D’après la Bible, le péché est « la transgression de la loi », ou, comme on peut le lire dans certaines versions. « Quiconque pratique le péché, pratique aussi l’iniquité, et le péché est l’iniquité » (versions Darby, Jérusalem, TOB). Nous devons donc nous demander si Dieu a créé une loi interdisant la consommation d’alcool ; nous pourrions alors en déduire que consommer de l’alcool est un péché.

Plusieurs passages de l’Écriture semblent indiquer que ce soit le cas ; c’est du moins ce que certains prétendent. Reportons-nous-y.

   Proverbes 20:1  «  Le vin est moqueur, les boissons fortes sont tumultueuses ; quiconque en fait excès n’est pas sage ».
   1 Timothée 3:8  « Les diacres aussi doivent être honnêtes, éloignés de la duplicité, des excès du vin… ».
   Ésaïe 5:11  « Malheur à ceux qui de bon matin courent après les boissons enivrantes, et qui bien avant dans la nuit sont échauffés par le vin ! »

Un examen attentif de ces versets, et de plusieurs autres, révèle un thème qui leur est commun : Il est clair que Dieu condamne l’excès d’alcool. L’ébriété, chronique et même occasionnelle, est proscrite par notre Créateur. Néanmoins, il n’est nulle part écrit dans la Bible que la consommation d’alcool soit condamnable.

Jésus mit en garde Ses disciples : « Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos cœurs ne s’appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie… » Luc 21 :34). Paul nous met en garde contre les œuvres de la chair, dont « l’ivrognerie » (Galates 5:19-21). Il est question, dans ces deux passages, d’ivrognerie, c’est-à-dire de consommation excessive d’alcool.


Quand consommer de l’alcool devient un péché

Comme nous venons de le lire, Dieu condamne l’abus d’alcool; pour Lui, c’est un péché. Les ivrognes (ceux qui ne cessent de s’enivrer, et les alcooliques) sont décrits dans la Bible comme ne pouvant hériter le Royaume de Dieu (1 Corinthiens 6:9-10). Néanmoins, Paul déclara également aux membres de l’Église de Corinthe : « Et c’est là ce que vous étiez, quelques-uns d’entre vous » (verset 11 ; c’est nous qui soulignons). Il est possible, grâce à Dieu, de vaincre ces péchés, et Dieu S’attend à ce que ce soit précisément ce qu’on fasse.

La triste expérience de bien des gens, et de nombreuses années de recherches poussées, révèlent les dégâts énormes causés par les excès d’alcool, souvent par la consommation habituelle, pendant longtemps, de ce dernier. Ces dégâts sont pratiquement incalculables quand on songe à leurs répercussions sur les enfants et les conjoints. À ceux-là il faut ajouter…

   Les mariages brisés
   La mauvaise performance à l’emploi
   L’abandon des amis et de la famille
   Les blessures et les décès causés par la conduite en état d’ivresse
   La destruction de la santé des buveurs, sans même compter les accidents.

Il ne fait aucun doute que l’ivrognerie est néfaste, et même addictive. Dieu indique clairement que les chrétiens doivent maintenir un haut niveau de discipline personnelle et ne pas se laisser aliéner par de mauvaises habitudes. Quand un chrétien s’aperçoit qu’il éprouve des difficultés à maitriser sa consommation d’alcool – ou s’il a été affligé d’alcoolisme dans le passé – sans doute devrait-il se discipliner et ne pas boire d’alcool.

La Bible n’interdit donc pas la consommation de bière, de vin ou de boissons alcoolisées. L’alcool consommé avec modération ne nuit pas à la plupart des gens.


Certains experts de nutrition recommandent même un peu de vin rouge pour la santé. La Bible n’interdit pas la consommation de boissons alcoolisées ; ce qu’elle condamne, c’est l’ivrognerie et l’addiction.


L’exemple de Jésus

Peut-être seriez-vous surpris d’apprendre quelle était la position prise par Christ sur l’alcool. Il était l’ultime exemple à suivre, pour les chrétiens. Il donna le parfait exemple, tant par Son enseignement que par Son comportement, ayant une conduite intègre, juste et bonne. Il S’érigeait contre tout ce qui est néfaste et constitue un péché, et ne pécha jamais (Hébreux 4:15 ; 2 Corinthiens 5:21). Quel exemple donnait-Il au sujet de l’alcool ?

Jésus accomplit de nombreux miracles pendant Son ministère terrestre. Le premier miracle mentionné dans les Écritures est celui qui eut lieu à des noces, à Cana, en Galilée. L’intendant n’avait peut-être pas prévu assez, ou peut-être y avait-il plus d’invités que prévu, car le vin fit défaut avant que tous les invités aient été servis.

Quand Sa mère Lui demanda d’intervenir, Jésus fit remplir d’eau six vases (probablement de 90 à 130 litres chacun), et Il changea cette eau en un excellent vin  (Jean 2:1-10). Le verset 11 nous dit que ce fut là le premier miracle qu’Il fit, et que Ses disciples, de ce fait, crurent en Lui.

On a prétendu que le vin fut changé en jus de raisin ou en une boisson quelconque non alcoolisée. Or, le mot grec original employé ici est oinos, « mot couramment employé pour “vin” et sous-entendant fermenté » (Vine’s Expository Dictionary of the New Testament ; [Dictionnaire complet du Nouveau Testament de Vine]). Le langage inspiré par Dieu indique clairement que le premier miracle enregistré de Jésus fut de créer une boisson alcoolisée lors de noces.

Peu avant Son arrestation et Sa crucifixion, Jésus eut une dernière Pâque avec Ses disciples. Lors de cette dernière, Il institua les symboles néotestamentaires du pain sans levain et du vin (Matthieu 26:26-29). Les termes « ce fruit de la vigne », de l’avis de la plupart des érudits bibliques, décrit du jus de vin fermenté – du vin. Là encore, nous voyons Son exemple.

Il n’est jamais mentionné que Lui et Ses disciples aient trop bu. Christ faisait toujours usage d’alcool avec modération ; et quand c’est le cas, ce n’est pas un péché.


L’utilisation positive d’alcools

Il est possible que vous soyez surpris d’apprendre ce que la Bible déclare encore à propos de la consommation équilibrée d’alcool, y compris de liqueurs fortes. Quand on en consomme de manière appropriée, et avec modération, selon l’Écriture, « le vin rend la vie joyeuse » (Ecclésiaste 10:19). Autrement dit, un verre de vin peut accentuer le plaisir qu’ont des amis d’être ensemble. Il n’est pas nécessaire de boire pour se réjouir, mais un peu d’alcool peut égayer une occasion.

Dans les instructions divines sur la manière de célébrer les fêtes de l’Éternel, se trouve une description de ce que Dieu veut que nous fassions de notre dîme de fête : « Là, tu achèteras avec l’argent tout ce que tu désireras, des bœufs, des brebis, du vin et des liqueurs fortes, tout ce qui te fera plaisir, tu mangeras devant l’Eternel, ton Dieu, et tu te réjouiras, toi et ta famille » (Deutéronome 14:26).

Dieu exhorte Son peuple à se servir de ces fonds de fête pour se réjouir lors de ces célébrations en faisant bonne chère et en buvant du vin et des liqueurs fortes. Là encore, Dieu ne nous dit pas de participer à des saouleries, mais, avec équilibre, savourer du bon vin ou de bonnes boissons, et Il dit que cela est bon. D’ailleurs, n’est-il pas aussi écrit que le bon vin « réjouit Dieu et les hommes » (Juges 9:13) ?


Une question d’équilibre

Nous revenons régulièrement à cette question d’équilibre ou de modération. La Bible enseigne clairement un usage très équilibré de l’alcool. Si nous ne sommes pas prudents et disciplinés, l’alcool peut être mal utilisé, et tout abus est un péché. Pour certaines personnes, il se peut qu’il soit préférable pour elles de s’en abstenir.

La réponse à la question de savoir si consommer de l’alcool est un péché est donc : non ! Dieu S’attend à ce que nous consommions de l’alcool avec modération, suivant l’exemple de Jésus. Quand cette boisson est consommée convenablement, et comme Dieu l’a prévu, c’est un aspect de plus de la vie qui peut être savouré et apprécié.


C’est un plaisir de plus dont nous pouvons jouir dans la vie. N’en abusons pas ; ce serait un péché.


La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Logo
La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? 1212603254


Dernière édition par Gilles le Ven 28 Sep 2018 - 18:45, édité 1 fois
Claire
Claire
Admin

Messages : 11022
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 69
Localisation : NORD

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Empty Re: La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ?

Message par Claire le Mer 26 Sep 2018 - 23:29

Et ce passage :

1TIMOTHEE 5:23

Louis Segond Bible


"Ne continue pas à ne boire que de l'eau; mais fais usage d'un peu de vin, à cause de ton estomac et de tes fréquentes indispositions."




Avec modération !  Very Happy
Anonymous
Invité
Invité

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Empty Re: La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ?

Message par Invité le Ven 28 Sep 2018 - 18:57

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Weddingpic-info_bthree-glasses-of-champagne

La position sage de la Sainte Église Catholique sur la consommation d’alcool

Les spiritueux, pris modérément, ne sont pas nuisibles aux hommes faits et de bonne santé

Très peu d’alcool peut ne pas nuire au corps ni à l’esprit. Des médecins expérimentés prétendent qu’un homme bien portant peut prendre chaque jour, sans préjudice pour sa santé, quelques grammes d’alcool ; ils disent qu’un peu d’alcool sépare les mucosités du suc gastrique, augmente l’appétit et, pris après le repas, facilite la digestion.

Il est prouvé aussi que ceux qui en boivent modérément, atteignent un âge avancé aussi facilement que ceux qui s’abstiennent absolument des spiritueux. Dans certaines circonstances, l’alcool peut être même un remède : celui qui a été mordu par un serpent venimeux, peut sauver sa vie en buvant beaucoup d’alcool, et les boissons fortement alcoolisées ont rendu de grands services contre l’influenza.

L’alcool, pris modérément, n’est point, par lui-même, nuisible à l’esprit ; il peut même lui être utile en l’excitant, en l’éveillant, en l’égayant ; il est même assez du reste surprenant que les peuples habitués aux boissons alcooliques hygiéniques, sont supérieurs en civilisation aux Mahométans et aux Bouddhistes auxquels leur religion les défend.

Les adversaires à outrance de l’alcool doivent du reste remarquer que les boissons qu’ils recommandent pour le remplacer, contiennent aussi un poison (la caféine), par exemple le café, le thé, le chocolat.


Extrait de : La position sage de la Sainte Eglise Catholique sur la consommation ...

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? 1212603254
Anonymous
Invité
Invité

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Empty Re: La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ?

Message par Invité le Sam 29 Sep 2018 - 18:32

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Friends-alcool-730x353

Que dit la Bible au sujet de l'alcool / du vin ? Est-ce péché ?

Les Écritures
parlent beaucoup de la consommation d'alcool (Lévitique 10.9, Nombres 6.3, Deutéronome 29.6, Juges 13.4, 7, 14, Proverbes 20.1, 31.4, Ésaïe 5.11, 22, 24.9, 28.7, 29.9, 56.12) Elles n'interdisent cependant pas nécessairement aux chrétiens de boire de la bière, du vin non plus que toute autre boisson alcoolisée. En fait, certains passages parlent de l'alcool d’une manière positive. Ecclésiaste 9.7 dit : « va […] boire ton vin dans la gaieté. » Selon le Psaume 104, aux versets 14-15, Dieu donne « le vin qui réjouit le cœur de l'homme. » Amos 9.14 décrit le vin de notre vigne comme une bénédiction de Dieu. Ésaïe 55.1 lance cet appel : « Venez, achetez du vin et du lait. »

En revanche, Dieu demande aux chrétiens d'éviter l'ivresse (Éphésiens 5.18). La Bible condamne l'ébriété et ses effets (Proverbes 23.29-35). Les chrétiens ne doivent pas laisser quoi que ce soit « asservir » leur corps (1 Corinthiens 6.12 ; 2 Pierre 2.19). Il est indiscutable que l'abus d'alcool entraîne une dépendance. Les Écritures demandent aussi aux chrétiens de ne rien faire qui puisse offenser d'autres chrétiens ou les inciter à pécher contre leur conscience (1 Corinthiens 8.9-13). À la lumière de ces principes, il serait extrêmement difficile pour un chrétien de dire qu'il abuse d'alcool pour la gloire de Dieu (1 Corinthiens 10.31).

Jésus a changé de l'eau en vin. Il semble qu'il en buvait même occasionnellement (Jean 2.1-11 ; Matthieu 26.29). À l'époque du Nouveau Testament, l'eau n'était pas très propre. Sans les systèmes d'assainissement modernes, elle était pleine de bactéries, de virus et de toutes sortes de polluants. C'est encore le cas aujourd'hui dans beaucoup de pays du Tiers-Monde. Par conséquent, on buvait beaucoup de vin (ou de jus de raisin) parce que le risque de contamination était nettement plus faible. Dans 1 Timothée 5.23, Paul conseillait à Timothée d'arrêter de ne boire que de l'eau (qui était probablement la cause de ses problèmes d'estomac) et de boire aussi du vin. À cette époque, le vin était fermenté, (c'est-à-dire qu'il contenait de l'alcool), mais pas nécessairement autant qu'aujourd'hui. Il serait faux de dire qu'il s'agissait de jus de raisin, mais aussi de le comparer au vin que nous buvons aujourd'hui. Encore une fois, les Écritures n'interdisent pas aux chrétiens de boire de la bière, du vin ou une autre boisson alcoolisée. La consommation d’alcool, en soi, n'est pas un péché. C'est l'ébriété et la dépendance à l'alcool que les chrétiens doivent absolument éviter (Éphésiens 5.18, 1 Corinthiens 6.12).


Une consommation modérée d'alcool n'est ni dangereuse, ni addictive. En fait, certains médecins recommandent de boire un peu de vin rouge pour ses effets bénéfiques pour la santé, notamment pour le cœur. La consommation modérée d'alcool relève de la liberté chrétienne. L'ivrognerie et la dépendance sont péché
.


La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Logo

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Giphy   La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? 3841317225
Anonymous
Invité
Invité

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Empty Re: La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ?

Message par Invité le Mer 3 Oct 2018 - 18:30

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? 880x495_363539

Le Pape Benoit XVI fêtant ses 90 ans en 2017

Vidéo :
La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? 1566504832

Benoît XVI : une pinte pour ses 90 ans | Euronews


La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Bavarois
Anonymous
Invité
Invité

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Empty Re: La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ?

Message par Invité le Mar 23 Oct 2018 - 16:58

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Sacrement-Cene-Salvador-Dali-300x194

Le sacrement de la dernière cène, Salvador Dali, 1955, National Gallery of Art, Washington


Jésus et ses disciples prenaient du vin et autres liqueurs

Oui, oui, vous avez bien lu ! Jésus et ses disciples prenaient du vin et autres liqueurs, pas seulement lors des fêtes ou manifestations à caractère religieux comme certains le pensent.

Comme souligné plus haut, Jean-Baptiste était consacré à Dieu depuis sa naissance, raison pour laquelle il ne buvait ni vin ni liqueur enivrante (Luc 1 :15). En plus de cela, son régime alimentaire était très modeste, pas des plats exquis, juste des sauterelles et du miel sauvage (Matthieu 3 :4).

Jésus par contre avait un train de vie normal, mangeant et buvant ce qui lui était offert (Jean 12 :1-2).  Il arrivait même qu’il participait à des festins, dont certains étaient organisés par ses disciples à son honneur. On y mangeait des mets succulents et on  buvait du vin et autres liqueurs.

« Après cela, Jésus s'en alla et vit, en passant, un collecteur d'impôts nommé Lévi, installé à son poste de péage. Il l'appela en disant : -Suis-moi ! Cet homme se leva, laissa tout et suivit Jésus. Lévi organisa, dans sa maison, une grande réception en l'honneur de Jésus. De nombreuses personnes étaient à table avec eux, et, parmi elles, des collecteurs d'impôts. Les pharisiens et les spécialistes de la Loi qui appartenaient à leur parti s'indignaient et interpelèrent les disciples de Jésus : -Comment pouvez-vous manger et boire avec ces collecteurs d'impôts, ces pécheurs notoires ?» (Luc 5 :27-30, Semeur)

Comme on peut le constater, cette attitude de Jésus qui se permettait de manger et boire du vin avec des gens considérés comme parias par les leaders religieux avait finie par soulever leur indignation.

« 18 Jean en effet est venu, ne mangeant ni ne buvant, et ils disent : Il est possédé du démon. " 19 Le Fils de l`homme est venu, mangeant et buvant, et ils disent : " C`est un mangeur et un buveur de vin,  un ami des publicains et des pécheurs. " Et la Sagesse a été reconnue juste par ses œuvres. " » (Matthieu 11 :18-19)

Jésus n’avait jamais interdit à ses disciples de boire les boissons qui leur étaient offertes. Il leur avait plutôt recommandé de manger et boire ce qu’on leurs offrait lorsqu’ils allaient propager l’évangile.

« 5 Dans quelque maison que vous entriez, dites d'abord: Que la paix soit sur cette maison! 6 Et s'il se trouve là un enfant de paix, votre paix reposera sur lui; sinon, elle reviendra à vous. 7 Demeurez dans cette maison-là, mangeant et buvant ce qu'on vous donnera; car l'ouvrier mérite son salaire. N'allez pas de maison en maison. » (Luc 10 :5-7)

Dans la Bible, il existe un enseignement selon lequel pendant le règne du Messie, ce dernier organisera un grand festin pour tous les peuples, un festin avec de mets succulents et du bon vin.

« 6 L'Éternel des armées prépare à tous les peuples, sur cette montagne, Un festin de mets succulents, Un festin de vins vieux, De mets succulents, pleins de moelle, De vins vieux, clarifiés.» (Esaïe 25 :6)

Jésus a d’ailleurs à plusieurs reprises confirmé la tenue de ce festin et il affirmera même lors de la célébration de sa dernière pâque qu’il ne prendra à nouveau du vin que dans le royaume de Dieu (son règne millénaire sur la terre).

« 11 Or, je vous déclare que plusieurs viendront de l'orient et de l'occident, et seront à table avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des cieux. » (Matthieu 8 :11)

« 28 Vous, vous êtes ceux qui avez persévéré avec moi dans mes épreuves; 29 c'est pourquoi je dispose du royaume en votre faveur, comme mon Père en a disposé en ma faveur, 30 afin que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume, et que vous soyez assis sur des trônes, pour juger les douze tribus d'Israël. » (Luc 22 :28-30)

«25 Je vous le dis en vérité, je ne boirai plus jamais du fruit de la vigne, jusqu'au jour où je le boirai nouveau dans le royaume de Dieu. » (Marc 14 :22-25)

Ces éléments permettent de mieux comprendre la réponse de Jésus à Marie sa mère, lorsqu’aux noces de Cana celle-ci était venue l’informer qu’il n’y avait plus de vin. En lui disant que son heure n’était pas encore venue, Jésus ne faisait que lui souligner que le temps n’était pas encore venu pour lui d’accomplir cette prophétie messianique sur le festin avec des mets succulents et du bon vin dans le royaume de Dieu.

« 1 Trois jours après, il y eut des noces à Cana en Galilée. La mère de Jésus était là, 2 et Jésus fut aussi invité aux noces avec ses disciples. 3 Le vin ayant manqué, la mère de Jésus lui dit: Ils n'ont plus de vin. 4 Jésus lui répondit: Femme, qu'y a-t-il entre moi et toi? Mon heure n'est pas encore venue. » (Jean 2 :1-4)

En bref, comme nous venons de le voir, Jésus et ses disciples consommaient du vin et autres liqueurs sans pour autant se laisser aller à l’ivrognerie (ce qui aurait constitué un péché). Il faut donc que ceux qui clament que la consommation modérée du vin et autres boissons enivrantes est un péché arrêtent de commettre cette faute doctrinale car ils enseignent tacitement que Jésus et ses disciples péchaient quand ils buvaient. Or, faire porter la moindre faute à Jésus serait rendre nul son sacrifice et nier le fait qu’il était l’agneau sans défaut à même de nous sauver (Jean 8:46; 1 Pierre 1:19).


Extrait de : Ce que la Bible enseigne sur la consommation du vin et autres ... cafe-biblique.blogspot.com/.../question-interdiction-bible-enseigne-consommation-pre...

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Logo-cafe La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? 1212603254
Anonymous
Invité
Invité

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Empty Re: La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ?

Message par Invité le Lun 12 Nov 2018 - 16:55

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Chocolat

Le duo vin rouge et chocolat efficace contre le vieillissement

D’après les recherches de deux universités britanniques, manger du chocolat et boire du vin rouge serait la recette miracle pour lutter efficacement contre le vieillissement. Que la cure commence !

Certains d’entre vous ont déjà dû suivre ce mode de vie, bonne nouvelle vous pouvez continuer !

Les résultats des recherches des universités de Brighton et d’Exeter sont unanimes : chocolat et vin rouge sont bons pour nous aider à mieux vieillir.

Alors pourquoi ? Les scientifiques ont découvert que le chocolat et le vin rouge contenaient tous les deux le composé chimique resvératrol, qui a la capacité de rendre certaines de nos cellules aussi neuves et fonctionnelles qu’au commencement. Le resvératrol fonctionne donc comme un composé chimique qui régénère nos cellules.

Si nous accueillons cette information avec notre verre de vin tendu, prêt à l’emploi, rappelons que la modération reste le maître-mot.

Depuis cette découverte, les chercheurs ont un objectif : se servir du resvératrol pour accompagner les personnes âgées dans le vieillissement en atténuant les souffrances liées à l’âge.

Santé !


La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? $

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Dqyziru9dtHaw
Anonymous
Invité
Invité

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Empty Re: La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ?

Message par Invité le Lun 12 Nov 2018 - 20:57

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? O-MIDDLE-AGED-PEOPLE-DRINKING-ALCOHOL-facebook

Un chrétien peut-il boire de l’alcool ?

Lorsque Jésus accomplit Son tout premier miracle à Cana, et qu’Il « manifesta sa gloire », a-t-Il tout simplement changé l’eau en jus de raisin (Jean 2 :11) ? Si les noces à Cana se sont déroulées selon la coutume juive, les invités ont certainement bu du vin fermenté, lors du repas de noces. Lorsque les invités eurent épuisé le stock de vin au cours de leurs réjouissances, Jésus les aida en transformant l’eau en ce que les Écritures appellent du « vin ». Si Jésus avait fait du jus de raisin pour les convives, ils n’auraient jamais dit à l’époux : « Tout homme sert d’abord le bon vin, puis le moins bon après qu’on s’est enivré ; toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à présent » (Jean 2 :10).

Dans les versets précédents, l’apôtre Jean utilisa le mot grec oinos pour « vin » – et il est important de connaître que oinos se réfère toujours à une boisson fermentée. La Bible utilise 13 mots hébreu et grec pour « vin », et nous pouvons comprendre leur signification d’après le contexte dans lequel ils sont utilisés. Le mot « vin » est utilisé pour la première fois dans l’Ancien Testament, lorsque Noé « but du vin, [et] s’enivra » (Genèse 9 :21). Le mot hébreu utilisé ici est yayin. Noé devint ivre sous l’effet de ce vin. Yayin signifie toujours « vin fermenté ». Dieu Lui-même donna du « vin » à Abraham – le père des croyants : « Melchisédek, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin [yayin] : il était sacrificateur du Dieu Très-Haut » (Genèse 14 :18). Melchisédek était Celui qui devint Jésus-Christ, le Dieu de l’Ancien Testament ; si vous n’êtes pas familier avec l’identité de Melchisédek, lisez notre article, Qui était le Dieu de l’Ancien Testament ?

L’expression « le fruit de la vigne » n’est utilisée que trois fois dans la Bible – Matthieu 26 :29 ; Marc 14 :25 et Luc 22 :18 – en référence à la cérémonie de la Pâque, que Jésus institua le soir précédent Sa mort. La Pâque se célèbre au printemps, bien avant la récolte annuelle des raisins, ainsi tout « fruit de la vigne » consommé ce soir-là ne pouvait être que fermenté, car si du jus de raisin avait été stocké dans les vases utilisés à l’époque de Jésus, il aurait été gâté avant longtemps. Certains affirment, avec absurdité, que le liquide consommé était du « moût » – une autre façon de conserver le raisin sans faire de vin. Cela n’aurait pas de sens, si nous nous rappelons qu’il s’agissait d’un repas, et que Jésus et Ses disciples n’auraient pas bu du moût avec leur repas.

Le même mot grec oinos utilisé dans Jean 2 :3-10, est aussi employé dans Ephésiens 5 :18 : « Ne vous enivrez pas de vin : c’est de la débauche. » Le jus de raisin ne suscite pas la « débauche ». Notez aussi cette description des apôtres le jour de la Pentecôte : « Mais d’autres se moquaient, et disaient : Ils sont pleins de vin doux [gleukos, vin doux, vin nouveau] » (Actes 2 :13). Du reste : « Il est bien de ne pas manger de viande, de ne pas boire de vin [oinos], et de s’abstenir de ce qui peut être pour ton frère une occasion de chute, de scandale ou de faiblesse » (Romains 14 :21). L’apôtre Paul écrivit à Timothée : « Il faut donc que l’évêque […] ne soit ni adonné au vin [paroinos, adonné au vin, ivrogne], ni violent, mais indulgent, pacifique, désintéressé » (1 Timothée 3 :2-3). Si nous remplaçons le mot vin par « jus de raisin » dans ces contextes, les versets n’auraient plus de sens. Lorsque l’apôtre Paul expliqua à Timothée les valeurs médicinales du vin, il écrivit : « Ne continue pas à ne boire que de l’eau ; mais fais usage d’un peu de vin, à cause de ton estomac et de tes fréquentes indispositions » (1 Timothée 5 :23). Une fois encore, le mot grec utilisé est oinos – du vin fermenté, pas du jus de raisin.
Comme vous pouvez le constater, alors que la Bible condamne l’ivrognerie, les Écritures enseignent aussi qu’il est acceptable de consommer de l’alcool avec modération.  


La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Logo_0    La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? 1212603254
Anonymous
Invité
Invité

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Empty Re: La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ?

Message par Invité le Sam 13 Juil 2019 - 16:47

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? IStock-504686599_a

Le vin coule à flots dans les récits bibliques

Tant dans l’Ancien que dans le Nouveau Testament, les références au vin, à la vigne et au travail du vigneron sont fréquentes.

«Grâce à l’archéologie et à quelques traités antiques d’agriculture, nous savons l’importance que la vigne et le vin avaient acquise dans l’économie rurale du Levant ancien. Avec les oliviers et les céréales, la vigne formait ainsi, selon les spécialistes, l’essentiel de la culture du sol à l’époque. Nul hasard, dès lors, si la Bible, en général, et les paraboles de Jésus, en particulier, s’y réfèrent constamment: au quotidien, les habitants du Levant ancien étaient confrontés aux heurs et malheurs de la culture de la vigne», explique Simon Butticaz, professeur de Nouveau Testament à l’Université de Lausanne. «On a retrouvé un texte égyptien daté d’environ 2000 ans avant Jésus-Christ, qui parle du Levant comme d’un pays où l’on trouve davantage de vin que d’eau!», renchérit Christophe Nihan, professeur associé en Bible hébraïque et histoire de l’Israël ancien à l’Institut romand des sciences bibliques. «Le contexte est celui d’une population où l’agriculture représente de loin la majeure ressource économique. Beaucoup de paysans ont un peu de vigne pour diversifier leurs activités à côté du bétail, des oliviers et des céréales», explique le chercheur.

Du vin et de la piquette


«L’Evangile de Jean est un récit qui fait la part belle au vin. Comme le font remarquer certains biblistes, ce breuvage y figure aux deux bornes de la vie de Jésus: lors des Noces de Cana (Jean 2,1-11) et à la croix (Jean 19,29-30). Ces deux vins ne sont, à l’évidence, pas de même qualité», rappelle Simon Butticaz. Dans le texte grec le mot oinos figure dans le premier cas, ce qui signifie le vin de fête et de qualité, alors que le mot oxos est utilisé pour designer le breuvage que l’on tend imbibé dans une éponge à Jésus sur la croix. Celui-ci «est tenu par les savants pour un breuvage populaire, de piètre qualité, coupé à l’eau et destiné à la consommation quotidienne. C’est ce que nous appellerions de la ‹piquette›», explique Simon Butticaz. Les vins de qualité représentent une véritable ressource économique. «C’est un produit de luxe qui s’échange facilement, une ressource que l’on va vendre lorsque l’on souhaite générer un surplus économique. On trouve même des traces de villages qui payaient leurs impôts en vin. Ou alors on le réservait à des banquets ou des activités communautaires», relate Christophe Nihan. Une symbolique qui marque tant le Nouveau que l’Ancien Testament. «La tradition scripturaire d’Israël conçoit la vigne et son produit comme un symbole de joie (Qohéleth 9,7) et de bénédiction (Genèse 27,24-38). Son abondance est ainsi synonyme d’espérance et souvent associée au temps du salut (par exemple en Amos 9,11- 15). Les représentations de l’avènement messianique sont dès lors accompagnées, dans certains écrits du judaïsme ancien, d’une profusion de moût et de vin», déclare Simon Butticaz.

Dieu aime le vin

«Le culte a besoin de quantités de vin importantes. Du vin est régulièrement placé en accompagnement de sacrifice d’animaux», souligne par ailleurs Christophe Nihan. «On retrouve cela dans l’ensemble du Levant, mais ce qui est propre à l’Ancien Testament, c’est le souci que les prêtres ne s’enivrent pas. Ceux qui s’approchent de Yahvé ne doivent pas le faire en étant ivres.» De même, en christianisme, «ce n’est jamais dans l’ivresse que l’on a accès à Dieu», rappelle Olivier Bauer, professeur de théologie pratique à l’Université de Lausanne. Il explique: «Le christianisme a repris au judaïsme et aux Romains cette idée que la fermentation est un miracle de l’action de Dieu. Quelque chose que l’on ne comprend pas, à la fois menaçant et fascinant.»


La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? A+EkS0R7W5l0QAAAABJRU5ErkJggg==
Anonymous
Invité
Invité

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Empty Re: La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ?

Message par Invité le Lun 15 Juil 2019 - 16:41

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Fathers-day-beer-lg-300x234

Les règles du « bien-boire » de Chesterton

Nous, catholiques, devons savoir comment boire de l’alcool. Car les boissons alcoolisées, comme toutes les bonnes choses, peuvent devenir des objets d’abus, et peuvent entraîner dans l’enfer de l’alcoolisme toute personne qui n’exerce pas la vertu de la tempérance.

Existe-t-il des règles qui permettent de se délecter de nos bons nectars nationaux et internationaux sans risquer de tomber dans l’alcoolisme ? Nous avons pu trouver une règle écrite par G.K. Chesterton, qui ne manquait pas une occasion de faire fonctionner sa raison, éclairée par sa foi. Voici ses conseils pour profiter sainement des boissons alcoolisées :

La bonne règle en cette matière apparaîtra sans doute à l’exemple de beaucoup de bonnes règles comme un paradoxe. Buvez parce que vous êtes heureux, ne buvez jamais parce que vous êtes malheureux, ne buvez jamais lorsque vous vous sentez misérable sinon vous ressemblerez aux pauvres buveurs de « Gin » des bas quartiers, mais buvez au contraire alors que vous pourriez être parfaitement heureux sans boire, et vous ressemblerez aux joyeux paysans italiens. Ne buvez jamais parce que vous en avez besoin, car ce serait boire d’une manière rationnelle, c’est le chemin le plus sûr de la mort et de l’enfer, buvez au contraire parce que vous n’en avez pas besoin car c’est irrationnel et c’est l’antique santé du monde. »
La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? 1212603254
La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Images?q=tbn:ANd9GcQHHfp9ihVrdRAwbdxNb_HS80oVBx_8yIAzryNLJruUNu9SjjPk

Contenu sponsorisé

La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ? Empty Re: La Bible et l'Église interdisent-elles toute consommation d'alcool ?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 13 Déc 2019 - 13:48