L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Anonymous
Invité
Invité

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Empty Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Message par Invité Lun 21 Jan 2019 - 20:13

Rappel du premier message :

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Folder

Les martyrs de l’Église primitive

Au cours de l’ère chrétienne, la prédication de l’évangile a rencontré une vive opposition de la part des autorités (les sadducéens, les principaux sacrificateurs, les scribes, les chefs du peuple, etc. Mais rien d’étonnant puisque le Seigneur Jésus-Christ avait prédit les difficultés qu’allaient devoir affronter ceux qui croiront en Lui (Jean 16 :1-4). L’inimitié qui avait éclatée contre le Rédempteur du monde allait se déchaîner aussi contre tous ceux qui croiraient en son nom.

Histoire


La persécution, l’humiliation, l’opprobre et la souffrance voilà ce dont ont été victimes les chrétiens, à cause de la foi en Jésus-Christ. Dépouillés de leurs biens, égorgés, vivants au milieu des souffrances, les chrétiens de la première heure soutinrent  « un grand combat ». Ils endurèrent moqueries et fouets, furent emprisonnés, condamnés comme rebelles, comme ennemis de la religion, comme nuisibles à la société. Ils étaient rendus responsables des crimes les plus odieux et considérés comme étant la cause des grandes calamités, telles que les famines, les pestes et les tremblements de terre.

Un grand nombre d’entre eux furent livrés aux bêtes féroces ou brûlés vifs. Quelques-uns étaient crucifiés; d’autres étaient couverts de peaux de bêtes féroces puis jetés dans les arènes pour être déchiquetés par les fauves. Ces supplices constituaient souvent l’attraction principale des fêtes publiques où des foules immenses, qui jouissant du spectacle, saluaient l’agonie des chrétiens par des éclats de rire et des applaudissements
. Ils étaient obligés de se cacher dans des endroits solitaires, en errant dans les déserts, les montagnes, les cavernes et les antres de la terre. Sous les collines des environs de Rome, de longues galeries avaient été creusées dans le roc. Ces persécutions, débutèrent sous le règne Néron, durèrent et s’intensifièrent pendant deux siècles et demi.

Lorsque les épreuves et la persécution fondirent sur l’Eglise, ceux qui  étaient disposés à tout sacrifier pour la vérité voulurent être disciples du Christ. Les difficultés avec les chefs religieux commencent pour Pierre et Jean (Actes 4 et 5). Comparution devant le Sanhédrin, interdiction formelle de parler de Jésus-Christ. Plusieurs apôtres comparaissent également devant les tribunaux religieux. Ceux qui ont crucifié le Maître persécutent les disciples. Etienne le diacre quant à lui fut lapidé, non sans avoir fait une piqure de rappel sur la dureté des cœurs de ceux qui l’avaient arrêté (Actes 6 et 7). Chassés de Jérusalem, les chrétiens se dispersèrent et répandirent la Bonne Nouvelle dans la Judée, la Samarie, en Syrie et à Antioche. Mais les apôtres restèrent à Jérusalem. Jacques le frère de Jean est tué sous les ordres d’Hérode Agrippa 1er pour faire plaisir aux juifs.

La mort d’Étienne n’était qu’un signe avant-coureur. Saul de Tarse, témoin du supplice d’Etienne pris la relève. Il avait l’intention de détruire l’Eglise. Parcourant maisons, villes, il ne pense qu’à faire mourir les disciples de Jésus.

Ce jeune homme aux pieds duquel les témoins de la mort d’Etienne avaient déposé leurs vêtements, dans son zèle pour ravager l’Eglise fit une rencontre avec Christ lors d’une de ses expéditions (Actes 9 :1-6). Il changea d’attitude, mais la persécution n’était pas arrivée à terme. Il devint PAUL et fut également persécuté : emprisonné maintes fois, frôlant à plusieurs reprises la mort. Il sera finalement conduit à Rome où la tradition le fait mourir martyr.

Les plus cruelles de ces persécutions furent exercées sous Néron (64), Trajan (110), Marc-Aurèle (177), Septime-Sévère (202), Décius et Valérien (249 à 253), Dioclétien (303).

Il faut attendre la conversion au christianisme de l’Empereur Constantin, non par conviction personnelle ou par souci d’ordre spirituel mais par politique et intérêt pour observer ‘la fin’ des persécutions. En 313 il accorda par l’édit de Milan la liberté de conscience et restitua à l’Eglise et aux chrétiens les biens qui leur avaient été confisqués.


Jugé digne de souffrir pour la vérité

Un chrétien disait à un empereur païen: « Condamnez-nous, crucifiez-nous, torturez-nous, broyez-nous. Votre injustice est la preuve de notre innocence »


Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Blandine2

En dépit de ces souffrances, les chrétiens gardèrent la foi. Ils ne proféraient aucune plainte. Par des paroles de patience et d’espérance, ils s’encourageaient mutuellement. Les épreuves et les persécutions ne faisaient que les rapprocher de la récompense et de la vie éternelle. « Livrés aux tourments », ils se réjouissaient d’être jugés dignes de souffrir pour la vérité car leur récompense serait grande dans les cieux. Les serviteurs de Dieu pouvaient mourir, l’Evangile continuait à se répandre, et le nombre de disciples allait en augmentant. Ils pénétraient même dans les régions demeurées inaccessibles.

Quid de nos jours ?

Satan dans sa guerre contre Dieu a songé à une tactique nouvelle: séduire  les chrétiens en attirant sur eux le déplaisir de Dieu par l’idolâtrie (amour de l’argent, amour du monde), du confort, du bien-être, de l’aisance. Plus question d’entendre parler de souffrance.

Mais gloire soit rendue à Dieu car le privilège des persécutions est toujours réservé à ceux qui sont à Christ et qui désirent de tout leur cœur marcher sur ses pas. Ce n’est certes plus l’arène aux lions, mais l’humiliation, le rejet, les moqueries, l’incompréhension, les menaces,… A ceux qui succombent pour leur foi, la couronne de justice leur est réservée.

Les premiers chrétiens constituaient une « communauté remarquable ». Leur conduite irréprochable et leur foi inébranlable constituaient une arme fatale qui troublait la vie des pécheurs. Pendant les persécutions, ils firent preuve de courage et d’abnégation. Leur héroïsme remuait les consciences et gagnait à la cause de l’Evangile de nouveaux disciples. Suivons leur exemple.


Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 WCrQr5QnNW9ugAAAABJRU5ErkJggg==
Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 1017984225
Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Gilles10
Anonymous
Invité
Invité

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Empty Re: Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Message par Invité Lun 28 Oct 2019 - 15:11

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Stssim10

Saints Simon le Cananéen et Jude Thaddée Apôtres et martyrs (Ier siècle)

Ces deux Apôtres ont leur fête le même jour parce qu’ils ont travaillé ensemble à la conversion des Gentils. Simon, qui était originaire de Cana, où Jésus changea l’eau en vin, reçut le surnom de Cananéen, pour le distinguer de Simon-Pierre, chef des Apôtres. Jude était frère de saint Jacques le Mineur et de saint Siméon, évêque de Jérusalem, et comme eux cousin du Sauveur. Avant son élévation au ministère évangélique, il était agriculteur.

Simon prêcha d’abord en Égypte, en Mauritanie, en Libye ; saint Jude, après avoir prêché en Afrique avec beaucoup de succès, revint en Orient et annonça l’Évangile dans la Judée, la Samarie, la Syrie et la Mésopotamie. Simon et Jude se rejoignirent en Perse, et là ils combattirent et moururent ensemble.

Les choses extraordinaires que Dieu opéra par leurs mains les firent traiter avec respect par le roi de ce pays, qui leur laissa la liberté de prêcher leur doctrine si sainte et si nouvelle. Un fait vint ajouter à leur prestige : deux tigres, échappés de leur cage, étaient la terreur du pays. Au nom de Jésus-Christ, les Apôtres commandèrent à ces bêtes féroces de les suivre, et ils les emmenèrent dans leur maison. Le roi, toute sa cour et plus de soixante mille Perses se firent chrétiens. Des églises s’élevèrent sur les ruines des temples des idoles ; le triomphe du Christ était complet.

Mais l’ennemi des âmes déchaîna toute sa fureur pour arrêter les progrès de l’Évangile. Simon et Jude étant allés annoncer Jésus-Christ en d’autres villes, les païens voulurent les contraindre à sacrifier au soleil, qu’ils adoraient comme un dieu :

« Mon frère, dit alors Jude à Simon, je vois le Seigneur qui nous appelle.

“Et m
oi, reprit Simon, j’ai vu aussi Jésus-Christ entouré de ses Anges, et un des Anges m’a dit : ‘Je vous ferai sortir du temple et je ferai crouler sur eux tout l’édifice.’

Qu’il n’en soit pas ainsi ! ai-je répondu, peut-être quelques-uns se convertiront-ils !” »

Et voici qu’en ce moment un Ange leur dit à tous les deux : « Que choisissez-vous, ou la mort pour vous, ou l’extermination de ce peuple impie ? “Miséricorde pour ce peuple ! crièrent les deux Apôtres. Que le martyre soit notre partage !”»


Cependant les prêtres des dieux les exhortaient à sacrifier : « Le soleil, dit Simon, n’est que le serviteur de Dieu ; ce sont les démons qui résident en vos idoles ; je leur ordonne de sortir. » Et les démons, sous une forme horrible, sortirent des statues brisées. Alors le peuple se jeta sur les deux Apôtres et les massacra, pendant qu’ils bénissaient Dieu et priaient pour leurs bourreaux.

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Banner10
Anonymous
Invité
Invité

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Empty Re: Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Message par Invité Mar 29 Oct 2019 - 17:30

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Sdj29o10

Saint Narcisse Évêque de Jérusalem (212)

Il présida le concile de Palestine qui décida de célébrer Pâques un dimanche et non au jour anniversaire du 14 nisan. Il mourut plus que centenaire et son remplaçant écrivit de lui: «Il gouverne encore l'Église par ses prières. Il vient d'avoir cent seize ans et il vous engage, comme je le fais aussi, à vivre dans la concorde et la paix.»

Il était déjà très âgé quand il fut élu évêque de Jérusalem, ce qui ne l'empêcha pas de prendre une part très active à la vie de l'Église. Il donna sa vie au Christ, tué par l'épée selon le récit d'Eusèbe de Césarée.

Nommé évêque de Jérusalem à l'âge de 100 ans, Narcisse obtient un changement dans la célébration de Pâques, lors de l'un des nombreux conciles des premiers temps de l'Église.

Commémoraison de saint Narcisse, évêque de Jérusalem, dont il faut louer la sainteté, l'endurance et la foi. Il fut d'accord avec le pape saint Victor sur le temps de la célébration de la Pâque chrétienne, affirmant que le mystère de la Résurrection du Seigneur ne devait être célébré un autre jour que le dimanche et s'en alla avec bonheur auprès du Seigneur à l'âge de cent treize ans.

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Images?q=tbn:ANd9GcSfynKoYlJPdJfszPlO7q2DRrPJuNON10qcHdivr3cmqiI0W_VL&s
Claire
Claire
Admin

Messages : 11865
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 70
Localisation : NORD

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Empty Re: Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Message par Claire Mar 10 Déc 2019 - 11:32

Sainte Eulalie

Vierge et martyre à Mérida (:cross: 304)



Citée par saint Augustin, nous n'avons d'elle qu'un hymne de l'écrivain Prudence qui chante son supplice en des termes légendaires. Elle eut pour compagne de martyre, sainte Julie de Merida. Elle avait treize ans quand elle fut condamnée à mourir brûlée sur un bûcher, ce qui en fait une des martyres les plus vénérées de la tradition espagnole.
Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Mosaiqueviergesmartyresravenne

A Ravenne, dès le milieu du VIe siècle, dans une procession céleste des mosaïques de l'église Saint-Apollinaire-le-Neuf, apparaît une Eulalie parmi les vierges.

Un internaute nous informe:


l'hymne latin de Prudence n'est pas le seul texte que l'on ait sur Sainte-Eulalie. Saint AugustinFortunat(évêque de Poitiers), Grégoire de Tours la citent... et surtout l'auteur de la fameuse "Cantilène" ou "Séquence de Sainte Eulalie", 29 vers écrits en langue romane vers 881 et qui constitue le premier texte de la poésie française... Ce qui fait de ce texte, hors son caractère hagiographique, un texte de très haute importance historique, linguistique, littéraire et musicologique.
Pour ce qui est de l'Eulalie de Barcelone, rien ne nous incite à la différencier de la première (notez que ces deux martyres datent de la même année!) De même: dans la "Séquence", il est dit qu'Eulalie est présentée à Maximilien, ce qui situerait la scène en Italie... 
Autant de variantes et de légendes différentes sur le même personnage! 

"La Cantilène de sainte Eulalie raconte comment, au cours de la persécution des Chrétiens ordonnée dans tout l'empire romain par Dioclétien, une jeune fille de treize ans appartenant à une riche famille de Mérida refusa de renier sa foi. C'était aller au-devant du martyre qu'Eulalie subit avec un courage exemplaire.  Au moment où Eulalie expira, on vit une colombe blanche sortir de la bouche de celle-ci et s'élever vers le ciel. C'est par cette image, suivie d'une prière, que s'achève le texte de la Cantilène." (cantilène de sainte Eulalie et sa transcription - Bibliothèque de Valenciennes)

Un internaute nous indique que "le manuscrit de la cantilène est précieusement conservé dans la bibliothèque de Valenciennes"

À Merida en Espagne, vers 304, sainte Eulalie, vierge et martyre, qui, dans son adolescence, dit-on, n'hésita pas à offrir sa vie pour le Christ.
Martyrologe romain
https://nominis.cef.fr/contenus/saint/242/Sainte-Eulalie.html




Dictons



Si le soleil luit à la Sainte Eulalie, pommes et poires à la folie
Gilles
Gilles

Messages : 410
Date d'inscription : 19/05/2020
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - Canada

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Empty Re: Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Message par Gilles Lun 10 Aoû 2020 - 17:45

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Saint-Laurent-de-Rome
Vitrail représentant le martyr de saint Laurent de Rome à Saint-Laurent-en-Grandvaux (Jura).

Laurent, le martyr qui avait du courage et de l’humour

En 258, Laurent avait la garde du trésor de l’Église et était chargé d’en distribuer les revenus aux pauvres. Mort en martyr, il disposait d’une finesse d’esprit telle que l’on s’en souvient encore aujourd’hui. Découvrez-le ici, à travers la plus grande et dernière épreuve de sa vie.

Pour la septième fois, le glaive du bourreau s’élève dans les airs avant de s’abattre lourdement et donner la mort à nouveau. Une tête de plus tombe à terre. Après les diacres, Félicissime et Agapit, puis Janvier, Magnus et Vincent, c’est Étienne, le dernier des sous-diacres, qui part rejoindre le saint pontife, pour avoir lui aussi enseigné le culte du Christ. Mais malgré le spectacle sordide dans cette crypte des catacombes de Prétextat où reposent déjà de nombreux chrétiens, Laurent ne bronche pas. Aucune larme ne coule sur son visage et il ne pleure pas la mort de ses frères. Les dernières paroles de son maître, Sixte II, sont formelles. Dans trois jours, il les retrouvera au royaume éternel.

« Vois ce qui arrive à ceux qui s’opposent à l’empereur », lui dit le préfet de Rome. « Mais on dit que vous, chrétiens, gardez jalousement les richesses de votre Église. Si tu me les apportes, ta vie sera épargnée ». « Soit », répond Laurent. « Donne-moi deux jours et je t’apporterai les plus grands trésors de l’Église ».

Ravi de cette proposition, le préfet accepte mais le fait accompagner par deux soldats afin qu’il ne prenne pas la fuite. Suivi de ses deux gardiens, Laurent retourne aussitôt à la demeure qu’il partageait avec ses frères. Il ouvre un coffre et se saisit de trois grands sacs remplis de pièces d’or et d’objets de valeur. Voyant les yeux ébahis des soldats, il leur dit : « Non, non. Ces quelques sous ne sont pas les trésors de l’Église. Il me faut plus de temps pour rassembler des choses aussi précieuses ».

La curiosité des deux hommes s’attise. À quoi peuvent bien donc ressembler ces trésors s’ils sont incomparables à celui sous leurs yeux ? Ils emboîtent le pas à Laurent qui se dirige alors dans les quartiers où vagabonds et pauvres gens se retrouvent. Il s’arrête devant chacun, offrant aumône et parole réconfortante, avant de leur murmurer quelques mots à l’oreille. Puis il se rend dans les demeures pauvres et continue son œuvre. Il se hâte car il n’a que peu de temps pour exécuter le dernier ordre du saint pontife et distribuer tout cela.


« Voici les trésors de l’Église. Même l’empereur ne possède pas de biens aussi précieux. »
Deux jours plus tard, alors que l’on escorte Laurent chez le préfet, on trouve devant la maison de ce dernier une foule de mendiants, de malades et d’estropiés, ainsi que des veuves et vierges consacrées. Le préfet exige du diacre des explications. « Voici ce que tu m’as demandé », lui dit Laurent. « Voici les trésors de l’Église. Même l’empereur ne possède pas de biens aussi précieux ».

Entrant dans une colère noire, le préfet le maudit, lui et ses mots trompeurs. Il ordonne qu’on le déchire de coups de fouets et qu’on le jette en prison. Le soir même, on lui annonce qu’il va mourir dans d’atroces souffrances, cuit à petit feu sur un gril. Mais au grand étonnement de ses geôliers, Laurent les remercie de lui avoir apporté une si bonne nouvelle. Puis il se tait et prie toute la nuit.

Lire la suite : Laurent, le martyr qui avait du courage et de l’humour

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Logo

M-Odile aime ce message

Gilles
Gilles

Messages : 410
Date d'inscription : 19/05/2020
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - Canada

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Empty Re: Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Message par Gilles Ven 9 Oct 2020 - 18:48

Vendredi 9 Octobre
Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Web-saint-oct-09-denis-of-paris-public-domain

Saint Denis de Paris et ses compagnons, martyrs à Paris (IIIe siècle)

Le Patron de Paris et de la Seine-St Denis fut le premier évêque de la capitale de la France. Il meurt martyr vers 250 ou 270 et est enseveli là où s’élève la basilique de Saint Denis. C’est tout ce qu’on sait de lui avant le IXe siècle. Le récit parle également de ses deux compagnons Eleuthère et Rustique, ainsi que du portement de tête du saint après sa décapitation depuis Montmartre jusqu’à St Denis. Les faits sont les suivants: Le nom de saint Denis apparaît vers 520 dans « la Vie de Sainte Geneviève  » qui témoigne de la dévotion de la sainte envers l’évêque martyr, son père dans la foi. Elle obtint du clergé parisien l’érection d’une église sur sa tombe au « vicus Catulliacus » situé à huit kilomètres au nord de la Seine, l’actuelle basilique Saint Denys, rue Catullienne. Elle se rendait également et souvent dans une église de la Cité dont il était le titulaire. Un demi-siècle plus tard, le martyrologe hieronymien mentionne la déposition de saint Denis et de ses compagnons au 9 octobre et saint Venance Fortunat  atteste la diffusion de son culte jusqu’à Bordeaux. Dans les mêmes années, l’historien Grégoire de Tours raconte que vers 250, le pape de Rome avait envoyé Denis en Gaule avec six autres évêques pour y porter l’Évangile. Celui-ci se fixa à Lutèce où il ne tarda pas à être mis à mort. On pense en effet qu’il subit le martyre sous la persécution de Dèce (250) ou de Valérien (258). Près de la basilique où reposait le premier évêque de Paris, une abbaye fut fondée au VIIe siècle et elle devint prestigieuse grâce aux largesses royales depuis Dagobert. Elle contribua au rayonnement de son saint patron en le dotant d’une merveilleuse légende. A partir de 835, Hilduin, abbé du monastère, se mit en effet à propager en Occident un récit selon lequel Denis de Paris ne ferait qu’un même personnage avec Denys l’Aréopagite , converti par saint Paul . Ce Denys l’Aréopagite serait lui-même l’auteur des célèbres ouvrages de théologie attribués à Denys le Mystique. L’obscur et courageux fondateur de l’Église de Paris devenait, ainsi et pour des siècles, un grand de la sainteté.

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Logo
Gilles
Gilles

Messages : 410
Date d'inscription : 19/05/2020
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - Canada

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Empty Re: Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Message par Gilles Mer 14 Oct 2020 - 17:40

Mercredi 14 Octobre
Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 St-callistus-pope-and-martyr-calendar-of-saints-october-14-engraving-picture-id1150985469

Saint Calixte Ier Pape (16e) de 217 à 222

Le pape de l’indulgente bonté. C’était un esclave chrétien. Son maître lui avait donné à gérer une banque. Il la mit en faillite et, pour cette raison, fut condamné aux mines de Sardaigne. La maîtresse de l’empereur Commode, chrétienne de cœur et non pas de conduite, le connaissait et elle obtint sa grâce. Il se retira loin de Rome et reçut des subsides du pape saint Victor , ce qui lui permet de s’adonner à l’étude des Saintes Écritures. Affranchi, Calixte devint l’archidiacre du pape saint Zéphyrin et fonda le cimetière des catacombes qui porte son nom et où furent enterrés tous les papes du IIIe siècle*. Devenu pape à son tour, il autorisa, à l’encontre de la loi civile, les mariages entre esclaves et personnes libres. Il fit recevoir à la pénitence, malgré les tenants de la rigueur, tous les pécheurs, si grandes soient leurs fautes. Il résista au schisme d’Hippolyte  et il assouplit les normes d’entrée au catéchuménat. Celui-ci en deviendra enragé et son rigorisme le conduisit hors de l’Église. Saint Calixte mourut massacré sans qu’on sache pourquoi, lors d’une émeute.

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Logo
Gilles
Gilles

Messages : 410
Date d'inscription : 19/05/2020
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - Canada

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Empty Re: Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Message par Gilles Sam 17 Oct 2020 - 17:25

17 octobre
Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Saint-ignace-dantioche

Saint Ignace d'Antioche - Évêque, martyr, Père de l'Église (115)

Antioche connaissait une communauté chrétienne importante et très dynamique. N’est-ce pas là que, pour la première fois, les disciples de Jésus furent appelés chrétiens? A la fin du 1er siècle, leur évêque s’appelle Ignace. Le gouverneur Pline le Jeune arrête les plus déterminés et saint Ignace est l’un d’eux. Arrêté, il est condamné à être dévoré par les fauves durant les fêtes romaines. Nous avons les lettres qu’il écrivit aux diverses communautés chrétiennes durant le voyage qui le conduisit à Rome. Elles sont poignantes dans leur confession d’une foi inébranlable, pour la joie qu’elles expriment et pour l’imitation de Jésus-Christ qu’elles proposent à tout chrétien. «ll n’y a plus en moi de feu pour aimer la matière, mais une eau vive qui murmure et dit en moi: ‘Viens vers le Père’.»

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Logo
Gilles
Gilles

Messages : 410
Date d'inscription : 19/05/2020
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - Canada

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Empty Re: Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Message par Gilles Dim 25 Oct 2020 - 19:18

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Saint_44

Saints Crépin et Crépinien - Martyrs à Soissons (285)

Venus de Rome, ils se firent cordonniers pour mieux annoncer l’Evangile, ils chaussaient gratis les pauvres et les riches ne connaissaient pas de meilleures chaussures. Tous ils s’attardaient avec plaisir pour entendre parler du Christ. Les français les disent avoir vécu dans la région de Soissons. Les anglais les font vivre dans le Kent. Shakespeare en fait la louange dans «Henri V» et dans «Jules César». Mais tous s’accordent à dire qu’ils donnèrent le témoignage du martyre. Leur «Passion» précise même que leurs bourreaux coupèrent leur peau en lanières. Avec eux, nous fêtons saint Rufin et saint Valère , qui, eux, choisirent d’être gardiens de grenier à blé afin de parler plus facilement avec les paysans des alentours. Ils donnèrent aussi le témoignage suprême de la foi.

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Logo
Gilles
Gilles

Messages : 410
Date d'inscription : 19/05/2020
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - Canada

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Empty Re: Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Message par Gilles Lun 26 Oct 2020 - 18:13

26 octobre 2020
Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Saint-Dimitri

Saint Demetrius - Martyr à Sirmium en Dalmatie (IVe siècle)

Démétrios ou Dimitri.

Après saint Georges , il est le plus célèbre martyr militaire de l’Orient, d’où son nom de « mégalomartyr ». Diacre à Sirmium en Dalmatie, il souffrit le martyre sous Dioclétien. Il est mentionné dans la liturgie byzantine.

Son culte fut extrêmement populaire en Orient. Le diocèse de Gap en France voulut même se l’annexer en en faisant son premier évêque. D’autres en font un martyr du premier siècle.

Il fait partie des saints du diocèse de Gap et d’Embrun .

En fait, il y eut au quatrième siècle un saint Démétrios, martyr à Thessalonique, qui bénéficia de l’enjolivement de la piété populaire. On en fit un soldat chrétien et fier de l’être, on en fit même le proconsul de Grèce et de Macédoine. Dénoncé comme fauteur de troubles, il fut condamné à lutter dans l’arène contre un gladiateur plus robuste que lui; l’on vit arriver, avec lui, un jeune garçon nommé Nestor, frêle et courageux, qui d’un geste mit à mort ce géant. Dépité, l’empereur présent, fit mettre à mort l’enfant et Dimitri. De son corps se mit à jaillir une huile odoriférante et miraculeuse.

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Logo
Gilles
Gilles

Messages : 410
Date d'inscription : 19/05/2020
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - Canada

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Empty Re: Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Message par Gilles Jeu 29 Oct 2020 - 15:07

29 octobre 2020
Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 2Q==

Saint Narcisse - Évêque de Jérusalem ( 212)

Il présida le concile de Palestine qui décida de célébrer Pâques un dimanche et non au jour anniversaire du 14 nisan. Il mourut plus que centenaire et son remplaçant écrivit de lui: «Il gouverne encore l’Église par ses prières. Il vient d’avoir cent seize ans et il vous engage, comme je le fais aussi, à vivre dans la concorde et la paix.»

Il était déjà très âgé quand il fut élu évêque de Jérusalem, ce qui ne l’empêcha pas de prendre une part très active à la vie de l’Église. Il donna sa vie au Christ, tué par l’épée selon le récit d’Eusèbe de Césarée.


Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Logo
Gilles
Gilles

Messages : 410
Date d'inscription : 19/05/2020
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - Canada

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Empty Re: Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Message par Gilles Sam 31 Oct 2020 - 16:51

Samedi 31 octobre
Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Web-saint-october-31-quentin-public-domain

Saint Quentin - Martyr dans le Vermandois (IIIe siècle)

Il était romain, cinquième enfant, si l’on en croit son nom, ce qui était rare dans le Bas-Empire. Il partit pour la Gaule avec saint Lucien de Beauvais  et plusieurs compagnons pour évangéliser cette région du Beauvaisis et de la Picardie. Selon les ‘Actes’ de sa vie, son succès provoqua la colère du préfet romain Rictiovare qui l’arrêta à Soissons, lui fit subir interrogatoires et supplices, le fit enfin décapiter, le 31 octobre. Sur le lieu de son martyre, s’éleva une ville qui prendra son nom: Saint-Quentin.

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Logo
Gilles
Gilles

Messages : 410
Date d'inscription : 19/05/2020
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - Canada

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Empty Re: Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Message par Gilles Dim 22 Nov 2020 - 17:51

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Web3-saint-cecilia-statue-rome-paul-hermans-i-cc-by-sa-3-0

Retrouvé intact, le corps de sainte Cécile est inscrit dans le marbre

Sous l’autel de l’église Sainte-Cécile de Trastevere (Rome), une délicate sculpture de la jeune martyre Cécile constitue le chef-d’œuvre de Stefano Maderno.

Célébrée le 22 novembre par l’Église catholique, sainte Cécile a connu un destin tragique. Exécutée durant les premiers siècles du christianisme en raison de son refus d’honorer les dieux païens et de rester fidèle au Christ, elle subit d’atroces supplices avant de finir égorgée.


Un corps parfaitement conservé


Retrouvée en 821 dans les catacombes de Saint-Calixte (Rome), sa dépouille est transférée dans le quartier Trastevere où une basilique est construite pour l’y accueillir. Le pape Pascal Ier avait vu apparaître en songe sainte Cécile lui indiquant l’emplacement de son tombeau. Son cercueil avait alors été placé sous l’autel là où il demeure toujours. En 1599, le corps de sainte Cécile est exhumé à l’occasion de fouilles. L’émerveillement est total : son corps est, d’une part, parfaitement conservé mais il a gardé sa position d’origine, comme le jour de son exécution.


Lire la suite : https://fr.aleteia.org/2018/11/21/retrouve-intact-le-corps-de-sainte-cecile-est-inscrit-dans-le-marbre/

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Logo
Gilles
Gilles

Messages : 410
Date d'inscription : 19/05/2020
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - Canada

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Empty Re: Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Message par Gilles Lun 23 Nov 2020 - 17:28

Lundi 23 novembre
Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Web-saint-nov-23-pope-clement-i-c2a9-fr-lawrence-lew-cc

Saint Clément Ier - Pape (4e) de 88 à 97 et martyr (✟ 97)

Disciple de saint Paul  qui en parle dans sa lettre aux Philippiens (4.3), il est l’un des premiers successeurs de saint Pierre sur le siège de Rome. Mais on sait peu de choses de son pontificat en ce temps de l’Eglise naissante. Sa lettre aux Corinthiens est le premier document où l’on voit l’Eglise de Rome intervenir dans une autre Eglise pour qu’y vive la charité, document inappréciable par la fraîcheur du texte si proche des rédactions des évangélistes. Selon la tradition, non vérifiée, il aurait été exilé en Crimée à Cherson où il aurait subi le martyre par noyade. Ses reliques furent ramenées à Rome par les saints Cyrille et Méthode  au IXe siècle.

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Logo
Claire
Claire
Admin

Messages : 11865
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 70
Localisation : NORD

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Empty Re: Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Message par Claire Dim 13 Déc 2020 - 18:33

Sainte Lucie de Syracuse


Vierge et martyre en Sicile (:cross: v. 305)


Vierge et martyre à Syracuse, elle est victime de la persécution de Dioclétien en 304.


Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Lucie


Son nom même évoque la lumière, mais sa vie reste dans l'ombre. Elle fut très populaire et son culte remonte aux premiers siècles. Il s'étendit jusqu'en Scandinavie, en particulier en Suède où la fête païenne de la lumière et des mauvais esprits qui luttent contre elle, a été remplacée par la fête de sainte Lucie. A cette date, ce sont les longues nuits de l'hiver nordique. Nous connaissons aussi de longues nuits dans les doutes de notre foi. La rédaction de sa 'passion' date du Ve voire du VIe siècle et beaucoup de détails y sont légendaires: enfermée dans un lieu de prostitution, elle sut résister à toute avance; attelée à deux bœufs pour l'écarteler, ils ne purent bouger; mise sur un bûcher, les flammes s'éloignèrent d'elle. Ses reliques vénérées à Syracuse ont été transportées d'abord à Constantinople et actuellement à Venise. Saint Thomas d'Aquin parle d'elle à deux reprises dans sa 'Somme théologique'.
Elle se serait rendue en pèlerinage à Catane sur le tombeau de sainte Agathe pour demander la guérison de sa mère. Ce miracle accompli elle distribua sa fortune aux pauvres. Dénoncée comme chrétienne, condamnée à être livrée à des débauchés, elle fut comme une 'colonne inébranlable' d'après une hymne...


De cette 'fabuleuse' passion, nous retiendrons la réponse qu'elle fit à son juge: "Toi tu gardes les volontés de tes princes et moi j'observe nuit et jour les volontés de mon Dieu... Toi tu désires leur plaire et moi je n'ai d'autre ambition que de plaire au Christ seul. Fais donc ce qui te semble utile et moi je ferai ce qui sera utile au salut de mon âme".
De Syracuse où elle était l'objet d'une dévotion fort tendre dès le IVe siècle, son culte se répandit dans tout l'occident. La Corse du Moyen Age lui a dédié quelque vingt-neuf sanctuaires. (d'après 'Église de Corse en prière' - diocèse d'Ajaccio)


- vidéo de la webTV de la CEF: Fête de Sainte Lucie à Ville di Pietrabugno.

Illustration: photo prise dans une église de la citadelle de Rhodes. Elle représente Sainte Lucie (XIVe siècle, école toscane)



Mémoire de sainte Lucie, vierge et martyre à Syracuse en Sicile, vers 300. Tant qu'elle vécut, elle garda sa lampe allumée pour aller au-devant de l'Époux et, conduite à la mort pour le Christ, elle mérita d'entrer avec lui dans la salle des noces et de posséder la lumière qui n'a pas de fin.
Martyrologe romain

Patronne des :

Aveugles
Électriciens

Ophtalmologistes et opticiens
Prions pour tous ceux qui ont des problèmes de vue ! sunny
Gilles
Gilles

Messages : 410
Date d'inscription : 19/05/2020
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - Canada

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Empty Re: Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Message par Gilles Mar 19 Jan 2021 - 16:55

19 janvier 2021
Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Web-saint-january-19-maris-martha-audifax-and-abachum-public-domain

Saints Marius, Marthe, Audifax et Abachum

Martyrs à Rome (270)

Saint Marius et ses deux fils, saint Audifax, saint Abacuc et son épouse sainte Marthe: une famille qui appartenait à la noblesse perse et se trouvait à Rome pour vénérer le tombeau des saints apôtres Pierre  et Paul . Ils aidaient la communauté chrétienne à donner une sépulture digne aux martyrs, quand ils furent reconnus comme chrétiens. Les trois hommes furent décapités et sainte Marthe périt noyée. Leur culte est resté inscrit dans le récent martyrologe romain.


Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Logo
Claire
Claire
Admin

Messages : 11865
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 70
Localisation : NORD

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Empty Re: Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Message par Claire Mar 19 Jan 2021 - 20:00

Pour compléter je vous invite aussi à lire le Saint du Jour sur le portail qui est aujourd'hui un martyr :


Saint Germanicus

martyr, disciple de saint Polycarpe (:cross: 168)



Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Germanicus



Disciple de saint Polycarpe de Smyrne qui écrit de lui: "Dévoué à Dieu de toute son âme, il dompta l'animosité des incrédules par la force de sa foi. Il termina sa vie sous la dent des bêtes, méritant ainsi d'être incorporé au vrai pain, le Seigneur Jésus-Christ, pour lequel il mourait."


Illustration: gravure 1630 Jacques Callot.


À Smyrne en Asie, vers l'an 167, la passion de saint Germanique, martyr de Philadelphie. Au temps de Marc Antonin et de Lucien Aurèle, il fut disciple de saint Polycarpe qu'il précéda dans le martyre: alors qu'il était à la fleur de l'âge, il fut condamné par le juge. Par la force de Dieu, sans tenir compte de la crainte que lui inspirait un corps fragile, il provoqua de lui-même la bête qui devait le dévorer.



Martyrologe romain


Dates de Fête

19 janvier, Fête Locale

Prénoms

GermanGermaine

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Germaine CousinLaïque (:cross: 1601)

Gilles aime ce message

avatar
BENEDICTE

Messages : 326
Date d'inscription : 26/04/2010

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Empty Re: Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Message par BENEDICTE Mar 19 Jan 2021 - 21:01

JEAN PAUL II disait le 20ème siècle a eu le plus de martyrs chrétiens à travers le monde ,
les tortures étaient différentes ,mais non moins cruelles

Claire aime ce message

Gilles
Gilles

Messages : 410
Date d'inscription : 19/05/2020
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - Canada

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Empty Re: Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Message par Gilles Mar 9 Fév 2021 - 17:08

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Sainte-apolline

Sainte Apolline

Martyre à Alexandrie (249)

Vierge et martyre à Alexandrie en Égypte lors d’un moment où l’empereur Dèce, sans organiser une véritable persécution, laissait les païens donner la chasse aux chrétiens et les tuer comme ils voulaient, sans qu’ils soient punis pour ces meurtres.

Saint Denis d’Alexandrie , dans une lettre à son ami Fabien, évêque d’Antioche, raconte comment elle fut prise par les païens au cours d’une émeute. Elle n’était plus jeune, et c’est pourquoi ils s’amusèrent à l’édenter. Ils lui brisèrent une à une toutes les dents puis la menacèrent de la jeter vivante dans le bûcher qu’ils venaient d’allumer si elle ne reniait pas sa foi.

Brûlée par le feu de l’amour du Christ, elle s’excusa auprès d’eux de ne pouvoir le renier, puis elle s’élança d’elle-même dans les flammes.

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Logo

Contenu sponsorisé

Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥ - Page 2 Empty Re: Les martyrs de l’Eglise primitive - À lire ! Merci mon Dieu de pouvoir encore professer notre foi ♥

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 25 Fév 2021 - 5:21