L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


Jésus à Maria Valtorta : *les Dix Commandements de Dieu…Pour notre temps *

Partagez
avatar
Claire
Admin

Messages : 9362
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 68
Localisation : NORD

Jésus à Maria Valtorta : *les Dix Commandements de Dieu…Pour notre temps *

Message par Claire le Ven 17 Oct 2014 - 9:57

Notre Seigneur a expliqué à Maria Valtorta ce que veulent dire *les Dix Commandements de Dieu…pour notre temps *


Enseignement de Jésus
Ne désire pas ce qui appartient à autrui (10 & 7)

Dieu donne à chacun ce qu’il lui faut. C’est la vérité.

Qu’est-ce qui est nécessaire à l’homme ? Le faste ? Le grand nombre de serviteurs ? Les terres dont on ne peut compter les champs ? Les banquets où l’on voit après le crépuscule se lever l’aurore ? Non. Ce qui est nécessaire à l’homme, c’est un toit, du pain, le vêtement. L’indispensable pour vivre.


Regardez autour de vous : quels sont les plus joyeux et les plus sains ? 
Qui jouit d’une saine et tranquille vieillesse ? Les jouisseurs ? Non. 
Ceux qui vivent honnêtement, travaillent et bornent leurs désirs. Ils n’ont pas le poison de la luxure et ils restent forts, ni le poison des banquets et ils restent agiles, ni le poison de l’envie et ils restent joyeux. 
Alors que celui qui désire avoir toujours plus, tue sa paix et ne jouit pas, mais il a une vieillesse précoce, il est brûlé par la rancœur et les abus. 

Je pourrais mettre ensemble le commandement de ne pas voler et celui de ne pas désirer ce qui appartient à autrui. Parce qu’en fait, le désir immodéré pousse au vol.



Il n’y a qu’un pas de l’un à l’autre. Tout désir est-il illicite ? Je ne dis pas cela. 
Le père de famille qui en travaillant aux champs ou à l’atelier désire en tirer de quoi assurer du pain à ses enfants, ne pèche pas en vérité. 
Au contraire, il remplit ses devoirs de père. Mais celui qui, au contraire, ne désire autre chose qu’une plus grande jouissance et s’empare de ce qui appartient à autrui pour jouir davantage, celui-là pèche. 
L’envie ! Pourquoi ? Qu’est-il le désir du bien d’autrui si non cupidité et envie ? 
L’envie sépare de Dieu, mes enfants, et unit à Satan. Ne pensez-vous pas que le premier qui désira le bien d’autrui fut Lucifer ? Il était le plus beau des archanges, il jouissait de Dieu. Il aurait dû se contenter de cela. Il envia Dieu et voulut, lui, être Dieu, et il devint le démon. 
Le premier démon.
 
Second exemple : Adam et Ève avaient tout, ils jouissaient du paradis terrestre, ils jouissaient de l’amitié de Dieu, heureux des dons de grâce que Dieu leur avait fait. Ils auraient dû se contenter de cela. Ils envièrent à Dieu la connaissance du bien et du mal et furent chassés de l’Eden, devenus des proscrits odieux à Dieu.
Les premiers pécheurs

Troisième exemple
 : Caïn envia Abel à cause de son amitié avec le Seigneur. 
Et il devint le premier assassin .
Marie, sœur d’Aaron et de Moïse, envia son frère et devint la première lépreuse de l’histoire d’Israël .
Je pourrais vous conduire pas à pas à travers toute la vie du peuple de Dieu, et vous verriez qu’un désir immodéré a fait, de celui qui l’a eu, un pécheur et a amené à la nation le châtiment.

… Même le roi meurt et le riche aussi. Il n’y a pas de sceptre qui éloigne la mort, et l’argent ne peut acheter l’immortalité. Comme en présence du Roi des rois et du Seigneur des seigneurs, les couronnes et l’argent ne sont que plaisanterie, mais la seule qui a de la valeur c’est une vie vécue selon la Loi !
 
... Il serait bien sot celui qui prétendrait allumer une foule de lumières sans avoir la possibilité d’allumer la première.Et encore bien plus sot serait celui qui prétendrait commencer sa sanctification par des choses plus ardues, en négligeant ce qui est à la base de l’édifice immuable de la perfection: le Décalogue.


… « Ne pas blasphémer.





Ne pas être idolâtre.





Ne pas profaner les fêtes.





Ne pas déshonorer ses parents.





Ne pas tuer.





Ne pas commettre l’impureté.





Ne pas voler.





Ne pas mentir.





Ne pas envier le bien d’autrui.





Ne pas désirer la femme d’autrui ».








Dix « non ». Pas un de plus.




Et ce sont les dix colonnes du temple de l’âme.
Au-dessus resplendit l’or du précepte saint entre tous : 
« Aime ton Dieu. Aime ton prochain ».
C’est le couronnement du temple. C’est la protection des fondements. C’est la gloire du constructeur

 

Source pour Lire la suite ici : http://citationspirituelles.blogspot.fr/2014/10/ne-desire-pas-ce-qui-appartient-autrui.html

http://myriamir.wordpress.com/2014/10/17/notre-seigneur-a-explique-a-maria-valtorta-ce-que-veulent-dire-les-dix-commandements-de-dieu-pour-notre-temps/
 
 


    La date/heure actuelle est Mar 25 Sep 2018 - 21:18