L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens

-30%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 30% sur les chaussures Nike Air Max 90 SP
112 € 160 €
Voir le deal

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

Anonymous
Invité
Invité

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Empty Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

Message par Invité Dim 9 Mai 2010 - 19:15

Rappel du premier message :

Bonjour à tous ! Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Xyxwave

J'ai découvert un texte au sujet du Ciel dont je partage pleinement la teneur. Je vois en effet le Ciel ainsi; il me fait donc plaisir de vous partager vision...


Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 GailsPaintingsmall

Le ciel est le lieu où vous trouverez le bonheur parfait


C'est par amour pour tous mes fils et toutes mes filles que j'ai créé le monde avec tous les végétaux, les animaux et les oiseaux. Vous m'êtes tous très chers, chacun d'entre vous, et j'ai prévu pour vous un endroit
charmant où passer votre séjour terrestre. Je vous ai donné la terre entière et tout ce qu'elle renferme afin que vous en usiez sagement.
Si vous m'aimez en retour et exprimez cet amour en observant les commandements que je vous ai donnés, vous serez avec moi au ciel un jour. Le ciel est ma demeure et celle de Jésus, mon Fils, et de l'Esprit Saint. Y habite aussi Marie, la Mère de Jésus et votre Mère, et vous y habiterez également si vous faites ce que je vous dis.

Ma demeure est bien plus belle que la terre. Lorsque vous arriverez ici, vous serez stupéfaits de sa beauté exquise.

Des millions d'anges peuplent le ciel, et leur joie est de me servir. Vous aimerez entendre chanter leurs chœurs et vous vous réjouirez de leur sagesse. Le ciel est aussi habité par des millions des saints, qui furent mes grands amis pendant leur existence sur la terre. Imitez-les et vous les rejoindrez un jour.

Le ciel est le lieu où vous trouverez le bonheur parfait. Tous y vivent dans mon divin amour, il n'y a ni division ni haine dans mon paradis. Il y règne toujours une grande joie. Il n'y a pas d'inquiétude ni de
maladie. Tous les aveugles et les estropiés ont retrouvé la perfection car au ciel, il n'y a plus de handicap. On ne vieillit plus au ciel : on reste toujours jeune. Vous ne connaîtrez jamais la faim ni la soif au paradis.

Je vous invite, mes enfants, à travailler avec énergie avec l'aide de ma grâce afin qu'un jour vous puissiez parvenir à cet endroit que j'ai préparé pour vous. Ce que je déteste, c'est le péché, car il m'offense, moi votre
Père; mais si vous vous repentez, je vous pardonnerai et j'effacerai votre péché. Je vous bénis tous. »

Quand vous mourrez, vous allez rencontrer les membres décédés de votre famille, et il y aura une grande réunion au ciel. La plupart d'entre vous seront éternellement heureux d'être avec moi, mes saints et mes anges,
dans toute la beauté du ciel qui vous attend. Quand vous viendrez à moi au moment de la mort, vous arriverez à votre dernière demeure et lieu de repos avec votre Sauveur. »

Au ciel pas d'égoïsme, pas de haine ni de ressentiment, pas de jalousie ni d'orgueil. Tous sont débordants d'amour et s'aiment les uns les autres.
Une grande joie inonde le cœur de chacun J'ai créé chacun de vous par amour et je prends soin de vous
quotidiennement. Je vous ai envoyé mon Fils Jésus qui a vécu avec vous et subi une mort horrible sur la croix. Il s'est offert en sacrifice suprême pour réparer vos offenses à mon égard. J'ai accepté son sacrifice parfait et je vous ai ouvert le ciel. Si vous faites ce que mon Fils vous a enseigné et que vous regrettez toutes vos fautes, vous serez avec moi un jour dans le ciel.
Vous ne pouvez imaginer ce qui est en réserve pour vous au ciel. La Vous ne pouvez imaginer ce qui est en réserve pour vous au ciel. La principale joie est de vivre en ma présence pour toujours. Vous serez
avec mon Fils Jésus et le Saint-Esprit et avec moi, votre Père. Vous serez avec Marie, la Mère de Jésus, avec les millions d'anges et tous les saints.
Au ciel pas d'égoïsme, pas de haine ni de ressentiment, pas de jalousie ni d'orgueil.
Tous sont débordants d'amour et s'aiment les uns les autres. Une grande joie inonde le cœur de chacun.
C'est mon appel à vous tous : préparez-vous avec les grâces que vous a méritées mon Fils Jésus sur la croix à venir dans la demeure qui vous est réservée ici au ciel.
Soyez des membres à part entière de l'Église fondée par mon Fils, priez régulièrement et aimez-vous mutuellement.
Soyez humbles et demandez-moi ce dont vous avez besoin, je vous le donnerai.
Tous ceux qui suivent mon Fils Jésus sont mes fils et mes filles bien-aimés et je prends soin de chacun d'eux.
Priez pour tous ceux qui ne croient pas afin qu'ils puissent obtenir de moi le don de la foi.
Je vous aime. »
Passez le reste de votre vie engagés envers le Seigneur. Ne faites que les choses que vous savez qui lui plaisent.
Ne vous concentrez pas sur vos problèmes quotidiens dans votre monde à terme.
Ouvrez vos esprits et vos cœurs au futur et à l'éternité qui est votre destinée si vous suivez les pas du Seigneur.
Cherchez votre destinée à travers les bonnes œuvres et l'amour pour vos frères et sœurs ici sur terre.
Rappelez-vous que tous les frères et sœurs que vous rencontrez sur cette planète seront avec vous pour toute l'éternité.

Pensez maintenant à votre responsabilité envers eux pour faire en sorte que leur éternité soit un lieu céleste que Dieu le Père a planifié pour vous tous, plutôt qu'un lieu de noirceur qui est choisi par ceux d'entre vous qui choisissent de vivre dans les ténèbres et qui se détournent de la lumière du Père, aussi bien que ceux qui choisissent de me renier en tant que Fils du Père.

Sachez que vous êtes responsables du temps que vous avez passé ici sur terre et que vous serez jugés au dernier jugement sur la façon dont vous avez dirigé votre vie.

Sachez que vous vous jugerez vous-même à cet égard, quand vous serez debout devant le Père. C'est à l'intérieur de vous, enraciné à l'intérieur de votre âme même, que vous réviserez toutes vos expériences, mais pour voir ces expériences comme le Père les voit.
Pourrez-vous passer ce test quand vous vous tiendrez debout, en jugement devant votre Créateur, pour le temps que vous avez passé ici sur terre? Serez-vous capables de faire face à votre Fabricant et lui demander son pardon pour les fautes que vous avez commises dans la vie? Serez-vous capables de passer le test que vos expériences de vie nécessitent que vous regardiez, tandis que vous entrevoyez votre sort dans une éternité en attente?
C'est là, à ce moment, que beaucoup d'âmes déchues se détournent de la lumière du Père et qu'elles essaient de cacher leurs péchés dans leurs propres ténèbres créées par elles-mêmes.
C'est alors, que celles qui se détournent du Père, trouvent un lieu appelé l'enfer où de leur propre choix elles choisissent la noirceur plutôt que la lumière.
Maintenant que vous savez ces choses, comment choisirez-vous de passer l'éternité? Comment vous tiendrez-vous debout devant le Seigneur quand votre temps sera venu? Aurez-vous le courage de réviser votre vie et de demander en toute humilité d'être admis dans le royaume que Dieu a préparé pour vous?
Pour ceux d'entre vous qui suivent le chemin de la flamme éternelle tout au cours de leurs vies, les récompenses sont grandes pour vous dans le royaume céleste. Choisissez de suivre la Lumière du Christ et vous serez récompensés!
« Mon peuple, je vous ai parlé à plusieurs reprises de la bataille entre le bien et le mal qui a lieu ici sur terre.
Le prix ou le but de cette bataille, ce sont vos âmes.
Celles (les âmes) qui sont gagnées par mes anges et mes saints, seront récompensées au ciel.
Celles qui sont perdues aux mains du démon et de ses anges, souffriront pour toujours dans les flammes de l'enfer.
Plusieurs ont essayé de dépeindre le ciel avec des termes de la terre parce que vous ne connaissez que l'expérience de cette vie. Parce que vous serez dans un monde spirituel, vous n'avez aucune idée de ce que ce sera au ciel sans votre corps. Vous serez dans une totale extase de paix avec mon amour qui vous entourera.
Vous me verrez comme je suis dans la vision béatifique, et vous serez placés au niveau du ciel choisi, basé sur votre amour pour moi dans votre vie.
Vous serez témoins de chants continuels de louanges envers moi et vous serez tellement attachés à ma gloire et mon amour que de vous morfondre ne vous viendra jamais à l'esprit.
Dès que vous aurez eu le plus petit avant-goût du ciel, vous ne désirerez jamais partir.
Dans l'au-delà nous conservons toute notre personnalité, vous y retrouvez ma sensibilité, mon éducation et également certaines de mes expressions.
Constatez que dans la Bible, les écrivains inspirés tels que Matthieu, Luc, Paul, Marc et Jean, pour parler d'événements s'expriment fort différemment suivant leur culture.


Source: www.priere-intercession.com

Je vous invite à visiter ce site... Vous y trouverez de très belles choses. Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Icon_biggrin

Gilles. Ville de Québec - Canada Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Icon_biggrin


Dernière édition par Gilles le Lun 19 Nov 2018 - 17:20, édité 3 fois (Raison : Titre tout en majuscule à éviter svp. Merci)
Anonymous
Invité
Invité

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Empty Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

Message par Invité Lun 1 Juil 2019 - 16:23

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 443983053_1280x720

Sondra Abrahams (catholique) : Son Expérience de mort imminente !

Cliquer ici : Sondra Abrahams


Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 1017984225
Anonymous
Invité
Invité

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Empty Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

Message par Invité Mar 9 Juil 2019 - 19:15

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 08934-people-in-heaven-happy

Medjugorje – Vicka : « Le Paradis est un immense espace sans limite. Il y a une lumière qui n’existe pas sur la terre. J’ai vu beaucoup de gens et tous sont très, très heureux. Ils chantent, ils dansent… Ils communiquent entre eux d’une manière qui n’existe pas sur la terre.

Lors d’apparitions communes ou privées, il est arrivé que les voyants de Medjugorje soient gratifiés de vivions du Paradis.

Voici quelques témoignages tirés des livres de soeur Emmanuel : « Medjugorje, les années 90 » et « Medjugorje, la guerre au jour le jour » (aux éditions des Béatitudes).

Vicka, tout d’abord, nous dit ceci : « Le Paradis est un immense espace sans limite. Il y a une lumière qui n’existe pas sur la terre. J’ai vu beaucoup de gens et tous sont très, très heureux. Ils chantent, ils dansent… Ils communiquent entre eux d’une manière qui n’existe pas sur la terre. Ils se connaissent de l’intérieur. Ils sont vêtus de longues tuniques, et j’ai remarqué trois couleurs différentes. Mais ces couleurs ne sont pas comme celles de la terre. ça ressemble au jaune, au gris et au rouge. Il y a aussi des anges avec eux ».
   
Ajoutons ces précisions apportées par la voyante après que soeur Emmanuel lui ait demandé à quoi ressemblaient les gens, au ciel : « Ils avaient environ 30 ans. Ils étaient très, très beaux. Personne n’était trop petit ou trop grand. Il n’y avait pas de gens maigres ou gros, ou infirmes. Tous étaient très bien ».


Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Images?q=tbn:ANd9GcQwQtlrI17BZC-i6bIXhUCV4iBFy0WH7if8EMuCFzaqnv2rodgv

Et voici le témoignage de Marija : « Je l’ai vu (le Paradis) comme un grand espace. Il y avait beaucoup de monde. Ils étaient tous vêtus de longues robes de couleur différentes. Ces couleurs n’existent pas sur la terre, mais ressemblent au bleu, blanc et rose. Tous sont très heureux. Ils remercient Dieu pour tout ce qu’il a fait au cours de leur vie, car ils revoient clairement leur vie sur la terre et tout ce que Dieu y a fait. Il y a un crescendo : ils comprennent de mieux en mieux la volonté de Dieu et aussi ils connaissent Dieu de plus en plus. Dieu est tellement grand qu’ils ne se fatiguent jamais de le connaître davantage ».

Avouez que cela a de quoi réveiller notre envie de devenir saint, non ? Surtout que, courant 86, la Vierge Marie a donné ce message : « Si vous vous abandonnez à moi, vous ne vous apercevrez pas du passage de cette vie à l’autre. Vous commencerez à vivre la vie du ciel sur terre ».


Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 2013164_univ_lsr_xl

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Image-35

Le voyant Ivan Dragicevic dit que la Vierge Marie lui a montré le Paradis deux fois

Dans une interview accordée au Père Livio Fanzaga sur Radio Maria (interview qui a été publiée dans le journal italien « Il Giornale ») le voyant Ivan Dragicevic dit que la Vierge Marie lui a montré le Paradis deux fois.

Voici un extrait de cette interview (info : Medjugorje Today / traduit par mes soins à partir de la version anglaise).
   
En 1984, et aussi en 1988, Notre Dame m’a montré le Paradis. Elle m’a dit la veille qu’elle allait me le montrer. Ces jours-là, je me souviens, Notre Dame est arrivée, m’a pris par la main, et en un instant je suis arrivé au Paradis.


Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Images?q=tbn:ANd9GcSXpBhlxKu52lVJqzTg8FN1P0fo48xrKkMwWRFZ0KlsV39V-fFHbQ

C’est un espace sans frontières intérieures comme dans la vallée de Medjugorje, sans aucune limite, où ils chantent des chansons. Il y a des anges ainsi que des gens qui marchent et qui chantent. Et ils portent tous de longs vêtements. Les gens semblent avoir le même âge.
   
C’est difficile de trouver les mots. Notre Dame nous conduit vers le ciel et, chaque jour, elle apporte un petit bout de ciel.


Source : - CHERE GOSPA chere-gospa.eklablog.com/

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Hqdefault
Anonymous
Invité
Invité

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Empty Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

Message par Invité Lun 22 Juil 2019 - 17:49

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 30a2319cc7f90336124cfc2299a8eddc

Voulez-vous gagner votre couronne pour le ciel ?

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 4006716edeba8201119d5da9f7139529
Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 7938a111c86759b0ea895db8cccedc83

Alors acceptez la couronne d’épines sur terre

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 96657f31036f957513cc0e5a828e6b27

Lire la suite : Voulez-vous gagner votre couronne pour le ciel ? – Magazine pour les ... https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/.../voulez-vous-gagner-votre-couronne-...

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 I-Grande-3452-image-coeurs-unis-jesus-et-marie-a-l-unite.net Magazine pour les Catholiques
Anonymous
Invité
Invité

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Empty Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

Message par Invité Ven 23 Aoû 2019 - 20:34

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Web2-paradise-louvre-le-tintoret-le-paradis-inv570_rwk

On ira tous au Paradis ? Ce qu’en disent les grands saints

Il n'est pas facile d'imaginer le Paradis. Ni d'en parler : souvent on préfère évoquer le Ciel, plus accessible et, au moins, visible. Mais comment concevoir cette vie éternelle dans la gloire du Christ ? Que signifie vivre au Ciel ? Si Michel Polnareff le promettait à tous dans sa chanson, Aleteia est allé voir du côté des grands saints afin de découvrir leur vision du Paradis.

La notion du paradis demeure essentiellement théologique. C’est ce qui explique peut-être pourquoi nous préférons parler du Ciel ou de la vie éternelle. « Vivre au Ciel, c’est être avec le Christ », rappelle ainsi le Catéchisme de l’Église catholique en s’appuyant sur l’Évangile : « Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. » (Jn 17, 3).

En réalité le mot « paradis », provenant du grec paradeisos signifie jardin clos. Il n’apparaît que trois fois dans la Bible, exclusivement dans le Nouveau Testament. Ainsi, dans l’Évangile de saint Luc, Jésus crucifié promet au bon larron d’entrer avec lui « aujourd’hui dans le Paradis » (Lc 23,43). Dans la lettre aux Corinthiens, saint Paul se décrit comme « emporté au Paradis ». C’est là qu’il entend des « paroles ineffables, qu’un homme ne doit pas redire » (2 Co 12,4). Enfin, dans l’Apocalypse, il est promis à celui qui combat pour le Christ qu’il goûtera à l’arbre de la vie qui est « dans le paradis de Dieu » (Ap 2,7).

..................

LIRE LA SUITE SUR ALETEIA


Découvrez les visions, tant étonnantes que bouleversantes, du Paradis de ces grands saints  : https://fr.aleteia.org/slideshow/ce-que-disent-les-grands-saints-sur-le-paradis/?from_post=471121

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Logo
Anonymous
Invité
Invité

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Empty Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

Message par Invité Lun 9 Sep 2019 - 17:48

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Hqdefa10

À QUOI RESSEMBLE LE PARADIS CÉLESTE ?

L'au-delà vu par Anne Catherine Emmerich

En fait de "Paradis" (Luc 23 :43) que l'on imagine un peu comme un beau jardin, Anne Catherine Emmerich décrit "les cieux" (Colossiens 1 :5) comme une ville somptueuse, la "Jérusalem céleste" (Apocalypse 21 :10-27), la "maison du Père" (Jean 14 :2,3).

"Son âme me conduisit dans un lieu qu'il me dit appartenir à la Jérusalem céleste. Tout y était lumineux et transparent. J'arrivai sur une grande place ronde, entourée de beaux palais resplendissants; au milieu, s'étendait, à travers la place, une grande table couverte de mets qu'on ne saurait décrire. De quatre des palais environnants partaient des arcades de fleurs qui venaient se réunir au-dessus du centre de la table et y formaient une couronne élégante autour de laquelle je vis briller les noms de Jésus et de Marie. Il n'y avait là aucun produit de l'art : tout était végétation et fructification naturelle. Ces arcades présentaient un mélange de fleurs très variées, de beaux fruits et de figures brillantes. Je connus là la signification de toutes ces choses et de chacune d'elles, car je vis ce qu 'elles étaient en réalité: ce n'était pas proprement une signification, c'était plutôt une essence, une substance qui pénétrait dans l'esprit comme un rayon de soleil multiple et qui en même temps instruisait. Ici-bas cela ne peut pas s'exprimer avec des paroles.

Il y avait sur un des côtés, un peu en arrière des palais, deux églises, l'une plus rapprochée consacrée à Marie, l'autre à l'enfant Jésus. Elles étaient octogones, Lorsque j'y fus arrivée, d'innombrables âmes d'enfants bienheureux sortirent de tous les côtés, à travers les parois, sur tous les points des palais resplendissants, et volèrent au-devant de moi pour me souhaiter la bienvenue. Ils se montraient au commencement sous la forme qu'affectent généralement les âmes dans leurs apparitions'; mais ensuite je les vis habillés de la manière dont ils l'étaient pendant leur vie et je reconnus plusieurs de mes compagnons d'enfance décédés à une époque antérieure.

Je reconnus avant tous les autres le petit Gaspard, le frère de Diericke, un enfant espiègle, quoique point méchant d'ailleurs, qui était mort dans sa onzième année, à la suite d'une longue et très-dou1oureuse maladie cet enfant vint à moi, il me conduisit et m'expliqua tout. Je m'étonnais de voir si beau et si distingué ce petit Gaspard qui, de son vivant, n'était ni l'un ni l'autre. Comme j'exprimais ma surprise de me trouver là, il me dit : "Ce ne sont pas tes pieds qui t'amènent ici, c'est 1a vie que tu mènes." Ce discours me réjouit beaucoup.

Comme au commencement je ne le reconnus pas tout de suite, il me dit: " Ne te souviens-tu pas comment j'ai aiguisé ton couteau ? Je me suis vaincu moi-même en cette occasion et cela m'a été avantageux. Ta mère t'avait donné quelque chose à couper en deux et ton couteau était si émoussé que tu ne pouvais en venir à bout: tu pleurais et tu avais peur que ta mère ne se fâchât. le vis cela et je me dis d'abord: " Je veux voir comment sa mère la traitera; " mais ensuite je fis un effort sur moi et je me dis: " Je vais repasser le couteau de la pauvre fille." Je le fis en effet, je te vins en aide et cela a profité à mon âme.

Te souviens-tu encore qu'un jour où les enfants jouaient d'une manière peu convenable, tu leur dis que c'était un vilain jeu, qu'il ne fallait. pas faire cela : puis tu te retiras, tu t'assis dans un fossé et lu pleuras. Je vins alors à toi et je te demandai pourquoi tu ne voulais pas jouer avec nous. Tu me répondis que quelqu'un t'avait emmenée en te prenant par le bras. Je réfléchis là-dessus et je pris sur moi pour ne plus jouer à des jeux de ce genre. Cela m'a été bon.

Te rappelles-tu encore qu'un jour où nous allions en troupe ramasser des pommes tombées d'un arbre, tu nous dis qu'il ne fallait pas faire cela. Je répondis que, si nous ne le faisions pas, d'autres le feraient. Tu dis alors qu'il ne fallait donner à personne une occasion de scandale. Et tu ne pris pas une seule pomme. Je remarquai aussi cela, à part moi, et j'en tirai profit.

Un jour je voulais te jeter un os et je vis que quelqu'un détourna de toi le coup. Cela aussi m'alla au cœur. Le petit Gaspard me remit encore en mémoire une quantité de choses du même genre. Je vis alors que nous recevions tous pour chaque victoire sur nous-mêmes et chaque bonne action de toute nature un mets particulier que nous mangions, en ce sens que nous en avions l'intelligence et qu'il brillait à travers nous. Cela ne peut s'exprimer dans le langage humain. Nous n'étions pas assis à une table, nous volions en quelque sorte d'un bout à l'autre et chacun ressentait une saveur particulière pour chaque acte de renoncement. Au commencement une voix se fit entendre disant: " Celui-là seul peut comprendre cette nourriture qui la prend. " Mais ces mets étaient la plupart du temps des fleurs merveilleuses, des fruits, des pierres brillantes, des figures, des plantes d'une substance spirituelle tout autre que celle des objets d'ici-bas. Ils étaient servis sur des plats brillants, transparents, d'une beauté indescriptible, et il en sortait une force merveilleuse pour ceux qui, par tel ou tel acte de renoncement accompli sur la terre, s'étaient mis dans une certaine relation avec l'un ou l'autre de ces mets.

Toute la table était aussi couverte de petits verres de cristal en forme de poire, semblables à ceux dans lesquels m'avaient été présentés quelquefois des breuvages salutaires; nous buvions dans ces vases.

Un des premiers mets qui furent servis était de la myrrhe qui était merveilleusement arrangée. D'un plat d'or sortait un petit calice dont le couvercle avait un petit bouton sur lequel était un beau petit crucifix. Sur le bord du plat étaient des lettres lumineuses d'un bleu violet; je ne pus comprendre ce qu'elles disaient : je ne le comprendrai que dans l'avenir. […] J'eus ma part de ce plat à cause de toute l'amertume de cœur que j'avais supportée en silence dès mes premières années.

Pour ces pommes que j'avais laissées à terre sans y toucher, des pommes lumineuses me furent données à savourer : il y en avait un grand nombre réunies sur une même branche.


J'eus aussi un mets particulier pour le pain sec, que j'avais distribué en grande quantité à des pauvres. Il avait une grande ressemblance avec ce pain, mais il était comme du cristal où se réfléchissaient mille couleurs et il était servi sur une assiette de cristal.

Pour avoir refusé de prendre part à ce jeu inconvenant, je reçus un vêtement blanc. Le petit Gaspard m'expliquait tout, et ainsi nous avancions toujours davantage le long de la table. Je vis encore, comme m'étant destinée, une petite pierre toute seule sur un plat, telle que je l'avais reçue autrefois au couvent. J'entendis aussi dire là que je recevrais avant ma mort un vêtement blanc et une pierre blanche sur laquelle serait inscrit un nom que seule je pourrais lire. C'était à l'extrémité de la table que l'amour du prochain recevait sa récompense."

" Ici la narratrice s'interrompit pour exhorter le Pèlerin à travailler à son salut avec plus d'ardeur, à tout faire aujourd'hui, à ne pas remettre au lendemain. Car la vie est si courte et le compte à rendre si rigoureux! " (VACE tome 3 p 85-89)

Indépendamment de la simple description du Paradis, Anne Catherine Emmerich nous dévoile ici quelque chose de fondamental : " le petit Gaspard " ne se trouve pas au Paradis pour sa pratique religieuse, semble-t-il, mais pour des petites choses anodines, des petits renoncements, de petits actes de pitié, de charité et d'amour envers un proche.

Note : Il ne faut pas confondre le Paradis céleste décrit ici par Anne Catherine Emmerich et le "royaume préparé" pour les "justes" à l'issue du Jugement dernier. L'homme a été créé pour vivre sur la terre. Quelque soit son état dans le séjour des morts, ce n'est qu'une étape transitoire dans l'attente du Jugement dernier. Ensuite le "royaume préparé", "un ciel nouveau et une terre nouvelle" (Apocalypse 21:1) sera l'héritage des "justes".


Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 1017984225    Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 2917205698
Gilles
Gilles

Messages : 410
Date d'inscription : 19/05/2020
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - Canada

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Empty Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

Message par Gilles Mar 14 Juil 2020 - 19:20

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Pixabay-BoatSettingSun

7 choses que vous ne saviez pas sur le paradis

L'expérience de mort imminente du professeur d'école de l'Oklahoma, Crystal McVea, lui a révélé quelques secrets incroyables

"Pour un endroit où nous rêvons tous d'aller, il est remarquable de voir à quel point nous connaissons peu le paradis", écrit le rédacteur en chef Alex Tresniowski. «Il n'y a pas de brochures vantant sa beauté, pas de vidéos de voyage sur YouTube, pas de photos panoramiques sur Facebook. Tout ce que nous devons continuer, ce sont des descriptions bibliques d'un lieu vaste et chatoyant: «La ville n'a pas besoin du soleil ou de la lune pour briller dessus, car la gloire de Dieu l'éclaire», nous dit Jean dans Apocalypse 22. Et , nous avons les souvenirs de personnes comme Crystal McVea, une mère et institutrice de l'Oklahoma qui a été relancée après sa mort dans un hôpital et décrit maintenant son expérience incroyable dans son nouveau livre, Waking Up In Heaven .

«J'ai eu la chance d'être le co-auteur de Crystal, et en notre temps ensemble, j'ai beaucoup appris sur le courage et la foi et, oui, sur un bel endroit appelé le ciel», écrit Tresniowski. «Récemment, je me suis de nouveau assise avec Crystal pour parler de toutes les choses surprenantes qu'elle a découvertes au cours de son voyage.»

Au Ciel, le temps n'existe pas
. «C'est l'une des premières choses que j'ai apprises sur le paradis - que tout se passe en même temps», écrit Crystal. «Il n'y avait pas de séquence d'événements, pas de minutes ou d'heures ou quelque chose comme ça. Quand j'ai fermé les yeux dans cette chambre d'hôpital et les ai ouverts dans le ciel, j'ai eu la sensation que tout m'effleurait instantanément, et pourtant sans aucune sensation de précipitation ou d'urgence. Il m'est difficile de communiquer, même maintenant, car nos vies sur terre sont régies par des horloges et des horaires, mais au paradis, il n'y a pas d'horaires. Il n'y a que ce merveilleux sentiment instantané de connaissance, de paix et d'amour. »

Au paradis, vous découvrez qui vous êtes vraiment.
Crystal poursuit: «Vous savez, autant que nous pensons nous connaître ici sur terre, ce que j'ai appris, c'est que nous ne connaissons qu'une fraction de toutes les informations nous concernant. Et au paradis, il y a ce téléchargement instantané d'informations sur vous-même, qui vous étiez avant votre passage sur terre et qui vous serez dans l'éternité. Comme je le dis dans le livre, au paradis, nous obtenons «une conscience de soi bien plus profonde que la collection d'espoirs et de peurs, de rêves et de cicatrices» qui nous définit sur terre. C'est à couper le souffle. "

Au paradis, vous pouvez goûter la lumière.
«Je sais que cela semble étrange, mais c'est la meilleure façon de décrire comment j'ai tout vécu au paradis - c'est comme, au lieu d'avoir cinq sens, j'avais cinq cents sens. Et donc vous expérimentez tout d'une manière complètement nouvelle et plus profonde que ce à quoi nous sommes habitués ici. La luminosité brillante qui vous entoure, c'est plus que la lumière, c'est quelque chose qui vous infuse, que vous ressentez avec tous vos sens. La lumière de Dieu est quelque chose que vous ne voyez pas seulement, mais que vous entendez, goûtez et ressentez et, tout simplement, ressentez avec chaque fibre de votre être. »

Au paradis, vous n'êtes jamais confus.
«C'est l'une des vérités les plus étonnantes sur le ciel, car, en y repensant, tout ce que j'ai vécu aurait dû m'époustoufler. Mais au paradis, tout avait un sens. Il n'y avait rien qui me confondait ou me confondait ou me laissait me demander ce qui se passait. Je veux dire, tout cela dépassait la croyance humaine et j'étais absolument submergé par l'amour pour Dieu, mais ce n'était pas comme si j'étais dérouté par toutes ces choses incroyables qui se passaient. Je n'ai jamais ressenti le besoin de demander à Dieu ce qui se passait. Tout ce que je ressentais était le besoin écrasant de s'incliner et de le louer. »

Au paradis, vous ne pouvez pas vous incliner. «Eh bien, ce que je veux dire, c'est qu'au ciel, nous n'avons pas nos formes humaines. Nous sommes dans nos formes spirituelles. Nous n'avons donc ni bras ni jambes comme nous en avons ici sur terre. Donc je suppose que oui, il serait difficile de s'incliner sans avoir de corps. Mais le fait est que, quand j'ai pris conscience que j'étais en présence de Dieu, j'ai vraiment ressenti une envie écrasante de m'incliner et de me jeter à ses pieds et de simplement l'adorer, et c'est en quelque sorte ce que j'ai ressenti. Et donc dans Waking Up In Heaven , je parle de mon «abandon complet à Sa Grandeur».   Donc, techniquement, vous ne pouvez pas vous incliner, mais vous vous sentez obligé de vous remettre à Dieu de toutes les manières possibles. »

Vous n'allez pas au paradis, vous retournez au paradis. «Au paradis, je ne rencontrais pas tant Dieu que je le reconnaissais . Et de la même manière, le paradis ne me semblait pas un endroit nouveau et étrange, c'était comme chez moi . Et c'est l'une des plus belles vérités sur le ciel - que lorsque vous y arrivez, elle vous est familière. C'est comme si vous vous en souveniez au lieu d'en faire l'expérience pour la première fois. De toutes les manières possibles, le paradis se sent comme chez nous. »

Au paradis, il n'y a pas de période de questions et réponses.
«Vous pensez peut-être que vous avez des questions pour Dieu, mais vous ne le ferez pas. Au ciel, avant même de le savoir, vous avez toutes les réponses à tout ce que vous pourriez avoir pensé à demander à Dieu. Des trucs comme, comment pouvez-vous permettre une telle souffrance et violence? Instantanément, vous êtes imprégné d'un beau sentiment de certitude et de certitude que le plan de Dieu est absolument parfait. Vous n'avez rien à apprendre sur Dieu ou le ciel une fois que vous y êtes. Vous saurez tout et vous ne ressentirez que ce sentiment indescriptible d'être aimé. »

Le paradis est presque impossible à décrire. «Je sais que cela semble drôle parce que je viens d'écrire un livre entier sur la mort et le paradis», écrit Crystal, «mais je continue d'être frustré par l'insuffisance des mots humains pour le décrire. Je veux dire, j'utilise toujours des mots comme brillant et beau et étonnant, mais ce sont des mots que nous pourrions utiliser pour décrire un film ou une peinture ou quelque chose. Mais le paradis est juste, beaucoup, bien plus réel et lucide et intense que tout ce que nous pouvons expérimenter sur terre, il est donc compréhensible que nous n'ayons pas vraiment les mots pour le décrire. Tout ce que je peux faire, c'est essayer de vous convaincre de la beauté du ciel, puis vous demander de prendre ce que vous imaginez dans votre esprit et de le multiplier par un million. »

«La beauté de l'histoire de Crystal McVea», écrit Tresniowski, «c'est qu'elle est une personne à laquelle nous pouvons tous nous lier - une maman, une institutrice, une personne qui a péché et qui a des doutes sur elle-même et qui a traversé des moments difficiles, et une personne qui, pendant une grande partie de sa vie, a demandé si Dieu était même réel. Mais au moment où j'ai rencontré Crystal, elle savait sans aucun doute possible que Dieu est réel et que le ciel est réel et que le ciel est beau. Et la profondeur de sa foi et de son amour pour Dieu - et sa conviction que vous n'avez pas à mourir et à aller au ciel pour être avec Dieu - est ce qui fait de son livre, Waking Up In Heaven , un testament si émouvant et merveilleux.


Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Z Crystal McVea

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Beliefnet-logo-header
Gilles
Gilles

Messages : 410
Date d'inscription : 19/05/2020
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - Canada

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Empty Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

Message par Gilles Mer 2 Sep 2020 - 16:01

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 WEB3-HEAVEN-SKY-CLOUDS-RAY-SUN-SUNSHINE-shutterstock_507277528

La vie au paradis sera-t-elle monotone ?

Habitués au rythme effréné de nos emplois du temps, n’allons-nous pas nous ennuyer au paradis (si le Seigneur nous y accorde une place) où le temps n’en finit pas de ne jamais finir ?

Parce que nous vivons dans le temps, nous peinons à imaginer une vie heureuse sans un renouvellement perpétuel de notre environnement et de nos joies. Même si nous habitons une maison idéale, avec une vue imprenable sur la mer ou la montagne, le décor change d’une heure à l’autre et nous aimons aller voir ailleurs ! Nous aimons y recevoir de nouveaux amis, ou regarder quelque chose de nouveau à la télévision. Et si nous vivons en ermites, nous aimons découvrir un peu plus chaque jour le vrai visage du Christ et son amour. Alors, comment être heureux dans le Ciel, quand on verra Jésus enfin dans la splendeur de sa gloire et qu’on jouira de la plénitude de son amour ? Plus rien à découvrir ni à inventer ! Comment se contenter d’un oratoire quand on a passé toute sa vie dans un laboratoire ?

Nous crierons « bravo » à tous les saints


Nous nous consolons en pensant que nous ferons le tour du paradis et que nous n’en finirons pas de nous dire « merci » les uns aux autres, les « Marie Madeleine » aux « Maria Goretti » et réciproquement. Nos bourreaux nous demanderont « pardon » et nous le recevrons de ceux que nous aurons blessés. Nous crierons « bravo ! » à tous les saints et saintes que nous pensions connaître et qui nous apparaîtront enfin dans toute leur fraîcheur.

Rappelons-nous surtout que Dieu nous dira un jour : « Entre à jamais dans la joie de ton Seigneur » (Mt 25, 21). Alors, dans un « coup de foudre » sans fin, nous entrerons dans la joie du Fils bien-aimé : nous aussi, nous ne cesserons de nous élancer vers le Père en Lui disant : « Père, je suis heureux d’être ton enfant chéri et Toi, Tu es formidable ! »


Nous Le verrons en colère

Nous Le verrons en colère contre les malheurs qui nous accablent et « souffrir » de ces malheurs. Mais une souffrance qui n’abîme pas sa joie, car Il voit et nous verrons avec Lui tout le bien que, dans sa toute-puissance, Il est capable de faire sortir de tous ces maux. Nous serons émerveillés de la façon minutieuse dont Il aura veillé sur notre vie et sur la vie du monde. Nous Le féliciterons pour tous ces couples réconciliés, pour tous ces enfants réconciliés avec leurs parents, pour tous ces gens révoltés réconciliés avec leur Créateur et Sauveur. Et nous Lui chanterons notre adoration dans une chorale sans aucune fausse note, sans la moindre jalousie ni la moindre déception.



....................................................



LA SUITE SUR ALETEIA


Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 9k= Abbé Pierre Descouvemont

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Logo   alleluiaJesus
Gilles
Gilles

Messages : 410
Date d'inscription : 19/05/2020
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - Canada

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Empty Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

Message par Gilles Lun 12 Oct 2020 - 18:50

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 71bn6jMCl1L._AC_SL1000_

Le Ciel

Pensez-vous souvent au ciel ? J'espère que oui. De fait, on devrait y penser tous les jours. Les auteurs spirituels nous disent qu'il est très bénéfique de penser à chaque jour à notre mort. Je le crois aussi. Mais je pense qu'il est encore plus bénéfique de penser au ciel, ce lieu paradisiaque qui nous est promis.

Jésus ne nous a pas dit grand chose sur le ciel. Il ne le pouvait pas, parce que ce sera tellement différent de toutes les expériences que nous avons. Cependant, Jésus a voulu nous donner un avant-goût du ciel par des images que nous connaissons: le banquet, les noces, le retour vers le Père. Dieu nous parle dans la première lecture d'un endroit où il n'y aura plus de mort. Comme nous devrions penser souvent au ciel!

Je pense que les saints pensaient souvent au ciel, et que c'est une des raisons pour lesquelles ils sont devenus saints. Saint Paul est un très bel exemple. Dans sa lettre aux Éphésiens, saint Paul écrit ceci:

"Que Dieu le Père ouvre à sa lumière les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle espérance vous ouvre son appel, la gloire sans prix de l’héritage que vous partagez avec les fidèles," (Ep 1, 18)

Et dans sa première lettre aux Corinthiens, il donne l'exemple de la course. Saint Paul sait que les Corinthiens, qui habitent la Grèce. sont sensibles à des images provenant de l'athlétisme. Saint Paul écrit ceci:

24 Vous savez bien que, dans le stade, tous les coureurs participent à la course, mais un seul reçoit le prix. Alors, vous, courez de manière à l’emporter.

25 Tous les athlètes à l’entraînement s’imposent une discipline sévère ; ils le font pour recevoir une couronne de laurier qui va se faner, et nous, pour une couronne qui ne se fane pas.

26 Moi, si je cours, ce n’est pas sans fixer le but ; si je fais de la lutte, ce n’est pas en frappant dans le vide.

27 Mais je traite durement mon corps, j’en fais mon esclave, pour éviter qu’après avoir proclamé l’Évangile à d’autres, je sois moi-même disqualifié. (1 Co 9, 24-27)

Et dans sa lettre aux Philippiens, saint Paul nous dit:

13 Frères, quant à moi, je ne pense pas avoir déjà saisi cela. Une seule chose compte : oubliant ce qui est en arrière, et lancé vers l’avant,

14 je cours vers le but en vue du prix auquel Dieu nous appelle là-haut dans le Christ Jésus. (Ph 3, 13-14)
On voit que Paul avait toujours les yeux sur le but. Et de fait, on sait qu'il est arrivé au but, au ciel. Il est allé direct au ciel car il est mort martyre.

Cet exemple de la course m'a fait penser à une fable très connue de Jean de La Fontaine: Le lièvre et la tortue (1). Dans cette fable, la tortue lance un défi au lièvre. Elle fixe un but à atteindre; disons 1 kilomètre. L'auteur ne fixe pas de distance. Le lièvre accepte la gageure. Comme il se sait plus rapide que la tortue, il en profite, chemin faisant, pour faire de petits détours pour admirer les fleurs, le paysage ou se nourrir d'herbe. Il ne fixe pas le but des yeux. La tortue, elle ne quitte pas le but des yeux. Eh bien, c'est elle qui arrivera au but la première. À force d'être distrait du but, on risque fort de ne pas l'atteindre.

Nous voyons la même chose dans la parabole que Jésus développe aujourd'hui. Les invités à la noce se sont laissés distraire par leurs occupations et ils ont manqué le bateau, comme on dit par chez nous.

Demandons à Dieu de garder toujours les yeux sur le but, afin de pouvoir l'atteindre un jour.

Les gens qui n'ont pas la foi considèrent que les chrétiens qui croient au ciel et qui pensent au ciel, sont des rêveurs qui s'évadent de la réalité. Mais le Concile Vatican II dit clairement que le fait de penser au ciel, non seulement ne nous fait pas fuir la réalité et notre monde, mais nous rend encore plus actif ici-bas. Car la matière première (les âmes) dont sera formé le ciel, c'est ici-bas qu'elle se prépare. Le but premier de tous chrétiens est de se rendre au ciel et d'emmener avec lui une multitude de gens.

Je termine ce blogue en citant un auteur que j'aime beaucoup: Guy de Larigaudie. Cet homme mordait dans la vie à pleines dents. Il a visité tous les continents. Voici ce qu'il dit dans le dernier paragraphe de son livre intitulé: Étoile au grand large :


Je me suis promené à travers le monde comme dans un jardin clos de mur. J’ai mené l’aventure d’un bord à l’autre des cinq continents et j’ai réalisé les uns après les autres tous les rêves de mon enfance. Le parc de la vieille demeure périgourdine où je fis mes premiers pas s’est élargi aux limites de la terre et j’ai joué sur la mappemonde le beau jeu de ma vie. Pourtant les murs du jardin n’ont fait que reculer et je suis toujours en cage. Mais un jour viendra où je pourrai chanter mon chant d’amour et de joie. Toutes les barrières se briseront. Et je posséderai l’Infini. 
Guy de Larigaudie, 1908-1940, chef scout, aventurier et écrivain

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Z Père Guy Simard

Site web : Dieu ma joie

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Gilles10
Gilles
Gilles

Messages : 410
Date d'inscription : 19/05/2020
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - Canada

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Empty Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

Message par Gilles Mar 27 Oct 2020 - 15:53

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Drawing%20Heaven063%20%28Medium%29

Le paradis tel que décrit par les saints...

Merveilleux !

Ma mère et moi avons souvent parlé de la brièveté de notre vie sur terre. Nous avons également convenu que ce que les saints ont souffert ici-bas n'est rien comparé à la joie qu'ils éprouvent maintenant. Depuis le départ de ma mère pour la vie éternelle le mois dernier, ces pensées me sont revenues assez facilement. Bien que son décès engendre certainement un sentiment de séparation, mon sentiment prédominant est celui de la paix. Elle a vécu ses quatre-vingt-sept ans sur cette terre avec un œil continuellement sur la vie d'en haut. Je crois que toutes les misères auxquelles elle a dû faire face sur terre ont depuis longtemps fondu à la lumière de la Sainte Trinité. Qu'est-ce qui l'a aidée à désirer le paradis? Incontestablement, les expériences des saints ont aidé à former ses aspirations. Cet article considère le ciel tel que décrit à travers les expériences des saints.

1. Béatitude périphérique

La première joie du ciel est la vision béatifique de Dieu. Les joies secondaires méritent toutefois d'être signalées, car elles sont proches de notre expérience humaine. Cela comprend les retrouvailles avec nos proches. Parmi les joies périphériques du ciel figurent également les délices sensoriels du corps glorifié. Les yeux verront une beauté ravissante, comme décrit plus tard. Il y a aussi un plaisir pour les oreilles, à savoir une musique glorieuse qui, selon d'innombrables saints, est bien plus ravissante que la musique terrestre.
Alors que je me tenais là, se prélassant dans la splendeur de ces jardins, j'ai soudainement entendu une musique des plus douces - une mélodie si délicieuse et enchanteresse que je ne pourrais jamais la décrire correctement.
- Saint-Jean Bosco
Notre sens du goût sera-t-il inutile puisque Jésus a dit que le Royaume de Dieu n'est pas une question de manger et de boire? Il veut dire ici, je crois, que ce n'est pas la joie essentielle; mais certainement, le corps glorifié aura des papilles gustatives. Notre corps n'aura pas besoin de nourriture pour vivre, mais la nourriture servira de plaisir supplémentaire. Enfin, il y a beaucoup de rires du ciel; «Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous rirez.» (Lc 6, 21)

2. Corps glorifié

À mesure que le corps approche de l'âge de cinquante ans, il y a un certain souhait pour des parties plus jeunes, comme de nouveaux genoux. La Bible mentionne le corps glorifié dans de nombreux endroits, comme de Saint Paul, «Nous avons notre citoyenneté au ciel; c'est de là que nous attendons la venue de notre Sauveur, le Seigneur Jésus-Christ. Il donnera une nouvelle forme à notre humble corps et le refera selon le modèle de son corps glorifié. (Phil 3: 20-21)

Saint Thomas d'Aquin décrit cinq caractéristiques du corps glorifié. En premier lieu, le corps glorifié est incapable de souffrir physiquement ou de mourir. Deuxièmement, il n'y aura pas d'imperfections dans le corps mais une nouvelle forme de beauté. Ce sera toujours son propre corps, mais restauré et glorifié. Troisièmement, les corps glorifiés possèdent la subtilité, par laquelle le corps est sous le commandement de l'âme; il peut traverser des murs, par exemple (voir Jn: 20-19). Le quatrième pouvoir du corps glorifié est l'agilité, qui permet au corps de voyager immédiatement à n'importe quelle distance en un «clin d'œil», comme le dit Thomas. Le ciel n'est pas statique; un nouveau corps implique mouvement et fonctionnalité.


Lire la suite : Traduire cette page

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 ZAAAAAElFTkSuQmCC
Gilles
Gilles

Messages : 410
Date d'inscription : 19/05/2020
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - Canada

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Empty Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

Message par Gilles Mar 17 Nov 2020 - 17:05

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Jesus-hug-small

Reconnaîtrons-nous nos êtres chers au ciel ?

Y a-t-il suffisamment de versets bibliques pour nous dire à quoi ressemblera le paradis? Pouvons-nous savoir avec certitude qui verra ou reconnaîtra au ciel? Bien que la plupart d'entre nous ne soient pas pressés de décéder, nous nous posons tous des questions à ce sujet. Beaucoup d'entre nous craignent également la mort à cause des inconnues. Nous savons d'après les Écritures que le ciel est un endroit réel. Les seules choses que nous pouvons savoir avec certitude au sujet du ciel sont des choses révélées dans la Bible. Tout le reste n'est que spéculation et ouï-dire. Nous savons également d'après les Écritures qu'il n'y a qu'une seule façon pour nous de voir le ciel et Jésus est le Christ est le seul et unique accès à celui-ci. Il n'y a pas d'autre moyen possible d'aller au ciel que par le Fils de Dieu. Alors que la Bible nous dit tout ce que nous devons savoir sur le ciel, il y a un certain nombre de choses que de nombreux croyants ne savent pas. Une question commune que les croyants se posent à propos du paradis concerne nos proches.Beaucoup se demandent s'ils pourront reconnaître leurs amis et leurs proches lorsqu'ils arriveront au paradis. L'idée que nous serons en mesure de voir et de reconnaître à nouveau nos proches donne à beaucoup un sentiment de calme, de paix et de réconfort lié à la mort et à la perte d'êtres chers. Pour répondre à cette question, nous devons nous tourner vers la Bible pour comprendre.

Bien qu'il n'y ait aucune référence biblique spécifique qui déclare explicitement que nous reconnaîtrons nos êtres chers au ciel, la Bible nous montre que nous nous connaîtrons plus complètement que nous ne le faisons maintenant. L'apôtre Paul a déclaré: «Maintenant, je sais en partie; alors je saurai pleinement, comme je suis pleinement connu »(1 Corinthiens 13:12). Nous savons également d'après les Écritures que notre apparence changera. Quand nous mourons, Dieu nous donne de nouveaux corps. Ces corps ne ressembleront en rien à nos corps terrestres. Ils ne vieilliront pas et ne ressentiront ni douleur ni souffrance. Premièrement Corinthiens 15:52 dit: «Car la trompette sonnera, les morts ressusciteront impérissables, et nous serons changés.» C'est une assurance incroyable.

Les Juifs attendaient avec impatience d'être avec Abraham, Isaac, Jacob et tous les prophètes. Quand Jésus a rencontré Marthe après la mort de son frère Lazare, Marthe a exprimé son espoir de revoir son frère à la résurrection, mais Jésus a dit: «Je suis la résurrection», lui disant qu'elle pourrait revoir son frère immédiatement s'il le voulait ( Jean 11: 21-27).

Malgré notre apparence changeante, nous nous connaîtrons toujours. Quand Jésus se transfigura sur la montagne devant certains de ses disciples, «son visage brillait comme le soleil, et ses vêtements devenaient blancs comme la lumière» (Matthieu 17: 2). Pendant que Jésus était transfiguré, ses disciples étaient encore capables de le reconnaître, ainsi qu'Élie et Moïse qui venaient du ciel pour lui parler.

Il est important de se rappeler que ce que nous vivons dans ce monde sera très différent de ce que nous vivons dans notre vie à venir. En un clin d'œil, nous aurons un nouveau corps et l'ancien passera. Alors que l'ancien sera remplacé par le nouveau, nous sommes toujours connectés à notre passé car nous continuerons à vivre dans l'éternité.

Dans les Écritures, on dit que Dieu jouit, aime, rit, prend plaisir et se réjouit, ainsi qu'être en colère, heureux, jaloux et heureux. Être comme Dieu signifie avoir et exprimer des émotions. Par conséquent, nous devons nous attendre à ce que dans le ciel des émotions existent pour la gloire de Dieu et notre bien. Nous savons que les gens au paradis ont beaucoup de sentiments - tous bons. On nous parle de banquets, de fêtes et de chants. Les gens riront là-bas (Luc 6:21).

La Bible dit: «Il essuiera toute larme de leurs yeux, et il n'y aura plus de mort; il n'y aura plus de deuil, ni de pleurs, ni de douleur »(Apocalypse 21: 4). Ce sont les larmes de la souffrance à cause du péché et de la mort, les larmes des opprimés, les cris des pauvres, de la veuve, des orphelins, des enfants à naître et des persécutés. Il n'y aura plus de pleurs, bien que nous puissions verser des larmes de joie. Imaginez la joie qui jaillit de vos yeux lorsque vous rencontrez le Christ et que vous êtes réuni avec vos proches.

Nous savons aussi que lorsque nous arriverons au ciel, la lutte contre le péché sera enfin terminée. Nous luttons tous contre le péché chaque jour. Nous savons que dans le royaume des cieux «rien d'impur n'y entrera jamais, ni quiconque fait ce qui est détestable ou faux, mais seulement ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l'Agneau» (Apocalypse 21:27). Ceci n'est possible qu'à cause de Jésus. Nous n'avons aucune crainte d'être jugés pour notre péché parce qu'il a déjà été jugé et emporté à la croix par Christ. Nous aurons des corps célestes, exempts de péché. Nous ne ferons plus face aux défis et aux limites auxquels nous sommes confrontés sur une seule terre. Nous ne serons pas non plus concernés par les problèmes que nous avons traités dans nos anciennes vies. Le ciel est infiniment merveilleux et nous pourrons profiter de la demeure de Dieu.

Se connaître au paradis est l'une des grandes bénédictions auxquelles nous devons nous attendre. C'était une grande partie de la discussion de Paul sur le chagrin pour ceux qui sont morts en Christ dans Thessaloniciens 4: 13-18. Dans ce passage, Paul parle d'être réuni avec ceux qui dorment en Jésus. Par conséquent, nous n'avons pas besoin de pleurer comme d'autres qui n'ont ni foi ni assurance. Lorsque nous entrerons au paradis, nous rencontrerons continuellement de nouveaux sites. Le trône de Dieu est là, ses anges sont là et le Seigneur Jésus-Christ est là. Quelle merveilleuse journée ce sera lorsque nous pourrons vivre cela.


Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Beliefnet-logo-header

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 1212603254
Gilles
Gilles

Messages : 410
Date d'inscription : 19/05/2020
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - Canada

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Empty Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

Message par Gilles Mer 9 Déc 2020 - 20:13

9 décembre 2020
Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Web3-sky-blue-ray-light-thoom-i-shutterstock

Paradis, enfer… Comment se représenter la « vie d’après » ?

Imaginez deux jumeaux dans le sein de leur mère qui se représentent la « vie d’après » leur naissance : c’est un peu notre cas quand nous imaginons le Paradis, l’enfer ou le purgatoire. Nous ne pouvons concevoir la vision de Dieu dans sa plénitude ou le refus de Dieu pour l’éternité qu’en corrigeant nos fausses représentations.

La singularité du christianisme comme religion réside dans le paradoxe des paradoxes : Dieu fait homme, l’incarnation. Un Dieu qui grandit neuf mois dans le sein d’une femme, qui naît, qui vit, qui est mis à mort et enseveli dans un tombeau ! Sa résurrection donne naissance à une religion nouvelle, tout à fait étrange dans le monde méditerranéen, qui conserve les textes et des traditions du judaïsme, mais apporte des éléments nouveaux : l’ouverture aux non-Juifs et la conviction d’une présence, vivante, du Fils incarné et ressuscité. Croire en la résurrection des morts a été dès ses débuts un élément essentiel de la foi chrétienne. « Une conviction des chrétiens : la résurrection des morts ; cette croyance nous fait vivre » (Tertullien, res. 1, 1). 



Une nouvelle conception de l’homme et de son destin éternel

Le christianisme n’est pas un matérialisme, mais ce n’est pas non plus un idéalisme. C’est dans la difficile jonction, de l’élément matériel, le corps, la chair, et de l’élément spirituel, l’âme que se joue toute la conception chrétienne de l’homme, de sa vie dans le monde — et donc de sa mort. Puisque Dieu fait homme est mort, et puisque tous les hommes sont mortels, la résurrection de ce Dieu-Homme ne peut pas ne pas avoir d’incidence sur notre propre mort. Le Christ s’est lié à tous les hommes en offrant sa vie « pour la multitude » et nous sommes membres de son corps par notre baptême. Pour la question de ceux qui ne sont pas baptisés il faut maintenir deux certitudes : celle du baptême et de la confirmation qui sont ce que Dieu a décidé de nous donner pour participer à sa vie et celle de la tendresse et de la miséricorde de Dieu mort pour tous les hommes.

Dès la première génération, celle des apôtres et des saintes femmes, s’est affirmée la conviction que la mort n’est pas la fin de tout

Dès la première génération, celle des apôtres et des saintes femmes, s’est affirmée la conviction que la mort n’est pas la fin de tout — une conviction tardive dans le judaïsme, et qui n’était pas partagée par toutes les écoles ou sectes juives. Saint Paul insiste sur cette certitude : « Comment certains d’entre vous peuvent-ils dire qu’il n’y a pas de résurrection des morts ? S’il n’y a pas de résurrection des morts, le Christ non plus n’est pas ressuscité. Mais si le Christ n’est pas ressuscité, alors notre prédication est vide, vide aussi votre foi. […] Mais non, le Christ est ressuscité des morts, prémices de ceux qui se sont endormis » (1 Co 15, 12-14. 20 ). Il se passe quelque chose après la mort, que le christianisme a perçu comme une vie, différente, mais réelle, et qui, par définition, n’a pas de fin, est éternelle. Une fois la mort franchie, il est difficile d’imaginer une seconde mort — même si certains théologiens y ont pensé, afin d’anéantir les méchants !

Une réalité qui échappe aux sens

Il est difficile d’imaginer la vie éternelle ou d’en parler sur le mode descriptif.Le christianisme n’est pas simpliste — et la rigueur des textes et des enseignements qui en ont été tirés contraste avec la foisonnante imagination de nombreuses sectes, juives et chrétiennes, des premiers siècles ! Nous savons bien que le corps biologique se décompose — et nous croyons que quelque chose, que nous appelons l’âme — faute de mieux ! — demeure, une âme individuelle, singulière, celle de Jean, de Paul ou de Martine. À partir de là, tout discours, tout raisonnement ne peut guère être descriptif, car nous parlons de choses, de réalités, qui échappent aux sens et défient donc la description. Nous pouvons dire que « la vie éternelle est comme celle-ci, en infiniment mieux » ! On ne peut guère en dire davantage.


Lire la suite : Paradis, enfer… Comment se représenter la « vie d’après » ?

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Logo
Gilles
Gilles

Messages : 410
Date d'inscription : 19/05/2020
Age : 65
Localisation : Ville de Québec - Canada

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Empty Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

Message par Gilles Lun 8 Fév 2021 - 17:43

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Eternalreunion-770x439_c

À quoi ressemblera le paradis ?

Si vous reveniez quelques années en arrière et jetiez un coup d'œil à mon casier de lycée, vous auriez la garantie de trouver quelques choses: un manuel d'algèbre non ouvert, une tasse de café vide et une photo de Sainte Thérèse avec la citation, " le monde est ton bateau et non ta maison.

Alors que je naviguais dans les moments difficiles du lycée, je gardais ces mots de Sainte Thérèse au fond de mon esprit; me référant parfois à eux lorsque j'avais besoin d'une pensée encourageante ou de me chercher rapidement. Quand je luttais contre les insécurités ou la douleur de relations brisées, je serais aussitôt consolé par la vérité des paroles prononcées par sainte Thérèse: j'étais fait pour quelque chose de plus grand que ce que le monde offre.

Bien que je me sois constamment tourné vers ces mots dans les moments de souffrance, ils étaient faciles à ignorer lorsqu'ils m'appelaient en dehors de ma zone de confort ou pour quelque chose de plus grand. Je me suis retrouvé à courir après les affirmations mondaines jusqu'à ce qu'elles me laissent vide, pour me rappeler que je n'étais pas faite pour ce monde. Cette approche était problématique car oui, ces propos sont réconfortants, mais ils ont aussi été condamnés. Je n'étais pas fait pour ce monde, mais je m'épuisais à essayer de l'être, et cela n'a jamais apporté de satisfaction.

La vérité est que ce sentiment est plus qu'un simple extrait encourageant de la vie d'un saint - c'est la mission de notre vie : être unis au Christ, ici sur Terre et au Ciel pour l'éternité. C'est la vérité qui nous rappelle que tout ce que le monde nous offre ne répondra pas aux désirs de nos cœurs parce que nous avons été amenés à connaître un Amour plus grand. L'accomplissement ne viendra que lorsque nous orienterons nos cœurs vers la maison à laquelle nous sommes éternellement destinés. Mais cela soulève la question, à quoi ressemblera réellement le paradis? Que signifie cette destinée éternelle ?

Destiné à la grandeur

Le Catéchisme dit: «Le ciel est la fin ultime et l'accomplissement des désirs humains les plus profonds, l'état de bonheur suprême et définitif» (CEC 1024). Mais ce n'est pas parce que le paradis est notre fin ultime qu'il est séparé de notre réalité actuelle. Nos vies de ce côté du Ciel ont été faites pour être plus qu'une simple salle d'attente remplie de médiocrité et de déception parce que Dieu est le Père éternel, et sa bonté persiste dans cette vie et la suivante. Il a voulu que chacun de nous existe non pas parce qu'il a besoin de nous, mais parce qu'il désire nous connaître et cette vérité nous donne le pouvoir de faire quelque chose de grand et de vertueux avec nos vies en ce moment. Donc, dans un sens, nous n'avons pas besoin d'attendre l'éternité pour savoir à quoi ressemblera le ciel parce que le Seigneur nous a donné l'invitation et la grâce de Le rencontrer exactement là où nous sommes.

Plus qu'une salle d'attente

Donc, même quand mon moi de dix-sept ans doutait que j'avais quelque chose de grand à offrir, même quand mon moi de dix-neuf ans doutait qu'il y ait une place pour ma rupture dans le Royaume, même quand mon moi, maintenant âgé de vingt ans, se débat avec l'incertitude qui accompagne l'abandon, les promesses du Seigneur ne changent pas. Le livre de l'Apocalypse dit:

«Ils regarderont son visage et son nom sera sur leurs fronts. La nuit ne sera plus, et ils n'auront pas besoin de la lumière de la lampe ou du soleil, car le Seigneur Dieu leur donnera la lumière, et ils régneront pour toujours et à jamais »(22: 4-5).

Cette vision du Ciel nous appelle hors de notre salle d'attente et dans la lumière. Ce n'est pas seulement un récit prophétique de notre pleine communion avec le Seigneur, mais une invitation à le chercher pendant cette vie. Parce qu'il a partagé notre humanité et qu'il a porté le poids de nos péchés, nous sommes invités à être unis avec lui, même dans notre rupture, par la grâce que nous recevons dans les sacrements. La puissance de la résurrection nous donne les fruits de la rédemption (CEC 1026) et nous invite à regarder son visage en ce moment, spécialement dans l'Eucharistie.

Une vraie maison

La beauté de notre foi nous donne l'opportunité de demeurer dans une intimité profonde avec le Seigneur lorsque nous le recevons à la messe. L'Eucharistie nous permet de nous unir au Royaume des cieux et d'anticiper la joie qui doit venir dans la vie éternelle (CEC 1326 ). Cette grâce que nous recevons n'est qu'un aperçu de ce qui est à venir, mais elle nous permet de partager la bonté du Seigneur dans nos vies ordinaires.

Le ciel est une réalité profonde pour nous en tant que chrétiens et par conséquent, nos cœurs doivent toujours être ouverts pour recevoir la grâce dont nous avons besoin pour atteindre la plénitude qu'il offre. Nous partageons tous une vocation commune de devenir saints. Pour cette raison, nous devons considérer le Ciel comme plus qu'une simple réflexion après coup ou une destination finale, mais comme notre véritable maison et notre accomplissement total.

Nous avons été faits pour le paradis et tout ce que nous faisons, tout ce que nous endurons, et tout ce que nous croyons en nous-mêmes devrait nous y diriger.


Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Z Kelsey Dassance

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Logo

Contenu sponsorisé

Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté ! - Page 5 Empty Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 25 Fév 2021 - 6:49