L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens

Le Deal du moment :
Où trouver le coffret Pokémon Dresseur ...
Voir le deal
63.35 €

Année sacerdotale à PONTMAIN et à ROME

Claire
Claire
Admin

Messages : 11948
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 70
Localisation : NORD

Année sacerdotale à PONTMAIN et à ROME Empty Année sacerdotale à PONTMAIN et à ROME

Message par Claire Mar 22 Juin 2010 - 9:16

600 prêtres de l'Ouest de la France
rassemblés autour de Marie à Pontmain

--------------------------------------------

Lundi 31 mai, 600 prêtres des neuf diocèses de la Province ecclésiastique de Rennes se sont rassemblés au Sanctuaire de Pontmain en la fête de la Visitation.
Organisé dans le cadre de l’Année sacerdotale, ce temps de convivialité était aussi un moment de ressourcement dans leur vocation pour les prêtres des diocèses de Bretagne et Pays de Loire.
Dans les conférences du matin, le recteur du sanctuaire de Pontmain a présenté le message de Notre-Dame : « Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher. » Puis le père Vianney Bouyer, prêtre du diocèse d’Angers et enseignant au séminaire de Nantes, a évoqué devant ses frères prêtres la figure de Jean-Marie Vianney, un curé pas comme les autres. Les prêtres ont pu vivre ensuite un temps de prière silencieuse dans la basilique, devant le Saint Sacrement, avant de chanter l’Angélus.

A 15h30, la nef et le chœur de la basilique se sont emplis des 600 prêtres en aube et étole blanches. Mgr d’Ornellas, Archevêque de Rennes, a présidé la célébration de la fête de la Visitation. Dans son homélie, il rappella que « Marie, qui va visiter sa cousine Élisabeth, est non seulement habitée par la passion pour Jésus Christ, mais elle est aussi tout simplement habitée par l’amour. » Et l’archevêque demande pour chacun des prêtres « la grâce de grandir dans cet amour qui transforme toutes leurs rencontres en Visitations ». Puis, citant un texte du concile Vatican II, il rappelle que « le cœur du prêtre, c’est la charité pastorale ». « Ici, à Pontmain, prions les uns pour les autres fraternellement, en rivalisant de respect les uns pour les autres, comme nous le demande saint Paul… Nous pouvons demander les uns pour les autres la grâce de cet amour, non seulement dans ce respect mutuel, mais aussi dans la simplicité. »

À l’issue de la célébration, le prêtre le plus jeune et le plus ancien de chaque diocèse s’approchent de l’autel. Ils viennent recevoir des mains de leurs évêques les signets souvenirs de cette journée. Ils les distribueront aux autres prêtres de leur diocèse participant à cette rencontre fraternelle... lors de cette belle, de cette très belle journée de «Visitations».

D’après un article d’Yvon Gargam, pour Église en Finistère.
------------------------------------------------------------

ET 15 000 PRETRES A ROME !

L'année sacerdotale a été clôturée la semaine passée par la grande Rencontre Internationale des prêtres à Rome. Le père Dominique de Lafforest, prêtre depuis 21 ans, actuellement curé à Vannes et membre de l'Emmanuel, nous livre son témoignage.

On en attendait cinq mille. Quinze mille sont venus. De Samoa au Brésil et de l'Ukraine à Pékin. “Grande, immense armée” en aubes et étoles, chantant dans la même langue sa joie d'avoir répondu ‘me voici’ à l'appel du Seigneur. Beaucoup de thèses sur la charité ont été écrites, beaucoup de traités ont été publiés. Ni les thèses les plus brillantes, ni les traités les plus célèbres, ne nous feront vivre la charité fraternelle goûtée durant ces heures au cœur de l'Église.

Sous les ors du Latran, sur le marbre impassible, l'Esprit Saint a plané, comme aux commencements. Plus que les enseignements excellents, plus que les réponses limpides du Pape aux interrogations de cinq jeunes prêtres qui représentaient les questionnements de tous, ce furent les mille attentions fraternelles, dans la chaleur, les fatigues et les sacrifices, ce furent la lumière des regards, les rencontres avec le Christ pauvre, sur le front ridé de suie d'une mendiante ou dans les yeux du Saint-Père, ému aux larmes par l'affection joyeuse de ses fils accourus de toute la surface de la terre, ce furent ces instants d'unité indicible et vraie, qui ont fortifié l'Église universelle.

Contempler agenouillés devant notre Seigneur exposé sur l'autel, des prêtres de “toutes races, langues et nations” fut une vision prophétique. En 1984, présent à la rencontre des 7000 prêtres du Renouveau, j'avais prié pour... les bébés. Vingt-six ans plus tard, j'ai rencontré ces bébés : ils sont prêtres. Quelle espérance pour l'Église et pour le monde! Les voies du Seigneur nous émerveillent. Le fin sourire du curé d'Ars, déployé sur l'admirable décor de Bernini, regardait cette marée de prêtres. Qui eût prédit à l'abbé Vianney qu'un jour viendrait où “son carnaval” présiderait à pareille rencontre?…

Oui, le Seigneur fait pour nous des merveilles, saint est son nom !

Extrait du site: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    La date/heure actuelle est Jeu 15 Avr 2021 - 17:08