L'ARC-EN-CIEL DES RACHETES

Forum Catholique Romain pour l'unité des chrétiens


16 Octobre : Sainte Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690)

Partagez
avatar
Claire
Admin

Messages : 7644
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67

16 Octobre : Sainte Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690)

Message par Claire le Jeu 16 Oct 2014 - 10:20

Belle fête sainte Marguerite-Marie !


16 octobre : Sainte Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Sainte Marguerite-Marie sera propagatrice du Sacré-Coeur de Jésus…
 
Son histoire : À cinq ans, lors d’un séjour chez sa marraine, dont la fille était religieuse, elle entendit parler des vœux religieux, et fit, à l’insu de tous, sa première consécration à la messe ou elle prononçait ces mots : « Ô mon Dieu, je vous consacre ma pureté et vous fais vœu de perpétuelle chasteté ». On raconte qu’elle aimait, tout enfant, à réciter le Rosaire, en baisant la terre à chaque Ave Maria. Après sa première communion, à l’âge de neuf ans, elle pratique en secret des mortifications sévères de son corps, avant que la paralysie ne la cloue au lit pendant quatre ans. Ayant fait le vœu à la Vierge de se consacrer à la vie religieuse, elle est retrouvée guérie sur-le-champ. Par reconnaissance, elle ajouta, le jour de sa confirmation, le nom de Marie à son nom de baptême.
Quand elle eut dix-sept ans, bien que régulièrement meurtrie par les pénitences qu’elle s’imposait, elle commença à participer aux activités mondaines. Une nuit alors qu’elle était revenue d’un bal, elle aurait eu une vision du Christ pendant une flagellation : il lui reprochait son infidélité après qu’il lui avait donné tant de preuves d’amour.
Le 25 mai 1671, elle entra au monastère et en novembre 1672, elle prononça ses vœux perpétuels. De santé fragile elle n’en continuait pas moins ses flagellations, ainsi que les macérations les plus extrêmes (coprophagie) tandis que le Christ continuait de lui apparaître.


La plus célèbre de ces apparitions est celle de juin 1675. Jésus lui a montré son cœur en disant : « Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes, [...] jusqu’à s’épuiser et se consommer pour leur témoigner son amour, et pour reconnaissance je ne reçois de la plupart que des ingratitudes… ».
 
Dès lors, Marguerite-Marie a été investie de la mission d’établir une dévotion particulière envers le Sacré-Cœur.
Inspirée par le Christ, Marguerite Marie établit la pratique de l’Heure Sainte qui consistait à prier, étendue par terre, le visage contre le sol depuis onze heures du soir jusqu’à minuit le premier jeudi de chaque mois, afin de partager la tristesse mortelle qu’Il avait supportée, quand abandonné par Ses Apôtres dans Son Agonie, et à recevoir le lendemain la Communion.
 
Marguerite-Marie meurt le 17 octobre 1690.


En mars 1824, Léon XII l’a proclama Vénérable et le 18 septembre 1864, Pie IX l’a déclara bienheureuse. Elle fut canonisée par Benoît XV le 13 mai 1920. Quand son tombeau fut canoniquement ouvert en juillet 1830, deux guérisons instantanées eurent lieu. Ses restes reposent sous l’autel de la chapelle à Paray-le-Monial et des grâces nombreuses remarquables ont été obtenues par les pèlerins qui y viennent du monde entier.
 
+ Acte de consécration au Sacré-Cœur de Jésus, par Sainte Marguerite-Marie Alacoque
Moi [dire votre prénom], je me donne et consacre au Sacré-Cœur de Notre Seigneur Jésus-Christ. Je Lui donne ma personne et ma vie, mes actions, peines et souffrances, pour ne plus vouloir me servir d’aucune partie de mon être que pour l’honorer, l’aimer et glorifier. C’est ici ma volonté irrévocable que d’être toute à Lui et faire tout pour son amour, en renonçant de tout mon cœur à ce qui pourrait lui déplaire. Je vous prends donc, ô Sacré-Cœur, pour l’unique objet de mon amour, le protecteur de ma vie, l’assurance de mon salut, le remède de ma fragilité et de mon inconstance, le réparateur de tous les défauts de ma vie et mon asile assuré à l’heure de ma mort.
Soyez donc, ô Cœur de bonté, ma justification envers Dieu le Père, en détournant de moi les traits de sa juste colère. O Cœur d’amour ! Je mets toute ma confiance en vous, car je crains tout de ma malice et de ma faiblesse, mais j’espère tout de votre bonté. Consommez donc en moi tout ce qui peut vous déplaire ou résister ! Que votre pur amour vous imprime si avant dans mon cœur que jamais je ne puisse vous oublier, ni être séparée de vous, que je conjure, par toutes vos bontés, que mon nom soit écrit en vous, puisque je veux faire consister tout mon bonheur et toute ma gloire à vivre et à mourir en qualité de votre esclave. Amen.
- Indulgence plénière donnée aussi le jour du Sacré Coeur si communion , confession (dans les 8 jours), prière aux intentions de notre pape François, prière réparatrice et litanie du Sacré Coeur (voir ici).
———–
+ Découvrez nos tapisseries du Sacré-Coeur de Jésus
 
Sainte Marguerite Marie Alacoque, prie pour nous ! 

QUE DIEU NOUS BENISSE !

Thierry Fourchaud
avatar
Claire
Admin

Messages : 7644
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 67

Re: 16 Octobre : Sainte Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690)

Message par Claire le Ven 16 Oct 2015 - 10:16

Aujourd’hui 16 Octobre nous fêtons 
Sainte Marguerite-Marie Alacoque…
Voici la Prière de Consécration au Sacré-Cœur de Jésus…
qu’elle a reçue 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Moi [votre prénom], je me donne et consacre au Sacré-Cœur de Notre Seigneur Jésus-Christ.
Je Lui donne ma personne et ma vie, mes actions, peines et souffrances, pour ne plus vouloir me servir d’aucune partie de mon être que pour l’honorer, l’aimer et glorifier.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C’est ici ma volonté irrévocable que d’être toute à Lui et faire tout pour son amour, en renonçant de tout mon cœur à ce qui pourrait lui déplaire.


Je vous prends donc, Ô Sacré-Cœur, pour l’unique objet de mon amour, le protecteur de ma vie, l’assurance de mon salut, le remède de ma fragilité et de mon inconstance, le réparateur de tous les défauts de ma vie et mon asile assuré à l’heure de ma mort.


Soyez donc, Ô Cœur de bonté, ma justification envers Dieu le Père, en détournant de moi les traits de sa juste colère. Ô Cœur d’amour !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Je mets toute ma confiance en vous, car je crains tout de ma malice et de ma faiblesse, mais j’espère tout de votre bonté.


Consommez donc en moi tout ce qui peut vous déplaire ou résister!


Que votre pur amour vous imprime si avant dans mon cœur que jamais je ne puisse vous oublier, ni être séparée de vous, que je conjure, par toutes vos bontés, que mon nom soit écrit en vous, puisque je veux faire consister tout mon bonheur et toute ma gloire à vivre et à mourir en qualité de votre esclave.
Amen.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    La date/heure actuelle est Dim 25 Juin 2017 - 10:46